Invitation au voyage - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : Mexique, Plume(s) présente aussi :
La nuit de Tlatelolco   Echos du Mexique indien et rebelle   Le Mexicain   La commune d'Oaxaca   La voie du jaguar   Mexique - Guatemala, guide d'écotourisme solidaire   Mexique, calendrier de la résistance   Les jours terrestres  
  rayons: BD | Divers | International-Amériques | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

7,60 €  
Invitation au voyage

Rencontres avec des indigènes zapatistes

 
Editeur : REFLEX Éditions
rayon : International    -Amériques
support : Livre
type : doc
thèmes : Mexique | zapatistes
isbn : 2-9507124-4-4
ean : 9782950712448
parution : novembre 2001
dimensions : 144 pages ; 29,5 × 20 cm
imprimé en France
prix : 7,60 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 22 juillet 2014
réserver

Le 17 avril 1997, Rêve d’absolu, un voilier de 12 mètres, partait de Marseille pour aller saluer les zapatistes au cœur de la forêt Lacandone au Mexique et leur transmettre différents témoignages de lutte, accompagnés de dessins d’enfants et de lettres.

Ce voyage répondait d’une façon bien modeste à l’idée zapatiste d’un réseau reliant les résistances que mènent les gens ou les communautés à des projets qui ne les concernent en rien et qui leur sont imposés au nom du prétendu progrès. " Quand on te parle de progrès, sache que l’on cherche à t’asservir ", faisait dire l’écrivain égyptien Cossery à un fainéant de la Vallée fertile, et il avait bien raison.

Un réseau qui rassemble aussi bien les Bretons de l’association Menhirs libres luttant contre un projet touristique qui transforme les alignements de Carnac en machines à sous que les gens de Coyula, sur la côte pacifique mexicaine, refusant la mise en valeur touristique de leur vallée ; aussi bien les habitants de Tarifa, au sud de l’Espagne, s’opposant à la mise en place d’un câble haute tension à travers le détroit de Gibraltar que le peuple ikood de Huazantlan del Rio défendant son étroite bande de sable face au grandiose projet transisthmique du gouvernement mexicain soutenu par les États-Unis.

Chaque étape de cette aventure ouvre sur des témoignages, des réflexions, des documents qui contribuent à enrichir le débat social : quel monde souhaitons-nous ? quel monde rejetons-nous ? Petit dialogue initié là-bas, dans un coin reculé des montagnes du Sud-Est mexicain, entre des communautés indigènes et la société occidentale et qui, nous l’espérons, ne restera pas un dialogue de sourds.




Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |