Le train - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : deuil, Plume(s) présente aussi :
Attention je mords   Vivre son deuil et croître   La vie sans moi   Au revoir Sidonie   Mais quelle idée !   L'ours et le chat sauvage   La découverte de Petit-Bond   Les gens heureux lisent et boivent du café  
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse -albums | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

15,50 €  
Le train

Auteurs Chiara Carrer
Silvia Santirosi
Editeur : Oqo
collection : O+
rayon : Jeunesse -albums
support : Livre
type : jeunesse
thèmes : mort | deuil
ean : 9788498713459
parution : février 2012
dimensions : 48 pages ; 22,5 × 28 cm
imprimé en Espagne
prix : 15,50 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 1er mars 2012
réserver

Comment te dire que les personnes que nous aimons meurent, qu’elles nous quittent et s’en vont ? Comment te dire que l’amour et la joie font partie de la vie de même que la douleur et la tristesse ? Comment te dire tout cela, mon enfant ? Alors, je te raconte une histoire.

L’utilisation du conte comme outil pédagogique est une méthode pertinente, largement utilisée dans les traditions spirituelles. Le père de la petite héroïne de ce récit raconte une histoire à sa fille pour l’aider à comprendre et à affronter la terrible perte de sa mère. Ici, cette question est abordée avec finesse, sans dramatisme ni pieux mensonges pour adoucir la perte. Seul le temps adoucira la souffrance.

L’auteur joue avec la symbolique des rêves pour aborder la crainte d’une nouvelle étape vitale par laquelle on se doit de passer lors d’une perte aussi lourde. Le train représente la vie collective, sociale... II indique un processus psychique qui mène à une nouvelle vie. Rêver de perdre un train s’accompagne de sentiments d’impuissance (pour continuer à vivre) et d’insécurité. Cela peut entraîner un retard dans l’évolution d’une personne à cause de la frustration, de l’échec.

La gare est le point de départ, symbole inconscient. II faut prendre une nouvelle direction, on est dans un milieu ou tout va et vient mais... quelle est la bonne voie ? Pouvoir prendre le train signifierait pouvoir se relever. Mais la difficulté à monter, c’est-à-dire celle de s’intégrer à la vie sociale, peut venir entre autres d’une sensation d’isolement ou d’introversion. Pour donner vie à cet apprentissage précoce, l’illustratrice parie sur des dessins simples à forte charge conceptuelle avec lesquels elle prétend transmettre la peur, les doutes, l’incertitude inhérente aux "difficultés pour vivre"...

Thèmes vers lesquels elle se penche dans ses derniers travaux parce qu’ils lui donnent la possibilité d’explorer "l’âme humaine" dans un monde "pressé qui pousse vers l’avant et qui ne laisse pas le temps pour la réflexion", un espace que cet album exige et favorise.


les auteurs :
Chiara Carrer : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |