International-Océanie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International -Océanie | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 7 documents du sous-rayon : International-Océanie



7 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 16 20 127 p. Légendes canaques T Michel Louise récit culture, international 2006 15/09/06 9782915842128 Cartouche International -Océanie 15,30 € 15.30 épuisé
AA AA

Décembre 1871, Louise Michel est condamnée à la déportation pour sa participation à la Commune de Paris et prend le chemin de la Nouvelle-Calédonie.

Elle continuera sur place son action en faveur des exploités et des opprimés : les Canaques, peuple qu’elle va connaître, comprendre et avec lequel elle fraternisera. Collectant leurs légendes, leurs chants de guerre, se renseignant sur les coutumes, leurs trente-six dialectes, crayon en main, Louise Michel rédigera ce fantastique récit.

x 16 24 302 p. La fin des indigènes en Nouvelle-Calédonie
Le colonial à l’épreuve du politique (1946-1976)
T
Soriano Eric doc colonialisme, Nouvelle Calédonie 2013 08/12/13 9782811110734 Karthala Karapaa - Mémoire et actualité du Pacifique International -Océanie 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Comment peut-on se décoloniser ? L’action politique peut-elle contribuer à une émancipation ? Peu après 1946, après plus d’un siècle de répression, de spoliations foncières et de cantonnement dans des réserves, les populations colonisées de Nouvelle-Calédonie accèdent au suffrage universel. L’expérience est unique dans l’Empire colonial français. Elle l’est aussi si on la compare à d’autres sociétés coloniales.

Des élus « indigènes » apparaissent et accèdent à ce statut nouveau de représentants. Jusque dans les années soixante-dix, cette première génération de dirigeants invente « la » politique dans le monde « indigène ». Ils pénètrent dans des assemblées représentatives, organisent des réunions publiques, défendent des intérêts, font campagne. Pourtant, ils ne se révoltent pas. Ils ne parlent pas des injustices dont ils ont été les victimes et se disent Indigènes et Français.

Pendant trente ans, alors que la plupart des colonies françaises deviennent indépendantes, ils proclament au contraire leur attachement à la France. C’est à croire que le cadre démocratique a fini par produire un consentement. En réalité, se jouent les conditions d’une révolte impossible. Lorsque l’on se situe au plus près de leur trajectoire et de leurs expériences, on saisit mieux les logiques de leur positionnement, de même que les tensions sociales et personnelles qui traversent leur histoire mouvementée.

En s’engageant dans ce monde colonial, ces élus portent et supportent tout ce qu’il a de contradictoire. Ils franchissent des frontières sociales et coloniales jusqu’alors interdites. Ils usent de toutes les formes de légitimité politique, religieuse, coutumière. Avec eux, des certitudes vacillent : c’est la fin des « Indigènes » et l’avènement d’un autre possible.

x 14,5 21,5 416 p. Les sanglots de l’aigle pêcheur T témoignage Nouvelle Calédonie 2015 16/01/15 9782914777971 Anacharsis Essais Anthropologie International -Océanie 30,00 € 30.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Au cours de l’année 1917, dans le nord de la Nouvelle-Calédonie, suite aux enrôlements forcés de l’armée française, les Kanak se révoltent. La répression est féroce : l’armée coloniale, avec des auxiliaires tahitiens et kanak, mène une politique de la terre brûlée, des populations sont décimées ou déplacées, et les responsables avérés ou putatifs qui n’ont pas été tués sont emprisonnés, jugés puis exécutés ou déportés ; d’autres préfèrent le suicide.
Cette expérience traumatisante a donné lieu — comme en Europe après la Grande Guerre — à une efflorescence de créations narratives, orales et écrites, en prose ou en vers, à qui les Kanak confièrent la mémoire de ces événements et dont la traduction, accompagnée de leur retranscription en langue originale, forme le socle de ce livre.
Car c’est précisément sur l’histoire et la mémorialisation de ces heures terribles que les auteurs de cet ouvrage ont travaillé, selon des optiques complémentaires : Adrian Muckle en tant qu’historien, Alban Bensa comme anthropologue, et Yvon Kacué Goromoedo en qualité d’érudit de langue paîci, langue principale d’énonciation des récits ici présentés.
Cette triple dimension historique, anthropologique et littéraire se double en outre d’une portée politique : la guerre de 1917 a fait l’objet de commémorations récentes autour de la figure héroïsée du chef "rebelle" Noël de la part des indépendantistes kanak, dont ce livre est à la fois le résultat et l’analyse.

Comprend un CD audio : "Les Sanglots de l’Aigle pêcheur" (réalisation : L’Orage).

x 14 22,5 210 p. Ouvéa, la République et la morale T Follorou Jacques et Legorjus Philippe témoignage Nouvelle Calédonie 2011 03/11/11 9782259217064 Plon International -Océanie 19,50 € 19.50 présent à Plume(s)
AA AA

Avril 1988, Ile d’Ouvéa, Nouvelle-Calédonie. 30 gendarmes sont pris en otage par un petit groupe d’indépendantistes kanaks. Pour rétablir l’ordre, la France va envoyer 300 militaires dont les troupes d’élite du 11e choc et le commando de nageurs de combat Hubert, tous deux spécialistes des coups de force. A leurs côtés, le GIGN, des gendarmes tout aussi performants mais surtout des as de la négociation.

Car, avant de faire parler les armes, des pourparlers sont engagés. Deux hommes se font face : le capitaine Legorjus officier du GIGN, chargé de commander l’opération Victor et Alphonse Dianou, le jeune leader indépendantiste kanak, à la tête des preneurs d’otage.
A travers des valeurs communes, les deux hommes vont tenter de faire triompher le dialogue. Mais en plein combat électoraliste, entre les deux tours de l’élection suprême, les enjeux sont devenus trop politiques.
Paris, sous la pression caldoche, joue un double-jeu. Les évènements s’emballent jusqu’à l’issue fatale : l’assaut fera 19 morts.

C’est cette histoire, véritable drame postcolonial, que nous raconte de l’intérieur le capitaine Legorjus. Une histoire vraie qu’il a vécu au plus près, seul témoin au contact de tous les protagonistes : les militaires souvent divisés sur l’éthique et la méthode, François Mitterrand et Jacques Chirac au paroxysme de leur affrontement, et enfin les Kanaks désunis.

Un cocktail explosif, où la valeur du sacrifice prend tout son sens quand la politique démissionne. Une réflexion sur le courage et la politique.

x 16 24 264 p. La Nouvelle-Calédonie, vers un destin commun ? T Faugère Elsa et Merle Isabelle essai Nouvelle Calédonie 2010 05/03/10 9782811103422 Karthala Karapaa - Mémoire et actualité du Pacifique International -Océanie 26,00 € 26.00 sur commande ?
AA AA
Les "événements" qui ont explosé en Nouvelle Calédonie entre 1984 et 1988 ont provoqué une remise en cause profonde du lien à la France. Ils ont engagé un processus d’autonomisation / décolonisation original et inédit dans l’histoire de la décolonisation, concrétisé par la signature des Accords de Matignon en 1988 et de l’Accord de Nouméa en 1998. En France comme à l’étranger, la Nouvelle-Calédonie fait ainsi figure de terrain d’expérimentation d’une "décolonisation réussie" sur la base d’un "pacte fondateur", nouveau garant d’un "destin commun" assumé et partagé. Au regard de son histoire ancienne et récente particulièrement violente, ce nouveau pacte relève d’un formidable défi. Ce défi est au coeur des interrogations que soulève cet ouvrage. Plaçant l’enquête au coeur de leur travail, les recherche présentées ici témoignent de questions qui, aujourd’hui, traversent et travaillent la société néo-calédonienne dans son ensemble.
x 15,5 23 530 p. De la Nouvelle-Calédonie à Kanaky
Au coeur d’une décolonisation inachevée
T
Levallois Michel essai, récit Nouvelle Calédonie 2018 06/09/18 9782364131903 Vents d’ailleurs International -Océanie 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Secrétaire général de la Nouvelle-Calédonie puis directeur des affaires politiques au secrétariat d’Etat aux DOM-TOM, Michel Levallois a suivi de très près, comme acteur et comme témoin, l’évolution politique de la Nouvelle-Calédonie de 1970 à 2018. Sa connaissance du terrain, sa proximité avec les acteurs majeurs de ce dossier, autant que les archives qu’il a conservées de cette période, le conduisent à livrer ce récit, de l’intérieur, des événements qui ont secoué le territoire durant un demi-siècle.

Depuis la prise de possession militaire en 1853, la Nouvelle-Calédonie, devenue Territoire d’outre-mer, n’a jamais cessé d’être l’enjeu de combats partisans en métropole, notamment des affrontements entre la droite et la gauche. Enjeu économique aussi, compte tenu de ses richesses en nickel ; idéologique, enfin, entre partisans de la colonisation et militants pour l’indépendance. En réalité, au-delà d’un conflit entre courants d’idées, la Nouvelle-Calédonie est bien enfermée dans une impasse coloniale.

Chronique des événements, ce livre porte témoignage de ce qu’il est possible, tout en représentant l’Etat français, de défendre les intérêts de son pays sans jamais rompre les fils du dialogue ininterrompu avec les Kanak. A l’aube du scrutin d’autodétermination, Michel Levallois trace les perspectives à venir et continue à plaider pour une décolonisation fraternelle qui, tout en maintenant la présence de la France dans le Pacifique, assurerait aux Kanak la maîtrise de leur destin tout en préservant les liens qui unissent les communautés.

x 92 p. Yeiwene Yeiwene
Construction et Révolution de Kanaky (Nouvelle-Calédonie)
T
Mokaddem Hamid biographie Nouvelle Calédonie 2017 10/11/17 9782917270172 La courte échelle »» Kanaky / Calédonie International -Océanie 10,00 € 10.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Trois hommes, trois militants, Jean-Marie Tjibaou, Éloi Machoro et Yeiwene Yeiwene ont marqué dans les années 80 l’irruption du peuple kanak sur la scène internationale. Tous les trois ont été assassinés et ont donné leur vie pour l’émancipation de leur peuple. À l’extérieur de Kanaky ( Nouvelle-Calédonie ), Yeiwene Yeiwene est relativement peu connu et souvent présenté comme le "lieutenant" de Jean-Marie Tjibaou. Par cet ouvrage, Hamid Mokaddem entend démontrer l’importance de ce leader, de par sa personnalité indépendante et sa contribution politique décisive. Il voudrait inciter les jeunes Kanak à s’emparer de leur histoire trop souvent écrite par d’autres.

En s’appuyant tout autant sur les documents et archives que sur les récits des acteurs, témoins et familiers de Yeiwene Yeiwene, il retrace ainsi les évènements qui ont vu la naissance du mouvement national kanak jusqu’à la séquence révolutionnaire des années 80 aux accords de Matignon-Oudinot et de Nouméa. Un outil précieux pour 2018 année du référendum sur l’avenir de ce territoire colonisé depuis 1853.

Ce livre est une co-édition des éditions Expressions de Nouméa et la courte échelle / transit de Marseille qui ont créé la collection Kanaky / Calédonie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |