Politique et société-consommation - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société -consommation | Pratique

ca 73 documents du sous-rayon : Politique et société-consommation



73 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13 18 222 p. Les boîtes T Péron René essai société 2004 27/11/04 9782841722914 L’Atalante Politique et société -consommation 14,90 € 14.90 présent à Plume(s)
AA AA

Le règne du discount et de ses hangars ne cesse d’élargir son emprise. Du berceau à la tombe, mise en boîte assurée. Ce triomphe des grandes surfaces procède d’une longue évolution qui commence dès la « guerre des rues et des passages dans les années vingt »... 1820. Plébiscitées par les consommateurs, les grandes surfaces figurent aujourd’hui parmi les objets les plus décriés de la société de consommation. Pour expliquer ce paradoxe, Les Boîtes croise les regards portés par les écrivains, les élus de la République et les sociologues sur deux siècles de modernisation du commerce de détail. À l’accusation d’être les responsables de la mort du petit commerce s’ajoutent depuis peu les attaques contre les formes architecturales et paysagères dont les « boîtes » trouent les villes. Le livre s’arrête sur ce procès en esthétique trop consensuel pour ne pas être bien-pensant. Mais il s’intéresse d’abord aux enjeux fondamentaux : les marchandises investissent nos vies et nos villes sur un mode toujours plus intime et totalitaire.

Ce livre a reçu le deuxième prix de l’édition 2005 du prix « la Ville à lire » décerné par France Culture et la revue Urbanisme.

Photographies de couverture : René Péron et Michel Esnault

x 14 22 262 p. La consommation assassine T Larbi Bouguerra Mohamed essai consommation, développement durable, écologie, environnement 2005 18/01/05 9782843771033 ECLM – Charles Léopold Mayer »» Politique et société -consommation 15,30 € 15.30 présent à Plume(s)
AA AA
Comment faire en sorte de concilier l’extraordinaire engouement que rencontre la consommation et les périls qu’elle génère ? Comment réduire l’écart entre 1,7 milliard de personnes qui appatriennent à la société de consommation et 208 milliards qui en sont exclues et survivent avec moins de deux dollars par jour ?
x 13 20 192 p. Démarque-toi ! Petit manuel anti-Pub T Ariès Paul essai consommation 2004 01/09/04 9782914475600 Golias Politique et société -consommation 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
La publicité ne sert pas seulement à vendre des lessives, elle transforme nos façons de penser et de vivre et elle pollue nos rêves. La pub contre les femmes, contre la planète, contre les enfants, l’économie, la politique... Autant d’arguments qui changeront votre regard sur la publicité. À dévorer selon sa curiosité et les besoins de son combat.
x 13,5 20 260 p. No conso
Manifeste pour la grève générale de la consomation
T
Ariès Paul essai consommation 2006 01/10/06 9782914475921 Golias Politique et société -consommation 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Paul Ariès, l’un des principaux théoriciens et acteurs du combat contre la malbouffe (la fin des mangeurs, DDB), contre la McDonaldisation (Les Fils de McDo, l’harmattan, Petit Manuel anti-McDo, Golias), contre l’agression publicitaire (Putain de ta marque ! , petit manuel antipub, Golias), en faveur de la décroissance (décroissance ou barbarie, Golias) prolonge dans ce nouveau pamphlet sa critique au vitriol de la société de consommation et sa recherche de nouveaux moyens d’émancipation.

Le politologue lyonais revient sur la victoire idéologique du marxisme au 19e puis au 20e siècle qui a eu pour conséquence de réduire la contestation sociale à la seule sphère de la production et à la seule figure du prolétaire-salarié. Il montre comment les mouvements révolutionnaires (syndicalistes et politiques)faute de disposer d’une théorie critique de la consommation de masse ont vidé cette notion de tout contenu politique contribuant ainsi à la casse des cultures populaires. Il rappelle comment cette victoire du communisme a sonné le glas du mouvement coopératif si cher au vieux mouvement ouvrier. Il revient sur les causes des échecs des expérimentations dans le cadre du catholicisme social ou des milieux libertaires.

Le peuple a donc appris au 20e siècle à devenir tout autant forçats de la consommation que forçats du travail. Il s’est fait à la discipline de la grande distribution comme à celle de la caserne et de l’usine. Les grands mouvements de défense des consommateurs ont ainsi beaucoup plus accompagné que contesté durant tout le 20e siècle le développement de la société de consommation. Les "exclus" et les "déçus" de la consommation sont cependant de plus en plus nombreux et ne cessent d’inventer de nouveaux fronts : commerce équitable, commerce éthique, consom-acteurs, etc.

Le système économique fait cependant la preuve de sa capacité à digérer ces formes nouvelles de rebellion : banalisation de la "Bio" dans la grande distribution, loi de 2006 restreignant le commerce équitable aux seules relations Nord/Sud et refusant d’en faire un instrument pour faire évoluer l’ensemble des filières, etc. Ce courant de l’alter-consommation est donc déjà dépassé par la naissance d’un nouveau mouvement, cette fois ouvertement fondé sur le refus de la consommation. Des boycott ciblés à la "simplicité volontaire", du refus de l’idéologie des prix bas à celui des rituels qui nous font vivre la vie sur le mode du lèche-vitrine, de la volonté de consommer beaucoup moins au projet de lancer une grève générale de la consommation conçue comme un véritable mouvement social (avec ses revendications que l’on oppose aux gouvernements et patronat), "No Conso" est donc bien le bréviaire de l’anti-consommation tout comme "No Logo" fut celui de l’alterconsommation.

x 11,5 21 96 p. Petit manuel anti McDo à l’usage des petits et des grands T Ariès Paul pamphlet décroissance 1999 01/01/99 9782911453540 Golias Politique et société -consommation 7,32 € 7.32 épuisé
AA AA
McDo poursuit sa conquête du monde village après village, maison après maison. Une parie de l’Europe commence à résister face à ces « extra-terrestres » de la table. Contre la « mal-bouffe » et la pensée unique dont McDo est une illustration frappante, un petit manuel qui s’adresse aux parents autant qu’aux enfants, cible privilégiée des « McDollars ».
x 13,5 22,5 526 p. Putain de ta marque ! T Ariès Paul essai consommation, société 2003 31/05/03 9782914475396 Golias Politique et société -consommation 23,00 € 23.00 épuisé
AA AA

La pub c’est zéro comme le symbole mathématique elle n’a pas de valeur en soi ni artistique ni économique, mais, placée au service des Marques et de l’idéologie marchande, elle fait des ravages.

La publicité a transformé le monde en quelques décennies beaucoup plus que cela ne s’était fait en huit siècles. Elle voudrait se faire passer pour une distraction futile ou une information des consommateurs. Elle a une lourde responsabilité dans l’évolution des comportements comme le développement de la violence dans les cités, celui de l’obésité qui touche un jeune sur cinq ou la destruction de la planète.

Le refus de l’agression publicitaire est un acte concret qui conduit aussi à refuser ces rituels qui nous font vivre le shopping comme un " flirt " avec les objets, à vivre la vie sur le mode du " lèche-vitrine ", à pénétrer dans les hypermarchés comme dans des Temples de la consommation, à multiplier les rues piétonnes comme lieux de spectacle de la marchandise, à concevoir les soldes contre une nouvelle temporalité.

La publicité annonce une société dans laquelle la part la plus humaine de l’homme serait passée aux oubliettes, elle préfigure une civilisation dans laquelle l’humanité se réduirait à la consommation.

x 13,6 22 192 p. La bio malmenée
éviter les pièges
T
Cusin Jacques-Pascal, Desbrosses Philippe et Cupillard Valérie guide agriculture, consommation 2005 07/03/05 9782883534117 Jouvence Politique et société -consommation 14,70 € 14.70 7,30 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Suite à une cascade de scandales alimentaires, l’alimentation bio a le vent en poupe. L’industrie alimentaire investit ce marché à fort potentiel. Une bio industrielle en émerge. Cette bio calquée sur les modes de consommation habituels est-elle réellement biocompatible ? Les principes de productivité, de rentabilité et de profit maximums à court terme, ainsi que le tout, tout de suite, tout le temps, au prix le plus bas ne foulent-ils pas aux pieds les valeurs de base de la bio ? Ce livre vous plonge dans les racines de la bio ; il vous familiarise avec son esprit, vous présente les filières bio et les différents réseaux de distribution. Il sensibilise les parents à la pertinence de la bio pour leurs enfants. De plus, il confère à une alimentation bio authentique un rôle majeur dans les défis environnementaux, sociaux et de santé publique inhérents aux excès et aux déviances de la société de consommation occidentale. Il donne enfin la parole aux acteurs du monde de la bio et vous emmène à leur rencontre.
x 14,7 21 160 p. Bouffe à baffes pubs à claques T 2005 01/11/05 9782883534568 Jouvence Politique et société -consommation 15,20 € 15.20 épuisé
AA AA
Le consommateur ne reconnaît que difficilement l’impact de la publicité sur ses comportements d’achat alimentaire, lesquels influent, logiquement, sur ce qu’il met dans son assiette ! Pourtant, la séduction publicitaire utilisée par l’industrie agroalimentaire est redoutable, et Jérôme d’Arcy vous le démontre par le menu ! Cette séduction ne rate pratiquement jamais ses cibles. Cela va très loin : obésité, diabète, allergies, maladies cardio-vasculaires, cancers et autres pathologies dégénératives trouvent, en effet, une de leurs causes dans les croyances, fausses mais racoleuses, que véhiculent les marques et les publicistes. Comment, face à l’arnaque publicitaire, mieux se nourrir en respectant son organisme ? Comment et pourquoi est-il urgent de devenir responsables et réfléchis dans nos actes d’achat ? Autant de questions que Jérôme d’Arcy nous pose et auxquelles il répond, dans un ouvrage clair, qui donne des repères sur les méfaits systémiques de notre société d’hyper-consommation.
x 15 21 174 p. Consommer éthique, un choix T Piraux Maurice essai commerce équitable 2006 09/03/06 9782874155710 Luc Pire »» Politique et société -consommation 18,25 € 18.25 12,70 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Le consommateur est-il un être individualiste et égoïste, replié sur lui-même, toujours à la recherche du meilleur rapport qualité/prix dans le seul but de satisfaire ses besoins immédiats ? Ou au contraire sommes-nous en train d’assister à la naissance d’un nouveau consommateur : davantage préoccupé par les retombées sociales et environnementales de ses achats ? L’éthique dans la production et la commercialisation des biens, a priori absente de la sphère économique, deviendra-t-elle un critère de choix dans l’acte d’achat ? Depuis plus d’un demi-siècle, les producteurs, poussés par les organisations de consommateurs, sont amenés à rendre des comptes sur la qualité de leurs produits (efficacité, facilité d’emploi, fiabilité, durabilité, etc).

Seront-ils obligés, demain, de jouer la transparence complète sur les conditions sociales et environnementales de leur fabrication ? L’éthique devient-elle peu à peu une des composantes de la qualité des biens et des services ? A travers de nombreux exemples, puisés dans l’histoire du consumérisme et du commerce équitable, l’auteur montre que les biens et les services doivent dès maintenant répondre à des critères éthiques.

x 14 21 108 p. Ikea, un modèle à démonter T Bailly Olivier et Lambert Denis essai commerce équitable 2006 07/09/06 9782874156298 Luc Pire »» Politique et société -consommation 15,25 € 15.25 manquant sans date
AA AA

IKEA est socialement responsable, IKEA est impliqué dans la préservation de l’environnement.

IKEA est une grande famille. IKEA est au service du plus grand nombre. IKEA veut améliorer notre vie. IKEA nous aime. Redoutable communicatrice, la multinationale du prêt-à-habiter véhicule à dose homéopathique des messages de société éthique, à dimension humaine. Mais dans ce refrain bien rodé, il y a eu quelques sérieuses griffes ces dernières années. IKEA a exploité des enfants dans les pays du Sud. IKEA a développé des produits polluants, IKEA pousse à la surconsommation.

IKEA uniformise notre vie. Pour contrer les critiques sociales et environnementales, IKEA a mis sur pied en 2000 un code de conduite pour ses fournisseurs. Depuis, tout va bien dans le meilleur des mondes en jaune et bleu ? A voir.

x 15 21 224 p. Arômes dans notre assiette
la grande manipulation
T
Grimm Hans-Ulrich guide alimentation, cuisine, santé 2004 01/03/04 9782914717076 Terre vivante Politique et société -consommation 18,50 € 18.50 épuisé
AA AA

Les arômes nous font avaler tout et n’importe quoi. Ce que nous mangeons n’est plus préparé en cuisine mais en laboratoire. Où s’arrêtent les procédés industriels et où commence la manipulation de nos préférences et de nos habitudes alimentaires ? Quel impact sur la santé ? Les étiquettes disent-elles la vérité ? Une visite édifiante dans les arrière-cuisines de l’industrie alimentaire.

Découvrez le sommaire et feuilletez quelques pages

x 12 22 237 p. Au-delà du bio : la consom’action T Rimsky-Korsakoff Jean-Pierre essai consommation 2003 12/09/03 9782913492196 Yves Michel Société civile Politique et société -consommation 17,24 € 17.24 épuisé
AA AA

Et si le simple geste d’acheter tel ou tel aliment, dans tel ou tel magasin, était loin d’être anodin ? C’est ce que montre l’auteur, en mettant en lumière les nombreuses conséquences et enjeux qui se profilent derrière nos choix de consommation.

Il compare l’agriculture biologique et l’agriculture chimique moderne, avec leurs enjeux de santé publique, puis les filières de distribution : grandes et moyennes surfaces et coopératives de consommateurs Biocoop. Il indique tout ce qu’il faut savoir sur les garanties des produits biologiques et les coulisses de la production et de la distribution.

Il propose une nouvelle citoyenneté, la consom’action, qui englobe une éthique, des choix de consommation, et des mesures à prendre pour l’avenir des générations et de la planète - l’idéal étant de produire et de consommer localement.

Autant de pistes pour se positionner et s’engager en pratique, en tant que consommateur et citoyen : engagement citoyen et écologique dans des alternatives existantes au niveau local et mondial, commerce équitable, gestion citoyenne des déchets, etc.

Pour illustrer son propos et montrer ce qui peut être réalisé, il prend en exemple le mouvement des Biocoops : impulsion de départ, défis rencontrés, contexte historique, enjeux et objectifs actuels…

L’objet de ce livre est de montrer que nous pouvons, simplement par le choix de nos achats, influer sur le devenir du monde.

Jean-Pierre Rimsky-KorsakoffJean-Pierre Rimsky-Korsakoff, ancien trésorier de la fédération Biocoop Grand-Ouest, puis délégué au Conseil Confédéral national, est porteur d’un projet de démarche assurance-qualité au sein du mouvement Biocoop.

x 14 21 254 p. Un festin pour Tantale T Charbonneau Bernard essai alimentation 1996 02/10/96 9782869850835 Sang de la Terre Politique et société -consommation 4,90 € 4.90 remplacé >>(2011)
AA AA
réédité en juin 2011 : Un festin pour Tantale

Bien au-delà de l’engouement actuel pour le « bio », la diététique ou la gastronomie, Charbonneau rappelle l’enjeu fondamental de la nourriture : « Nous sommes ce que nous mangeons ».

Aujourd’hui, la mauvaise nourriture chasse la bonne, l’agriculture humaine a cédé la place à une agriculture industrielle.

Voir la nouvelle édition 2011, préfacée par Michel Onfray

x 14 21 250 p. L’horreur alimentaire
Subir ou agir ?
T
Garel Jean-Pierre essai alimentation, consommation, écologie au quotidien 2001 12/06/01 9782869851344 Sang de la Terre Politique et société -consommation 14,94 € 14.94 épuisé
AA AA
Biologiste, docteur ès-sciences, directeur de recherche au CNRS jusqu’en 1994, Jean-Pierre Garel a choisi de dénoncer ce qu’il appelle l’horreur alimentaire. Avec rigueur, humour et humanité, il reprend un à un les grands scandales de cette fin de siècle : vache folle, OGM, poulets à la dioxine, etc. L’auteur nous exhorte à agir, à "voter" avec nos paniers et nos caddies. Car il existe une alternative à cette folie productiviste, et elle ne vient pas de l’agriculture "biotech" mais d’une agriculture paysanne, durable, biologique, qui produit des nourritures "biocompatibles", c’est-à-dire souhaitées par notre organisme pour notre bonheur.
x 16 24,1 40 p. Poissons - Le carnage T Dunayer Joan essai poisson, antispecisme 2004 07/05/04 9782912631107 Tahin Party Politique et société -consommation 2,30 € 2.30 sur commande ?
AA AA

Leur habitat et leur environnement couvrent les trois quarts de la surface de notre planète ; et pourtant, nous les connaissons peu ; et malgré cela, nous n’hésitons pas à les tuer par myriades dans des conditions terribles.

Alors que la consommation de chair des gros mammifères baisse, celle de poissons croît considérablement : promue comme une alternative saine, elle semble surtout ne pas impliquer de problèmes éthiques. La considération pour les animaux augmente, des prises de conscience émergent...lentement. Mais pas pour les poissons. Ce sont pourtant de loin les victimes les plus nombreuses de notre consommation de chairs ; ce sont des centaines, ou vraisemblablement des milliers de milliards de poissons qui sont tués chaque année dans le monde ! Ce livret lève le voile sur ce qu’ils vivent, sur ce qu’ils éprouvent et sur ce qu’ils subissent de notre fait (pêches, élevages, aquariums, etc.).

Pour changer notre relation à ces êtres sensibles, pour que nous refusions enfin de les exploiter.

x 15,5 24 300 p. Notre poison quotidien T Robin Marie-Monique essai alimentation, consommation 2011 24/03/11 9782707157706 la Découverte Politique et société -consommation 22,00 € 22.00 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Cette enquête explore la manière dont sont évalués et réglementés les produits chimiques, qui entrent en contact avec notre alimentation (pesticides, additifs et plastiques alimentaires) et le lien potentiel entre l’exposition à ces substances et certaines maladies chroniques, comme les cancers, les maladies neurodégénératives, comme le syndrome parkinsonien, les troubles de la reproduction (stérilité), le diabète et l’obésité...
x 10,5 17,5 128 p. Pourquoi manger local ? T Longet René essai alimentation, société 2008 16/07/08 9782883534766 Jouvence Politique et société -consommation 7,00 € 7.00 épuisé
AA AA

Notre alimentation quotidienne représente bien plus que l’ingestion de simples calories pour le bon fonctionnement de notre organisme, calories que nous avons pris l’habitude d’acquérir au prix le plus bas, quel qu’en soit le coût pour notre santé et celle de la terre et le sort des paysans qui les produisent. Elle est le reflet d’un terroir, d’un climat, de la vie d’un sol, de sélections végétales et animales, de représentations mentales, culturelles et religieuses. Chaque région a développé au fil des siècles ses spécificités culinaires, parce que l’acte de manger, c’est aussi une façon de se situer dans ses racines culturelles.

L’industrialisation de l’agriculture, depuis plus d’un siècle, remet dramatiquement en question cet équilibre. Le dumping mondial généralisé écrase les petits paysans, nivelle les productions, abolit les distances. Le « fast-food » se développe aux dépens de la diversité, de l’authenticité et des goûts naturels ; le bilan énergétique s’alourdit. Ce livre tient à contribuer au vaste mouvement qui cherche à se réapproprier notre souveraineté alimentaire.

« Répétons l’objectif : une alimentation saine et authentique, faisant le lien entre un terroir, une histoire, une tradition, un producteur et un consommateur. »

x 12,5 19 228 p. Mon enfant n’est pas un coeur de cible T Desbordes Jean-Philippe essai publicité, télévision 2008 23/07/08 9782742771530 Actes Sud Politique et société -consommation 19,30 € 19.30 présent à Plume(s)
AA AA

Suite à son reportage diffusé sur Canal Plus en mars 2007, l’auteur enrichit ici son enquête, libéré de toute forme de censure. Témoignages de ceux qui « font » les programmes télé pour les petits de 0 à 10 ans, analyse des tranches du matin et de l’après-midi, avis de psychologues, de publicitaires, de maîtresses d’école… Cet essai est un cri d’alarme d’un homme de télévision pour qu’on préserve nos enfants de certaines pratiques des chaînes privées (et publiques !).

« Je passe ma journée à rendre les enfants accros à la télé, et ma soirée à en décrocher les miens. » un des interviewés

Le journaliste d’investigation et réalisateur Jean-Philippe Desbordes propose ici un document exceptionnel sur le monde du petit écran, car il est en même temps père – un père qui s’inquiète de l’impact de la télévision sur son enfant. A partir d’entretiens, d’expériences dans l’école de son fils, de sondages, de rencontres, d’analyses sociologiques, il parvient à un constat grave : les besoins du marketing, aujourd’hui, déterminent une large partie des programmes pour la jeunesse. Et cette influence ne s’exerce pas seulement sur les contenus, mais aussi sur leurs formes. Ce n’est pas étonnant que la plus grande part du gâteau revienne aux dessins animés. Leur rythme déchaîné répond au besoin des annonceurs : anesthésier (donc rendre malléable) et exciter (rendre accro) l’esprit des enfants, soit la meilleure préparation à la réception du message publicitaire.

La télé en viendra-t-elle aussi à vendre du « temps de cerveau d’enfant disponible » ? Sans tomber dans un catastrophisme stérile, on peut désormais constater que les conséquences pour les enfants sont très graves : les frontières entre réel et virtuel s’estompent, un rapport d’addiction à la télévision et aux autres écrans s’instaure, qui est à l’origine de nombreuses fragilités psychologiques, en termes d’identification, de construction de soi et de rapport au monde.

Alliant la rigueur du journaliste à la sensibilité du père, Jean-Philippe Desbordes alerte ici à la fois les parents et les professionnels du petit écran. « Nous avons la télé que nous méritons », semble-t-il dire, et une télévision qui colonise le cerveau de nos enfants ne nous renvoie pas une image acceptable de nous-mêmes.

x 13 21 303 p. Achetons équitable T Varax (de) Aurélie guide commerce équitable 2008 08/08/08 9782830709759 Minerva »» Politique et société -consommation 15,20 € 15.20 épuisé
AA AA

Alimentation, bien-être, loisirs, vêtements, accessoires de mode, décoration de la maison, tourisme solidaire... Le commerce équitable investit tous les domaines de la consommation. Mais comment faire le tri entre les démarches reconnues et les simples coups publicitaires ? Quels produits sont proposés ? A quel prix ? Où les acheter ?

Pour vous guider dans vos achats, en fonction de vos envies, de vos coups de coeur et de vos convictions. Achetons équitable a sélectionné 100 marques ou importateurs qui ont mis en oeuvre une démarche de commerce équitable, tout en alliant esthétique, qualité, modernité et design.

Guide pratique, ce livre dresse également un panorama des visages du commerce équitable. A l’heure où la mondialisation et la pollution mettent chaque jour davantage en péril la survie de la planète et de ses habitants, le commerce équitable constitue une véritable solution alternative.

Simple, concret, précis, Achetons équitable est un outil indispensable pour faire de chacun un consommateur responsable.

x 15,5 23,5 473 p. Les coulisses du commerce équitable T Jacquiau Christian essai développement durable 2006 17/05/06 9782842059590 Mille et une nuits Politique et société -consommation 23,40 € 23.40 présent à Plume(s)
AA AA

Les ravages de la mondialisation conduisent les citoyens à rechercher des moyens de peser sur l’évolution de la société. Leur consommation en est un. À la fin des années 1990, le concept de commerce équitable conquiert le grand public avec un produit-phare, le café. Très vite, tout produit se prête à sa version « équitable », l’équitable devient tendance. C’est un petit business qui monte.

Son concept repose sur un triple engagement, celui des producteurs et des consommateurs arbitré par de nouveaux intermédiaires, les « acteurs » de l’équitable : les consommateurs paient « un peu plus cher » un produit acheté à un prix supérieur aux cours mondiaux pour assurer un revenu décent aux petits producteurs du Sud. Les acteurs veillent au respect des normes sociales et environnementales.

Qu’en est-il de la promesse que les uns et les autres se font ? Les organisations relais et entreprises qui font de l’équitable tiennent-elles leurs engagements ? Qui est vraiment gagnant ? Répondre à ces questions, c’est éclairer d’un jour cru un aspect que certains « commerçants de la bonne conscience » aimeraient tenir secret.

Initié par le militantisme citoyen, largement instrumentalisé par les bureaux de marketing, le commerce équitable a été récupéré par les marchands d’illusion. En se donnant à la grande distribution et à quelques transnationales en quête d’honorabilité, les adeptes de la marchandisation de l’équitable ont ouvert la boîte de Pandore.

Christian Jacquiau a mené l’enquête pendant deux ans. Il nous invite dans l’arrière-boutique d’un secteur méconnu et nous dévoile les dérives et abus commis au nom de l’équitable.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |