International-Moyen Orient - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International -Moyen Orient | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 315 documents du sous-rayon : International-Moyen Orient


Les dernières arrivées à Plume(s) du sous-rayon International-Moyen Orient


315 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 21 400 p. Mythes et réalité du conflit israélo-palestinien T Finkelstein Norman G. essai Palestine 2007 16/02/07 9782930402260 Aden Grande Bibliothèque d’Aden International -Moyen Orient 25,40 € 25.40 présent à Plume(s)
AA AA

Préface de Dominique Vidal
Traduit de l’américain par Patrick Gillard et Serge Deruette

Cet ouvrage capital sur la question israélo-palestinienne, tant dans sa dimension historique que politique, est aujourd’hui traduit en français.

Lors de sa parution originale en anglais (juin 2003), Le Monde Diplomatique écrivait : « Voici un livre à ne pas manquer. L’histoire du conflit israélo-arabe a donné lieu à une multitude d’ouvrages. Mais Image and Reality of the Israel-Palestine Conflict tranche sur l’essentiel de cette production. Par sa radicalité : Norman Finkelstein prend, sans concession, le contre-pied de l’interprétation dominante de plusieurs moments-clefs (1948, 1967, 1973). Par son caractère pointu : l’auteur passe au crible d’une méthodologie rigoureuse les thèses de certains chercheurs. Par son goût pour la polémique : il n’hésite pas à qualifier de tronquée une citation déformée, d’imaginaire un fait ou un chiffre inventé, bref à traquer comme telle toute manipulation, toute falsification. »

x 15,5 24 368 p. Par le feu et par le sang
Le combat clandestin pour l’indépendance d’Israël, 1936-1948
T
Enderlin Charles essai Palestine 2008 05/03/08 9782226180841 Albin Michel International -Moyen Orient 21,10 € 21.10 sur commande ?
AA AA

Voici le récit captivant du combat des Juifs de Palestine depuis la révolte arabe des années 1930 jusqu’à la fondation d’Israël.

Un combat qui fut aussi une guerre totale. Notamment à partir de 1944, lorsque les trois organisations paramilitaires juives (Haganah, Stern, Irgoun), après avoir fédéré leurs forces contre l’occupant anglais, lancent des commandos armés contre les postes de police et les bases militaires, détruisent l’Hôtel King David, multiplient les attentats en Palestine et à l’étranger. Les Britanniques ripostent par des exécutions et des déportations. En ce temps-là, les têtes de Menahem Begin, d’Yitzhak Shamir et de bien d’autres futurs responsables politiques de l’État sont mises à prix pour faits de terrorisme. Et après l’Indépendance, en mai 1948, ce sont eux que l’on retrouvera logiquement à la pointe du combat contre les forces arabes. Car c’est par le feu et par le sang qu’Israël a vu le jour.

Fondé sur une enquête auprès des derniers témoins de cette aventure, sur des sources souvent inaccessibles en français et sur de nombreux dossiers inédits, ce document éclaire d’un jour décisif un épisode crucial, et pourtant des plus mal connus, de l’histoire contemporaine.

x 15,5 22 160 p. Les banlieues, le Proche-Orient et nous T Shahid Leïla, Warschawski Michel et Vidal Dominique essai Palestine, société 2006 02/03/06 9782708238558 L’Atelier International -Moyen Orient 17,25 € 17.25 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis trois ans, le Proche-Orient s’enfonce dans le drame. En France, les quartiers dits « sensibles » s’embrasent. Pendant ce temps, Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal dialoguent avec plus de 18 000 personnes au cours d’une « tournée des villes et des banlieues ». Leur but : dépassionner afin de mieux comprendre… et mieux agir sur la situation, là-bas comme ici, pour que l’emporte le taayoush – ce terme arabe qui exprime le « vivre ensemble ». De grandes assemblées en rencontres plus intimes, tout a été mis en débat : les sociétés palestinienne et israélienne, l’occupation militaire, les attentats-suicides, la résistance populaire, la solidarité des pacifistes israéliens et internationaux… Le dialogue a aussi porté sur ces inégalités qui rongent le modèle républicain français – une crise sociale doublée d’une crise postcoloniale, symbolisée par les discriminations qui, dans tous les domaines, frappent les enfants de l’immigration. C’est ce débat que Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal poursuivent ici. Pour contribuer à faire tomber tous les murs, réels comme symboliques, qui nous empêchent de sortir de nos tribus et de vivre ensemble.
x 16,5 24 256 p. Comment Israël expulsa les palestiniens
Les révélations des nouveaux historiens
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine 2007 22/11/07 9782708239661 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

Préface d’Yehouda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies.

x 15,5 22 222 p. Le péché originel d’Israël T Gauche alternative histoire Palestine 2002 16/03/02 9782708236158 L’Atelier International -Moyen Orient 16,25 € 16.25 présent à Plume(s)
AA AA
Il y a cinquante ans, le 14 mai 1948, naissait l’Etat d’Israël. Mais l’autre Etat - arabe - prévu dans le plan de partage de la Palestine adopté, le 29 novembre 1947, par l’Assemblée générale des Nations Unies n’allait pas voir le jour. Après deux années d’hostilités judéo-palestiniennes, puis israélo-arabes, Israël, la Jordanie et l’Egypte se partageaient son territoire. Plusieurs centaines de milliers d’Arabes palestiniens prenaient le chemin de l’exil, entraînant le Proche-Orient dans une spirale de conflits dont il n’est pas toujours sorti... Pourquoi cet exode massif ? Les Palestiniens ont fui volontairement à l’appel des responsables arabes, assuraient les autorités israéliennes. Non, ils ont été expulsés, rétorquait-on du côté arabe. Avec l’ouverture des archives, le temps " des nouveaux historiens " est arrivé. Benny Morris, Avi Shlaïm, Ilan Pappé et encore d’autres chercheurs israéliens qui, à contre-courant, ont taillé en pièces la version traditionnelle et mis en lumière " ce péché originel d’Israël ". En Israël, cette révision radicale de l’histoire des origines est au cœur du débat sur le " post-sionisme ". En France, elle est presque inconnue : aucun des livres consacrés par ces chercheurs iconoclastes à la guerre de 1948-1949 n’a été traduit. C’est pourquoi, l’auteur, Dominique Vidal, a décidé d’en écrire une synthèse. Et, en guise de postface, joseph Algazy, journaliste au quotidien israélien Haaretz, a discuté avec les " nouveaux historiens " du bilan de leurs recherches, dix ans après. Cet ouvrage est un dossier historique capital, textes à l’appui mis enfin à la disposition du public francophone.
x 15 23 194 p. Les arabes d’Israël. Entre intégration et rupture T Bendelac Jacques essai Palestine 2008 31/01/08 9782746710726 Autrement Frontières International -Moyen Orient 19,90 € 19.90 présent à Plume(s)
AA AA
Soixante ans après la création de l’État juif, les Arabes d’Israël se trouvent encore dans une situation ambivalente. La société israélienne ne les a pas vraiment intégrés et eux-mêmes hésitent encore entre leur identité palestinienne et la citoyenneté israélienne. Portrait vivant et actuel des Arabes d’Israël, le livre est aussi une analyse de la situation des minorités religieuses et nationales dans un État à majorité juive. L’auteur s’attache à montrer comment les Arabes israéliens ont fait face aux grandes transformations de la société israélienne depuis sa création. Les différents chapitres de l’ouvrage s’articulent autour des différents aspects de la vie quotidienne des Arabes israéliens : la démographie, l’identité nationale, le vote communautaire, la société et la famille, l’économie et les modes de consommation, les villes, la culture, le cinéma et l’influence des médias. Les populations arabes d’Israël sont diverses et leur identité confuse. Certains utilisent la démocratie israélienne pour améliorer leurs droits civiques, d’autres préfèrent rester à l’écart de la vie politique. La communauté arabe d’Israël hésite encore entre la préservation de ses structures traditionnelles et une ouverture à la société moderne. L’économie du secteur arabe en Israël a connu de profondes transformations mais elle reste encore à la traîne de l’économie israélienne. La majorité des Arabes d’Israël vit dans des localités exclusivement arabes dont le développement est freiné par une politique officielle d’aménagement du territoire qui donne la priorité aux régions à majorité juive. La communauté arabe en Israël a développé sa vie culturelle propre, mais la culture arabe exprime encore le statut minoritaire des Arabes israéliens et leurs affinités avec le monde musulman. Le dernier chapitre propose une comparaison avec les pays arabes de la région et permet de mieux cerner les progrès accomplis par les Arabes israéliens. Tous les indicateurs humains, économiques, sociaux et culturels, démontrent que, si les écarts entre Juifs et Arabes d’Israël restent profonds, les Arabes d’Israël ont une confortable longueur d’avance sur les Arabes des pays voisins. Paradoxalement, les Arabes d’Israël constituent une minorité qui a connu un développement humain rapide, mais qui hésite encore entre son intégration à la société israélienne et la tentation palestinienne.
x 15 23 759 p. Le mur de fer T Shlaim Avi et Demange Odile essai histoire, Palestine 2008 06/03/08 9782283022894 Buchet-Chastel International -Moyen Orient 29,40 € 29.40 14,70 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
La création de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948 a été l’un des événements historiques majeurs du XXe siècle. Remontant aux origines du sionisme, Avi Shlaim retrace soixante années de face à face entre Israël et le monde arabe. Cette confrontation a été marquée par l’idée, lancée par Ze’ev Jabotinsky et partagée par presque tous les leaders israéliens, qu’il fallait dresser un "mur de fer" devant les Arabes pour éteindre en eux tout espoir d’empêcher l’État d’Israël de s’établir en Palestine. L’auteur dresse le portrait des principaux acteurs de cette histoire. Il met en évidence les multiples occasions manquées, du fait de l’imprégnation de la doctrine du "mur de fer" qui va rendre incapables les responsables israéliens de construire la paix - à l’exception notable de Rabin, lors du processus d’Oslo. Ce livre permet de comprendre l’un des conflits les plus âpres et les plus médiatisés de notre époque. Il amène le lecteur à une vision plus complexe et plus impartiale du passé, indispensable si l’on veut préserver un espoir de réconciliation future.
x 14,5 21 656 p. Les paradoxes constitutionnels. Le cas de la constitution israélienne T Amit Roei essai Israël, droit 2007 02/01/07 9782753900738 Connaissances et Savoirs »» International -Moyen Orient 29,00 € 29.00 épuisé
AA AA

L’État d’Israël ne possède pas de constitution reconnue, tout en usant d’un discours constitutionnel développé. En ce sens, il représente un cas spécifique propice à l’examen des paradoxes caractérisant de manière générale un Etat de droit.

L’auteur en dénombre trois : le paradoxe de l’autoréférence, perceptible notamment dans les Lois fondamentales ; le paradoxe de l’origine, manifeste dans la fabrication des justifications ; et le paradoxe de la loi, qui s’exprime dans des normes contradictoires : Israël comme Etat démocratique et juif - ou des mises en application arbitraires - les droits de l’homme conjugués à une occupation militaire, notamment.

Il croise plusieurs disciplines - politique, philosophie, linguistique et droit pour jeter un regard neuf sur ces sujets d’une actualité capitale.

x 14 21 118 p. Israël, une société bousculée T Vidal Dominique essai Palestine, Israël 2007 02/05/07 9782849240335 Cygne International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le conflit israélo-palestinien bénéficie d’une couverture médiatique exceptionnelle. Mais, curieusement, la radiotélévision comme la presse écrite ignorent le plus souvent les sociétés en présence. Même celle d’Israël, qui constitue pourtant, comme tous les groupes humains, un ensemble complexe, marqué qui plus est par soixante ans d’état de guerre permanent. Issus pour l’essentiel de vagues d’immigrations successives, les Israéliens forment une mosaïque en perpétuelle évolution. Autrefois unie par le sionisme, l’égalitarisme et la confrontation avec le monde arabe, elle est désormais traversée de fortes tensions. Arabes et juifs, ashkénazes et séfarades, religieux et laïcs, Russes et Falashas... Des accords d’Oslo à la mondialisation de l’économie, des révélations des nouveaux historiens à la crise morale aiguë des dernières années, bien des facteurs expliquent cette décomposition. Voilà près de trente ans que Dominique Vidal parcourt régulièrement le pays. Il en a notamment ramené des reportages enracinés dans la réalité sociale et humaine, qui en analysent les différentes facettes. Pour lui, l’enquête de terrain a l’immense mérite de « tuer les préjugés et les clichés ». Avec une certitude : la paix passe aussi par la « normalisation » de la société israélienne, comme de son homologue palestinienne. Et réciproquement.
x 11,5 19 144 p. Antisémitisme : l’intolérable chantage T Collectif essai Palestine 2003 31/08/03 9782707141064 la Découverte International -Moyen Orient 7,50 € 7.50 épuisé
AA AA
« Lorsque Sharon est venu en France, je lui ai dit qu’il doit absolument mettre en place un ministère de la Propagande, comme Goebbels. » La déclaration à un grand quotidien israélien de Roger Cukierman en septembre 2001 fait froid dans le dos. Ce livre est né de l’effroi devant le soutien croissant apporté au gouvernement israélien par une partie de la communauté juive et de ses représentants et par de nombreux intellectuels français, juifs ou non. Effroi aussi devant l’utilisation de plus en plus systématique du thème de la « nouvelle judéophobie », pour disqualifier toute critique de la politique militaire et coloniale menée par le gouvernement d’Ariel Sharon. Effroi plus général enfin devant la voie suicidaire empruntée par la société et les gouvernements israéliens et ses répercussions sur une partie de la communauté juive de France. Aujourd’hui, les militants de gauche, en particulier ceux qui militent pour une paix juste au Proche-Orient, sont ainsi confrontés à une inacceptable logique du soupçon et à un intolérable chantage à l’antisémitisme. C’est à cette logique que certains d’entre eux ont souhaité répondre ici, en démontant les mécanismes de ce chantage, en rappelant leurs engagements et leur condamnation des actes antisémites commis en France, et en réaffirmant leur droit à critiquer Israël.
x 12,5 19 462 p. Les emmurés
La société israélienne dans l’impasse
T
Cypel Sylvain essai Palestine 2006 30/09/06 9782707149763 la Découverte International -Moyen Orient 13,70 € 13.70 actuellement indisponible
AA AA
Depuis le début des années 2000, et en dépit du « retrait » de Gaza, la société palestinienne est exsangue. Mais la société israélienne est, elle aussi, épuisée et désorientée. Le terrorisme largement défait, rien n’est réglé des problèmes de fond de la relation israélo-palestinienne. C’est une plongée dans la société israélienne que propose cet ouvrage. À travers l’étude d’institutions telles que l’armée et le système scolaire, l’analyse des discours politiques israéliens et les controverses intellectuelles, notamment sur la construction de l’identité nationale, Sylvain Cypel met au jour les représentations mentales de cette société complexe et contradictoire. « Brutalisation » sociale, « pied-noirisation » des mentalités : l’auteur décrit une société israélienne en crise, engagée dans une impasse dont le « mur de protection » – que construit Israël en Cisjordanie – est la manifestation la plus visible. Il apparaît alors que les « emmurés » ne sont pas seulement ceux qu’on croit. Ce livre, qui combine analyses, entretiens et témoignages personnels, étude du passé et lecture du présent, offre un portrait lucide et saisissant des Israéliens, dont on ne peut pas parler sans évoquer leur « autre » : les Palestiniens. Il montre comment deux sociétés imbriquées en viennent à s’ignorer alors même que leurs destins sont inextricablement liés.
x 12,5 19 350 p. Liban contemporain
Histoire et société
T
Corm Georges essai international 2005 30/09/05 9782707147073 la Découverte International -Moyen Orient 12,00 € 12.00 épuisé
AA AA
L’histoire du Liban contemporain, ce petit pays clé du Moyen-Orient objet des convoitises des puissances régionales et internationales depuis trois siècles, est mal connue. Elle a trop souvent été écrite en fonction de la géopolitique internationale, interdisant ainsi de cerner la réalité complexe de cette société, marquée par l’interpénétration de l’islam et du christianisme depuis treize siècles. D’où de nombreux clichés, exploités pour stimuler la fièvre destructrice qui, entre 1975 et 1990, s’est emparée du pays, pris dans les affres du conflit israélo-arabe et de la guerre froide. De « Suisse du Moyen-Orient », le Liban est devenu alors une sorte de repoussoir, archétype des situations de fragmentation et de communautarisation d’une société. Au rebours de ces clichés, ce livre tente de dénouer les fils enchevêtrés de l’histoire du Liban depuis son ouverture sur l’Europe au XVIIe siècle jusqu’au début du XXIe. Georges Corm s’attache à forger des clés de compréhension des événements et des comportements des acteurs de cette histoire, afin de dépasser les langues de bois qui ne mettent l’accent que sur les communautés et leur diversité ou leurs évolutions divergentes. Dans le prolongement de ses précédents ouvrages, il invite à réfléchir sur les phénomènes communautaires, en analysant le jeu complexe des facteurs endogènes et exogènes dans l’évolution historique du pays. L’histoire du Liban devient alors intelligible et « exemplaire » des malheurs qui frappent le Moyen-Orient et les Balkans. « L’un des rares et indispensables ouvrages clés pour la bonne compréhension des rouages historiques, politiques, économiques, institutionnels et sociaux libanais. »
x 11,5 19 160 p. Palestine/Israël : la paix ou l’apartheid T Bishara Marwan essai Palestine 2002 31/10/02 9782707138842 la Découverte Sur le vif International -Moyen Orient 8,70 € 8.70 présent à Plume(s)
AA AA
Dans ce livre incisif, Marwan Bishara, israélo-arabe et l’un des principaux commentateurs palestiniens sur la région, explique les causes profondes et les enjeux de la « seconde Intifada ». Revenant aux accords d’Oslo en 1993, il montre comment l’asymétrie entre les Palestiniens (les occupés) et les Israéliens (les occupants) a été ignorée par ceux qui ont parrainé ces négociations, notamment les États-Unis. Et comment ce processus de transition mal conçu a contribué à la mise en place du système d’apartheid et d’occupation actuel. Contrairement à l’opinion courante et à l’optimisme de surface qui ont caractérisé l’attitude occidentale vis-à-vis du processus de paix, l’auteur montre que celui-ci était condamné à l’échec dès l’origine. Mais plutôt que de s’affliger de l’aggravation de la situation, et de la guerre menée par Sharon contre la population palestinienne, Marwan Bishara invite le lecteur à regarder en avant. Dans cette édition largement augmentée, il propose un bilan lucide des deux années ayant suivi le déclenchement de la seconde Intifada. Et examinant les enjeux démographiques, politiques et sécuritaires, il explore les voies qui permettront de parvenir à une solution juste et durable du conflit israélo-palestinien.
x 20 27 156 p. Le meilleur des mondes N° 6. spécial ISRAËL T magazine Israël 2008 21/02/08 9782917047033 Denoël »» International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Ouverture
Terre promise et paradis perdu, par Galia Ackerman

Lignes de front
Immigrés au pays des immigrés, par Catherine Dupeyron
On n’en a pas fini avec le sionisme, entretien de Denis Charbit avec Samuel Ghiles-Meilhac
Arkady Gaydamak, un populiste à l’israélienne, par Luc Rosenzweig
Liban, Les errements stratégiques de Tsahal, par Olivier Hubac
Le commerce adoucit les mœurs, entretien avec Gabby Bar par Shira Ansky et Leslie Goldlust
Gaza : le chemin de Damas d’Ariel Sharon, par Michaël Prazan
La paix au Proche-Orient passera-t-elle par l’Indonésie ?, par Delphines Alles

Twist and Shout
Nous sommes des indigènes, entretien d’Ahmed Tibi avce Michaël Prazan et Luc Rosenzweig
Hors la loi ? par Ariel Colonomos
La guerre des vieilles pierres par Lucien Pozmanski
La Bible n’est ni un cadastre, ni une pure légende par Florence Taubmann

Grand dossier
Gauche, la fin de l’hégémonie, entretien d’Élie Barnavi avec André Sénik
Des Panthères noires au Shas par Jean-Luc Allouche
L’homme des hommes en noir par Ilan Greilsammer
Le high-tech, nouvelle frontière d’Israël, entretien d’Haïm Ben-Shahar avec Leslie Goldlust et Shira Ansky
Le mouvement colon au bord du schisme par David Khalfa
Fin de partie pour le kibboutz, entretien d’Ouri Weber avec Luc Rosenzweig
Le kibboutz est mort, vive le kibboutz urbain ! par Claude Berger
De Paris à Jérusalem par Chochana Boukhobza

Grand entretien
Cette normalité qui ne vient pas, entretien d’Abraham B. Yehoshua avec Shira Ansky, Ève Szeftel et Daniel Szeftel

Grand portrait
Yeshayahou Leibowitz, prophète en son pays par Denis Charbit

Longitudes et latitudes
Allemagne : l’impossible réparation par Olivier Guez
Quand "Le Monde diplo" soutenait Israël par Samuel Ghiles-Meilhac
Pourquoi un kibboutz Léon Blum en Israël ? par Ilan Greilsammer
Le sionisme, un militarisme ? par Frédéric Encel

Histoire
D’une langue à l’autre : Misafa Lesafa par Nurith Aviv
Max Eitingon aux sources de la psychanlyse en Israël par Michelle Moreau-Ricaud
Volontaire !, entretien de Pierre Assouline avec Olivier Rubinstein
De la valeur nourricière du rêve par Etgar Keret

x 15 23 664 p. Israël. Palestine. Etats Unis : Le triangle fatidique T Chomsky Noam essai Palestine 2006 29/05/06 9782923165196 Écosociété International -Moyen Orient 33,50 € 33.50 épuisé
AA AA

Le Triangle fatidique est peut-être l’ouvrage le plus ambitieux jamais écrit sur le rôle déterminant des États-Unis dans le conflit entre le sionisme et les Palestiniens. C’est un exposé tenace de la corruption, de l’avidité et de la malhonnêteté intellectuelle des humains. C’est également un grand livre et un livre important qui doit être lu par tous ceux qui se soucient de la chose publique. Extrait de la préface d’Edward W. Saïd

Enfin publiée en français, voici l’œuvre majeure de Noam Chomsky à propos de l’implication des États-Unis dans le conflit Israël-Palestine. En appuyant sa réflexion sur un travail de recherche colossal, toujours aussi rigoureux et complet, Chomsky démolit le récit officiel. Il s’attaque à toute une série de mythes : la démocratie israélienne, la bienveillance de l’occupation, l’absence de racisme contre les Arabes en Israël, le terrorisme palestinien, la paix pour la Galilée, etc., et les met en pièces avec un barrage de contre-exemples. Écrit à la manière ironique et impitoyable de Chomsky, voici le livre le mieux documenté pour expliquer cette crise qui semble insoluble.

Noam Chomsky est né à Philadelphie en 1928. Linguiste, analyste des médias et professeur au Massachussett’s Institute of Technology, il a écrit un très grand nombre d’articles et de livres, dont les titres suivants aux Éditions Écosociété : L’an 501, Le Pouvoir mis à nu, Propagande, médias et démocratie, Le Nouvel humanisme militaire, Les Dessous de la politique de l’Oncle Sam et Quel rôle pour l’État ? Ses écrits en ont fait l’une des plus grandes figures de la vie intellectuelle de notre époque.

x 13,5 21 220 p. Etoiles sur Jericho T Badr Liana témoignage Palestine, exil 2001 28/08/01 9782846360135 Esprit des péninsules International -Moyen Orient 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA

" Lorsqu’ils nous enjoignirent de partir, je pris avec moi deux morceaux de savon de Naplouse.
Je pressai le savon à l’huile d’olive parfumé d’herbes aromatiques, sans jamais desserrer mon étreinte. Comme si l’emporter signifiait que nous reviendrions sans faute le lendemain. Il avait la forme carrée et rassurante de la maison, la texture et la densité de notre vie quotidienne. Le pont s’effondra, les ennemis nous interdirent de revenir sur nos pas, mais il était toujours là. Je respirais son parfum, emplie d’un sentiment obscur, l’espoir que le temps ne se refermerait pas sur nous comme les grilles d’une prison.

Voilà. Etc. , etc. , etc. Tu comprends à présent que je suis sans Jéricho, sans ville, sans rue, sans mur où m’adosser quand je suis lasse de rester debout aux portes des villes, quand je n’ai devant moi que la poussière de la maison ou du bureau, sans la maison de mon grand-père au fond de Wadi Attoufah, sans village d’oranges et de prairie. Sans quartier, sans ruelle, sans la petite masure de Katf al Wadi, sans savoir où aller le vendredi.
Sans rien. ".

x 13 20 585 p. Boire la mer à Gaza T Hass Amira enquête Palestine 2001 27/10/01 9782913372160 La Fabrique International -Moyen Orient 23,40 € 23.40 actuellement indisponible
AA AA
Le livre dont il est question ici, Boire la mer à Gaza, est un recueil d’articles écrits et publiés dans le journal Haaretz, entre 1993 et 1996 (publication du livre en Israël). Le titre est tiré d’une expression arabe, signifiant familièrement “va au diable !”. Dans la région, chez les Palestiniens comme chez les Israéliens, on convient généralement, comme l’écrit Sylvain Cypel dans Le Monde du 22 décembre, que “Gaza, c’est l’enfer”. Ancien port à l’histoire millénaire, c’est aujourd’hui une ville située dans une zone enclave, la “bande de Gaza” où vivent, outre les citadins, des réfugiés et des colons. Les accords d’Oslo devaient entre autres choses régler la question du “transfert d’autorité” de l’armée israélienne à l’Autorité palestinienne.
Amira Hass apporte ici des témoignages, des entretiens, des choses vues et des mises en regard d’analyses provenant de différentes instances et portant sur plusieurs périodes. À travers des entretiens réalisés avec d’anciens militants devenus aujourd’hui des responsables en vue, elle revient par exemple sur la première Intifada et sur la manière dont ils ont pris la tête du mouvement et imposé des faits accomplis à la direction de l’OLP, que l’exil avait fini par couper du terrain.Ce sont ces jeunes dirigeants locaux, plus militants qu’hommes d’appareil, que Yasser Arafat, faute de pouvoir les contrôler, avait appelés ses “généraux”. Ailleurs, elle documente les petits faits quotidiens qui témoignaient de l’arrogance et du mépris des soldats d’occupation, lesquels à leur tour ne font que renvoyer à la mauvaise foi stupéfiante des autorités politiques et militaire israéliennes. Elle note aussi les transformations parfois minuscules qui eurent lieu au cours des étapes du transfert d’autorité qui fit suite aux accords d’Oslo et qui indiquent la rapidité avec laquelle on s’acclimate au sentiment de la liberté. Elle marque enfin le grippage originel lié aux points laissés en suspens à Oslo et la pusillanimité d’accords qui laissaient à la mauvaise volonté des Israéliens toutes opportunités de se manifester efficacement (blocage des points de passage, interdiction aux ouvriers travaillant en Israël de passer la frontière, fermeture de l’aéroport, non respect de l’obligation d’établir un corridor avec la Cisjordanie). Pour autant, elle n’épargne pas l’incompétence, pour dire le moins, des dirigeants de l’Autorité palestinienne. Le résultat est que la situation des Gaziotes, en fin de compte, n’a cessé de s’aggraver depuis 1994.
x 13 20 208 p. De Beyrouth à Jénine
témoignages de soldats israéliens sur la guerre du Liban
T
Gal Irit et Hammerman Ilana témoignage guerre, Liban, Israël 2003 07/11/03 9782913372306 La Fabrique International -Moyen Orient 14,20 € 14.20 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Intellectuels et officiers de carrière, garagiste, chanteur de rock, architecte urbaniste - servants de chars, pilotes de chasse, parachutistes - quatorze acteurs israéliens de la guerre du Liban de 1982 témoignent, vingt ans après. Ils racontent, d’une manière étonnamment convergente dans la diversité, les événements qui font désormais partie de l’histoire : les combats confus et meurtiers autour des camps de réfugiés de Tyr, le siège et le bombardement de Beyrouth, l’entrée dans Beyrouth ouest, le massacre de Sabra et Chatila. Et c’est l’un des intérêts du livre que de nous rafraîchir la mémoire sur ces horreurs.

Mais ce qui rend ces témoignages poignants, c’est ce que chacun exprime comme doute et comme angoisse morale, après toutes ces années. L’un est hanté par l’image d’une petite fille blonde qui apparaît derrière la porte qu’il vient de défoncer à coups de crosse ; l’autre se souvient que, de son avion, il a lancé toute la nuit des fusées éclairantes sans savoir qu’il illuminait le massacre de Sabra et Chatila ; un autre encore ne peut oublier le jour où le général commandant la division lui a dit en face : " Vous n’avez pas compris, ce sont des Arabes qui tuent des Arabes, on ne s’en mêle pas. "

Ce qui émerge, c’est l’image de soldats disciplinés - aucun n’a refusé d’obéir - mais torturés par le doute sur une armée qu’ils pensaient moralement irréprochable. Et ils sont plusieurs à penser que " tout a commencé là ", et en particulier la guerre au milieu de populations civiles : " Il y a une ligne directe qui mène de Beyrouth à Jénine. "

x 13 20 240 p. Exil et souveraineté T Raz-Krakotzkin Amnon essai Palestine 2007 05/03/07 9782913372566 La Fabrique International -Moyen Orient 22,40 € 22.40 présent à Plume(s)
AA AA

Comment la conscience sioniste a occulté 2000 ans d’exil pour remplacer la figure malingre du juif diasporique par celle, vigoureuse et fière, du juif nouveau - l’Israélien ; pourquoi cette négation de l’exil juif est inséparable de la négation de l’exil palestinien ; comment a été créée la notion de peuple juif ; pourquoi le sionisme laïque est en fait fondé sur la théologie et le messianisme : telles sont quelques-unes des questions éclairées par ce livre dont on peut dire, en paraphrasant Walter Benjamin, qu’il brosse à contresens le poil luisant de l’histoire.

De grandes figures de la pensée juive - Scholem, Arendt, Benjamin - sont convoquées pour introduire un thème central : la pensée binationale. Plutôt qu’une solution politique détaillée, il s’agit de montrer la voie pour en finir avec la pensée de la séparation. C’est une façon nouvelle d’envisager l’existence juive en Israël, qui n’oblige pas à nier l’histoire du pays ni à déposséder les Palestiniens.

x 13 20 402 p. L’identité palestinienne
La construction d’une conscience nationale moderne
T
Khalidi Rashid essai, histoire Palestine 2003 05/09/03 9782913372245 La Fabrique International -Moyen Orient 24,40 € 24.40 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Selon une opinion largement répandue, les Palestiniens ont tiré leur identité comme peuple de leur conflit avec le mouvement sioniste. Leur position récurrente de perdants de l’histoire a évidemment conforté cette opinion, qui va dans le sens du refus de leurs droits nationaux.

Dans ce livre, Khalidi s’appuie sur des sources sionistes et israéliennes autant qu’arabes pour montrer que si cette identité est « construite », elle n’en est pas moins réelle. Il montre la conscience nationale qui émerge dès la fin de l’époque ottomane dans les milieux instruits. Il se fonde pour cela sur les archives des bibliothèques privées des grandes familles et des intellectuels palestiniens, mais aussi sur la presse de l’époque et sur les parcours d’hommes politiques palestiniens au tournant du XIXe et du XXe siècle. Tous ces documents tracent le passage d’une réalité identitaire stratifiée, multiple, à un sentiment national plus uni et plus déterminé. Cette identité palestinienne qui se forme à partir de la fin du XIXe siècle ne correspond ni à un donné naturel, ni à une abstraction intellectuelle : la conscience nationale palestinienne est sans nul doute un construit, une manière historiquement conditionnée de se placer dans le monde. Mais cette historicité ne la prive aucunement de réalité : à son tour, elle conditionne des rapports, une histoire, une politique. La force de cet ouvrage est de montrer l’identité palestinienne comme une réalité historiquement construite, ce qui permet de mieux comprendre non seulement l’histoire de cette région et les enjeux pour le peuple palestinien, mais aussi de nourrir une discussion plus large autour des nationalismes.

« L’étude approfondie que fait Khalidi de la construction de l’identité nationale palestinienne est une œuvre pionnière de première importance. C’est le premier livre dont la prémisse est que cette identité existe dans les faits, et qui en dévoile les strates croisées, les phases historiques et les tragiques défaites, avec une parfaite connaissance de la bibliographie et des sources arabes, hébreues et occidentales. » (Edward Said).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |