Sans-papiers & préfets - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : sans papier, Plume(s) présente aussi :
Désobéir avec les sans-papiers   Contre les murs   Au Panier!   A la rue   Mythologie du sans-papiers   Dans la frontière   La chasse aux enfants   La Geste des irréguliers  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

12,00 €  
Sans-papiers & préfets

La culture du résultat en portraits

Auteur Cette France-là
Editeur : la Découverte
collection : Cahiers Libres
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thèmes : immigration | sans papier
ean : 9782707173300
parution : avril 2012
dimensions : 160 pages ; 14 × 20,5 cm
imprimé en France
prix : 12,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 13 avril 2012
réserver

La politique d’immigration, comme toute politique, vise à dépasser les situations particulières au moyen d’une règle générale.

La culture du résultat, aujourd’hui mise en avant pour justifier sa rationalité, redouble ce passage en abstraction : la politique du chiffre que revendique Nicolas Sarkozy, et que mettent en oeuvre ses ministres successifs, se donne en effet des quotas d’expulsions définis a priori, indépendamment des réalités humaines dont elle traite. Sans doute nos gouvernants prétendent-ils humaniser leur politique en plaçant la logique du chiffre, non sans contradiction, sous le signe du "cas par cas" : ainsi, l’évaluation des situations est laissée à la discrétion des préfets.

Si une telle individualisation ne fait que renforcer un sentiment d’arbitraire, et si les sans-papiers restent broyés dans la machine administrative, cette politique n’en a pas moins un visage, ou plutôt deux, en miroir : le cas par cas renvoie face à face des figures singulières de préfets et de sans-papiers. Alors que l’État réduit les immigrés à un problème, ce livre s’attache à donner chair à des "cas" en restituant leurs histoires propres.

Pour autant, la bureaucratie n’est pas qu’une froide abstraction ; les préfets lui donnent leur visage, et leur nom. Sans doute les portraits de ces hauts fonctionnaires sont-ils moins divers que ceux des sans-papiers ; mais ils ne peuvent s’effacer derrière la logique d’État : le "cas par cas" interdit de les voir comme de simples exécutants. Aux sans-papiers, objets d’une mécanique politique, cet ouvrage rend donc leur qualité de sujets.

Aux préfets, qui sont au premier chef les acteurs de cette politique, il rappelle aussi leur responsabilité personnelle devant l’histoire.


l’auteur :
Cette France-là : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |