Livres de l'éditeur Noir et Rouge - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.

Noir et Rouge


courriels
6 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 15 21 64 p. Contes et légendes T Michel Louise conte, jeunesse 2015 27/08/15 9791093784069 Noir et Rouge Libertés enfantines Jeunesse -contes 10,00 € 10.00 actuellement indisponible
AA AA

Lorsque paraissent ses Contes et légendes en 1884, Louise Michel est déjà une militante fort connue. Institutrice dès 1851, elle a créé plusieurs écoles dans les années 1850 et 1860, avant de prendre une part active à la Commune de Paris. Arrêtée en mai 1871, elle est déportée en Nouvelle-Calédonie en 1873. De retour en France en 1880, elle fait paraître ses Contes et légendes, qui renouent avec sa volonté d’écrire pour les enfants comme elle l’avait déjà fait en 1872, avec Le Livre du jour de l’an.

Ses Contes et légendes s’attachent à comprendre la société passée non pas à partir des grandes figures mais des humbles, des oubliés de l’histoire. Plusieurs de ces contes renversent les hiérarchies sociales et se moquent de la cupidité des riches propriétaires. La nouvelle « La famille Pouffard » reste le portrait modèle d’une aristocratie ridicule jusqu’à la folie. Au contraire, la vieille Chéchette, Marthe ou le père Rémy deviennent non des modèles mais des exemples de l’injustice et de la nécessité de changer la société. Aucune morale n’est donnée dans ces Contes et légendes, à part celle de la fin de « La vieille Chéchette », véritable hymne à l’altruisme et à la générosité : « Ne vous moquez jamais des fous ni des vieillards. »

Dans ces récits, à la fois pédagogiques et politiques, la « bonne Louise » dessine une autre conception de l’enseignement de l’histoire, différente de celle que promeut l’historien Ernest Lavisse, faite de grandes figures, de héros, de faits magnifiés au service d’un pouvoir étatique. Au rebours de cette vision officielle, Louise Michel, par petites touches, brosse une autre conception de l’histoire, l’histoire des humbles, l’histoire du peuple et non celle d’une élite aristocratique ou bourgeoise.

x 15 21 335 p. Le christianisme et l’égarement du monde T Keller Michel essai religion 2014 14/11/14 9782954361086 Noir et Rouge Politique et société -laïcité 21,50 € 21.50 sur commande ?
AA AA

Dans le post-scriptum de son livre Eichmann à Jérusalem, Hannah Arendt en vient à écrire : « Il est impossible de prouver une accusation contre la chrétienté en général, avec ses deux mille ans d’histoire, et si l’on prouvait quelque chose ce serait horrible. » Le présent ouvrage contredit ladite impossibilité affirmée par la grande philosophe-historienne. En revanche, le sinistre rôle historique qu’il attribue au christianisme, du fait, entre autres, de ses liens avec l’économie de profit, semble bien avoir eu des implications horribles, partie prenante du nihilisme contemporain.

En effet, l’Église chrétienne ne s’est pas contentée d’arranger considérablement son histoire, ni d’une accommodation passive envers certains pouvoirs et un certain genre d’économie : elle en est venue, au cours du Moyen Age, passant d’une tolérance faite de concessions à une sympathie faite de compromissions, à favoriser l’essor du capitalisme. Son hostilité, ses condamnations, lois, mesures coercitives contre les marchands n’ont été que facettes d’une réalité plus complexe sur le plan pratique.

Aussi a-t-il existé, concrètement et idéologiquement, une entente entre l’économie de profit et le christianisme, que seul le préjugé autorise de considérer comme contre-nature. Aussi, bien que la critique du christianisme, comme système religieux, ne soit plus à faire - ayant été faite avec beaucoup de sagacité dès l’antiquité et tout au long des temps modernes -, il n’en reste pas moins que son implication dans le processus qui a établi l’omnipotence du capitalisme constitue une accusation qui est loin d’être levée.

Sans explicitation de celle-ci et sans conscience collective des erreurs qu’elle désigne, nous ne sortirons pas de « l’égarement » qui a détourné le genre humain de son ouverture naturelle et constitutive, dont dépend son devenir. Il s’agit donc, dans cet ouvrage, non de s’émouvoir sur ce dont nous serions redevables au christianisme, mais, dans une perspective socio-historico-anthropologico-politique, d’approcher ce qu’il a coûté à notre humanité, désormais défaillante.

x 15 21 452 p. Le mouvement anarchiste en France
1917-1945
T
Berry David histoire anarchisme 2014 06/12/14 9791093787022 Noir et Rouge Bête Comme Chou Politique et société -histoire 24,00 € 24.00 présent à Plume(s)
AA AA

« Cet ouvrage d’un universitaire britannique est une belle histoire politique des anarchistes français. Ses deux parties sont centrées sur les organisations anarchistes françaises face à la révolution russe de 1917 et à la révolution espagnole de 1936. David Berry a lu un très grand nombre de périodiques, dépouillé des archives, parlé ou correspondu avec des militants. Il discute de manière passionnante les positions et les stratégies qui se mettent en place au fur et à mesure de l’évolution de la situation en Union soviétique d’abord, en Espagne ensuite : passé l’enthousiasme des premières heures, comment se déterminer, quel soutien et quelles critiques apporter, quelles collaborations accepter ? […] On saluera un travail qui n’a pas son équivalent en français, et qui ne craint pas de mettre en lumière les hésitations, les revirements, mais aussi la lucidité et le courage de nombre de militants. ».

Marianne Enckell.

Coédition avec les Éditions libertaires.

x 15 21 300 p. Un autre futur pour le Kurdistan ?
municipalisme libertaire et confédéralisme démocratique
T
Bance Pierre doc Moyen-Orient, Kurdistan 2017 23/02/17 9791093784120 Noir et Rouge International -Asie 20,00 € 20.00 actuellement indisponible
AA AA
On ne peut rien comprendre à ce qui se passe au Kurdistan turc et syrien si l’on ignore l’idée et la stratégie qui inspirent le Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK) après son abandon du marxisme-léninisme et sa renonciation à construire un État kurde. Cette idée et cette stratégie sont contenues dans le confédéralisme démocratique pensé par le leader du PKK, Abdullah Öcalan, lui-même inspiré par le municipalisme libertaire du philosophe américain Murray Bookchin. Les organisations autonomes de la société civile (associations, syndicats, groupes ethniques et religieux, partis, etc.) se mettent en réseau et s’appuient sur des instances politiques (municipalités et parlementaires) pour marginaliser l’État et le rendre inutile, pour remplacer le capitalisme par la socialisation de l’économie.
x 15 21 150 p. Kronstadt dans la révolution russe
suivi du dossier de l’insurrection de 1921
T
Yartchouk Efim témoignage révolution russe 2018 08/03/18 9791093784137 Noir et Rouge Politique et société -histoire 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Un témoignage inédit d’un travailleur anarchiste de la base de la marine militaire de Kronstadt sur leur révolte contre le pouvoir soviétique et la violente répression qu’ils subirent.

« L’honneur et la gloire des Kronstadiens, en défendant le pouvoir authentique des soviets librement élus, et non le pouvoir des partis, fut d’avoir démontré au monde entier comment, sans aucune violence et la conscience tranquille, le peuple laborieux peut mener la lutte vers son émancipation totale. Kronstadt a coûté cher aux communistes. La chute de Kronstadt est leur chute. Ils peuvent fusiller les Kronstadiens, mais ils ne pourront jamais fusiller la vérité de Kronstadt. »
Stépan Maximovitch Pétrichenko, 1921, président du comité révolutionnaire provisoire de Kronstadt

x 15 21 164 p. Révolution anarchiste en Mandchourie (1929-1932) T Crisi Emilio histoire Chine, anarchisme, révolution janvier 2020 13/01/20 9791093784168 Noir et Rouge Politique et société -histoire 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

Voilà un événement méconnu de l’histoire sociale asiatique. À la fin des années 1920, le processus de transformation sociale lancé par les anarchistes coréens passa par d’inévitables discussions sur le lieu où devait se déclencher la dynamique révolutionnaire : à partir des masses paysannes ou des centres urbains ? Il est évident que la réalité militante et la situation des pays limitrophes furent prises en compte au cours des débats.

L’analyse que firent les anarchistes des forces indépendantistes et l’alliance avec une partie de celles-ci permirent d’envisager l’établissement dune société libre et égalitaire défendue par ses propres armes face à toutes les menaces extérieures.