Contrôler les limaces - Librairie Plume(s)
22 p. - 15 × 21 cm

 
 

masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : jardinage, Plume(s) présente aussi :
Le bioJardin pas à pas   Vivre de permaculture et d'eau fraiche   Jardiniers du bitume   Faire son compost au jardin   Le guide de la permaculture au jardin   Mon potager de vivaces   Permaculture - Tome 2   Silence, ça pousse ! T 1  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique -jardinage

3,80 €  
Contrôler les limaces

Auteur André Verlaet
Editeur : Nature et Progrès »»
rayon : Pratique -jardinage
support : Livre
type : guide
thème : jardinage
ean : 9782930386003
parution : août 2007
dimensions : 22 pages ; 15 × 21 cm ; |50 g
imprimé en Belgique
prix : 3,80 €
disponibilité : épuisé
arrivé à Plume(s) : 2008

Les limaces constituent, avec les campagnols et les mulots, une des préoccupations majeures des agriculteurs maraîchers et du jardinier quant aux ravageurs des légumes. Dans les deux cas, des moyens de lutte existent mais pour bien les appliquer, il faudra faire l’effort d’étudier préalablement leur vie et leurs moeurs.

La limace, comme chacun sait, est un gastéropode, c’est-à-dire un pied surmonté d’un estomac. Elle possède bien sûr, entre autre, un coeur, des poumons et un intestin mais il est vrai qu’à cause de sa voracité et de sa difficulté à se déplacer, c’est l’estomac et le pied qui ont frappé en premier lieu l’observation des naturalistes.

La voracité des limaces s’explique par le fait que le rendement final de sa nourriture est très faible parce qu’elle dépense une énergie folle pour se déplacer et aussi parce que sa locomotion nécessite des quantités d’eau considérables pour produire du mucus. Le pied de la limace constitue donc, en quelque sorte, son talon d’Achille. Sa difficile locomotion commande tout son comportement : besoin énorme de nourriture riche en eau et déplacements nocturnes par temps humide ou diurne par temps pluvieux et frais. Elle déteste la chaleur qui évapore son eau. On trouvera donc un maximum de limaces quand la température est comprise entre 15 et 20°C, et principalement la nuit.


l’auteur :
André Verlaet : +