Philippe Zarifian - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Philippe Zarifian

Philippe Zarifian

Enseignant - Chercheur, professeur de sociologie à l’Université de Paris-Est Marne-la-Vallée, où il dirige un master intitulé "Compétences et organisations".

Il mène des recherches de longue durée sur les thèmes des mutations du travail, de la compétence, de la mondialité et de l’écologie.

Il est l’auteur de nombreux ouvrages, dont, chez L’Harmattan, La société post-économique, paru en 1988.

Voir en ligne : http://philippe.zarifian.pagesperso...


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13,5 21 151 p. La question écologique T Zarifian Philippe essai écologie 2011 02/11/11 9782296566026 L’Harmattan Logiques sociales Politique et société -écologie 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

La question écologique est aussi ancienne que le sont les espèces vivantes sur Terre.

Pour nous limiter aux humains, elle désigne la façon que ces derniers ont eue et continuent d’avoir d’habiter la nature. Question d’autant plus importante que la nature n’est absolument pas un environnement, mais le milieu même au sein duquel se développe la vie. Les humains, il faut le souligner, ne sont pas seulement des êtres sociaux. Ils sont en même temps, de par leur corps et leur psychisme, des êtres de nature, les deux en même temps, les deux solidairement.

Tout au long des siècles, il y a toujours eu coaction, coadaptation, transformation réciproque entre les hommes et la nature qui lui sert de milieu. Cette longue histoire a été marquée par une rupture : avec la naissance de l’industrialisme capitaliste, a été perdu, en Occident, le sens de cette codépendance. La nature a été réduite à n’être qu’une "ressource", qu’un instrument au service des finalités économiques et sociales de la société "moderne".

Les dégradations écologiques dont nous avons pris tardivement conscience, datent du début du 19ème siècle. Et il faut clairement signifier leur perspective : la disparition de toute forme de vie humaine et équivalente sur Terre. C’est l’enjeu véritable. Faut-il céder au catastrophisme ? Non : ce livre entend montrer que la question écologique reste à double face : une face positive et une face négative.

Nous proposons des pistes positives dans cet ouvrage. Il y a urgence.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |