Livre - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 22277 documents de support : Livre


Les dernières arrivées à Plume(s) de support Livre


Désolé, il est impossible d'afficher 22277 articles ; voici les 5000 premiers :
5000 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 21,5 32 200 p. Z n° 13
Rouen : fumées noires et gilets jaunes
T
mai 2020 30/04/20 9782491109011 Dernière lettre Revue Z Divers -revues 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Plaidoyer pour le démantèlement des usines dangereuses, la revue Z n°13 donne la parole aux habitant·es de Rouen et de ses campagnes après l’incendie de Lubrizol, syndicalistes, Gilets jaunes ou simples riverain·es, décidé·es à s’organiser pour dénoncer l’intoxication et faire cesser l’impunité.

L’événement a eu lieu à Rouen, le 26 septembre­­ 2019, et il y avait de la fumée noire. Est-ce un accident grave ? Pas sûr. A-t-il pollué l’eau et les terres ? Les études le diront. A-t-il intoxiqué les Rouennais·es ? Cela reste à prouver. L’industriel en est-il responsable ? En tout cas, il ­s’excuse pour le désagrément.

Pour son treizième numéro, l’équipe de Z s’est installée à Rouen au lendemain de l’incendie de l’usine Lubrizol, qui a déversé l’équivalent d’une marée noire dans le ciel de la Normandie. Dix mille tonnes de produits chimiques hautement toxiques partis en fumée, plus de dix tonnes d’amiante dispersées sur l’agglomération.

Usines en feu / Épidémies de cancer / Vies en caravane / Quitter la chimie / Notre-Dame-des-Palettes / Prolétaires au Niger

Lire l’édito

Analyse / L’effet Lubrizol
Notes sur le déni et les catastrophes programmées

Infographie / Une fumée « toxique mais pas trop »

Podium / Grand concours des catastrophes pétrochimiques
La sélection de la rédaction

QUAND LE CIEL S’OBSCURCIT

Carte / Rouen, so Seveso D’une rive à l’autre, brises toxiques et vents de révolte

Récit / 2h40 Onze semaines d’enfumage made in Lubrizol

Témoignage / « Je signale avec des post-it les débris d’amiante dans la rue » Florence, en guerre contre l’inaction de la préfecture

Témoignage / « Nous, on prend soin du sol tous les jours » Pascal Hénache, cultivateur bio touché par le nuage de l’incendie de Lubrizol

Enquête / Circulez, y a rien à sentir ! Forces et faiblesses du champ de bataille olfactif

Jeu / Les doigts dans le nez Mais à qui sont ces odeurs ?

Reportage / Quand la prison suffoque Détenu·es et avocat·es en lutte contre le système pénitentiaire

GOUVERNER UN MONDE TOXIQUE

Histoire / La fabrique de l’impunité industrielle
Comment l’économie est devenue plus importante que la santé

Reportage / Faillir avoir disparu (deux fois)
Une commune libre dans le port autonome du Havre

Entretien / « C’est la réaction des populations qui intéresse l’État en premier lieu »
Renaud Bécot, historien, étudie les rapports entre les hauts fonctionnaires et les industriels

Reportage / Le blanchiment des terres
Les pollutions s’arrêtent-elles aux frontières des écoquartiers ?

Guide pratique / Conseils de Total à Lubrizol et aux autres
Vingt ans après, les leçons d’AZF Toulouse

Enquête / CANCER
L’art de ne pas regarder une épidémie

Analyse / « Si vous allez mourir, tapez étoile »
Lutter pour faire reconnaître les cancers professionnels

Témoignage / « Ils ont improvisé un hôpital dans la cantine du dépôt »
Frédéric, conducteur de bus et secrétaire CGT

QU’EST-CE QU’ON FABRIQUE ?

Récit / Comme si on domptait les machines
Pourquoi je suis resté quarante-deux ans à l’usine

Reportage / La promenade des engrais
Une production nocive sur toute la chaîne

Carte / Du Havre à Paris
L’industrie n’est pas un long fleuve tranquille

Infographie / En France, on n’a pas de pétrole, mais on a du plastique

Entretien / « Si le Code du travail était respecté, on éviterait des centaines de morts par an »
Gérald Le Corre, inspecteur du travail, syndicaliste CGT et militant du NPA

Témoignage / « “Ces huiles-là, on pourrait presque les boire”, a dit mon directeur »
Francis, salarié placardisé

Témoignage / « J’ai exercé mon droit de retrait, ils m’ont viré »
Fred, ex-intérimaire chez Normandie Logistique

Témoignage / « Les sous-traitants sont là pour mettre leurs bottes dans la merde »
Miguel, contrôleur d’usines

AIRES D’ACCUEIL, TERRAINS HOSTILES

Reportage / L’usine brûle et les caravanes restent
L’assignation des « gens du voyage » aux zones toxiques

Témoignage / « Sur l’aire, je voyage… »
Victoria, habitante sans droit ni titre

Témoignage / « Notre terrain, ils l’ont fait sur un volcan »
Violette et Samuel, de l’aire du Petit-Quevilly

Enquête / Sédentariser les « Nomades »
Du camp de Darnétal à l’aire du Petit-Quevilly, une histoire normande

Table ronde / « “Lavez bien les enfants”, ont dit les policiers »
Des Voyageuses de Rouen en première ligne

Entretien / Les « travelling communities » s’organisent contre la précarité
Mitch Miller, dessinateur et activiste forain de Glasgow

GILETS JAUNES, LA RÉVOLTE AU GRAND JOUR

Chronologie / En actes
Novembre 2018 – Janvier 2020

Témoignages / Des palettes contre des palais

ET AUSSI

Table ronde / Prendre la rue en contexte autoritaire
Algérie, Chili, Hong Kong : révoltes croisées

Récit / Ce matin, Kalfa a disparu
Journal inquiet et déterminé contre les centres de rétention administrative

Souvenir / Ni nuk ni maître
Un camp féministe et antinucléaire contre l’enfouissement des déchets

Portfolio / Dans les rues de Rouen

Reportage / Ils font plier Adoma
Quand les résidents du foyer Senghor gagnent la bataille des cuisines

Reportage / « Mon HP va craquer »
Des « blouses noires » contre l’hôpital-entreprise

Outils / Médias rouennais

Mini-dossier / L’uranium de la Françafrique
Voyage au pays des dunes et des becquerels

x 17,5 24,7 200 p. Churubusco T Ferraris Andrea BD Mexique 2016 11/02/16 9782878271942 Rackham BD -historique 20,00 € 20.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

An 1847. Résolus à s’emparer de la Californie, les États-Unis déclarent la guerre au Mexique et en envahissent le territoire. Dans les rangs de l’armée occupante, un bataillon entier - le Saint-Patrick - prend la décision de déserter. Ses hommes - tous des immigrés irlandais, espagnols et polonais - ne supportent plus les discriminations, les violences et les exactions de leurs officiers yankees. Désormais, dans cette guerre meurtrière et injuste, ils vont se battre aux côtés des mexicains. Ils sont devenus les San Patricios.

Dans la colonne yankee qui sans relâche poursuit les déserteurs, chevauche Rizzo, un jeune sicilien. Arrivé au Nouveau Monde dans un bateau chargé d’hommes et de femmes fuyant la faim et la misère, Rizzo s’est enrôlé en échange d’une promesse d’obtenir la citoyenneté et un lopin de terre. Devant le village de Churubusco, dernier rempart des rebelles, lui aussi va devoir choisir de quel côté se ranger.

Churubusco surgit des plis - réels et imaginaires - de l’Histoire pour raconter la fin héroïque de l’impossible rêve de liberté des San Patricios. Le récit d’Andrea Ferraris - pétri de poussière et de sang - nous rappelle à chaque page que se dresser contre les abus et l’oppression est juste et nécessaire. Quel qu’en soit le prix à payer.

x 14,5 21 112 p. Le ménage au naturel T Boisseau Nathalie guide écologie au quotidien 2015 08/01/15 9782072581977 Alternatives Tout beau tout bio Pratique -habitat sain 13,50 € 13.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Bien supérieure à la pollution extérieure, la pollution intérieure est provoquée entre autres par l’usage de produits ménagers saturés de composants toxiques, provoquant allergies, maux de tête et autres affections respiratoires. Pour assainir la maison, voici un petit ouvrage pratique et bien conçu pour fabriquer soi-même ses produits nettoyants – lessive, liquide vaisselle, désinfectant, détachant... – et entretenir au quotidien toutes les pièces de la maison, du sol au plafond. Réduction des emballages plastiques et des rejets nocifs pour l’environnement, économie... le ménage au naturel, à base de produits sains et efficaces (bicarbonate, savon noir, citron, vinaigre blanc, huiles essentielles...), est désormais très plébiscité par des consommateurs soucieux de leur santé.
x 19 25 74 p. Bien-être - Tout faire soi-même T Vidaling Raphaële guide 2019 07/02/19 9791030102789 Tana Pratique -habitat sain 9,95 € 9.95 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Votre kit bien-être "homemade". Fabriquer un diffuseur d’huiles essentielles, des parfums d’ambiance, des jus des balles anti-stress, des eaux detox, des mini-jardins zen, des éclairage doux ? Sans matériel particulier ? Oui c’est possible et même assez facile, économique et drôle. 40 tutos pour fabriquer votre "kit bien être" sans passer par la case supermarché et autres boutiques spécialisées. A vous de jouer !
x 19 25 74 p. Goûters & petits dej - Tout faire soi-même T Vidaling Raphaële guide 2019 07/02/19 9791030102796 Tana Tout faire soi-même Pratique -habitat sain 9,95 € 9.95 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Faire soi-même sa baguette, ses barres de céréales, sa pâte d’amande ou ses yaourts, c’est possible ? Avec des ingrédients courants, bons pour la santé et qui plaisent aux enfants ? Et souvent des alternatives véganes ? Oui. C’est même assez facile, drôle, économique et sain. De la brioche au pain sans gluten, en passant par les smoothies au granola maison, les boules d’énergie et les truffes sans beurre.

Y compris des produits auxquels vous n’auriez peut-être pas pensé, comme le lait d’or ayurvédique, les barres protéines salées, le pudding de chia ou le cookie géant à la poêle. Du rêve à la réalité, un seul mot d’ordre : YAPLUKA !

x 14 20 348 p. Manifeste des chimpanzés du futur
Contre le transhumanisme
T
Pièces et main d’oeuvre pamphlet technicisme, transhumanisme 2017 14/09/17 9791094229996 Service compris Politique et société 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Frères humains, sœurs humaines,

Vous avez entendu parler du transhumanisme et des transhumanistes ; d’une mystérieuse menace, groupe fanatique, société de savants et d’industriels, discrète et puissante, dont les menées occultes et l’objectif affiché consistent à liquider l’espèce humaine pour lui substituer l’espèce supérieure, « augmentée », des hommes-machines. Une espèce résultant de l’eugénisme et de la convergence des nanotechnologies, des biotechnologies, des neurotechnologies et des immenses progrès de la science.

Vous avez entendu l’ultimatum, cynique et provocant, de ce chercheur en cybernétique : « Il y aura des gens implantés, hybridés, et ceux-ci domineront le monde. Les autres qui ne le seront pas, ne seront pas plus utiles que nos vaches actuelles gardées au pré. » [3] et encore, « Ceux qui décideront de rester humains et refuseront de s’améliorer auront un sérieux handicap. Ils constitueront une sous-espèce et formeront les chimpanzés du futur. » [4]

Et vous vous êtes demandé s’il fallait prendre ces esbroufes au sérieux, ou s’il ne s’agissait que de science-fiction et de l’expression boursouflée de l’orgueil technocratique.

Hélas, le danger est véritable, et l’Humanité affronte une tentative d’extinction, fomentée par et pour une faction égoïste, implacable et toute-puissante, lasse de partager ce monde résiduel avec des masses de bouches inutiles et toujours plus nombreuses.

Comment en sommes-nous venus là, et que devons-nous faire ?

Au début, il y avait les poètes.

Rimbaud : « J’ai créé toutes les fêtes, tous les triomphes, tous les drames. J’ai essayé d’inventer de nouvelles fleurs, de nouveaux astres, de nouvelles chairs, de nouvelles langues. J’ai cru acquérir des pouvoirs surnaturels. Eh bien ! je dois enterrer mon imagination et mes souvenirs ! Une belle gloire d’artiste et de conteur emportée ! »

Ducasse : « C’est un homme ou une pierre ou un arbre qui va commencer le quatrième chant. »

Puis les artistes futuristes, Français, Italiens, Soviétiques ; Marinetti, Maïakovski, Apollinaire et tant d’autres, chantres de la violence et de la vitesse ; clairons et rescapés de la Grande Guerre industrielle et mondiale, exaltèrent dans la technologie le vrai moyen de « changer la vie » et de « transformer le monde ». Ils firent la guerre aux vieilleries poétiques, au soleil et à la lune ; ils glorifièrent les aéronefs, les barrages, les moteurs, l’électricité, les Titanic, les Métropolis, les armées blindées, les stades gigantesques. Et les robots, les masses mécanisées.

Ils propagèrent les deux grands mouvements de l’époque : la technologie et le totalitarisme. Deux mouvements convergents. Deux aspects d’un même mouvement d’ingénieurs des hommes et des âmes, visant la fabrique de l’homme nouveau, de l’Übermensch nazi à l’Homme d’acier communiste en passant par toutes les variétés de surhommes et de Supermen, pour aboutir au cyborg ; à l’homme bionique des laboratoires transhumanistes, « hybridé » d’implants et d’interfaces.

Dès les années Trente, le national-révolutionnaire Ernst Jünger, critiquait le racisme biologique et grossier des nationaux-socialistes, pour lui opposer l’avènement d’un nouveau type d’humanité : Le Travailleur – en tchèque, le robot.

Ces progressistes au plan technologique sont des régressistes au plan social et humain, des partisans de la pire régression sociale et humaine ; ce qu’en langage commun on nomme des réactionnaires. Le nazisme, le fascisme et le communisme n’ont succombé que face au surcroît de puissance technoscientifique des Etats-Unis. Mais l’essence du mouvement, la volonté de puissance technoscientifique, s’est réincarnée et amplifiée à travers de nouvelles enveloppes politiques. Le laboratoire est florissant d’où s’est enfuie la créature immonde. Dès 1945, Norbert Wiener mettait au point la cybernétique, la « machine à gouverner » et « l’usine automatisée », qu’IBM implante aujourd’hui sous le nom de « planète intelligente ». C’est-à-dire la fourmilière technologique ubiquitaire, avec ses rouages et ses connexions, ses insectes sociaux-mécaniques qui se nommaient eux-mêmes, jadis, des zoon politikon, des animaux politiques.

Pour les transhumanistes et les collabos de la machine, l’humain est l’erreur. L’humain est faible et faillible, l’humain est fini. L’humain leur fait honte. Ils aspirent à la perfection, au fonctionnement infaillible et à l’infinité du système technologique ; à se fondre dans cette totalité autonome.

Les transhumanistes trouvent des soutiens partout. Ils s’expriment dans les émissions de radio et dans les journaux de référence. « L’homme augmenté, c’est déjà demain », proclame l’hebdomadaire citoyen qui se réjouit du fait accompli. « Un autre transhumanisme est possible », déclare l’Association française transhumaniste. On n’arrête pas le progrès et la gauche est pour le progrès. Être de gauche, c’est réclamer le droit et les moyens de l’hybridation homme-machine pour toussétoutes ; d’un service public de l’eugénisme, nouvelle branche de la sécurité sociale.

Cependant, nous les chimpanzés du futur, nous n’avons pas perdu, et la machine n’a pas gagné. L’Humain reste une bataille en cours tant qu’il ne s’abandonne pas, et il ne s’abandonne pas tant qu’il pense les choses et les dit avec des mots. Nommer une chose, c’est former une idée, et les idées ont des conséquences inévitables. Nous devons garder les mots et nommer les choses du mot juste. Nous devons former des idées avec leurs conséquences inévitables.

Les transhumanistes n’ont qu’une idée : la technologie. Nous, chimpanzés du futur, n’avons qu’une technologie : les idées. Cependant les idées sont plus actives, plus rapides, plus performantes que n’importe quelle technologie ; plus véloces et puissantes qu’Internet et l’électricité.

Nous disons : le transhumanisme est un nazisme en milieu scientifique. C’est ce techno-totalitarisme, ce « fascisme » de notre temps que nous combattons, nous, animaux politiques : Et nous vous appelons à l’aide.

Sauvons les mots.

Brisons les machines.

Reproduisez et répandez l’Appel des Chimpanzés du futur.

Grenoble, le 5 novembre 2014

x 21,5 26,5 460 p. L’arbre de vie
et les 32 sentiers de la sagesse
T
Champagneur Bernard guide ésotérisme, spiritualité 2016 31/03/16 9782955023709 _ auto édition _ Pratique -développement personnel 49,90 € 49.90 présent à Plume(s)
AA AA
Ce livre, abondamment illustré, est un instrument qui permettra de découvrir et de mieux connaître l’essentiel de ce grand symbole. Il permettra de trouver les pistes nécessaires pour faire un cheminement d’évolution personnelle car chacun de nous est une image de l’Arbre de Vie. Devant cette mine de connaissances ici rassemblées, il est probable que chacun pourra à son tour faire de nouvelles découvertes inédites tout en méditant sur des sujets sans limites.
x 20,5 30 1029 p. La flore photo volume 1
clé des familles
T
Ducerf Gérard guide fleurs 2019 31/12/18 9791091115049 Promonature »» Pratique -nature 130,00 € 130.00 sur commande ?
AA AA
Ce livre de plus de 1000 pages permet de visualiser et d’identifier 180 familles et 1280 genres, soit l’intégralité des familles et des genres de la flore de France et des régions limitrophes. Il est indépendant des autres volumes à paraître qui présenteront les différentes espèces. C’est une clé originale qui s’appuie sur des photographies de plantes et s’adresse à la fois aux botanistes aguerris et aux néophytes en botanique. La méthode d’identification proposée est visuelle et intuitive : à partir de catégories simples (fougères, arbres, plantes aquatiques...) on avance vers des choix beaucoup plus spécifiques (structure de la plante, type de fleur, nombre de pétales...). Introduit par un petit cours de botanique illustré, ce volume inclut un index des noms scientifiques et un glossaire des termes botaniques, ainsi que la nomenclature APG III, classification officielle actuelle qui s’appuie sur la phylogénétique.
x 14 22 168 p. Je vous rends ma médaille T Ferchaud Michel témoignage 2016 17/11/16 9782917544082 Les Savoirs Inédits Littérature 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA
Michel FERCHAUD, beaucoup le connaissent pour sa belle voix, son swing talentueux, ses textes poétiques et rieurs, ou graves et dénonciateurs, c’est selon. Mais là, pourquoi veut-il rendre sa médaille, et laquelle d’abord ? Pourquoi ce gentil gamin de St Lambert des Levées près de Saumur, curieux de tout, émerveillé par la Loire et ses jeux, devenu ébéniste dans le Faubourg Saint-Antoine se réveille•t-il un matin en prison ? Quelle est cette rage qui ne s’éteint pas au retour de la guerre d’Algérie ? Michel Ferchaud, c’est l’histoire de nos pères ou de nos grands-pères, ceux qui ont grandi pendant la Guerre, comme ils le disent et sont partis à leur tour soldats en Algérie, pour leurs 20 ans . Toute sa vie, une guitare a accompagné Michel Ferchaud. Dans ce livre vous entendrez la musique de ses mots.
x 21 30 120 p. Sciences économiques et sociales ; 2de ; terminale
fichier d’activités (édition 2017)
manuel scolaire économie 2017 29/06/17 9782047334317 Bordas Divers -scolaire 8,90 € 8.90 sur commande ?
AA AA
x 23 28 206 p. Espagne 36
Les affiches des combattant-e-s de la liberté
T
anthologie, beaux livres révolution espagnole 2019 11/01/19 9782919568918 Libertaires Politique et société 35,00 € 35.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le temps des cerises, le mur des Fédérés, un gréviste le poing levé, une barricade, un pavé et des affiches sur les murs de la Sorbonne... Toutes ces icônes sont définitivement associées à la Commune de Paris, au Front populaire, à Mai 68. Pour l’Espagne entre 1936 et 1939, que reste-t-il dans nos mémoires ? Un slogan : No Pasaran ! Une photo de Robert Cappa : un milicien anarchiste fauché par une balle franquiste.

Un tableau : Guernica. Une, voire dix affiches... Toujours les mêmes. Pourtant, en moins de trois ans, 3 000 affiches ont été imprimées. Plus de 3 000 "cris" collés sur les murs de Barcelone, Bilbao, Madrid, Malaga, Valence... Ce livre vous propose de découvrir trois cents affiches, timbres, cartes postales, éditées par les organisations libertaires : CNT, FAI, FIJL, Mujeres Libres, SIA... Trois cents sur plusieurs milliers c’est peu, mais c’est suffisant pour vous forger une opinion.

Trois cents affiches pour réhabiliter ceux qui les ont dessinées : une soixantaine de graphistes a été identifiée, une vingtaine de biographies vous est présentée. Trois cents pour constater que leur production a été plus variée que la légende ne le dit. Pour comprendre la situation sociale, culturelle d’un quartier, d’une ville, d’un pays, il suffit de regarder ce que racontent leurs murs. C’est le pari que nous avons pris dans cet ouvrage.

Ouvrez ce livre, découvrez ce que nous disent les murs de l’Espagne antifasciste.

x 14 20 160 p. Construire en bûches
selon la technique du bois cordé
T
guide construction, bois 2017 01/05/17 9782868191977 Utovie »» Encyclopédie d'Utovie Pratique -encyclopédie d’Utovie 6,00 € 6.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Cette technique qui vient du Qué­bec (où on l’ap­pel­le "bois cor­dé") consiste à utiliser des bûches de bois à la place des moel­lons. Son intérêt, en France, réside dans le fait qu’on peut prendre les bois "tordus" ou morts, sans valeur pour la menuiserie. Eco­no­mi­que et fia­ble, elle ouvre de larges possibilités à l’au­to-cons­truc­tion. Facile à mettre en oeuvre soi-même, offrant des garanties de résistance et de solidité, elle permettra aux "amateurs" que nous sommes, d’innover dans le bâtiment et d’utiliser un matériau nouveau, commode et économique. Nouvelle édition, revue et actualisée.
x 14 21 469 p. Dix jours qui ébranlèrent le monde T Reed John récit révolution russe 2096 03/10/96 9782020300513 Seuil Politique et société -histoire 23,30 € 23.30 épuisé
AA AA

A Petrograd, l’état de siège vient d’être proclamé. Dans les salles du palais Marie, le Conseil de la république débat de la politique étrangère de la Russie, engagée aux côtés des Alliés dans la Première Guerre mondiale. Dehors, deux compagnies de junkers remontent la rue Morskaïa en chantant un refrain datant de l’époque des tsars, et de petits groupes s’efforcent de déchiffrer les innombrables proclamations collées sur la moindre surface plane : Tsik, soviets paysans, partis socialistes « modérés », comités d’armée…

Au cours des grandes journées d’octobre 1917, John Reed a parcouru en toute liberté la « Capitale Rouge », recueilli les analyses des principaux acteurs politiques, et écouté le peuple de Petrograd dans les cercles qui se formaient, dès l’aube, sur les places publiques, à la porte des boulangeries, à l’intérieur des casernes. De retour aux États-Unis, il rassembla dans ce livre l’essentiel de ses observations et revécut, dans l’urgence, cette « aventure » humaine dont il apparaît toujours, aujourd’hui, comme l’un des témoins les plus proches.

x 15 23 475 p. Technique et civilisation T Mumford Lewis essai techniques 2016 18/02/16 9782863646724 Parenthèses »» Eupalinos Politique et société 19,00 € 19.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Publié aux Etats-Unis en 1934, Technique et civilisation est le livre par lequel la France découvre, en 1950, Lewis Mumford. Alors accueillie par un réel succès, cette pièce maîtresse de l’oeuvre d’un écrivain engagé et visionnaire, affranchi des raideurs universitaires, saisit encore par sa clairvoyance et sa modernité. Désignant l’invention de l’horloge et le partage des heures en minutes comme le point de départ de l’ère de la machine, Lewis Mumford déroule les trois phases — éotechnique, paléotechnique et néotechnique — d’une immense fresque historique où la machine apparaît tour à tour comme un outil vertueux, porteur de civilisation, et comme l’agent sans conscience de l’aliénation et de la destruction des hommes.

Lucide, sans complaisance envers le complexe militaro-industriel et les financiers, il tire déjà la sonnette d’alarme : le "progrès" de l’industrie a conduit à un chaos fait de gaspillage, de pollution, de mal-être, et l’époque appelle à remettre le système productif sur les rails d’un développement favorable à l’humanité. Le Mumford des années trente, qui croit à une "rédemption" in extremis des sociétés humaines, s’affirme ici comme un écologiste convaincu, partisan avant l’heure de ce qu’on nommerait aujourd’hui la "décroissance".

Cette nouvelle traduction restitue la pensée frappante et lumineuse d’un homme qui, il y a bientôt un siècle, décrivait l’avenir mortifère auquel devaient s’attendre nos sociétés si elles ne faisaient pas, d’urgence, du bien-être des humains et de la préservation de l’environnement leurs seules finalités.

x 15 21 120 p. Eloge du plantain
Compagnon végétal vol. 10
T
Bertrand Bernard monographie cuisine 2015 01/09/15 9782913288614
PLAN
Terran Compagnon végétal Pratique -nature 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

"A voir le nombre d’insectes qui ont adopté le Plantain, et le goût que lui portent les oiseaux, je verrais en lui le symbole d’un havre biologique, tenace et opportuniste, comme ces coins délaissés de nos villes qui deviennent friche et îlots de vie. Et si c’était l’un des ingrédients clefs du jardin du futur, un espace voulu plus tolérant et pacifié. On sait déjà depuis longtemps que le Plantain cicatrise les blessures, raccommodera-t-il aussi l’homme et la nature ?"
extrait de la préface de Jean-Paul Collaert.


Dans la même collection :
vol 2 : Sous la protection du Sureau
vol 3 : Le pissenlit. L’or du pré !
vol 4 : Le frêne, arbre des centenaires
vol 5 : Pour l’amour d’une ronce
vol 6 : Au pays des sauges
vol 7 : Le coquelicot, poète des champs
vol 8 : La consoude, trésor du jardin
vol 9 : Parfum de menthe
vol 10 : Eloge du plantain
vol 11 : Une pensée pour la violette (épuisé)
vol 12 : Au royaume secret du lierre
vol 13 : Divine angélique
vol 14 : La bourrache. Une étoile au jardin !
vol 15 : Mystérieuse prêle
vol 16 : De mémoire d’Eglantine
vol 17 : Ail des ours... Aïe, aïe, aïe, les ails sauvages !
vol 18 : Le bouleau, l’arbre à la peau d’argent
vol 19 : Des gentianes et des hommes

x 21 21 192 p. Cabanons à vivre
habitat minimaliste : philosophie, plans, conseils techniques
T
La Grange Christian guide cabanes 2018 11/04/18 9782359810967
64486
Terran Pratique -construction 22,00 € 22.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
N’y a-t-il pas moyen d’être heureux, et même plus heureux, avec beaucoup moins ou en nous satisfaisant de ce que nous avons déjà ? C’est dans cet esprit que Christian La Grange nous invite à repenser l’espace que nous habitons et donne quelques pistes pour imaginer notre cabanon, en optimisant les surfaces et en improvisant avec les ressources à disposition. L’auteur propose une autre façon de vivre, plus autonome, faite de simplicité et de rêverie. Il propose des réflexions à mener avant de se lancer dans l’aventure, puis partage moult conseils pour construire, équiper et achever son cabanon. En parallèle, trente modèles sont présentés, confortables et fonctionnels, tous construits en ossature bois. Les maisons enterrées et les tiny houses ne sont pas oubliées. Au fil des pages, quelques parenthèses poétiques et pratiques constituent une sorte de mode d’emploi de la vie dans un habitat minimaliste. Illustré de dessins, plans et photos, " Cabanons à vivre " est un livre inspirant, délicat, écologique, qui donne à rêver et incite à passer à l’acte !
x 11 16,5 109 p. Le fil rouge de l’écologie
Entretiens inédits en français
T
Gorz André essai écologie 2015 08/10/15 9782713225017 EHESS Audiographie Politique et société -écologie 9,00 € 9.00 épuisé
AA AA
Pionnier de l’écologie politique, André Gorz révèle sa persistante actualité dans cette discussion inédite et peu convenue sur des thèmes variés – du rapport de l’humain avec la nature à l’usage des technologies, de la cause féministe au rôle des intellectuels.

Ces trois entretiens – parus en 1990, 2003 et 2005 – révèlent l’actualité de la réflexion d’André Gorz sur le sens de la vie. Associant une critique du travail aliéné et une vision écologiste de la « bonne vie », son utopie est celle d’une civilisation du temps libéré : elle suppose un divorce entre le travail, qui doit être réduit, et le revenu, qui doit être garanti, afin que chacun tout au long de la vie puisse se livrer à une multiplicité d’activités autodéterminées – créatives, solidaires, militantes.

« André Gorz a mûri, au fil de livres engagés de nature à la fois philosophique et sociopolitique, une réflexion existentielle sur le sens de la vie contrarié par la mégamachine capitaliste qui réduit l’être humain à la fonction de travailler et consommer. » (Willy Gianinazzi)

Table des matières
Quête de la vraie vie
Présentation, par Willy Gianinazzi
La vie, la nature, la technique (1990)
Le savoir, la valeur, le capital (2003)
Vers la multiactivité (2005)
Les adieux
Postface (2007), par Erich Hörl
Repères biographiques

x 20 27 84 p. La chute de Cuba T Hesseldahl Morten et Rehr Henrik BD Cuba 2017 13/07/17 9782917897287 Presque Lune Lune Froide BD -historique 15,00 € 15.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Suite au décès de son ami Jan Stage, ancien reporter de guerre et écrivain danois, son éditeur et ami, Morten Hesseldahl, décide d’écrire en collaboration avec le dessinateur Henrik Rehr ses aventures à Cuba et en Amérique du sud.

Déçu par la tiédeur des idées révolutionnaires dans son pays au Danemark, idéaliste et plein de fougue, le jeune Jan poursuit ses rêves utopiques et décide de s’engager dans la révolution Cubaine. Il y rencontrera certains leaders de la révolution dont Che Guevara et Régis Debray, mais la réalité peu à peu le rattrape et érode inexorablement ses illusions.

Déjà connu pour ses romans graphiques à succès Mardi 11 septembre (éditions Vent d’Ouest) et Gavrilo Princip (éditions Futuropolis), le dessinateur Henrik Rehr confirme ici son engagement pour mettre en valeur ce touchant témoignage.

x 13,5 20 272 p. L’almanach des réfractaires T Pieiller Evelyne désobéissance 2016 06/10/16 9782363390721 Finitude L’arpenteur Politique et société -non-violence et désobéissance 19,50 € 19.50 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Sur le modèle des anciens Almanach, Evelyne Pieiller propose un livre plein d’humour, d’érudition et de surprise. Elle étonne le lecteur par la variété des sujets traités et le réjouit par sa malice. Son Almanach des réfractaires, à travers onze rubriques récurrentes, accompagne le lecteur de janvier à décembre, lui apprend une multitude d’anecdotes curieuses et inutiles, mais sait aussi le toucher au coeur ou le faire réfléchir au moment où il s’y attend le moins.

Par son esprit vif, son écriture brillante, son humour décalé et insolent, Evelyne Pieiller dépoussière définitivement le genre !

« Les digressions ont le charme des départementales : elles vont moins vite que l’autoroute, mais on voit beaucoup mieux le paysage. »

x 12,5 18 341 p. L’intelligence du coeur
Travailler confiance en soi, créativité, relations, autonomie
T
Filliozat Isabelle guide développement personnel 2019 24/04/19 9782501139496 Marabout Pratique -développement personnel 6,90 € 6.90 sur commande ?
AA AA
Aujourd’hui, pour réussir, la capacité à réguler ses émotions compte autant qu’un QI élevé et des compétences techniques. C’est l’intelligence du coeur, l’intelligence émotionnelle et relationnelle, qui fait la différence. Comment acquérir plus de confiance en soi, s’affirmer, écouter, comprendre les réactions d’autrui, résoudre les conflits, répondre à l’agressivité, développer son autonomie ? Ce livre nous donne les clés pour décoder les émotions, qui sont notre langage commun, et y faire face pour plus de sérénité.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |