Libérées ! - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : féminisme, Plume(s) présente aussi :
Artemisia   Le désespoir voilé   Le Deuxième Sexe - Tome 2   Nous sommes tous des féministes   Petit bréviaire du parfait féministe   Une conquête inachevée : le droit des femmes à disposer de leur corps   Libération des femmes et projet libertaire   Des femmes rebelles  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-femmes | Pratique

17,00 €  
Libérées !

le combat féministe se gagne devant le panier de linge sale

Auteur Titiou Lecoq
Editeur : Fayard
rayon : Politique et société    -femmes
support : Livre
type : essai
thème : féminisme
biblios : Alternative libertaire 2018
ean : 9782213705347
parution : octobre 2017 nouveauté à Plume(s)
dimensions : 260 pages ; 13,5 × 21,5 cm
imprimé en France
prix : 17,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 3 juillet 2018
réserver

"Un jour, je me suis demandée : pourquoi est-ce moi qui ramasse les affaires qui traînent ? Je n’ai trouvé qu’une seule réponse. Parce que je suis une femme qui vit avec un homme et deux enfants et que, conséquemment, les corvées, c’est pour ma gueule. Être une femme, ce n’est pas seulement l’idéal de minceur et de cheveux qui brillent, c’est le souci permanent des autres et du foyer, c’est être sans cesse ramenée à la saleté, aux taches, à la morve.

L’égalité serait déjà là, mais les femmes conservent la conviction intérieure qu’elles doivent s’occuper de tout et tout le monde, et d’elles en dernier, s’il reste cinq minutes à la fin de leur triple journée. Cette féminisation de la sphère privée implique une autre conséquence : l’espace public est toujours masculin. Peut-on se dire égaux quand la moitié de la population adapte ses vêtements en fonction des transports et fait attention à ne pas être seule la nuit dans la rue ? Et si le combat féministe devait encore et toujours se jouer dans la vie quotidienne de chacune et chacun, chez soi, dans sa propre maison, devant le panier de linge sale ?


l’auteur :
Titiou Lecoq : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |