Sylviane Agacinski - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Sylviane Agacinski

Sylviane Agacinski

(1945-) Philosophe française. Elle a publié de nombreux articles et une dizaine de livres, dont les derniers sont consacrés à la question des rapports entre les sexes.

3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 20,5 308 p. La plus belle histoire des femmes T Héritier Francoise, Perrot Michelle, Agacinski Sylviane et Bacharan Nicole histoire femmes 2011 05/05/11 9782020495288 Seuil Politique et société -femmes 19,80 € 19.80 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

De Cro-Magnonne à nos jours, voici, racontée par quatre femmes d’exception, l’histoire de la condition féminine, dans un dialogue mené et écrit par l’une d’elles, l’historienne Nicole Bacharan.Avec l’anthropologue Françoise Héritier, elle remonte aux origines de la " nature " féminine. A quel moment les femmes ont-elles glissé dans la subordination ? Très vite, les hommes ont voulu maîtriser leur " privilège exorbitant d’enfanter ". Ils ont enfermé les femmes dans leur prétendue infériorité. On apprend ici que le matriarcat ne fut qu’un fantasme, et la prostitution, jamais un métier...Avec l’historienne Michelle Perrot, on parcourt 2000 ans de la vie des femmes en observant chaque âge : bébé, fillette, fille à marier, épouse, mère, grand-mère... Etre une fille, c’était se voir refuser l’éducation, mariée souvent de force, surchargée d’enfants, exposée au viol et aux violences. Les rebelles, elles, payaient le prix fort...Avec la philosophe Sylviane Agacinski, nous voilà, aujourd’hui, au temps de l’égalité et de la parité. Après la révolution de la contraception, comment faire pour que l’universelle différence des sexes ne soit plus hiérarchie ? Comment construire un monde vraiment mixte ?En plongeant dans l’intimité des femmes, l’ouvrage retrace leur combat pour s’exprimer, créer, voter, aimer... C’est aussi un bel hommage aux femmes et à leur courage.

Françoise Héritier est .Michelle Perrot est historienne, spécialiste de l’histoire des femmes.Sylviane Agacinski est philosophe.Nicole Bacharan est historienne et politologue.,

x 11 18 336 p. La plus belle histoire des femmes T Héritier Françoise, Perrot Michelle, Agacinski Sylviane et Bacharan Nicole histoire femmes 2014 25/09/14 9782757845554 Points Points Documents Politique et société -femmes 7,80 € 7.80 présent à Plume(s)
AA AA
Comment vivre en tant que femme sur la planète des hommes ? A chaque époque, sa réponse. Mais toujours le même présupposé : ce sexe-là est le faible, l’inférieur, le subordonné. De la Préhistoire à nos jours, voici, racontée par quatre femmes d’exception, l’histoire de la condition féminine, dans un dialogue audacieux, sans jargon ni tabous. Un combat inouï contre l’ordre - moral, social et sexuel - imposé par des générations de monarques, prêtres, pères, maris, qui est loin d’être terminé.
x 15 21 43 p. L’homme désincarné
du corps charnel au corps fabriqué
T
Agacinski Sylviane essai corps, transhumanisme 2019 27/06/19 9782072867347 Gallimard »» Tracts Politique et société 3,90 € 3.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

« Notre corps charnel nous est propre, mais il ne nous appartient pas comme un bien, autrement dit une propriété aliénable, que l’on peut donner ou vendre, comme un vélo ou une maison. La confusion fatale entre les deux est délibérément entretenue par l’idéologie ultralibérale qui veut nous persuader que, puisque notre corps "nous appartient", nous sommes libres de l’aliéner. Admirons le paradoxe. Sylviane Agacinski. L’homme moderne veut dominer la nature, changer sa nature, et s’affranchir de la chair, de la mort et de la génération sexuée. Grâce à la puissance scientifique et technique, certains rêvent de changer de corps et de produire leur descendance en laboratoire. L’homme futur sera-t-il sexuellement indifférencié ? Naîtra-t-il sans père ni mère ? Aux dépens de qui ?

À la veille du débat au Parlement, et alors que la « bioéthique » semble perdre tout repère, ce Tract nous alerte sur les dangers d’un ultralibéralisme dont le modèle, en ce domaine, est la Californie.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |