Littérature-poésie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature -poésie | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 214 documents du sous-rayon : Littérature-poésie


Les dernières arrivées à Plume(s) du sous-rayon Littérature-poésie


214 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 19 122 p. Au dernier soir sur cette terre T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1999 31/03/99 9782742722099 Actes Sud Littérature -poésie 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
"Jamais nos exils ne furent vains, jamais en vain nous n’y fûmes envoyés. Leurs morts s’éteindront sans contrition. Aux vivants de pleurer l’accalmie du vent, d’apprendre à ouvrir les fenêtres, de voir ce que le passé fait de leur présent et de pleurer doucement et doucement que l’adversaire n’entende ce qu’il y a en eux de poterie brisée. Martyrs vous aviez raison. La maison est plus belle que le chemin de la maison. En dépit de la trahison des fleurs. Mais les fenêtres ne s’ouvrent point sur le ciel du coeur et l’exil est l’exil. Ici et là-bas. Jamais en vain nous ne fûmes exilés et nos exils ne sont passés en vain. Et la terre Se transmet Comme la langue." (Extrait)
x 11,5 21,7 68 p. Comme des fleurs d’amandier ou plus loin (poèmes) T Darwich Mahmoud et Sanbar Elias poésie Palestine 2007 31/08/07 9782742770175 Actes Sud Littérature -poésie 18,30 € 18.30 actuellement indisponible
AA AA

Le dernier recueil du poète palestinien est composé, pour l’essentiel, de pièces courtes qui célèbrent sous une forme immédiatement accessible et pourtant savante les choses simples de la vie.


Traduit de l’ arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 15 20,5 144 p. Etat de siège T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2004 29/02/04 9782742748044 Actes Sud Littérature -poésie 24,30 € 24.30 manquant sans date
AA AA

En janvier 2002, reclus à Ramallah, Mahmoud Darwich a écrit ce poème, composé d’une centaine de fragments, en réaction à l’offensive de l’armée israélienne dans le territoire palestinien autonome. Poème immédiat, où chaque fragment capte un moment, une scène, une pensée fugitive, il ne marque pas moins le début d’une nouvelle étape dans l’itinéraire du poète.

Les images de Palestine d’Olivier Thébaud sont le fruit de six voyages en Cisjordanie et à Gaza durant les trois dernières années. Elles n’illustrent pas le poème, mais le prolongent d’un douloureux témoignage sur le paysage dévasté où il est né.

x 11,5 21,5 84 p. Le lit de l’étrangère T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2000 30/09/00 9782742729074 Actes Sud Littérature -poésie 12,30 € 12.30 sur commande ?
AA AA

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie,

Heureux de son exil dans les rues.

Un amour petit et pauvre que mouille une pluie de passage

Et il déborde sur les passants :

Mes présents sont plus abondants que moi.

Mangez mon blé,

Buvez mon vin,

Car mon ciel repose sur mes épaules et ma terre vous appartient…

Après avoir publié en 1995 Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?, où les éléments autobiographiques se voient transcendés par la biographie des lieux, Mahmoud Darwich donne ces poèmes d’amour qui disent "l’exil de la femme dans l’homme et de l’homme dans la femme". Entrant en résonance avec une vieille tradition orientale, à la fois sensuelle et courtoise, il renouvelle l’un des genres les plus subtils de la poésie arabe classique, le ghazal.

x 11,5 21,5 56 p. Murale T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2003 28/02/03 9782742742394 Actes Sud Littérature -poésie 10,20 € 10.20 sur commande ?
AA AA

Affrontant le mystère de la mort, Mahmoud Darwich évoque le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité. Un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

Le titre renvoie d’emblée aux grandes fresques antiques et médiévales, celles où l’artiste-artisan figure en général les deux dualités fondamentales : vie/mort et mort/résurrection. Murale, par référence à une autre tradition culturelle, est aussi une mu‘allaqa (la "suspendue"), ode qui exprimait avant l’islam la vision du monde des Arabes du désert, et qui était accrochée, en signe de vénération, au mur du temple de La Mecque.

Affrontant donc le mystère de la mort, pour la deuxième fois (la première, en 1985, dans "C’est une chanson", in Au dernier soir sur cette terre), Mahmoud Darwich nous livre son poème le plus ambitieux sur le plan thématique, et sans doute le plus complexe du point de vue formel. Le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité, la lutte corps à corps avec la mort y sont explorés sous trois angles : la relation du poète à la femme, au langage et à l’Histoire, dans un foisonnement d’images et de références religieuses (la Bible et le Coran), mythologiques (Anat, Gilgamesh, Osiris…), littéraires (la poésie préislamique, Ma‘arrî, René Char…), philosophiques, géographiques… Mais grâce à une exceptionnelle maîtrise de la prosodie arabe, Darwich parvient à fondre tous ces éléments en un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

x 11,5 21,7 120 p. Ne t’excuse pas T Darwich Mahmoud et Sanbar Elias poésie Palestine 2006 31/01/06 9782742759088 Actes Sud Littérature -poésie 18,50 € 18.5 présent à Plume(s)
AA AA

Ne t’excuse pas

Rien que la lumière.
Je n’ai arrêté mon cheval
que pour cueillir une rose rouge
dans le jardin d’une Cananéenne
qui a séduit mon cheval
et s’est retranchée dans la lumière :
“N’entre pas, ne sors pas…”
Je ne suis pas entré et je ne suis pas sorti.
Elle a dit : Me vois-tu ?
J’ai murmuré : Il me manque, pour le savoir,
l’écart
entre le voyageur et le chemin,
le chanteur et les chants…
Telle une lettre de l’alphabet,
Jéricho s’est assise dans son nom
et j’ai trébuché dans le mien
à la croisée des sens…
Je suis ce que je serai demain.
Je n’ai arrêté mon cheval
que pour cueillir une rose rouge
dans le jardin d’une Cananéenne
qui a séduit mon cheval
et je suis reparti en quête de mon lieu,
plus haut et plus loin,
encore plus haut, encore plus loin
que mon temps…


Traduit de l’ arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 12 22 128 p. Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ? T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1996 31/12/95 9782742706723 Actes Sud Littérature -poésie 12,40 € 12.40 sur commande ?
AA AA
C’est, comme toujours, au croisement de l’expérience individuelle la plus intime et de la mémoire collective que se situe ici Mahmoud Darwich. Dans une poésie qui prolonge les mythes du Proche-Orient ancien mais aussi les grandes odes de l’Arabie anté-islamique pour dire l’exil, le temps suspendu, et une identité irréductible, enracinée dans la langue arabe.
x 15 24 143 p. Du son au signe T Bosseur Jean-Yves essai musique 2005 28/04/05 9782862274393 Alternatives Ecritures Littérature -poésie 9,80 € 9.80 épuisé
AA AA
Tout au long de l’histoire de la musique occidentale, la notation n’a jamais cessé d’évoluer, épousant, devançant même parfois, ses mutations successives. Le solfège, qui est souvent considéré comme un fait acquis, est la conséquence de nombreux tâtonnements. Que l’on soit ou non familier avec les principes de l’écriture musicale, on peut difficilement rester insensible à l’attrait plastique de toutes ces partitions, manuscrites ou imprimées, car même si l’on n’en saisit pas les codes de référence, elles portent l’empreinte de gestes et de rythmes qui s’imposent d’emblée sur un plan visuel.
x 21 29 64 p. Les orientales T Hugo Victor et Metoui Lassaâd poésie 2002 04/09/02 9782862273440 Alternatives Littérature -poésie 10,20 € 10.20 épuisé
AA AA

Poèmes de Victor Hugo, calligraphies de Lassaâd Métoui

Lassaâd Métoui, calligraphe d’origine tunisienne, a mis son approche de la lettre au service de ce foisonnement d’images et de sensations que sont les "Orientales" de Victor Hugo, parues en 1829.


Hors collection,, quadri

x 10 19 79 p. Le poète du désert T Massoudy Hassan poésie 2001 28/08/01 9782862272887 Alternatives Littérature -poésie 5,00 € 5.00 sur commande ?
AA AA
Je ne sais s’il v a dans toute l’histoire de la civilisation un tableau plus animé que celui de la vie arabe avant l’islamisme, telle qu’elle nous apparaît dans cette image admirable de Antara : liberté illimitée de l’individu, sentiment exalté de l’honneur, vie nomade et chevaleresques fantaisie, gaieté, malice, poésie légère et indévote, raffinement d’amour... _ Ernest Renan
x 12,5 20 95 p. La peau bleue des rêves T Orizet Jean poésie 2003 22/05/03 9782749101118 Cherche midi Littérature -poésie 10,15 € 10.15 épuisé
AA AA

"Le poète doit savoir regarder la vérité en face, ne serait-ce que pour continuer d’espérer..."

« Je voudrais, avec ces poèmes tantôt gais tantôt graves, emmener mes lectrices et mes lecteurs – petits et grands – en balade sur la peau bleue des rêves. Cette peau bleue, c’est peut-être le ciel ou la mer, ou encore notre planète, qui est bleue elle aussi, vue d’en haut.

On trouvera dans ces pages des histoires de bestioles, de courant d’air, d’oiseaux, d’arbres et de fleurs. On découvrira le passage des saisons et aussi des instantanés glanés ici et là dans un monde que j’ai parcouru en long, en large et en travers. Ce monde m’a révélé des merveilles autant que des horreurs. Mais le poète doit savoir regarder la vérité en face, ne serait-ce que pour continuer d’espérer. »

J.O.

L’auteur
Né en 1937 à Marseille, Jean Orizet est l’auteur d’une vingtaine d’ouvrages — prose et poésie — parmi lesquels Niveaux de survie, Le voyageur absent, Histoire de l’Entretemps, la Peau du monde, Le miroir de Méduse, Hommes continuels, La poussière d’Adam, La vie autrement.
Il a aussi publié une dizaine d’anthologies. Éditeurs : Belfond, Grasset, La Table Ronde, La Différence, le cherche midi, Larousse, France-Loisirs, Bartillat.
Son œuvre, dont Alain Bosquet a pu écrire, dans la NRF, qu’elle a une facilité naturelle à dire les vertiges de notre temps, s’inscrit dans la tradition des poètes voyageurs et humanistes, les Cendrars, Segalen, Larbaud, Supervielle, qui cherchent à se mieux connaître par la connaissance des autres et du monde.
Ses poèmes ont été traduits en vingt langues.
Très jeune, Jean Orizet est parti à la découverte de la planète. Son éducation internationale a été le meilleur vecteur de sa création poétique, commencée entre sa douzième et sa quinzième année. Depuis, il n’a cessé de voyager, notamment dans le cadre de missions pour le compte de la direction culturelle du ministère des Affaires étrangères et de l’Alliance française. Langues parlées : anglais, espagnol.
Co-fondateur, en 1968, de la revue Poésie 1 publiée à des millions d’exemplaires, il a ainsi contribué à une large diffusion de la poésie de langue française dans le grand public et à l’école.
Il est actuellement directeur général du cherche midi éditeur, tout en poursuivant une activité de chroniqueur et de critique à la Revue des Deux Mondes, au Figaro, à l’Express et au Nouvel Observateur..Il est aussi président d’honneur du PEN Club français (Poètes, Essayistes, Nouvellistes), président de l’Académie Mallarmé, Vice-président de l’Académie européenne de poésie, Membre du bureau du syndicat national de l’édition et administrateur de la Maison de poésie - Fondation Émile Blémont, reconnue d’utilité publique. Membre de nombreux jurys et de l’Association internationale de la critique littéraire, il a reçu les prix Marie Noël, Charles Vildrac de la Société des Gens de Lettres, Max Jacob et Apollinaire. Il a obtenu, en 1991, le Grand Prix de poésie de l’Académie française pour l’ensemble de son œuvre. En 1993, lui est attribué le Grand Prix des poètes de la SACEM. Il vit et travaille à Paris.
Chevalier de la Légion d’Honneur, Commandeur des Arts et Lettres, Chevalier du Mérite agricole.
Il a relancé en 1995, avec Marcel Jullian, la revue trimestrielle de poésie intitulée Poésie 1 / Vagabondages.

x 13 20 60 p. Terre arable T Dechache Djalila poésie international 2008 29/02/08 9782849240755 Cygne Littérature -poésie 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Djalila Dechache donne ici une existence profonde aux instants, aux émotions, aux êtres (sans jamais pour autant faire acte de souvenir ou de sensiblerie). La phrase est juste, parfois lapidaire, elle s’étire en un vocabulaire riche et voluptueux.

Ce recueil, alors que d’autres emmèneraient un peu de terre natale dans un petit sac ou bien quelques semences à replanter pour transporter avec eux un peu de leur terre de là-bas... au-delà des mers, est surtout un témoin d’heures sombres et difficiles.

Dans Terre arable, textes pour être lus à haute voix, dits pour soi-même, pour autrui, une parole s’affirme pour la seconde fois sur le papier, des mots qui s’enlacent comme d’élégants calligrammes arabes...

x 14 21 80 p. Gaston Couté, poète T Berthier Pierre-Valentin biographie chansons 2006 01/06/06 9782914980302 Libertaires Graine d’ananar Littérature -poésie 8,20 € 8.20 sur commande ?
AA AA

"Gaston Couté est un des rares poètes vrais et le seul peut-être ayant su rendre dans toute son authenticité la vie populaire. A travers des images vibrantes, le relief du dessin de ses description, l’âpreté de ses diatribes, c’est le frisson même de la vie que son art nous restitue.

(...) L’œuvre de Couté a un accent unique " Henry Poulaille in "Action", 1967.

Cette troisième édition (la seconde en 1980) présente le texte original de 1958. Les anachronismes se sont multipliés mais le lecteur n’aura aucun mal à actualiser. Un additif, à la fin du récit, apporte quelques précisions et éclairages

x 12,5 22 60 p. Paroles de Brel, Ferré, Brassens T Melon Laurent 2007 30/11/06 9782914980548 Libertaires Paroles Littérature -poésie 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

Le cinquième ouvrage de la collection Paroles.

Le meilleur de Jacques Brel, Georges Brassens et Léo Ferré, magnifiquement illustré par Laurent Melon qui avait déjà illustré Paroles de poètes révoltés.

CD Inclus : Court métrage d’animation (15 mn 35)
Images Laurent Melon
Musique Junior Cony

x 13,4 18,4 94 p. Plus rares sont les roses T Darwich Mahmoud littérature Palestine 1989 01/04/89 9782707312839 Minuit Littérature -poésie 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA
Recueil de poèmes de cet auteur palestinien qui vit en exil depuis de longues années. Contient un texte en hommage à Ezzedine Kalak
x 24,5 18,5 48 p. Poèmes à crier dans la rue
Anthologie de poèmes pour rêver un autre monde
T
Henry Jean-Marie et Corvaisier Laurent jeunesse, littérature poésie 2007 12/02/07 9782915569889 Rue du Monde Littérature -poésie 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA
Les poètes nous prêtent ici leurs voix pour protester contre la misère, crier notre colère face à l’intolérance, trouver les mots contre la bêtise de la guerre ou les blessures que les hommes font à leur propre planète. 60 poèmes qui chantent notre rêve commun de liberté et de fraternité.
x 14,5 17 61 p. Avoir été Pirotte Jean-Claude 2008 08/04/08 9782874500251 Taillis pré Littérature -poésie 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
x 15 22 200 p. La musique de Don Ellis T essai musique, jazz 2008 01/04/08 9782953223705 BoutikPro Littérature -poésie 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

(...) N’est-il pas temps, trois décennies plus tard, écartant toute exaltation excessive et toute acrimonie belliqueuse, de situer Don Ellis à sa juste place dans la longue histoire du jazz ?

Cet essai n’a d’autre but que, modestement mais utilement, d’y contribuer

x 11 19 36 p. Pour mon ours blanc Plamont Jean-Yves jeunesse poésie 2008 28/08/08 9782840312314 Idée Bleue »» Littérature -poésie 9,13 € 9.13 présent à Plume(s)
AA AA
x 11 19 46 p. L’enfant sur la branche
le farfadet bleu
T
Guilbaud Luce jeunesse poésie 2008 28/08/08 9782840312338 Idée Bleue »» Littérature -poésie 9,13 € 9.13 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

L’adoption d’un enfant dont la mère connaît tous les cris moins un, le premier. Enfant venu pour être aimé, s’il ne choisit pas ses parents, il choisit son arbre à rêves perchés.

Des poèmes sur le thème de l’enfance et des instants heureux partagés... sur l’adoption aussi et le bonheur d’être « adopté » par un enfant. La tristesse et l’espoir alternent au fil des pages. Les paysages de forêts aux arbres symboliques et réels se retrouvent dans les illustrations délicates aux couleurs d’automne.
- Notice du CNLJ-JPL.

Extrait
On bâtit des villes
des châteaux provisoires

des géographies multiples
à déchausser des géants


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |