Livres de l'éditeur Transboréal - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Transboréal


44 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 22,5 22,5 128 p. Paysans, un tour de France de l’agriculture durable T Gana Frédéric et Hervouêt Tifenn 2007 19/10/07 9782913955523 Transboréal La clé des champs Politique et société -agriculture 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Pourquoi une exploitation agricole disparaît-elle tous les quarts d’heure en France ? Qu’en est-il de la présence d’OGM dans nos assiettes, de leur toxicité éventuelle et de notre capacité à choisir ou non d’en consommer ? Qu’en est-il aussi de la nocivité des pesticides et des conservateurs, des procédés industriels du secteur agroalimentaire ? Pourquoi une si faible reconnaissance de l’agriculture biologique ? Quel est le bien-fondé de mettre au point des semences stériles, de déplacer des céréales ou des légumes sur des milliers de kilomètres, de manger de tout quelle que soit la saison ?

C’est pour répondre à ces questions que Frédéric Gana et Tifenn Hervouët, deux jeunes citadins franciliens, gourmands, passionnés de cuisine, ont voyagé à travers la France, de mars à septembre 2005. Ils ont ainsi rencontré quatre-vingts producteurs et artisans des métiers de bouche : du maraîcher au céréalier, du boulanger au fromager, du chocolatier au vigneron, de la plaine à l’estive, de l’étable à l’atelier de transformation, leurs pas les ont conduits à l’origine des aliments. Cette quête de la relation que l’homme entretient avec sa terre leur a permis d’appréhender la réalité d’une agriculture naturelle, respectueuse de la biodiversité et du paysage, ainsi que du travail des hommes. Et les citadins qui se qualifiaient de hors-sol ont retrouvé leurs racines, une intimité avec la terre nourricière, et donné du sens à leur vie.

x 11 16,5 96 p. La caresse de l’onde
Petites réflexions sur le voyage en canoë
T
Ravel (de) Patrice rivière 2009 20/05/09 9782913955790 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782361572327
AA AA

Originaire des forêts du nord de l’Amérique, la pratique du canoë, qui seule rendit possible l’odyssée des « coureurs de bois », est aussi changeante que les cours d’eau, vifs ou nonchalants, qu’il permet de découvrir. Lui seul peut se jouer des chutes et des rochers, descendre ou remonter les rivières, les relier entre elles grâce à son portage. Son ingéniosité n’en finit pas de nous étonner. Les horizons qu’il ouvre sont proportionnels à la richesse de sa technique. Silencieux et discret, ce mode de déplacement offre une approche originale des paysages. Du milieu d’un lac ou d’une rivière, du fond d’une vallée ou au cœur d’une ville, une fois la pagaie en main, la perception des lieux qui semblaient connus est bouleversée. Les repères cèdent ou se mêlent. Le chant de l’eau qui berce les riverains a, pour le pagayeur, une signification particulière. Bien que la terre soit toujours frôlée, l’univers aquatique impose ses règles. Les chaussées des moulins, les ponts, les rochers qui affleurent, les arbres même, changent de fonction. La rivière abandonne à ses rives son rôle de frontière pour devenir un intervalle indécis sur lequel nous embarquons tous nos désirs d’évasion. Le canoë est un espace flottant entre terre et eau mais, finalement, qui, de la pagaie à la surface ou de l’onde sous le bateau, caresse l’autre ?

Avec le soutien de Baladéo

x 14 22,5 408 p. L’esprit du chemin
Voyage aux sources du Bonheur
T
Lemire Olivier récit nature, marche 2011 24/02/11 9782361570163 Transboréal sillages Par chez nous -littérature 20,90 € 20.90 actuellement indisponible
AA AA

Désireux de changer radicalement le cours de sa vie de cadre pressé et de retrouver la nature, Olivier Lemire a marché durant deux mois du nord au sud de la France pour atteindre le Bonheur, une rivière qui prend sa source au pied du mont Aigoual et alimente le Tarn.

Parti de Plaisir en banlieue parisienne, il a relié bourgades et hameaux aux noms évocateurs, symboles des sentiments, des préoccupations et des grandes étapes de la vie : Le Corps, L’Espoir, La Conscience, L’Inquiétude, La Foy, La Sagesse, L’Amitié, en passant par La Beauté ou encore Le Paradis. Autant de lieux-dits bien réels dont il a rencontré les habitants, les interrogeant sur leur vision de l’existence et sur ce qui les rend heureux.

Autant de portraits qui ponctuent, au fil de cet itinéraire métaphorique à travers une campagne vue d’un œil neuf et sans cesse à redécouvrir, le voyage d’un homme qui marche en quête du sens de la vie et apporte, par son cheminement, des éléments de réponse aux grandes questions existentielles.

x 11 16,5 96 p. Les bonheurs de l’aquarelle
Petite invitation à la peinture vagabonde
T
Le Maître Anne art, marche 2009 31/03/09 9782913955776 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 4,00 € présent à Plume(s)
AA AA
Glisser dans son bagage quelques couleurs et un carnet de croquis, prendre le temps de s’asseoir, sur une pierre ou un banc, et de recueillir du bout du crayon le spectacle qui s’offre à vous… Colline ou cathédrale, âne ou pissenlit, dessiner en voyage, c’est, à mille lieues de l’instantanéité photographique, prendre le temps de l’écoute, du regard et donc de la rencontre. Ralentir le pas, faire naître un paysage sous son pinceau et rapporter un témoignage vivant des voyages que l’on a accomplis, c’est aussi prolonger son périple par l’imaginaire. Car l’aquarelle itinérante est un double voyage, dans un lieu étranger et dans sa re-création par le pinceau. Elle apprend à regarder le monde autrement, à être attentif aux nuances et aux lignes de force, et, en restituant les contrées explorées d’une façon personnelle et sensible, permet en outre de revivre le moment de leur découverte.
x 11 16,5 96 p. L’appel de la route
Petite mystique du voyageur en partance
T
Jallade Sébastien guide voyage 2009 30/04/09 9782913955820 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
L’ouvrage développe la mystique moderne du voyage et, à partir de la riche expérience de l’auteur, explore les motivations, conscientes ou inconscientes, des candidats au départ. Indépendamment du type de voyage, de sa durée ou du pays traversé, quelles aspirations profondes relient les voyageurs contemporains ? Partir est un manifeste : c’est l’expression d’une défiance à l’égard de son propre système de valeurs, dans le secret espoir de contribuer à le changer au retour. Qu’il se risque dans une région déserte ou aborde l’agitation des métropoles, le voyageur est en quête de liberté et choisit son identité. L’exacerbation du sujet en action et de sa « mise en danger » permet d’affronter une géographie (naturelle ou humaine) radicalement différente. L’enjeu : la conquête de soi, par laquelle le voyage ne se limite plus à un défi mais reflète les contradictions et les ambiguïtés de l’existence. Comment en effet expliquer de façon rationnelle une démarche qui, le plus souvent, ne l’est pas ?
x 11 16,5 96 p. Le rythme de l’âne
petit hommage aux baudets, grisons et autres bourricots
T
Delloye Mélanie monographie animaux 2009 31/10/09 9782913955899 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA
Domestiqué avant même le cheval et riche figure de la littérature ou de l’histoire, qu’il soit l’Aliboron des contes, l’âne de Buridan, l’âne Patience de Victor Hugo ou, sous le doux nom de Modestine, qu’il accompagne Stevenson à travers les Cévennes, l’âne est un formidable compagnon de voyage. Attachante, sobre, résistante, cette bête de bât aux yeux tendres offre au marcheur itinérant à la fois le moyen de s’affranchir de son bagage et des difficultés du terrain, et la chance de percevoir l’espace autrement, à un autre rythme – braiement matutinal, pâture méridienne, mise à la longe au soir. Le voyage en compagnie d’un âne devient ainsi une autre forme de dépaysement, où l’animal, de fidèle auxiliaire, devient parfois un merveilleux complice, et un sésame pour rencontrer les habitants d’une région ou d’un pays. Alors, le randonneur s’attire la sympathie des passants et des enfants, et, sur les chemins du monde, réveille le souvenir de l’antique connivence entre l’homme et cet animal.
x 11 16,5 96 p. La Magie des grimoires
Petite flânerie dans le secret des bibliothèques
T
Weill-Parot Nicolas histoire, Europe 2009 31/10/09 9782913955905 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA
Tous les livres voyagent ; et, parmi eux, ceux de magie suivent de plus secrets itinéraires encore : manuscrits clandestins circulant sous le manteau, traités copiés par des universitaires, précieux trésors offerts à des princes. Du temps où ils étaient manuscrits, les livres représentaient à la fois un merveilleux objet, dont la peau, le tissu ou le papier s’ornait parfois de délicates enluminures, et un vecteur de la pensée et de la connaissance. Les livres de magie ajoutaient à tous ces attraits celui, plus mystérieux encore, d’une promesse de puissance. Dans l’atmosphère feutrée des bibliothèques, cet univers à part où le temps semble suspendu et l’espace, tapissé de reliures, une invitation aux élans de l’imaginaire, les chercheurs s’adonnent au déchiffrement inlassable des manuscrits et des incunables, et connaissent la ferveur et l’exaltation, la déception parfois de qui s’aventure en terre inconnue. Sous leurs yeux, page après page, l’histoire revit ; la grande, celle qui esquisse la destinée de l’humanité, mais aussi la petite, celle de l’humble copiste qui, dans le silence d’une chambre, d’un monastère ou d’un atelier, muni de sa plume ou de son stylet, a permis qu’un morceau du passé voyage jusqu’à nous à travers les péripéties des siècles, offrant à l’historien la possibilité de restituer un peu de ce temps disparu et de mieux le comprendre. Une quête qui, par la persévérance qu’elle nécessite et les recherches qu’elle implique, s’apparente à un voyage initiatique. Et les recherches autour des codex de magie révèlent au mieux le sens profond de cette pérégrination. De découverte en découverte, de cabinet de lecture en réserve de livres rares, l’amoureux des ouvrages anciens pénètre dans les hauts lieux de la conservation du patrimoine universel : des boiseries du département des manuscrits de la Bibliothèque nationale de France à la salle sombre du Duke Humfrey’s Library dans la mythique bibliothèque Bodleian d’Oxford, des fonds infinis de la Vaticane à la collection Amploniana de la bibliothèque d’Erfurt… Chaque bibliothèque a son histoire, ses traditions et ses habitués : lecteurs assidus aux habitudes parfois cocasses, dilettantes curieux de tout, savants docteurs ou érudits maniaques, ils forment, avec les gardiens du temple que sont les conservateurs, une tribu passionnée qui sait que chaque livre recèle, outre le plaisir sans cesse renouvelé de la connaissance et de l’évasion, un peu de la mémoire du monde et de sa signification.
x 11 16,6 96 p. Le Tao du vélo
Petites méditations cyclopédiques
T
Leblay Julien essai voyage, vélo 2010 20/05/10 9782361570316 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 sur commande ?
AA AA
Le cyclovoyageur est un être étrange. Chacun d’entre nous en a vu un lui demander de l’eau, passer devant sa porte ou s’arrêter sur la place de son village. Dans les traits marqués de son visage, on lit une profonde sérénité, un bonheur immense. Sa mansuétude est telle qu’on voudrait l’inviter à franchir le pas de la porte. Après avoir rempli sa gourde ou l’avoir renseigné, on l’observe jalousement repartir avec insouciance et légèreté. Mais qui est-il ? Quel est cet homme solitaire qui paraît si heureux alors qu’il semble sans famille, ni amis, ni maison ? Serein, généreux et à mille lieues de notre société boulimique, le cyclovoyageur musarde des montagnes jusqu’aux plaines, des forêts jusqu’aux déserts, sans se soucier ni des intempéries, ni des terribles ascensions de cols, ni des pistes boueuses ou ensablées. Il brave les dangers de la route, reçoit la bénédiction de ses amphitryons et se laisse séduire par l’élan de sa bicyclette qui le porte de nouveaux départs en nouvelles arrivées.
x 11 16,5 89 p. La poésie du rail
Petite apologie du voyage en train
T
Roux Baptiste essai voyage 2008 13/11/08 9782913955738 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 actuellement indisponible
AA AA

Voyager en train est une routine et une jubilation. Le charme des machines, l’atmosphère chaleureuse ou lugubre des gares ou encore la torpeur d’un compartiment bondé renvoient à l’instant immédiat et convoquent également les souvenirs diffus d’une vie itinérante. Que l’on soit seul ou en groupe, dans une micheline ou à bord d’un TGV, le parcours ferroviaire impose naturellement son temps et son espace, transformant le paysage en durée, contractée ou dilatée selon la vitesse. Voyager en train, c’est aussi reprendre instinctivement des habitudes qui, sans renvoyer à la seule expérience intérieure, posent la question de la présence de l’autre, dans le partage plus ou moins imposé de son intimité. Rencontres, projections, rêves sur les grandes lignes mythiques : le train semble être par nature l’un des meilleurs stimulants de l’imaginaire.

Avec le soutien de Baladéo

x 11 16,5 89 p. Le cantique de l’ours
Petit plaidoyer pour le frère sauvage de l’homme
T
Carbonnaux Stéphan essai ours 2008 13/11/08 9782913955714 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 remplacé >>(2019)
AA AA

Partir en quête de l’ours, dans les Pyrénées, la Slovénie ou les Balkans qu’il hante par sa présence discrète, c’est bien sûr découvrir un animal à l’intelligence et aux capacités surprenantes, sentir qu’une forêt sans ours n’est pas une vraie forêt, plonger dans une histoire ancestrale qui l’a hissé du rang de commensal de l’homme à celui de divinité. Lou Pè-descaùs, “le Va-nu-pieds”, comme disent les Béarnais, le voilà, le vrai roi sauvage ! Et quiconque a vu l’ours n’est plus tout à fait le même. En Europe, le défendre est un combat d’avant-garde, celui de la préservation de vastes territoires sauvages au cœur même de nos sociétés modernes si dévoreuses d’espace et donc de liberté. Marcher dans les pas de l’ours, notre frère sauvage, ouvre des horizons insoupçonnés sur lui et sur nous-mêmes.

Avec le soutien de Baladéo

x 11 16,5 89 p. L’euphorie des cimes
Petites considérations sur la montagne et le dépassement de soi
T
Boch Anne-Laure montagne 2008 13/11/08 9782361570262 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 actuellement indisponible
AA AA

Pourquoi aller au sommet quand on peut se contenter du col ? Pourquoi chercher les itinéraires les plus directs, les plus difficiles, les plus engagés ? Pourquoi affronter le danger, le froid, l’inconfort, la souffrance, quand les sentiers balisés offrent une découverte tranquille de la montagne ? L’esprit de l’alpinisme n’est pas celui des succédanés aseptisés que la société moderne propose en lieu et place de l’aventure alpine. Au fondement de cette passion, le besoin mystérieux de se confronter à une nature immense qui accueille et domine, sans que jamais la volonté de conquête n’attente à sa pureté. Cette mystique de l’effort inutile, enracinée dans la tradition occidentale du dépassement de soi, conduit à une expérience qui transcende toutes celles que la vie ordinaire réserve : l’euphorie des cimes, la plus belle des récompenses.

Avec le soutien de : Baladéo

x 11 16,5 89 p. Le goût de la politesse
Petit précis des bonnes manières à l’usage du vaste monde
T
Buffon Bertrand 2008 13/11/08 9782913955721 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
La politesse n’est pas l’apanage d’une tradition ou d’un peuple : elle est à l’origine des échanges, en ce qu’elle les rend possibles. Qu’elle concerne les modalités de la relation à autrui dans la vie courante ou celles de la relation à l’étranger, la politesse marque le respect que, avant même qu’on ait appris à le connaître, on est prêt à témoigner à l’autre. Elle est un art de vivre et une chance pour l’individu désireux d’entrer en communion avec ses semblables et de faire de la vie en société un bonheur renouvelé. C’est pourquoi la politesse, loin d’être une somme de règles tatillonnes, est une forme d’élégance et d’attention ; en introduisant la distance préliminaire qui ouvrira ensuite au cercle de l’amitié et de la familiarité, elle permet, au-delà de l’altérité, d’accéder à un surcroît d’humanité.
x 11 16,5 96 p. Le murmure des dunes
Petit éloge du désert et de ceux qui y vivent
T
Valentin Jean-Pierre désert 2008 13/11/08 9782913955691 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 remplacé >>(2013)
AA AA

Le sable du Sahara fredonne sur le flanc de ses plus hautes dunes, qu’elles soient vives, isolées, regroupées en erg, ocre, blondes ou rousses. Et tandis que le vent les caresse, les façonne et les détruit, les puits et les palmeraies, les cavités rupestres, les campements et les caravanes chamelières chantent la mémoire des peuples du désert. Leur univers, âpre mais en lien permanent avec la nature, permet de reconsidérer notre rapport à celle-ci, d’esquisser une réponse aux maux qui l’assaillent et la défigurent. Le désert nous ramène aussi à notre propre nature et à nos besoins premiers : ressentir la soif, la chaleur et l’effort. Prendre part à une méharée, boire le thé au bivouac du soir et rester attentif au murmure caressant des dunes, c’est communier avec le temps et le monde.

Avec le soutien de Baladéo

x 11 16,5 96 p. L’ivresse de la marche
Petit manifeste en faveur du voyage à pied
T
Fisset Emeric essai voyage, marche 2010 05/05/10 9782361570026 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -petits livres 8,00 € 8.00 remplacé >>(2012)
AA AA
À l’heure où explosent les formes de voyage rapide et facile, pourquoi la marche reste-t-elle un mode privilégié de relation au monde ? Pourquoi permet-elle une plus grande acuité du regard porté sur la nature et une plus grande disponibilité aux autres ? Quels sont les états mentaux auxquels accède le marcheur au long cours ? Grâce à la diversité des terrains et des climats qu’il affronte, au rapport spécifique qu’il tisse avec les lieux qu’il aborde, le voyageur à pied témoigne de découvertes et de sensations particulières, intimement liées à l’ascèse et à la simplicité de sa vie nomade : la rencontre humaine, que la marche rend plus sincère, le face-à-face avec la faune sauvage, qu’elle permet d’approcher de plus près, un retour méditatif sur soi enfin, sont les récompenses de celui qui fait l’effort de cheminer librement et de prendre son temps.
x 11 16,5 96 p. La soif d’images
Petites révélations sur la lumière et la photographie
T
Raffard Matthieu voyage, photo 2009 16/11/09 9782913955929 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 remplacé >>(2013)
AA AA

À l’origine de tout voyage, il y a des images : entrevues ou fantasmées, documentaires ou fictionnelles, elles sont un appel à prendre le large. Chacune d’elles représente une des mille facettes de ce kaléidoscope qu’est le monde, et nous invite à le parcourir pour confronter notre propre vision à celle qu’en offre la reproduction sur papier. Et puis, pour le photographe, tout voyage implique la réalisation d’images. Une réalisation qui a pour but, par le biais d’une technique infiniment variée dans les nuances qu’elle permet, d’immortaliser une scène, de saisir un visage, de capter les lignes d’une ville, de fixer les ombres et les courbes d’un paysage. Comme la peinture, mais au gré d’une temporalité différente parce qu’elle est un art de l’instant, la photographie habitue celui qui s’y adonne à porter sur le réel un regard plus aigu et plus conscient, et lui apprend à voir autrement choses et gens. Car l’œil du photographe-voyageur n’est jamais neutre ; de l’aube au crépuscule, la recherche de la lumière et du cadrage qui révéleront la beauté ou l’étrangeté du monde le maintient dans un état d’alerte, d’urgence et d’extrême sensibilité. Et le travail que le chasseur d’images opère à son retour, en fixant durablement sa moisson de couleurs et de formes et en la rendant visible pour autrui, prolonge et approfondit la quête entreprise durant son voyage.

Avec le soutien de Baladéo

x 11 16,5 96 p. Le secret des pierres
Petite célébration du monde minéral
T
Chastel Marie 2009 20/05/09 9782913955806 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 épuisé, réédité avec l'ean 9782361570934
AA AA

La pierre est omniprésente dans la vie de l’homme depuis les origines. À la fois outil, arme et moyen de faire jaillir le feu, elle a permis à l’humanité naissante de trouver refuge sous ses parois et de laisser trace de son passage, que ce soit par des gravures rupestres, des cairns, des mégalithes, des pyramides ou des temples. La pierre accompagne aussi chaque homme dans son développement, depuis l’enfance – qui n’a collecté les cailloux du chemin ou joué à faire des ricochets ? – jusqu’à la tombe – dont le marbre conservera son nom. Majestueuse ou délicate, sombre ou translucide, elle se dissout en sable comme l’homme retourne en cendres ou à la poussière. Mémoire des ères géologiques et des bouleversements terrestres, elle est aussi un inépuisable champ d’expression pour les tailleurs et les sculpteurs qui, depuis toujours, la travaillent afin d’y exalter la vie.

Avec le soutien de Baladéo

x 11 16,5 90 p. La vertu des steppes
Petite révérence à la vie normale
T
Alaux Marc 2010 05/05/10 9782361570033 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA
Les paysages de steppe se déroulant à l’infini suscitent un incomparable sentiment de liberté et des rêves de nature pure et puissante. Le mode de vie des nomades turco-mongols, qui transcende les frontières et les langues, éveille autant de fantasmes. Ces sociétés équestres millénaires développent des caractéristiques communes comme la générosité et l’hospitalité, l’admiration de la nature, l’amour de la poésie et du chant, dont la découverte offre au voyageur l’occasion d’une remise en question. C’est au même exercice vertigineux que conduit un plongeon dans l’océan des steppes, monotones et primitives mais ô combien grandioses : solitude, distances immenses, manque d’eau, absence d’abri développent l’humilité. Un paysage à l’aune du bétail, selon l’éleveur, mais qui parle d’autant plus de Dieu au voyageur que rien n’y rappelle l’homme. La vertu des steppes se révèle au preux capable d’oublier la morsure du soleil, de la bise et de la neige pour apprécier le parfum de l’armoise chargée de rosée ou le thé offert sous la yourte en hiver, pour restaurer un lien avec la nature et développer le sens du partage.
x 11 16,5 96 p. La Sérénité de l’éveil
Petit parcours initiatique sur les chemins du bouddhisme
T
Tardieu Marc bouddhisme 2010 04/11/10 9782361570095 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -petits livres 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Qui était ce personnage que l’on a appelé le Bouddha et, partant, qu’est-ce que le bouddhisme ? Les hauts lieux de la vie de l’« Éveillé », au Népal et dans le nord de l’Inde, comme les aires de diffusion de sa pensée, du Tibet au Japon, de l’Asie du Sud-Est à la Bouriatie, et jusqu’au fond de l’Ardèche, permettent d’approcher la pensée bouddhique et d’en découvrir les représentations, qui expriment des qualités comme la compassion, la sérénité, le bonheur, voire des vertus surnaturelles. Équivalent à un Dieu pour certains ou révélateur d’un potentiel inhérent à tous les êtres humains pour d’autres, le Bouddha propose une vision du monde originale où il est question de karma, de nirvana, de renaissance et aussi d’un bonheur véritable, construit au fond de soi, comme par contraste avec les mirages offerts par le monde des apparences et les frustrations nées de l’hypertrophie des désirs. Ainsi, ce Bouddha d’Orient, apparemment si lointain, nous ramène à nous-mêmes et l’on peut mieux comprendre alors pourquoi il fascine depuis si longtemps tant d’Occidentaux.
x 11 16,5 96 p. Les Arcanes du métro
Petite chronique de la vie souterraine
T
Roux Baptiste 2010 04/11/10 9782361570101 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Dans le monde entier, de Rio à Tokyo, du Caire à Londres, des dizaines de millions de personnes – pas moins de quatre millions dans le seul métropolitain de Paris – empruntent chaque jour les couloirs du métro, dans lesquels défile un monde en miniature. L’usager peut y croiser aussi bien des musiciens, des mendiants, des fous, des amoureux, des touristes, des vendeurs à la sauvette, des gens tristes ou heureux de partir ou de rentrer chez eux, toute une société en transit qui est le reflet exacerbé, concentré, de la vie en surface. Ce reflet porte aussi témoignage de l’histoire des villes : ce monde souterrain, parfois relié à des catacombes ou à d’anciennes carrières, ne se résume pas à une succession de tunnels sombres où se devinent câbles, canalisations, graffitis et anciennes publicités, il est aussi le lieu de regards envieux ou ironiques, de sourires échangés, de conversations nouées, d’altercations parfois, de rencontres imprévues. Décortiquer la vie du métro revient ainsi, tout bonnement, à comprendre la vie en général, et la vie urbaine en particulier. De même que l’organisation d’une fourmilière et le rôle qui incombe à ses membres ne se comprennent que par une vue en coupe, la ville se laisse comprendre à travers les tunnels et les galeries de son métro.
x 11 16,5 96 p. La Joie du voyage en famille
Petites digressions sur l’école buissonnière
T
Delloye Bernard essai voyage, marche 2010 18/11/10 9782361570125 Transboréal Petite philosophie du voyage Divers -voyages 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Qui n’a rêvé de partir, pour un an ou pour plusieurs, au bout du monde avec ses enfants ? Pourtant, il y a loin entre la lecture des romans scolaires de découverte comme Le Tour de la France par deux enfants ou Deux ans de vacances et la décision familiale de rompre ses attaches pour partir à la découverte. Si l’on convient que les voyages forment la jeunesse, pourquoi l’entourage – proches et amis – est-il souvent dissuasif envers ce type de projet, n’en envisageant que les risques et pas les bonheurs ? Pourquoi l’école républicaine paraît-elle toujours plus rassurante que l’école buissonnière ? L’écueil du voyage en famille, s’il en est un, réside en fait plus dans l’association des enfants au projet, car l’âge aidant, ils risquent de souffrir de l’absence de repères et d’amitiés stables, tandis que leurs parents s’accrochent à leur rêve intérieur. Mais renouer ensemble, dans un dénuement choisi plutôt que subi, avec le rythme des saisons, les fleurs du bord des chemins, les gestes de la vie rurale, les ciels étoilés, connaître dans la rencontre et les situations de fortune la complicité des générations et trouver dans le vaste théâtre de la nature et du monde une constante matière à enseignement sont les joies et les défis qui transforment définitivement, par la magie d’une expérience fondatrice et inoubliable, une somme d’individualités en famille soudée pour toujours, et préparent les enfants à se jeter dans la grande aventure de la vie.