Fatiha Agag-Boudjahlat - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Fatiha Agag-Boudjahlat

Fatiha Agag-Boudjahlat

Enseignante et essayiste française, cofondatrice avec Céline Pina du mouvement Viv(r)e la République.

Elle est professeur d’histoire-géographie au collège Maurice Bécanne à Toulouse et fut secrétaire nationale du MRC (Mouvement républicain et citoyen) chargée des questions d’éducation.


1 article
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 18 205 p. Le grand détournement T Agag-Boudjahlat Fatiha essai culture, féminisme, racisme, tolérance, langage 2019 13/06/19 9782204132183 Cerf Actualite Politique et société -femmes 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Egalité, mais aussi laïcité et encore droit, justice : ces mots, qu’on croyait universels, sont, chaque jour, détournés de leur sens. Les responsables de cet assaut porté à la langue française ? Les communautaristes de toutes obédiences. C’est pour décrypter leurs méthodes que ce livre a été écrit. Du "féminisme", au nom duquel le voile intégral devrait être autorisé, au "patriarcat" qui n’est combattu que lorsqu’il se présente sous les traits du "mâle blanc", en passant par la "tolérance", invoquée pour justifier l’excision, ou la "culture", qu’on évoque désormais contre la loi de la Nation, c’est l’histoire d’un détournement sémantique qui nous est ici contée.

Indigènes réinventés, prétendus antiracistes, vrai-faux identitaires de droite comme de gauche, les nouveaux tartuffes sont démasqués ! Un plaidoyer pour que l’écologie du langage serve à redonner voix à la politique et à la République fraternelle.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |