Articles de l'éditeur Seuil - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Seuil


courriels
415 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
... | 220 | 240 | 260 | 280 | 300 | 320 | 340 | 360 | 380 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 19 284 p. Sortons de l’âge des fossiles !
Manifeste pour la transition
T
Combes Maxime essai énergies, transition 2015 08/10/15 9782021160765 Seuil Anthropocene Politique et société -alternatives 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

L’énergie est au coeur de la vie économique et sociale et le dérèglement climatique bouleverse des millions de vies. Pourtant les politiques de l’énergie sont aujourd’hui un monopole des experts et des multinationales. Cela doit changer ! Gouvernants et multinationales soucieux de gérer les apparences annoncent la "transition énergétique" sans limiter les émissions de gaz à effet de serre en deçà du seuil qui éviterait le dérèglement climatique qui s’accentue.

Prendre au sérieux la crise climatique implique aujourd’hui de décider de laisser dans le sol une grande partie des énergies fossiles actuellement connues. Ceux qui s’y refusent, ceux qui étendent la logique extractiviste en forant toujours plus loin et toujours plus sale, ceux qui professent que la privatisation, la finance ou la technologie vont sauver le climat agissent comme de dangereux et irresponsables climatosceptiques.

Sur leur chemin se dressent celles et ceux qui ne se résignent pas au naufrage planétaire. Contre l’extractivisme, les hydrocarbures de schistes, les grands projets inutiles et la marchandisation de l’énergie et du climat, ils inventent aujourd’hui les contours d’un monde décarbonné, soutenable et convivial de demain. Il est temps de sortir de l’âge des fossiles et une véritable transition est en marche !

x 14,5 22 348 p. Le travail des sociétés T Dubet François essai sociologie 2009 02/04/09 9782020995276 Seuil Politique et société 21,30 € 21.30 sur commande ?
AA AA

" Longtemps, j’ai cru vivre dans une société", dit François Dubet, mais la représentation traditionnelle de la société s’épuise sous les coups de la mondialisation et de la modernité elle-même. Ainsi, la société n’est plus conçue comme le progrès de l’intégration d’une structure sociale, d’une culture nationale homogène et d’une souveraineté politique toute puissante. Désormais, les individus, de plus en plus mobilisés, sont chargés de faire ce que la société ne fait plus pour eux.

Les sociétés ne disparaissent pas pour autant. Elles imposent des formes de domination. Elles continuent à déterminer les épreuves que les individus affrontent. Elles sont le cadre fondamental de la critique sociale et des mouvements sociaux. C’est ce " travail des sociétés" qu’il nous faut comprendre afin de construire les représentations et les forces politiques qui nous permettent de vivre ensemble.

A travers une démonstration précise, claire et très pédagogique, cet essai magistral de François Dubet poursuit, après Le Déclin de l’institution, son travail sur la sociologie des sociétés. Une réflexion qui bouscule fortement les théories actuelles, en décrit les limites et les dépasse en proposant un nouveau modèle, un outil pour repenser l’avenir.

x 14 20,5 106 p. Préférence pour l’inégalité
Comprendre la crise des solidarités
T
Dubet François essai solidarité, sociologie, inégalités 2014 18/09/14 9782021186222 Seuil La Republique Des Idees Politique et société 11,80 € 11.80 sur commande ?
AA AA

Depuis les années 1980, les inégalités se creusent partout en Amérique du Nord et en Europe. Au même moment, on observe un reflux des Etats-providence. Même si chacun le déplore, nous désirons de moins en moins l’égalité concrète. Mais ce ne sont pas seulement les crises et les inégalités qui affectent les liens de solidarité, c’est aussi la faiblesse de ces liens qui explique que les inégalités se creusent.

Pour beaucoup, il serait temps de se débarrasser du politiquement correct qui empêcherait d’appeler les choses par leur nom : les "races", les "racailles", les "assistés", etc. En dépit de leurs principes affichés, les sociétés "choisissent" l’inégalité. Ce livre montre que l’aggravation des inégalités procède d’une crise des solidarités entendues comme l’attachement à des liens sociaux qui nous font désirer l’égalité de tous, y compris de ceux que nous ne connaissons pas.

Il est urgent d’inverser l’ordre typique républicain : "Fraternité, Egalité, Liberté".

x 14,5 22 360 p. Pourquoi moi ?
L’expérience des discriminations
T
Dubet François, Cousin Olivier, Macé Eric et Rui Sandrine essai discrimination, sociologie 2013 14/02/13 9782021097412 Seuil Essais Seuil Politique et société 23,00 € 23.00 sur commande ?
AA AA

Qu’il s’agisse d’inégalités de traitement en fonction du sexe, de la race, de la sexualité, de la religion, de l’origine, des handicaps, de la santé, les discriminations sont aujourd’hui perçues et combattues comme la figure centrale des injustices. S’il est indispensable de les décrire et de les mesurer, il faut aussi que l’on sache mieux comment elles sont vécues par celles et ceux qui les subissent.

L’écart est grand, en effet, entre les inégalités objectives et la manière dont les personnes les ressentent et, surtout, dont elles les tiennent pour justes ou injustes. Pourquoi moi ? s’efforce de rendre compte de ce vécu plus divers qu’il n’y paraît. De l’"expérience totale" qui fait de la discrimination le coeur de l’identité et du rapport au monde des individus à la distanciation que d’autres parviennent à installer grâce à un ensemble de stratégies et de tactiques, se déploie un espace de discriminations ressenties de façon plus ou moins intense.

Ces expériences sont déterminées par le jeu complexe des conditions sociales. Ainsi les plus discriminés ne sont pas nécessairement ceux qui éprouvent les sentiments d’inégalité les plus aigus. La comparaison entre l’école et l’hôpital montre que les discriminations sont perçues de façon très différente dans ces institutions pour lesquelles la diversité des cultures et des personnes ne constitue pas le même enjeu.

Les discriminations et les luttes qu’elles entraînent révèlent de profondes transformations de notre vie sociale et de nos subjectivités ; non seulement elles dévoilent des injustices intolérables, mais elles montrent comment les individus essaient de se construire comme les sujets de leur liberté et de leur identité quand l’ordre social perd de son unité et de son ancienne légitimité.

x 15,5 24 321 p. L’Invention de la science
La nouvelle religion de l’âge industriel
T
Carnino Guillaume essai science 2015 09/04/15 9782021111477 Seuil L’univers Historique Politique et société 24,00 € 24.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

« La science a prouvé que... ». D’où nous vient cette idée selon laquelle la science serait garante du vrai ? Guillaume Carnino propose une enquête historique et généalogique permettant de comprendre pourquoi et comment, en France, à l’heure de la IIIe République, cette idée en est venue à être unanimement partagée. Il dévoile les rouages de la carrière de savants comme Louis Pasteur, mais aussi l’histoire de simples artisans et pêcheurs dont les découvertes furent convoitées par les industriels.

Il montre de quelle manière l’image d’un Galilée anticlérical a pu être fabriquée et renouvelle le regard que l’on porte sur la mise en place de l’école gratuite et obligatoire par Jules Ferry. Parallèlement à la décision démocratique, la pratique scientifique devient peu à peu un mode de gouvernement des êtres et des choses, qui marque l’avènement de la civilisation des experts. La science, désormais auréolée d’un prestige quasi religieux et présentée comme pure - c’est-à-dire indifférente aux intérêts individuels -, se révèle finalement un moyen d’administrer la société autant que de transformer la nature par l’industrie.

x 32 45,5 40 p. Presque tout T Jolivet Joëlle jeunesse 2004 17/11/04 9782020582520 Seuil Jeunesse -albums 22,00 € 22 sur commande ?
AA AA
Un ouvrage indispensable pour savoir presque tout sur : Les arbres et les fleurs ; Les fruits et les légumes ; Les animaux ; Les costumes historiques ; Les costumes du monde ; Les maisons ; Les outils ; Les engins de chantier ; Les voitures, les trains... Les bateaux ; Les avions, les hélicoptères... Les instruments de musique.
x 11 18 321 p. Les ouvriers dans la société française
XIXème-XXème siècle
T
Noiriel Gérard doc, histoire ouvrier 2002 01/09/02 9782020580243 Seuil Points Histoire Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 9,50 € 9.50 présent à Plume(s)
AA AA
Ce livre met en valeur les caractères originaux du processus de formation de la classe ouvrière au sein de la société française. Ouvriers de l’artisanat urbain et ouvriers-paysans ont pu éviter le déracinement jusqu’à la fin du XIXe siècle, en s’opposant efficacement aux mutations économiques irréversibles. La deuxième vague d’industrialisation a brisé cette logique en assurant le triomphe des grandes usines, des banlieues et des rigidités du rapport salarial. La Première Guerre mondiale, la rationalisation du travail et l’immigration massive ont donné naissance à un nouveau monde ouvrier, sans liens avec le précédent, marginalisé jusqu’au Front populaire, moment de son irruption sur la scène politique et de son intégration dans la société française. Les travailleurs de la grande industrie (le " métallo ") dominent la scène sociale et politique dans les décennies qui suivent la Seconde Guerre mondiale. La crise actuelle se traduit par la marginalisation de ce groupe ouvrier et par l’éclatement du monde du travail.
x 15,5 24 340 p. L’universalisme ou le pari de la raison
Anthropologie, histoire, psychologie
T
Lenclud Gérard essai 2013 17/01/13 9782021076745 Seuil Hautes Etudes Politique et société 26,00 € 26.00 sur commande ?
AA AA

Ce livre ne propose pas un état des lieux de l’anthropologie mais un ensemble de réflexions portant sur son projet de savoir, et sur son mode de connaître. Il le fait à partir de questions qui ont souvent une longue histoire derrière elles, mais susceptibles d’être aujourd’hui posées à nouveaux frais : celle des rapports entre anthropologie et histoire ; celle des liens entre connaissance et observation directe ; celle, épineuse, de l’interprétation, à partir de l’opposition consacrée entre comprendre et expliquer.

La particularité de l’ouvrage de Gérard Lenclud est de rassembler et de mettre en perspective des points de vue et des raisonnements puisés à diverses sources : l’anthropologie, bien sûr, puisque c’est d’elle qu’il est parti, l’histoire à coup sûr, y compris l’histoire des sciences, mais aussi la philosophie, philosophie de l’histoire et des sciences sociales, épistémologie descriptive, philosophie d’inspiration analytique, sciences cognitives.

Ce qui lui permet de mettre le doigt sur des enjeux disciplinaires fondamentaux : à l’heure où certaines disciplines tendent à célébrer leur spécificité, la proximité de leurs projets de savoir ne doit-elle pas être davantage mise en valeur que leur différence de méthode ? Mais aussi des enjeux « politiques » au sens large : si le relativisme culturel connaît, dans le grand public, un regain de faveur, comment se garder d’un relativisme de la vérité et de la raison ?

x 14 20,5 364 p. La démocratie universelle
Philosophie d’un modèle politique
T
Guénard Florent essai démocratie 2016 08/09/16 9782021241471 Seuil La Couleur Des Idees Politique et société 23,00 € 23.00 sur commande ?
AA AA

Comment en est-on venu à penser qu’il suffisait de renverser un régime autoritaire pour que la démocratie s’installe, voire, comme en Irak en 2003, d’envahir un pays pour le libérer ? En quel sens peut-on dire que la démocratie est le "modèle" de régime qui correspond le mieux à certaines aspirations fondamentales de l’humanité ? L’idée d’une diffusion par la force de la démocratie n’est-elle pas une contradiction dans les termes ? Pour répondre à ces questions, Florent Guénard remonte aux présupposés philosophiques des visions de l’expansion démocratique qui voient celle-ci comme un processus inéluctable, mais aussi aux différentes compréhensions de ce qu’est un "modèle" politique.

Dans une double démarche, à la fois historique et typologique, il expose comment la démocratisation a été pensée dans la philosophie politique depuis Platon et compare les différentes voies proposées, soulignant le tournant qu’à constitué la Révolution française et la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen dans le processus. Avant 1789, la démocratie occidentale est un modèle politique qu’on ne conçoit comme généralisable que sous certaines conditions.

Aux XIXe et XXe siècles, elle devient exportable : c’est elle qui est censée réaliser les aspirations de la modernité. La critique postcoloniale a largement montré les limites et les coûts de cette modélisation. Comprendre aujourd’hui l’expansion de la démocratie suppose qu’on prenne en compte les nouvelles formes de l’universalisme démocratique, en évitant à la fois le dogmatisme d’un modèle imposé au monde et le relativisme qui empêche de voir que les nations s’imitent et s’inspirent les unes des autres.

La démocratie est aujourd’hui le nom d’un idéal d’émancipation appropriable et mondialisé.

x 13 18,5 186 p. La couleur du marché
Racisme et néolibéralisme aux Etats-Unis
T
Laurent Sylvie doc libéralisme, racisme, société américaine, États-Unis 2016 03/10/16 9782021320770 Seuil Debats International -Amériques 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

L’enthousiasme suscité par l’élection de Barack Obama a masqué la perpétuation des inégalités raciales aux Etats-Unis. Cinquante ans après le vote des droits civiques, le mouvement "Black Lives Matter" et les violences policières ciblées qu’il dénonce apportent un démenti cinglant à l’illusion de l’équité. La majorité des Américains affirme aujourd’hui que Blancs et Noirs disposent des mêmes opportunités et accusent les minorités d’être à l’origine de leurs propres échecs.

Selon la doxa néolibérale du mérite et de la responsabilité individuelle que les Républicains comme les D2mocrates ont enracinée dans le pays, le marché serait neutre et impartial : color-blind. Mais cette notion désigne-t-elle vraiment l’indifférence à la couleur de peau ou plutôt l’aveuglement face aux traitements discriminatoires que continuent de subir les Africains-Américains en matière d’éducation, de logement, d’emploi, de revenu et de justice ? En retraçant la genèse de l’idéologie postraciale aujourd’hui en vogue aux Etats-unis, ce livre montre comment le triomphe de la doctrine néolibérale reproduit structurellement au sein de la société américaine un racisme qui ne s’avoue pas comme tel.

x 14 20,5 196 p. Le nouveau siècle politique T Touraine Alain essai 2016 03/10/16 9782021331943 Seuil Politique et société 17,00 € 17.00 présent à Plume(s)
AA AA

La globalisation est la plus importante transformation survenue dans le monde depuis la chute du communisme. Et, dans ce contexte nouveau, nous sentons bien que le vieux clivage gauche/droite n’opère plus. Non pas qu’il n’y aurait plus de gauche ni de droite, mais parce que la vie dans chaque pays est aujourd’hui commandée par l’état général du monde et que, du coup, la contradiction principale oppose désormais ceux qui acceptent de se projeter dans le monde globalisé et ceux qui résistent de toutes leurs forces à cette perspective.

Mais comment s’y retrouver et assumer son devoir civique quand les repères sont brouillés à ce point ? Pour nous aider à entrer de plain-pied dans le "nouveau siècle politique", Alain Touraine, à la veille d’échéances cruciales en France et dans le monde, revisite, à l’intention des électeurs de demain, les grandes questions sur lesquelles ils devront se prononcer à partir de ce point de vue neuf : la question nationale, la question religieuse (et la laïcité), la lutte anti-terroriste, la question écologique.

L’enjeu est d’importance : si nous acceptons de nous confronter à la politique dans la pleine conscience que nous sommes entrés dans un monde nouveau, nous donnerons aux citoyens actifs que nous serons redevenus une chance de se faire entendre en résistant aux forces de la technologie, du profit et de la propagande de masse.

x 14,5 22 260 p. Chemins d’espérance
Ces combats gagnés, parfois perdus mais que nous remporterons ensemble
T
Ziegler Jean essai 2016 06/10/16 9782021288766 Seuil Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

« D’abord ils vous ignorent, puis ils se moquent de vous,puis ils vous combattent, puis vous gagnez. »
Mahatma Gandhi

Depuis quinze ans, Jean Ziegler consacre toutes ses forces au combat en faveur des damnés de la terre au sein de l’Organisation des Nations unies.

Successivement Rapporteur spécial pour le droit à l’alimentation, puis vice-président du Comité consultatif du Conseil des droits de l’homme, il n’a cessé de se battre, dans le cadre de ses nombreuses missions, contre la faim et la malnutrition, en faveur des droits de l’homme et de la paix. Combats prométhéens ponctués de grands succès… mais aussi d’échecs.

Ce sont ces moments qu’il relate ici, au plus près du terrain, des manœuvres de coulisses, de l’action délétère des prédateurs du capitalisme financier mondialisé, soucieux avant tout de maximiser leurs profits.

De défaite en victoire, le témoin implacable du jeu sordide des puissants de ce monde s’interroge : comment aller plus loin, comment faire en sorte que l’utopie qu’avaient conçue Roosevelt et Churchill, cette organisation susceptible de réguler les conflits internationaux et d’assurer le minimum vital aux peuples du monde, renaisse de l’état de paralysie dans lequel elle est tombée ?

Et c’est finalement un message d’espérance que livre le combattant de toujours au terme d’un récit vibrant et engagé.

x 14 20,5 230 p. Le désastre de l’école numérique
Plaidoyer pour une école sans écrans
T
Bihouix Philippe et Mauvilly Karine essai école, numérique 2016 25/08/16 9782021319187 Seuil Politique et société -école 17,00 € 17.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Alors que les cadres de la Silicon Valley inscrivent leurs enfants dans des écoles sans écrans (la véritable fracture numérique qui vient c’est celle de l’exposition plus intense des couches populaires), cet essai lance l’alerte à propos des dangers d’une politique orchestrée par les sociétés d’informatique et le gouvernement. Une tablette par enfant, c’est le pillage de ressources rares et la mise en décharge sauvage, à l’autre bout de la planète, de déchets dangereux et polluants.

L’école numérique, c’est la mise en contact hasardeuse de nos enfants avec des substances et des ondes électromagnétiques dangereuses. C’est l’aggravation du déficit commercial de la France et de l’Europe. C’est la mainmise des multinationales de l’internet et de l’informatique sur nos enfants. C’est, par fascination d’une nouveauté qui serait toujours meilleure, la confiscation de la notion d’innovation pédagogique par le numérique.

C’est, en gestation, la destruction complète de l’école républicaine et de la relation entre enseignants et élèves, avec le développement des cours massifs en ligne qui se feront par l’intermédiaire d’écrans. Ce sont, à terme, les fondements même de la société, des conditions du vivre-ensemble, qui sont remis en question.

x 8,5 17 156 p. Anagrammes
Pour sourire et rêver
T
Perry-Salkow Jacques anagrammes 2009 02/04/09 9782020993395 Seuil Littérature 13,20 € 13.20 sur commande ?
AA AA
Le jeu consiste à mélanger les lettres d’un mot, d’une expression, en vue de former un nouveau mot, une nouvelle expression. Océan, par exemple, donné canoë ; étreinte procure éternité. Il n’est tenu compte ni des accents ni de la ponctuation.
x 19,5 26,5 190 p. Histoire dessinée de la guerre d’Algérie T Stora Benjamin et Vassant Sébastien histoire guerre d Algérie 2016 06/10/16 9782021282955 Seuil Politique et société -histoire 24,00 € 24.00 sur commande ?
AA AA

La guerre d’Algérie fut le grand épisode traumatique de l’histoire de la France des Trente Glorieuses et les blessures ouvertes alors ne sont pas encore refermées, comme en témoignent les polémiques mémorielles récurrentes qu’elle continue de soulever. En 250 pages, Benjamin Stora et Sébastien Vassant retracent en textes et en images les moments-clés de cette guerre longtemps restée " sans nom ", avec ses épisodes majeurs et ses acteurs principaux, français comme algériens.

A partir d’archives, de portraits et de témoignages, Benjamin Stora et Sébastien Vassant donnent à voir et à comprendre la guerre d’Algérie comme on ne l’a jamais fait. La bande dessinée restitue cette histoire dans toutes ses dimensions tout en intégrant les acquis de la recherche historique la plus récente, et en faisant place à la diversité des mémoires.

x 13 18,5 175 p. Le djihad et la mort T Roy Olivier islamisme 2016 13/10/16 9782021327045 Seuil Politique et société 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Les tueries effroyables de janvier et plus encore de novembre 2015, maintenant celle de Bruxelles, ont déclenché une intense "guerre des interprétations". Pour Olivier Roy, c’est avant tout leur dissidence sociale, folle et violente, que des jeunes de la deuxième génération d’immigrés, rejoints par des convertis, expriment en rejoignant une cause sanglante, sanguinaire, qui risque de se transformer très vite en cauchemar.

Selon une formule de novembre 2015, devenue aussitôt célèbre, il faut plutôt parler d’"islamisation de la radicalité", une radicalité appuyée sur une connaissance quasiment nulle de l’islam et du Coran, même s’ils n’ont que ces mots à la bouche. Le phénomène ne touche qu’une frange des jeunes d’origine musulmane ou convertis : quelques milliers sur des millions. C’est une génération en rupture avec les parents, elle fréquente peu la mosquée (et n’est donc pas touchée par les prêches d’imams radicaux), elle ne connaît pas grand-chose au Coran.

Beaucoup ont mené une vie de jeunes désoeuvrés, avant de se convertir à l’islam le plus radical, souvent pendant un passage en prison. Leur rupture avec la société occidentale devient un nihilisme - auquel le "califat" de Daech, sa violence et ses promesses de paradis, offre une issue "noble", celle de héros et de martyrs. Le livre décrit cette planète, restreinte mais habitée par un ressentiment extrême, établie dans une toute puissance mortifère, prétendant représenter le "vrai islam", l’islam conquérant des origines galvaudé par leurs parents, surtout en Occident mais aussi dans les pays d’islam.

C’est une volonté de revanche qui affirme sa toute puissance par des armes de terreur et des méthodes militaires. Une idéologie sommaire du "martyre" des héros de l’islam morts à la guerre et promis au paradis fait le reste.

x 13 20,5 126 p. L’avenir en commun
Le programme de la France insoumise et son candidat Jean-Luc Mélenchon
T
Mélenchon Jean-Luc élections 2016 01/12/16 9782021317510 Seuil Politique et société 3,00 € 3.00 sur commande ?
AA AA
Le projet de Mélenchon pour l’élection présidentielle de 2017. Député européen (Front de Gauche), fondateur du Parti de Gauche et candidat du Front de gauche à la présidentielle en 2012.
x 14,5 22 351 p. Sable mouvant
Fragments de ma vie
T
Mankell Henning carnet de voyage 2015 17/09/15 9782021233407 Seuil Littérature 21,50 € 21.50 sur commande ?
AA AA

Quand en janvier 2014, Henning Mankell apprend qu’il est atteint d’un cancer grave, il entame un "journal de bord" qu’il tiendra durant les 5 mois de traitement jusqu’à l’annonce d’une rémission. Le résultat : un texte hybride foisonnant, constitué de 67 fragments qui fait souvent référence - mais pas seulement - aux moments où sa vie a basculé, ce qu’il appelle "le sable mouvant", et où surmontant la tentation du gouffre, il a organisé sa résistance, suivi de la chimiothérapie, jusqu’à l’annonce du répit salvateur.

Il s’agit plutôt d’un déferlement prolifique, libre et ordonné à la fois, dont le fil conducteur est Mankell lui-même - sa perception du monde, de la vie, de la mort, de sa propre histoire et de celle de l’humanité, une perception transformée par l’épreuve, au fil de ces quelques mois.

x 14 22 368 p. Les bottes suédoises T Mankell Henning roman 2016 18/08/16 9782021303896 Seuil Cadre vert Littérature 21,00 € 21.00 sur commande ?
AA AA

Fedrik Welin, médecin à la retraite, vit reclus sur son île de la Baltique. Une nuit, une lumière aveuglante le tire du sommeil. Au matin, la maison héritée de ses grands-parents n’est plus qu’une ruine fumante. Réfugié dans la vieille caravane de son jardin, il s’interroge : à soixante-dix ans, seul, dépossédé de tout, a-t-il encore une raison de vivre ? Mais c’est compter sans les révélations de sa fille Louise et, surtout, sans l’apparition d’une femme, Lisa Modin, journaliste de la presse locale.

Tandis que l’hiver prend possession de l’archipel, tout va basculer de façon insensible jusqu’à l’inimaginable dénouement. Après l’immense succès des Chaussures italiennes, auquel il fait suite, Les Bottes suédoises brosse le portrait en clair-obscur d’un homme tenaillé par le doute, le regret, la peur face à l’ombre grandissante de la mort - mais aussi la soif d’amour et le désir -, d’un être amené par les circonstances à revisiter son destin et à reprendre goût à la vie.

Tel est l’ultime roman de Henning Mankell : une oeuvre d’une sobriété élégiaque et poignante, traversée et portée par la beauté crépusculaire des paysages.

x 11,5 20,5 123 p. Quel pain voulons-nous ? T Astier Marie enquête pain 2016 01/09/16 9782021331127 Seuil Reporterre Politique et société -consommation 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Base traditionnelle et fondamentale de l’alimentation française, le pain a une image de produit naturel et authentique qui dissimule des filières diverses et mal connues. Depuis une vingtaine d’années se développe une industrialisation accélérée, sous la double pression des moulins (de plus en plus concentrés) et de la grande distribution, dans un contexte d’agro-industrie standardisée. L’enquête nous mène le long des chaînes bien protégées des regards, où propreté et éthique passent après rapidité et rentabilité.

Alors que les boulangers occupent une place de choix dans le quotidien des français et que les artisans tentent, notamment par la création de labels de remettre la qualité au centre du métier, l’écart entre bons et mauvais pains se creuse. L’enquête au long cours auprès des différents acteurs de la filière invite à s’interroger sur un produit courant aux vices insoupçonnés et offre un panorama précis et inattendu sur les techniques d’élaboration industrielles, les manipulations des farines et des levures, la question du gluten, mais aussi sur les modes de productions alternatifs.

Plus largement, il ouvre le débat sur les nouvelles voies du bien manger.