Il faut laisser maisons et jardins - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : mort, Plume(s) présente aussi :
Accueillir la mort   La mort de la mort   Quand vous pensiez que j'étais mort   Mamouchka et le coussin aux nuages   Le train   Il faut rester tranquille   Perdre ma vie est un risque plus grand que celui de mourir   Le bal des ombres  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

17,90 €  
Il faut laisser maisons et jardins

Auteur Marcel Schneider
Editeur : Grasset & Fasquelle
rayon : Littérature
support : Livre
type : roman
thème : mort
ean : 9782246752219
parution : février 2009
dimensions : 204 pages ; 11 × 19 cm
prix : 17,90 €
disponibilité : sur commande ?
commander

A lire la dernière strophe du poème de Ronsard, dont Marcel Schneider s’est ici inspiré, " Adieu chers compagnons, adieu mes chers amis, Je m’en vais le premier vous préparer la place ", on devine avec mélancolie que ce livre est aussi un Adieu.

Dans la lignée de L’Eternité fragile, cette architecture du temps recomposé qui forme ses Mémoires, Marcel Schneider se souvient. Les figures amies ou admirées sont évoquées ici avec précision : Lise Deharme et André Breton, un Julien Gracq muet qui aime les mondanités, Jean Vilar avant le Festival d’Avignon, un Lord Byron musical, un Nijinski érotico-mystique, une Denise Bourdet en Panthéon des gloires défuntes, un portrait de Robert de Montesquiou, ainsi qu’un long essai sur Proust et le faubourg Saint-Germain.




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |