Collection Folio
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.

Ouvrages de la collection Folio : 202 articles trouvés


202 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 10,4 17,4 156 p. Grand bal du printemps
suivi de Charmes de Londres
T
Prévert Jacques recueil poésie 2007 05/03/07 9782070370757 Gallimard »» Folio Littérature -poésie 5,00 € 5 sur commande ?
AA AA

Paris, Londres et Prévert.

Dans Grand bal du printemps Prévert chante Paris, ses rues, ses marchés, les enfants, les chats et les chiens, les amoureux à Paris, les amoureux de Paris. Dans Charmes de Londres on voyage de Hyde Park aux docks de l’Est, de Portobello Road à Whitechapel, en rencontrant les lions de pierre ou les amants.

x 10,5 18 124 p. L’homme est un grand faisan sur terre T Muller Herta roman 2009 24/10/09 9782070382385 Gallimard »» Folio Littérature 6,90 € 6.90 sur commande ?
AA AA

Roumanie. Depuis que le meunier Windisch veut émigrer, il voit la fin partout dans le village. Peut-être n’a-t-il pas tort. Les chants sont tristes, on voit la mort au fond des tasses et chacun doit faire la putain pour vivre, a fortiori pour émigrer. Windisch a beau livrer des sacs de farine et payer, le passeport promis se fait toujours attendre. Sa fille Amélie se donne au milicien et au pasteur, dans le même but.

Un jour, ils partiront par l’ornière grise et lézardée que Windisch empruntait pour rentrer du moulin. Plus tard, ils reviendront, un jour d’été, en visite, revêtus des vêtements qu’on porte à l’ouest, les chaussures qui les mettent en déséquilibre dans l’ornière de leur village, avec des objets de l’Ouest, signe de leur réussite sociale, et " sur la joue de Windisch, une larme de verre ".

x 10,5 17,5 380 p. Le premier homme
Avec carnet offert
T
Camus Albert 2013 19/09/13 9782070454747 Gallimard »» Folio Littérature -poches 7,70 € 7.70 épuisé
AA AA

"En somme, je vais parler de ceux que j’aimais", écrit Albert Camus dans une note pour Le premier homme. Le projet de ce roman auquel il travaillait au moment de sa mort était ambitieux. Il avait dit un jour que les écrivains "gardent l’espoir de retrouver les secrets d’un art universel qui, à force d’humilité et de maîtrise, ressusciterait enfin les personnages dans leur chair et dans leur durée".

Il avait jeté les bases de ce qui serait le récit de l’enfance de son "premier homme". Cette rédaction initiale a un caractère autobiographique qui aurait sûrement disparu dans la version définitive du roman. Mais c’est justement ce côté autobiographique qui est précieux aujourd’hui. Après avoir lu ces pages, on voit apparaître les racines de ce qui fera la personnalité de Camus, sa sensibilité, la genèse de sa pensée, les raisons de son engagement. Pourquoi, toute sa vie, il aura voulu parler au nom de ceux à qui la parole est refusée.

x 10,5 17,5 89 p. Des chrétiens et des Maures T Pennac Daniel roman 2000 19/09/00 9782070406968 Gallimard »» Folio Littérature -poches 5,00 € 5 présent à Plume(s)
AA AA
"Un matin, le Petit a décrété : je veux mon papa.
Il a repoussé son bol de chocolat et j’ai su, moi, Benjamin Malaussène, frère de famille, que le Petit n’avalerait plus rien tant que je n’aurais pas retrouvé son vrai père. Or ce type était introuvable. Probablement mort, d’ailleurs.
Après deux jours de jeûne le Petit était si transparent qu’on pouvait lire au travers. Mais il repoussait toujours son assiette : je veux mon papa."
x 10,7 17,8 117 p. Tous les matins du monde T Quignard Pascal roman 2002 29/11/02 9782070387731 Gallimard »» Folio Littérature 6,90 € 6.9 sur commande ?
AA AA

" Il poussa la porte qui donnait sur la balustrade et le jardin de derrière et il vit soudain l’ombre de sa femme morte qui se tenait à ses côtés.

Ils marchèrent sur la pelouse. Il se prit de nouveau à pleurer doucement. Ils allèrent jusqu’à la barque. L’ombre de Madame de Sainte Colombe monta dans la barque blanche tandis qu’il en retenait le bord et la maintenait près de la rive. Elle avait retroussé sa robe pour poser le pied sur le plancher humide de la barque. Il se redressa. Les larmes glissaient sur ses joues. Il murmura :
- je ne sais comment dire : Douze ans ont passé mais les draps de notre lit ne sont pas encore froids.

"

x 10,8 17,8 144 p. Le petit Nicolas a des ennuis T Sempé et Goscinny René humour jeunesse 2007 13/06/07 9782070392612 Gallimard »» Folio Jeunesse -littérature 6,90 € 6.9 sur commande ?
AA AA
« - Hier matin, Papa m’a réveillé. Il était tout habillé et pas rasé, il rigolait, il m’a embrassé et il m’a dit que, pendant la nuit, j’avais eu un petit frère. Et puis il m’a dit de m’habiller en vitesse et nous sommes allés dans un hôpital, et là, il y avait Maman ; elle était couchée, mais elle avait l’air aussi contente que Papa, et près de son lit, il y avait mon petit frère.
- Ben, j’ai dit, toi t’as pas l’air tellement content !
- Et pourquoi je serais content ? a dit Joachim. D’abord il est moche comme tout. Il est tout petit, tout rouge et il crie tout le temps, et tout le monde trouve ça rigolo. Moi, quand je crie un peu, à la maison, on me fait taire tout de suite, et puis papa me dit que je suis un imbécile et que je lui casse les oreilles. »
x 10,8 17,9 157 p. Cronopes et Fameux T Cortázar Julio 1992 01/12/92 9782070385775 Gallimard »» Folio Littérature -poches 6,90 € 6.9 sur commande ?
AA AA

Savez-vous lire l’heure en effeuillant un artichaut ? Tuer les fourmis à Rome ? Monter un escalier en connaissance de cause ? Poser correctement un tigre ? Vous faut-il des instructions pour pleurer ? Pour avoir peur comme il faut ? Vous arrive-t-il de jeter les timbres-poste que vous trouvez laids ? De tremper un toast dans vos larmes naturelles ? Avez-vous parfois envie de dessiner sur le dos d’une tortue une hirondelle ? Si vous répondez " oui " à six de ces questions vous êtes un Cronope, un de ces êtres qui font, depuis quinze ans, carrière en Amérique latine : on dit -on écrit même dans la presse- que Monsieur X ou Y est ou n’est pas un Cronope authentique.

Cela suffit pour que le lecteur sache à qui il a affaire. Dans le cas contraire, vous risquez d’être un de ces Fameux qui conservent leurs souvenirs enveloppés dans un drap noir : pour votre tranquillité, mieux vaut s’abstenir de lire ce livre. Publiées en Argentine en 1962, ces histoires sont le miroir du regard intime de Julio Cortàzar. Elles lui ont même valu un siège au Collège de Pataphysique. Précédant les grands romans et les nouvelles fantastiques qui ont fait sa réputation en France, ces mini-textes éclairent le comportement de tant de personnages farfelus et graves qui sont les protagonistes des ?uvres maîtresses de Cortàzar.

x 10,8 17,8 172 p. La folle allure T Bobin Christian roman 1997 30/04/97 9782070402021 Gallimard »» Folio Littérature 6,90 € 6.9 sur commande ?
AA AA

Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos coeurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure.

Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge.

x 10,8 17,9 340 p. L’île des gauchers T Jardin Alexandre roman 2007 13/06/07 9782070401680 Gallimard »» Folio Littérature 9,10 € 9.1 sur commande ?
AA AA

Dans un archipel du Pacifique Sud ignoré des géographes, l’île des Gauchers abrite une population où les droitiers ne sont plus que l’exception.

Mais là n’est pas le plus important. Cette minuscule société, fondée par des utopistes français en 1885, s’est donné pour but de répondre à une colossale question : comment fait-on pour aimer ? Sur cette terre australe, le couple a cessé d’être un enfer. C’est l’endroit du monde où l’on trouve, entre les hommes et les femmes, les rapports les plus tendres. Voilà ce que vient chercher, dans l’île des Gauchers, lord Jeremy Cigogne.

A trente-huit ans, cet aristocrate anglais enrage de n’avoir jamais su convertir sa passion pour sa femme Emily en amour véritable. A trop vouloir demeurer son amant, il n’a pas su devenir un mari.

x 10,8 17,8 130 p. Le très bas T Bobin Christian essai spiritualité 2007 13/06/07 9782070388608 Gallimard »» Folio Littérature 5,00 € 5 sur commande ?
AA AA

L’enfant partit avec l’ange et le chien suivit derrière.

Cette phrase convient merveilleusement à François d’Assise. On sait de lui peu de choses et c’est tant mieux. Ce qu’on sait de quelqu’un empêche de la connaître. Ce qu’on en dit, en croyant savoir ce qu’on dit, rend difficile de le voir. On dit par exemple : Saint-François-d’Assise. On le dit somnambule, sans sortir du sommeil de la langue. On ne dit pas, on laisse dire. On laisse les mots venir, ils viennent dans un ordre qui n’est pas le nôtre, qui est l’ordre du mensonge, de la mort, de la vie en société.

Très peu de vraies paroles s’échangent chaque jour, vraiment très peu. Peut-être ne tombe-t-on amoureux que pour enfin commencer à parler. Peut-être n’ouvre-t-on un livre que pour enfin commencer à entendre. L’enfant partit avec l’ange et le chien suivit derrière.
Christian Bobin.

x 10,8 17,8 205 p. Ritournelle de la faim T Le Clézio JMG roman 2010 09/04/10 9782070417018 Gallimard »» Folio Littérature 7,50 € 7.5 sur commande ?
AA AA

" Ma mère, quand elle m’a raconté la première du Boléro, a dit son émotion, les cris, les bravos et les sifflets, le tumulte.

Dans la même salle, quelque part, se trouvait un jeune homme qu’elle n’a jamais rencontré, Claude Lévi-Strauss. Comme lui, longtemps après, ma mère m’a confié que cette musique avait changé sa vie. Maintenant, je comprends pourquoi. Je sais ce que signifiait pour sa génération cette phrase répétée, serinée, imposée par le rythme et le crescendo. Le Boléro n’est pas une pièce musicale comme les autres.

Il est une prophétie. Il raconte l’histoire d’une colère, d’une faim. Quand il s’achève dans la violence, le silence qui s’ensuit est terrible pour les survivants étourdis. J’ai écrit cette histoire en mémoire d’une jeune fille qui fut malgré elle une héroïne à vingt ans ".

x 10,8 17,9 212 p. Les mots T Sartre Jean-Paul roman 2006 15/09/06 9782070366071 Gallimard »» Folio Littérature 7,50 € 7.5 sur commande ?
AA AA

J’ai commencé ma vie comme je la finirai sans doute : au milieu des livres.

Dans le bureau de mon grand-père, il y en avait partout ; défense était de les faire épousseter sauf une fois l’an, avant la rentrée d’octobre. Je ne savais pas encore lire que, déjà, je les révérais, ces pierres levées : droites ou penchées, serrée comme des briques sur les rayons de la bibliothèque ou noblement espacées en allée de menhirs, je sentais que la prospérité de notre famille en dépendait...

x 10,8 17,8 636 p. Malevil T Merle Robert roman anticipation 1983 01/01/83 9782070374441 Gallimard »» Folio Littérature -poches 11,50 € 11.5 sur commande ?
AA AA

Une guerre atomique dévaste la planète, et dans la France détruite un groupe de survivants s’organise en communauté sédentaire derrière les remparts d’une forteresse.

Le groupe arrivera-t-il à surmonter les dangers qui naissent chaque jour de sa situation, de l’indiscipline de ses membres, de leurs différences idéologiques, et surtout des bandes armées qui convoitent leurs réserves et leur " nid crénelé " ?

x 10,8 17,7 384 p. Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison T Paasilinna Arto roman 2012 15/05/12 9782070446537 Gallimard »» Folio Littérature -poches 8,50 € 8.5 sur commande ?
AA AA

L’inspecteur principal Jalmari Jyllänketo est envoyé par la Sécurité nationale finlandaise dans l’ouest de la Laponie. Alors que des rumeurs font état de mystérieuses disparitions, il doit enquêter sur un ancien kolkhoze reconverti en une florissante exploitation agricole : les mines de fer sont devenues des champignonnières ; les terres marécageuses, des potagers bio. Accueilli par la jolie fille de la patronne, Jalmari Jyllänketo ne trouve d’abord rien qui justifie la suspicion des autorités, avant de s’étonner des importantes mesures de sécurité et de la mine patibulaire des ouvriers.

Que cachent l’Etang aux Rennes et sa mystérieuse propriétaire ? Avec Le potager des malfaiteurs ayant échappé à la pendaison, Arto Paasilinna mêle l’humour et le suspense à une subtile réflexion sur l’équité et la volonté de justice.

x 10,9 17,8 262 p. La forêt des renards pendus T Paasilinna Arto roman 2007 13/06/07 9782070401109 Gallimard »» Folio Littérature -poches 8,50 € 8.5 sur commande ?
AA AA

" Trois lingots d’or fin de douze kilos brillaient dans l’herbe, Rafael Juntunen les caressa.

Sa main était moite, son coeur battait plus vite qu’à l’ordinaire. Jamais il n’accepterait de partager ce butin avec quiconque. Il cacherait plutôt ce trésor au fond des forêts, par exemple en Laponie, mais il n’en céderait pas une once... Au matin, il monta dans sa voiture et pointa le capot vers le nord... Au bout d’un jour et demi, il constata qu’il s’était perdu. Mais tant mieux. S’il ne savait pas où il était, personne d’autre ne le saurait."

Le gangster ne va pourtant pas rester seul très longtemps. Il est bientôt rejoint par un ex-major de l’armée, viré pour alcoolisme, et une Lapone nonagénaire enfuie d’un asile de vieillards. Les trois compères vont résister à tout, aussi bien aux complices de Rafael, décidés à récupérer leur part du magot, qu’aux représentants de la "civilisation ".
Mais on ne transgresse pas impunément les lois qui règlent la vie en société...

x 10,9 17,8 287 p. Au bonheur des ogres T Pennac Daniel roman 2000 19/09/00 9782070403691 Gallimard »» Folio Littérature -poches 8,00 € 8 présent à Plume(s)
AA AA

Côté famille, maman s’est tirée une fois de plus en m’abandonnant les mômes, et le Petit s’est mis à rêver d’ogres Noël.

Côté coeur, tante Julia a été séduit par ma nature de bouc (de bouc émissaire). Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j’étais là aussi pour l’explosion de la troisième, ils m’ont tous soupçonné. Pourquoi moi ? Je dois avoir un don...

x 10,9 17,9 175 p. Des souris et des hommes T Steinbeck John roman 1992 01/02/92 9782070360376 Gallimard »» Folio Littérature 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA

Lennie serra les doigts, se cramponna aux cheveux.

- Lâche-moi, cria-t-elle. Mais lâche-moi donc.

Lennie était affolé. Son visage se contractait. Elle se mit à hurler et, de l’autre main, il lui couvrit la bouche et le nez.

- Non, j’vous en prie, supplia-t-il. Oh, j’vous en prie, ne faites pas ça. George se fâcherait.

Elle se débattait vigoureusement sous ses mains...

- Oh, je vous en prie, ne faites pas ça, supplia-t-il. George va dire que j’ai encore fait quelque chose de mal.

Il m’laissera pas soigner les lapins.

x 10,9 17,8 528 p. Tous les hommes sont mortels T Beauvoir (de) Simone roman 1974 01/03/74 9782070365333 Gallimard »» Folio Littérature 9,70 € 9.7 sur commande ?
AA AA

Si l’on nous offrait l’immortalité sur la terre, qui est-ce qui accepterait ce triste présent ? demande Jean-Jacques Rousseau dans l’Emile.

Ce livre est l’histoire d’un homme qui a accepté.

x 10,9 17,8 183 p. Noces suivi de L’été T Camus Albert roman 2007 13/06/07 9782070360161 Gallimard »» Folio Littérature 6,90 € 6.9 sur commande ?
AA AA

Je me souviens du moins d’une grande fille magnifique qui avait dansé tout l’après-midi.

Elle portait un collier de jasmin sur sa robe bleue collante, que la sueur mouillait depuis les reins jusqu’au jambes. Elle riait en dansant et renversait la tête. Quand elle passait près des tables, elle laissait après elle une odeur mêlée de fleurs et de chair.

x 10,9 17,9 279 p. La peste T Camus Albert roman 2000 27/02/00 9782070360420 Gallimard »» Folio Littérature 7,50 € 7.5 sur commande ?
AA AA


- Naturellement, vous savez ce que c’est, Rieux ?
- J’attends le résultat des analyses.
- Moi, je le sais.

Et je n’ai pas besoin d’analyses. J’ai fait une partie de ma carrière en Chine, et j’ai vu quelques cas à Paris, il y a une vingtaine d’années. Seulement, on n’a pas osé leur donner un nom, sur le moment... Et puis, comme disait un confrère : " C’est impossible, tout le monde sait qu’elle a disparu de l’Occident. " Oui, tout le monde le savait, sauf les morts. Allons, Rieux, vous savez aussi bien que moi ce que c’est...
- Oui, Castel, dit-il, c’est à peine croyable.

Mais il semble bien que ce soit la peste.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |