Politique et société-philosophie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société -philosophie | Pratique

ca 313 documents du sous-rayon : Politique et société-philosophie


Les dernières arrivées à Plume(s) du sous-rayon Politique et société-philosophie


313 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 17 160 p. Post-scriptum sur l’insignifiance suivi de Dialogue T Castoriadis Cornelius essai société 2007 09/09/07 9782752603722 l’Aube Aube poche essai Politique et société -philosophie 8,50 € 8.50 épuisé
AA AA

« Il manque la voix de Cornelius Castoriadis. Il manque cette jubilation dans sa voix répétant : “Nous qui désirons ou nous qui délirons ?” , il manque le pont Bir Hakeim et le métro aérien par la fenêtre, il manque la lumière de la Seine de ce matin de novembre 1996 .

Face aux brouilleurs de piste et à la fausse complexité, espérant tout de l’imaginaire social, jusqu’au bout Cornelius Castoriadis cherche une radicalité. “Je suis un révolutionnaire favorable à des changements radicaux”, disait-il quelques semaines avant sa mort. Révolutionnaire qui, sa vie durant, allait répétant : “Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais pour sauver notre pensée et notre cohérence.”

Mais on ne peut réduire Cornelius Castoriadis à un seul registre. Philosophe, sociologue, historien, il fut aussi économiste et psychanalyste. “Un titan de la pensée, énorme, hors norme”, dit Edgar Morin. Une pensée encyclopédique, une jubilation de vivre et de lutter “ lutte charnelle, spirituelle, infinie” mais en mouvement et qui laisse du grain à moudre et du pain sur la planche ? »

Daniel Mermet
Là-bas si j’y suis, France Inter

x 12,5 21,5 106 p. La pensée de midi T Onfray Michel essai politique 2007 13/09/07 9782718607559 Galilée Débats Politique et société -philosophie 19,00 € 19.00 sur commande ?
AA AA

La gauche est en capilotade et sa refondation est d’actualité.

Certains veulent l’appuyer sur le centre, d’autres sur la gauche antilibérale. Or, cette dernière semble ne pas vouloir devenir adulte tant qu’elle refuse un réel jeu dialectique entre son éthique de conviction et son éthique de responsabilité. Il faudrait donc une gauche aussi amoureuse de la liberté que la gauche libérale et aussi radicale que l’extrême gauche. Cette formule n’est pas une chimère, car elle a bel et bien existé : il s’agit de la gauche libertaire.

Au XXe siècle, elle repose, pour partie, sur le triangle Georges Palante, Jean Grenier et Albert Camus. L’auteur de L’Homme révolté, antitotalitaire et libertaire, a fourni une pensée qui se proposait d’examiner ce chantier que sa mort, malheureusement, aura laissé ouvert. Notre Pensée de midi est un hommage à ces trois hérauts libertaires, en même temps qu’une invitation à s’inscrire dans ce sillage.

x 10,5 17,5 160 p. L’homme entre Terre et Ciel
nature, écologie et spiritualité
T
Pelt Jean-Marie, Rabhi Pierre, Hulot Nicolas et Goldsmith Edward guide écologie, environnement, société, développement personnel 2007 16/05/07 9782883535879 Jouvence Politique et société -philosophie 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA

Un économisme triomphant dicte aujourd’hui sa loi à tous les secteurs de nos vies et guide nos sociétés. Comment sortir de ce matérialisme-consumérisme barbare de notre époque ?

Comment s’émanciper de la marchandisation de tous les aspects de la vie ?

Comment faire cesser une situation de guerre économique permanente pour vivre une fraternité économique ?

Comment, en lieu et place de l’ambition personnelle dominatrice qui conduit à l’écrasement des faibles, faire vivre l’esprit solidaire de service et de partage ? Comment substituer à l’obligation du travail aliénant l’engagement volontaire dans l’oeuvre nourrissante ?

L’économique doit retrouver sa place au service de la vie et des valeurs les plus hautes, pour ne plus être le tyran hégémonique de nos existences humaines.

La spiritualité - ou expérience de la vie la plus haute selon l’Esprit - doit redevenir le maître de notre existence et l’économie son humble serviteur. L’économie - outil nécessaire - doit s’intégrer à la vie de l’être humain sans en pervertir le sens en devenant moyen d’accomplissement.

Sont réunis ici des textes et propositions pour un changement de paradigme signés par de grands noms de la spiritualitéet de l’écologie ! Un véritable programme pour un monde meilleur, plus conscient et plus juste !

x 11 18 189 p. Nos amis les humains T Werber Bernard essai philosophie 2005 01/06/05 9782253113546 LGF/Livre de poche Politique et société -philosophie 6,30 € 6.30 sur commande ?
AA AA

Les humains sont-ils intelligents ? Sont-ils dangereux ? Sont-ils comestibles ? Sont-ils digestes ? Peut-on en faire l’élevage ? Peut-on les apprivoiser ? Peut-on discuter avec eux comme avec des égaux ? Telles sont les questions que peuvent se poser les extra-terrestres à notre égard.

Pour en avoir le cœur net, ils kidnappent deux Terriens, un mâle et une femelle, Raoul et Samantha. Ils les installent, pour les étudier tranquillement, dans une cage à humains. Une " humainière ". Ils espèrent ainsi assister à une reproduction en captivité. Le problème, c’est que Raoul est un scientifique misanthrope et Samantha une dompteuse de tigres romantique. Pas simple dans ce cas pour nos deux cobayes de se comprendre et, a fortiori, de s’aimer.

Avec cet ouvrage, rédigé comme un huis clos philosophique, Bernard Werber nous présente une nouvelle facette de son art. Une fois de plus, il nous propose de prendre un peu de recul, d’avoir une perspective différente pour comprendre l’humanité " autrement ".

livre de poche n° 30582

x 11 18 345 p. Politique du rebelle T Onfray Michel essai philosophie 1999 23/06/99 9782253942825 LGF/Livre de poche Politique et société -philosophie 7,60 € 7.60 sur commande ?
AA AA

Poursuivant l’exploration de sa philosophie hédoniste, Michel Onfray en aborde, avec ce nouveau livre, le versant politique. Voici donc, magnifiée, la figure du rebelle dont le génie colérique porte, à travers l’histoire, l’irrépressible désir de révolution.

Une mystique de gauche ? A coup sûr. Avec ses arrière-mondes anarchistes. Avec sa volonté si actuelle de réenchanter un monde soumis à l’économisme. Avec son idéal de plaisir opposé à cet idéal ascétique que la droite n’en finit pas de célébrer.

Reprenant l’histoire là où elle a manifesté pour la dernière fois ce génie singulier, Michel Onfray propose un achèvement de Mai 68 qu’il reconsidère à la lumière d’une fin de siècle convaincue de la mort des idéologies collectives.

Dans cet éloge du gaz lacrymogène, on découvrira des occasions de redonner à la force un statut en politique sous les formes de la désobéissance, de la résistance, de l’insoumission, de l’insurrection. Cette Politique du rebelle est, assurément, le livre le plus radical, le plus violent, de l’auteur de La Sculpture de soi.

x 11 18 128 p. Théorie du voyage. Poétique de la géographie T Onfray Michel essai philosophie, voyage 2007 31/10/07 9782253084419 LGF/Livre de poche Politique et société -philosophie 5,60 € 5.60 sur commande ?
AA AA
Partir, emboîter le pas des bergers, c’est expérimenter un genre de panthéisme extrêmement païen et retrouver la trace des dieux anciens […]. L’élection de la planète tout entière pour son périple vaut condamnation de ce qui ferme et asservit : le Travail, la Famille et la Patrie, du moins pour les entraves les plus visibles […]. Asocial, insociable, irrécupérable, le nomade ignore l’horloge et fonctionne au soleil ou aux étoiles, il s’instruit des constellations et de la course de l’astre dans le ciel, il n’a pas de montre, mais un œil d’animal exercé à distinguer les aubes, les aurores, les orages, les éclaircies, les crépuscules, les éclipses, les comètes, les scintillements stellaires, il sait lire la matière des nuages et déchiffrer leurs promesses, il interprète les vents et connaît leurs habitudes. Le caprice gouverne ses projets.
M. O.
x 14 22,5 252 p. Les philosophes et l’amour T Lancelin Aude et Lemonnier Marie essai philosophie, amour 2008 27/03/08 9782259206228 Plon Politique et société -philosophie 27,00 € 27.00 sur commande ?
AA AA

Un lieu commun solidement établi veut qu’amour et philosophie fassent mauvais ménage. Etrangement, aucun livre n’avait jusqu’ici réuni les différents regards des grands philosophes sur ce sujet majeur. Cet essai se propose de le faire en exposant leur pensée de façon vivante et accessible.

Ouverture à l’éternité pour Platon, l’amour est un leurre mortel chez Lucrèce. Défi de toute une existence pour Kierkegaard, il est chez Schopenhauer une simple ruse de l’instinct sexuel. Quant à Rousseau, l’inventeur du romantisme, difficile de trouver système philosophique plus étroitement lié aux névroses de son auteur.

Car ce livre dévoilera aussi certains aspects de leur vie amoureuse, parfois très méconnus. Le donjuanisme forcené de Sartre, l’absence légendaire de toute libido chez Kant, les ratages de Nietzsche avec les jeunes filles, autant d’épisodes graves ou drôles dont chacun pourra tirer les leçons dans sa propre vie.

x 11 18 312 p. Les vivants et la mort T Ziegler Jean 2008 22/05/08 9782757809419 Points Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Rien ne détermine plus profondément une civilisation que la place qu’elle fait à la mort. Les Noirs du Brésil vénèrent et intègrent la mort : les rites consolateurs du Candomblé relient les vivants aux disparus. Notre société capitaliste marchande par contre refoule la mort et nie le statut des défunts. Dès lors la mort resurgit en névrose, en folie, l’homme privé de finitude cesse d’être le sujet actif de son histoire. Car c’est la mort qui permet la naissance, transforme la vie en histoire consciente, c’est la mort qui instaure la liberté. Libérer la mort et la réintégrer au devenir social, cette revendication grandit, et fera plus que toute autre changer notre vie.
x 13,5 20 527 p. Darwin, dessine-moi les hommes T Combes Claude essai société 2006 13/09/06 9782746503007 Le Pommier Poche Politique et société -philosophie 25,00 € 25.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

" Yin me demanda un jour de lui dire qui avait dessiné les hommes, mais elle voulait aussi savoir qui avait dessiné les dinosaures, les chevaux et les moutons bien sûr. Alors, j’ai parcouru avec elle l’histoire du vivant, cette histoire que l’on appelle évolution, et qui aurait pu, disent les savants, ne jamais exister. Une histoire grandiose qui a donné aux humains la capacité de poser des questions sans perdre celle de s’émerveiller. " Claude Combes. La plus grande énigme qui se soit posée à l’esprit humain - l’évolution du monde vivant - fascine toujours, déconcerte souvent, mais reste méconnue.

Des mécanismes de la vie avant de plonger à l’étude de son évolution, ce livre explique tout ! Depuis l’ancêtre cellulaire, appelé LUCA, que nous partageons avec les bactéries et les dinosaures, jusqu’à Lucy et les hommes, depuis les acides et les bases qui constituent l’ADN jusqu’aux êtres les plus complexes, les hommes encore, vous saurez tout ! Vous ne vous ennuierez jamais, vous vous étonnerez devant les sidérantes inventions de la nature, vous rirez devant certaines de ses astuces, et vous comprendrez enfin les termes et les enjeux des débats qui secouent l’évolution, ainsi due l’apport de Darwin aujourd’hui.

Un passionnant dialogue où Yin pose à Claude toutes les questions que nous aurions aimé lui poser, où celui-ci lui répond avec limpidité et érudition, avec un amour du monde qui ne peut nous laisser insensibles.

x 11 18 120 p. Les hommes et leurs gènes T Jacquard Albert essai sciences 2008 21/05/08 9782746501928 Le Pommier Poche Politique et société -philosophie 5,90 € 5.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les hommes se succèdent, de génération en génération.

Pour les généticiens, ils sont les dépositaires du patrimoine génétique collectif. Selon les pressions exercées par le milieu, selon aussi leur comportement, ce patrimoine se transforme. Ce livre esquisse les modèles théoriques et précise les paramètres qui permettent de décrire cette évolution et de rendre compte des évolutions génétiques collectives. Les connaissances récemment acquises sur le rôle des gènes et des mécanismes de leur transmission bouleversent notre regard sur nous-mêmes et nous fournissent des possibilités d’action totalement inédites.

Pour Albert Jacquard, généticien et démographe, ces connaissances nouvelles - et les moyens d’action qu’elles nous donnent - nous obligent à poser la question de notre futur collectif quels hommes voulons-nous être ?

x 13,5 20 112 p. Le mal propre : Polluer pour s’approprier ? T Serres Michel essai philosophie, société 2008 01/02/08 9782746503601 Le Pommier Manifestes Politique et société -philosophie 10,90 € 10.90 présent à Plume(s)
AA AA

Les tigres pissent pour délimiter leur niche. Ainsi font sangliers et chamois. Mimons-nous ces animaux ? Je le crains, je le vois, je le sens. Quiconque crache dans la soupe ou la salade s’en assure la propriété. Vous ne couchez pas dans des draps salis par un autre ; ils sont désormais à lui. Pour pouvoir recevoir ses clients, un hôtel, un restaurant, inversement, nettoient lit et serviettes. L’éthologie, science des conduites animales, comme les pratiques hospitalières – mais aussi l’histoire des religions, les techniques agricoles, même la sexologie… - montrent le rapport étrange et répulsif entre le sale et la propriété.

Oui, notre propre, c’est notre sale.

Poursuivant une méditation, commencée avec le Contrat Naturel, sur les risques d’aujourd’hui, ce livre dit que les pollueurs salissent le monde pour se l’approprier. Rien de changé depuis les chiens et les tigres ! Comment pollue-t-on ? Nous commençons à le comprendre. Mais pourquoi polluer ? Ce livre répond à la question. Attachées seulement aux questions de chimie et de médecine, les études actuelles sur l’environnement négligent ces projets, simplement humains, d’expansion et d’emprise.

Nos volontés d’appropriation sont dangereuses. Mais nous pouvons changer nos intentions.
Michel Serres

x 13,5 20 192 p. Pensée magique, pensée logique (NED) T Brabandère (de) Luc essai 2008 11/04/08 9782746503687 Le Pommier Politique et société -philosophie 20,00 € 20.00 remplacé >>(2012)
AA AA
x 11,5 17,5 128 p. Claude Lévi-Strauss T Clément Catherine biographie sciences 2002 10/10/02 9782130531647 PUF Que sais-je ? Politique et société -philosophie 9,00 € 9.00 6,30 € présent à Plume(s)
AA AA

Table des matières :
Prélude

  1. Le devenir de l’ethnologue
  2. Nous entrerons dans la carrière
  3. Le modèle géologique
  4. De l’usage de Karl Marx
  5. Symbolique, polynucléotides, antidépresseurs
  6. Le fou, garant des gens sensés
  7. Bricolage et mythologie
  8. Ce que fut le structuralisme
  9. Le va-et-vient de l’âme japonaise
  10. "La science des mythes est une anaclastique"
  11. Quand les mauvais pères vont à l’eau
  12. L’univers féminin est plein de puanteur
  13. Allumer le feu : du jaguar au sarigu
  14. Une fille folle de miel
  15. La Pirogue céleste et la fumée des huttes
  16. "Marions-les, marions-les"
  17. Clowns tristes et joyeuses guerrières
  18. Tendresse et misère
  19. Siphons de clams, cornes de chèvres, saumons et porcs-épics
  20. "L’homme est un être vivant"
  21. Communication versus contemplation
  22. L’histoire, le sens et les ancêtres
  23. Beau comme le bébé de la femme du chef
  24. Plumes blanches, peaux noires : swaihné, kwékwé et l’ogresse Dzonokwa
  25. Trompe-l’oeil : éloge de Poussin
  26. Musique : vivre entre soi
x 11 18 416 p. Carrefours du labyrinthe T1 T Castoriadis Cornelius essai société 1998 21/08/98 9782020352369 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 épuisé, réédité avec l'ean 9782757868362
AA AA
Les essais rassemblés ici se rejoignent dans une même perspective. Ils combattent la prétention scientiste de notre époque, en partant des pratiques où elle s’était installée : psychanalyse, linguistique, économie politique. Pour Castoriadis - on en a eu la preuve, notamment avec L’Institution imaginaire de la société - la philosophie n’est pas un exercice abstrait et ce n’est qu’à partir des <<étants>>, que l’on peut valablement parler de l’être. La mise à mort du néo-positivisme, à laquelle procède ce livre, ne se fait pas du haut du ciel des idées, mais dans la praxis la plus contemporaine. Castoriadis frappe des coups très durs qui annoncent la fin d’une époque et la renaissance d’une raison libérée du rationalisme.
x 11 18 576 p. Carrefours du labyrinthe T2 Domaines de l’Homme T Castoriadis Cornelius essai société 1999 22/10/99 9782020372336 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,10 € 9.10 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Notre époque vivrait-elle un effondrement de l’imagination politique, un laisser-aller intellectuel généralisé ? On dirait parfois que se sont dilués tous les critères, évaporés les repères les plus élémentaires. Ce vide étrange rend d’autant plus impérieuse l’exigence de penser lucidement et rigoureusement notre monde.

Avec ce second volet des Carrefours du labyrinthe, Cornelius Castoriadis poursuit et approfondit son travail, en témoignant de ce qu’il nomme ses « idées mères ». Il nous rappelle que nous sommes responsables de notre destin et qu’il faut s’atteler au double mouvement de critique sans indulgence de l’« ordre des choses « et de retour aux sources de notre tradition gréco-occidentale pour y revivifier ce qui prépare son dépassement.

x 11 18 352 p. Carrefours du labyrinthe T3 : Le monde morcelé T Castoriadis Cornelius essai société 2000 15/11/00 9782020475747 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,50 € 9.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Dans sa stérilité, l’époque s’empresse de proclamer la fin de la philosophie, la clôture de la métaphysique ou la nécessité de nous soumettre derechef à la Loi révélée par un Autre inaccessible.

La fin de la philosophie signifierait la fin du projet d’autonomie. Et ce projet, partiellement incarné dans l’histoire gréco-occidentale, se trouve menacé. Expansion autonomisée et létale de la techno-science ; évanescence du conflit politique et social ; démission des intellectuels empressés autour des pouvoirs, tout conspire à créer un type d’être humain absorbé par la consommation et le plaisir du moment, tout à la fois cynique et conformiste. Comment, avec de tels citoyens, la fameuse démocratie pourrait-elle fonctionner ou même à la longue survivre ?

x 11 18 304 p. Carrefours du labyrinthe T4, La Montée de l’insignifiance T Castoriadis Cornelius essai société 2007 11/01/07 9782757802922 Points Points Essais Politique et société -philosophie 9,50 € 9.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
«  L’individu moderne vit dans une course éperdue pour oublier à la fois qu’il va mourir et que tout ce qu’il fait n’a strictement pas le moindre sens. » Les intellectuels ont tellement parlé depuis plus d’un siècle de la crise du sens qu’on a fini par ne plus y croire – par oublier que cela pourrait concerner un jour la société tout entière. La montée de l’insignifiance, c’est l’entrée dans une société qui n’a plus d’image d’elle-même, à laquelle les individus ne peuvent plus s’identifier, où les mécanismes de direction se décomposent. Mais une société qui refuse l’autolimitation et l’acceptation de la mortalité est vouée à l’échec. Des deux grandes significations constitutives du monde moderne, celle qui avait fini par s’imposer sans partage – l’expansion illimitée – est aujourd’hui en crise. L’éclipse de l’autre – l’autonomie individuelle et collective – sera-t-elle durable ? Saurons-nous créer de nouvelles façons d’être ensemble ? Les questions soulevées dans ces textes de 1982-1995 se posent à nous de façon toujours plus pressante.
x 11 18 193 p. Eloge de la différence
La génétique et les hommes
T
Jacquard Albert essai philosophie 1981 01/10/81 9782020059725 Points Politique et société -philosophie 7,80 € 7.80 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Les progrès de la génétique ont généré autant de fantasmes démiurgiques que d’espoirs bien fondés. L’eugénisme est au nombre de ces utopies mortifères qu’entretient à son insu la science. Pourtant, l’imprévisible diversité des individus qui la composent constitue la caractéristique essentielle de l’espèce humaine, et le devenir de chaque être est par nature incertain. Cette contingence irréductible tient aux rapports qu’entretiennent en l’homme l’inné et l’acquis. L’un ne peut se définir sans l’autre : l’inné est la faculté d’acquérir ; l’acquis est le développement indéterminé de cette faculté. Aussi, la volonté d’expliquer l’histoire d’un individu par le déterminisme génétique est-elle vouée à l’échec.
x 14 20,5 288 p. Fait et à faire
Les carrefours du labyrinthe 5
T
Castoriadis Cornelius essai 1997 23/01/97 9782020299091 Seuil Politique et société -philosophie 21,50 € 21.50 épuisé
AA AA

« Ni fait ni à faire », disaient autrefois les dames bourgeoises du travail de leurs bonnes quand elles en étaient mécontentes. Fait et à faire pourrait être le sous-titre de tout travail philosophique digne de ce nom.

Nous ne philosophons pas pour sauver la révolution, mais notre pensée et notre cohérence. La philosophie est la prise en charge de la totalité du pensable – et il nous faut penser ce que nous faisons. La voie de la philosophie s’ouvre nécessairement lorsqu’on réfléchit aux sciences et à leur histoire. Mais plus encore la réflexion du social-historique et du psychique est philosophiquement privilégiée. Société, histoire, psyché ne sont pas des conditions extérieures et triviales de la philosophie. Elles lui fournissent l’ élément de son existence et, surtout, elles s’expriment dans la philosophie. Car la philosophie, création de significations, est œuvre de l’imaginaire des sociétés et de l’imagination des êtres humains singuliers.

x 10,8 17,8 320 p. La société de consommation T Baudrillard Jean essai société 2008 16/07/08 9782070323494 Gallimard »» Folio essais Politique et société -philosophie 9,10 € 9.1 présent à Plume(s)
AA AA

La consommation est devenue la morale de notre monde. Elle est en train de détruire les bases de l’être humain, c’est à dire l’équilibre que la pensée européenne, depuis les Grecs, a maintenu entre les racines mythologiques et le monde du logos.

Comme la société du Moyen-âge s’équilibre sur la consommation et sur le diable, ainsi la nôtre s’équilibre sur la consommation et sa dénonciation.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |