Kenza Aghouchy - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Kenza Aghouchy

Kenza Aghouchy


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 20 186 p. Peut-on critiquer le capitalisme ? T Aghouchy Kenza, Campagnolo Gilles, Chanial Philippe et Doray Bernard essai politique 2008 31/12/07 9782843031557 La Dispute Politique et société 14,00 € 14.00 actuellement indisponible
AA AA

Peut-on critiquer le capitalisme ? La question se pose effectivement.

En premier lieu parce que ce mode bien particulier de production et de répartition des richesses, le capitalisme, étend aujourd’hui son empire à l’ensemble du monde et à la majeure partie des activités humaines, prenant une place telle dans nos vies qu’il nous est devenu difficile d’imaginer, plus encore de concevoir, rationnellement, d’autres types de rapports économiques entres les humains. Mais elle se pose, en second lieu, en raison du refus de plus en plus décomplexé, parfois brutal, de ceux qui ont la main sur les principales institutions d’élaboration et de diffusion de l’information et des idées que l’hypothèse même d’une autre forme d’organisation sociale puisse encore être librement envisagée, discutée, étudiée, soutenue.

Le lecteur prendra connaissance dans la présentation de ce volume de l’histoire mouvementée des textes qui le composent. Elle témoigne de la désinvolture avec laquelle ceux qui en ont les moyens choisissent discrétionnairement ce qu’il est utile ou non de rendre public. Quant aux contributions elles-mêmes, elles démontrent, et c’est vraisemblablement là ce qui a un temps interdit leur publication, que la recherche et la pensée autour de perspectives non-capitalistes de développement des sociétés demeurent aussi vivantes que jamais.

Sommaire :

  • Faire face à l’effacement
  • Les salariés des centres d’appel téléphoniques, nouveaux ouvriers du tertiaire ?
  • Capitalisme et marché : sur la dénonciation douteuse d’une identité problématique
  • Au-delà du règne de l’intérêt : la critique morale du capitalisme des premiers socialistes français
  • La fin du capitalisme saprophyte et la valeur dignité
  • La nouvelle menace de l’exclusion bancaire
  • Vers un développement économe et solidaire
  • Les systèmes d’échange local : une critique originale du capitalisme
  • Les enjeux de l’opposition au capitalisme
  • Le stade final : le capital comme transcendance des limites
  • Marché, démocratie et totalitarisme
  • L’utopie du travail flexible : État social contre flexicurité
  • Permanences et transformations dans la subordination du travail au capital depuis la révolution industrielle
  • Max Weber, Auschwitz et la rationalité capitaliste
  • Sade : pour un critique de l’esprit du capitalisme

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |