Rwanda - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 22 documents sur le thème : Rwanda



22 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 10,5 17 638 p. La nuit Rwandaise T Goutteux Jean-Paul Afrique, international, Rwanda 2002 24/09/02 9782844051899
EF109
L’Esprit frappeur International -Afrique 8,00 € 8.00 épuisé
AA AA

Ce livre est une analyse approfondie des implications politiques françaises au Rwanda, des soutiens militaires, des relais médiatiques et intellectuels à un nazisme africain et de leurs conséquences ultimes  : la réalisation du génocide des Tutsi en 1994. La Nuit rwandaise, c’est l’histoire de l’abandon d’une minorité désarmée, l’holocauste de civils livrés sans défense à un État qui tuait “ au nom de la race ”.

Un holocauste attendu, prévu, pensé par ceux qui orchestraient cet abandon. En France, les coulisses du génocide sont toujours dans la nuit. L’implication des autorités françaises dans une telle horreur est trop “ inimaginable ” pour que les Français se fassent la violence de contester un discours lénifiant et rassurant. Ils se sont ralliés à la raison d’État. Des journalistes orchestrent la désinformation et manipulent l’opinion française. Des parlementaires assassinent la mémoire, enterrent le scandale avec une mission d’information conçue pour cela. Des sociologues et des historiens cautionnent cette mascarade. Des humanitaires préfèrent se taire devant les subventions et la raison d’État. Des hommes politiques brandissent “ l’honneur de la France ” et dénoncent ses ennemis. C’est, après les dissimulations de la mission Quilès, une mise au point essentielle sur l’implication française dans le génocide des Tutsi.


Réf. éditeur : EF109

x 10,5 17 110 p. Rwanda, un génocide français T Ba Mehdi Afrique, international, Rwanda 1997 01/01/97 9782844051219 L’Esprit frappeur International -Afrique 3,00 € 3.00 présent à Plume(s)
AA AA

Edition 2004 !

Cet ouvrage, devenu une référence y compris pour les débats parlementaires, retrace l’histoire du génocide rwandais, exposant le rôle de notre pays dans l’exécution de ce crime majeur du 20e siècle.

D’avril à juillet 1994, le Rwanda connaissait l’un des génocides les plus sanglants du siècle : près d’un million d’hommes, de femmes et d’enfants massacrés en l’espace de quelques semaines parce qu’il étaient, soit des Tutsi, soit des Hutu considérés comme traîtres. La responsabilité de la France dans la mise en oeuvre de cette « solution finale » à l’africaine est incontestable. Pourtant, les autorités françaises ont constamment nié toute implication, se réfugiant derrière des faux-semblants humanitaires. De leur côté, les média hexagonaux se sont, presque unanimement, prêtés à une inquiétante opération de manipulation de l’information. À ce jour, aucune commission d’enquête n’a été constituée pour tenter de faire la lumière sur cette guerre secrète françafricaine.

« Les cons, ils n’auraient tout de même pas fait ça ! » Nous sommes dans un bureau du palais de l’Élysée, quelques heures après l’attentat contre l’avion de Juvénal Habyarimana. L’homme qui s’exclame ainsi est François Durand de Grossouvre, un ami intime de François Mitterrand dont il est le « conseiller de l’ombre » depuis les années 60.

Réf. éditeur : EF004

x 15 21 310 p. La Nuit rwandaise n° 1 T Rwanda 2007 07/04/07 L’Esprit frappeur International -Afrique 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le 11 juillet 2006, Jean-Paul Gouteux nous a quitté, après avoir laissé, entre autres choses, cette somme sur l’implication de la France dans l’extermination des Tutsis du Rwanda, ce qu’il aura appelée La Nuit Rwandaise. La Nuit Rwandaise, une revue annuelle sur l’implication de la France dans le dernier génocide du XXème siècle.

Depuis, nombre de ses amis ont exprimé la volonté de lui rendre un hommage. Nous avons pensé que la meilleure façon de le faire serait de continuer son combat pour la vérité. Comme il en était persuadé, « la nuit rwandaise finira. La vérité d’un génocide finit toujours par émerger. »

Pour continuer ce combat contre le négationnisme, pour essayer de comprendre, pour mettre à jour les implications politiques françaises au Rwanda, les soutiens militaires, les relais médiatiques et intellectuels de ce « nazisme africain », pour qu’enfin notre “Plus jamais ça !” cesse d’être un vœux pieux et impuissant, nous avons pensé qu’il serait utile de faire paraître chaque année, à la date anniversaire du génocide d’avril, une revue intitulée, en souvenir de Jean-Paul, La Nuit Rwandaise.


  • Présentation
  • Hommage à François-Xavier Verschave
  • Survivre au génocide
  • Hommages à Jean-Paul Gouteux
  • Parole de rescapé(e)s
  • Conclusions provisoires des travaux de la Commission (...)
  • Une guerre noire, Enquête sur les origines du génocide (...)
  • Le rôle de l’église au Rwanda
  • Parler du Rwanda à l’école
  • Concordances humanitaires et génocidaires
  • « Il y avait des Français à toutes les barrières (...)
  • Des Français participaient aux opérations militaires (...)
  • Réparations pour les victimes du génocide
  • Le point sur les affaires judiciares en France
  • Imprescriptible !
x 10,5 17 160 p. Le feu sous la soutane T Sehene Benjamin B roman Rwanda 2008 03/09/08 9782844052223
EF136
L’Esprit frappeur International -Afrique 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

Inspiré d’une histoire vraie, ce roman raconte, au cœur du génocide rwandais, les affres psychologiques et la déchéance morale de Stanislas, un prêtre hutu accusé de viols et de crimes contre l’humanité.

On suit au quotidien la mécanique qui mène à consentir puis à participer à l’extermination d’un million de personnes en cent jours. Exilé en France, Stanislas y sera mollement poursuivi.
Répondra-t-il de ses actes devant la justice des hommes ?

Ce récit aborde la question du rôle de l’Église dans le génocide de 1994.

Le Feu sous la soutane est le premier roman écrit par un Rwandais sur le génocide des Tutsi.


n° 97

x 11 18 114 p. Généalogie du génocide rwandais Franche Dominique essai Afrique, Rwanda 2004 09/04/04 9782930390024 Tribord International -Afrique 3,10 € 3.10 présent à Plume(s)
AA AA
x 10,8 15,5 105 p. Puissiez-vous dormir avec des puces
Journal de l’après-génocide au Rwanda
T
Hilbold Albert B pamphlet Afrique, Rwanda 2003 31/03/03 9782915129021 Homnisphères International -Afrique 5,00 € 5.00 épuisé
AA AA

Vous êtes allés au Rwanda ? Avez-vous vu des cimetières ? Au Rwanda, il n’y a pas de cimetières ; dans les années 1960 du moins, il n’y en avait pas ! Au Rwanda, on ne parle pas de la mort. Seule la vie compte. « Murare hargiana », « puissiez-vous dormir avec des puces », voilà la salutation la plus raffinée pour vous souhaiter une bonne nuit : que les puces vous réveillent et vous rappellent que vous êtes vivants, que votre sommeil soit en même temps réparateur et vigilant, parce que les vaches ne sont jamais à l’abri des voleurs !

Trente ans plus tard, plus je lisais les journaux pendant et après le génocide, plus la colère, la peine et la honte montaient en moi devant l’incompréhension et l’eurocentrisme de la plupart des journalistes.

Je me mis à écrire pour crier que c’était faux, que ces massacres « ethniques » n’étaient pas si ethniques que ça.

Le génocide des Tutsi et le massacre des Hutu au Rwanda a démarré le 07 avril 1994 et a duré jusqu’en juillet de la même année. L’estimation actuelle des morts est de plus de 1 million de personnes et la guerre civile a provoqué l’exode massif de plus de 2,1 millions de personnes à l’étranger et de plus de 2 millions de déplacés à l’intérieur du pays.

x 15,5 24,2 621 p. Rwanda, de la guerre au génocide
Les politiques criminelles au Rwanda (1990-1994)
T
Guichaoua André B essai Rwanda 2010 25/02/10 9782707153708 la Découverte Cahiers Libres International -Afrique 35,00 € 35.00 présent à Plume(s)
AA AA

Malgré la profusion d’ouvrages consacrés au génocide des Rwandais tutsi en 1994, de très nombreuses inconnues subsistent sur ses antécédents - notamment le conflit politico-militaire qui déchira le pays à partir de 1990 - et sur son déroulement.

Ainsi des controverses souvent virulentes - reproduisant les clivages partisans entre les anciens belligérants et mettant en cause des acteurs étatiques, des institutions internationales, des médias ou des universitaires - agitent-elles régulièrement l’actualité judiciaire, politique et diplomatique. André Guichaoua, l’un des meilleurs spécialistes de la région, présent au Rwanda aux premiers jours du génocide, livre dans cet ouvrage les résultats de ses quinze années d’enquête sur ces événements.

S’appuyant sur la somme d’informations et de documents qui ont étayé les dépositions de l’auteur en tant qu’expert témoin devant divers tribunaux (dont le TPIR), ce livre fournit une contribution essentielle à l’histoire de la guerre et du génocide. Malgré l’ambivalence des rapports entretenus par le Tribunal pénal international pour le Rwanda avec les actuelles autorités de Kigali (issues de l’ex-rébellion), et alors que se profile la fermeture de cette juridiction, l’auteur insiste sur la nécessité de poursuivre un travail de justice et de vérité indépendant, protégé de toute pression politique.

Le livre est accompagné d’un site Internet proposant de nombreux compléments, souvent inédits : agendas de membres du gouvernement génocidaire, documents confidentiels, témoignages, etc.

x 14,5 22,5 313 p. Complices de l’Inavouable - La France au Rwanda T Saint-Exupéry (de) Patrick B doc Rwanda 2009 02/04/09 9782352040835 Arènes »» International -Afrique 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

"C’est une politique secrète qui fut menée par Paris au Rwanda de 1990 à 1994.
Elle fut décidée par quelques-uns, qui agirent hors de toute règle, hors de tout débat et au prix d’importantes entorses à la légalité républicaine.
Voilà l’inavouable. Cette politique fut une erreur criminelle". Elle n’a été mise au jour qu’après le dernier génocide du XX° siècle.

Depuis, une trentaine de responsables se cachent derrière "la France". Bien à l’abri derrière ce paravent, ces hommes politiques et militaires, avec leurs porte-voix, n’hésitent pas à multiplier déclarations outrancières, procès d’intentions et écrans de fumée.
Pour que, surtout, nul n’aille regarder de l’autre côté.

C’est pour ces raisons que j’ai décidé de republier L’Inavouable, la France au Rwanda. Sorti en 2004, ce livre a été le fruit d’un travail de dix ans. Il a nourri la discussion et pas un de ses éléments n’a jamais été démenti. Le jeu de cache-cache n’a que trop duré. Cela fait quinze ans. Il est temps. "

(Édition revue et augmentée d’une introduction inédite).

x 13,5 21,5 168 p. La complicité de la France dans le génocide des tutsi au Rwanda
15 ans après, 15 questions pour comprendre
T
Association Survie  B doc Rwanda, génocide 2009 07/04/09 9782296086234 L’Harmattan International -Afrique 13,00 € 13.00 sur commande ?
AA AA

Le génocide des Tutsi du Rwanda a fait d’avril à juillet 1994 environ 1 million de victimes, massacrées sous le prétexte d’être tutsi ou pour s’être opposées aux massacres.

Planifié par les extrémistes hutu du régime du président Habyarimana, ce génocide a pu être mis en œuvre grâce au silence de la communauté internationale et surtout à l’appui apporté par la France aux génocidaires. Alors que les plus hautes autorités françaises savaient qu’un génocide pouvait survenir au Rwanda, elles n’ont rien fait pour l’enrayer. Au contraire, elles ont soutenu ceux qui le préparaient puis ont apporté un appui décisif, tant politique que militaire, à ceux qui le commettaient.

Ce soutien constitue bien, en droit, une " complicité " de génocide. C’est ce qu’entend rappeler ce livre, 15 ans après les faits. Autour de 15 questions clés, il s’attache à démontrer les éléments constitutifs de cette complicité et tente de répondre aux interrogations qu’une telle accusation pose. Pourquoi la France s’est-elle ainsi engagée au Rwanda ? Est-il possible de juger les responsables français ? Que penser des arguments de ceux qui réfutent la complicité de la France dans le génocide ? Depuis le génocide, quelle est l’attitude de la classe politique française ? Quelle est celle des militaires engagés au Rwanda ? Quelle connaissance l’opinion française a-t-elle de l’implication française ? Qu’est-ce qu’une Commission d’enquête parlementaire apporterait de plus que la Mission d’information de 1998 ? Au travers des réponses à ces questions, ce livre entend aider les citoyens français à comprendre en quoi cette tragédie " africaine " fait à jamais partie de l’histoire de notre pays et met directement en cause le fonctionnement de nos propres institutions.

x 14 20 96 p. Conjurer le silence
Rwanda, Congo, Israël-Palestine : une femme poète confrontée à "l’innommable"
T
Walker Alice B témoignage Palestine, Rwanda, Congo 2010 02/06/10 9782917770153 Rue de l’échiquier International 12,00 € 12.00 épuisé
AA AA

En 2006, à l’initiative de l’organisation féministe Women for Women International, Alice Walker se rend au Rwanda et au Congo pour rencontrer les rescapées du génocide Rwandais.

En 2009, le groupe pacifiste Code Pink l’invite à entreprendre un nouveau voyage en Palestine et en Israël. Dans ces régions du Monde marquées par les conflits et les bouleversements politiques, elle recueille les récits de femmes et d’hommes meurtris dans leur chair par la violence des guerres. De retour aux États-Unis, elle écrit ce court essai, à la fois incisif et d’une grande poésie, puisant dans son expérience d’Afro-américaine pour éclairer ces destins brisés par l’oppression.

Se confrontant à l’indicible, elle cherche à « conjurer le silence » qui semble inexorablement recouvrir les atrocités dont est capable le genre humain.

x 14 20,5 222 p. Notre-Dame du Nil T Mukasonga Scholastique B roman Afrique, Rwanda 2012 01/03/12 9782070133420 Gallimard »» continents noirs Littérature 17,90 € 17.90 présent à Plume(s)
AA AA

Au Rwanda, un lycée de jeunes filles perché sur la crête Congo-Nil, à 2 500 mètres d’altitude, près des sources du grand fleuve égyptien. Les familles espèrent que dans ce havre religieusement baptisé Notre-Dame du Nil, isolé, d’accès difficile, loin des tentations de la capitale, leurs filles parviendront vierges au mariage négocié pour elles dans l’intérêt du lignage. Les transgressions menacent au cœur de cette puissante et belle nature où par ailleurs un rigoureux quota " ethnique " limite à 10 % le nombre des élèves tutsi.

Sur le même sommet montagneux, dans une plantation à demi abandonnée, un " vieux Blanc ", peintre et anthropologue excentrique, assure que les Tutsi descendent des pharaons noirs de Méroé. Avec passion, il peint à fresques les lycéennes dont les traits rappellent ceux de la déesse Isis et d’insoumises reines de Candace sculptées sur les stèles, au bord du Nil, il y a trois millénaires. Non sans risques pour la jeune vie de l’héroïne, et pour bien d’autres filles.

Prélude exemplaire au génocide rwandais, le huis clos où doivent vivre ces lycéennes bientôt encerclées par les nervis du pouvoir hutu, les amitiés, les désirs et les haines, les luttes politiques, les complots, les incitations aux meurtres raciaux, les persécutions sournoises puis ouvertes, les rêves et les désillusions, les espoirs de survie, fonctionne comme un microcosme existentiel fascinant de vérité, décrit d’une écriture directe et sans faille.

Scholastique Mukasonga, rescapée du massacre des Tutsi, nous donne ici son premier roman, où des jeunes filles à mains nues tentent d’échapper à l’Histoire monstrueuse qui a décimé sa propre famille.

x 15 23 192 p. Rwanda 1994, Noirs et Blancs menteurs T Brewaeys Philippe B enquête Rwanda 2013 04/02/13 9782873868345 Racine - Lannoo International -Afrique 19,95 € 19.95 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Kigali, 6 avril 1994, 20h23. Deux missiles prennent leur envol, l’avion du Président rwandais Juvénal Habyarimana explose, ses occupants sont tués sur le coup. Dans les minutes qui suivent, les militaires rwandais et les milices, chauffés à blanc depuis des années par une propagande meurtrière, enclenchent le génocide des Tutsi et des opposants hutu rwandais.

Le responsable de cet attentat ? Le Front patriotique rwandais, selon le juge Jean-Louis Bruguière. Des milliers de documents judiciaires, de dizaines d’interviews, des centaines de coupures de presse permettent de montrer qu’il n’en est rien.

Cette thèse négationniste, transformant les victimes en bourreaux, résulte d’une convergence d’intérêts. Un juge très « politique », une France officielle frileuse dans la recherche de la vérité, des barbouzes, des opposants au régime et des génocidaires soucieux de diluer leur responsabilité, tous avaient intérêt à pointer le président Paul Kagame du doigt.

x 14 22,5 468 p. Silence Turquoise
Rwanda, 1992-1994, Responsabilités de l’Etat français dans le génocide des Tutsi
T
Vulpian (de) Laure B, Prungnaud Thierry B enquête Rwanda 2012 20/09/12 9782359490923 Don Quichotte International -Afrique 19,90 € 19.90 sur commande ?
AA AA

Ce livre révèle la vérité sur l’opération « humanitaire » Turquoise, confiée à des militaires. Cette opération planifiée par les autorités françaises, contestée dès l’origine, commence douze jours seulement avant la chute de Kigali et la fin du génocide, douze jours entachés d’imposture militaire et politique et de choix très fautifs, selon Prungnaud. Cet ancien du GIGN sait de quoi il parle, il a fait Turquoise au sein du Commandement des forces spéciales.

Acteur et témoin, il évoque un état-major français presque toujours pro hutu, dévoile des zones d’ombre, effrayantes, notamment à Bisesero entre le 27 et le 30 juin 1994, où plus d’un millier de Tutsis ont été massacrés et alors que, à proximité, la hiérarchie connaissait le danger qui pesait sur eux. Elle n’a donné aucun ordre pour les protéger. Il y a quelques années, la justice a été saisie d’une plainte contre l’État français pour « complicité de génocide et de crimes contre l’humanité ».

Depuis, le tribunal aux Armées instruit – mollement.

L’enquête serrée de Laure de Vulpian s’appuie sur le témoignage du sous-officier. Elle met en évidence les faiblesses de la Mission parlementaire Quilès, la campagne de désinformation orchestrée par une poignée de hauts responsables militaires et politiques, notamment sous la plume de Péan, le positionnement très « idéologique » – anti Tutsi – d’officiers supérieurs de Turquoise, ainsi que leurs mensonges. Cette enquête nous amène sur le terrain politique franco-français, expose les difficultés de la justice à faire la vérité sur le rôle de l’État français.

Elle parle aussi des militaires qui, voulant accomplir leur devoir, ont outrepassé les ordres. Ils ont ainsi sauvé l’honneur sinon de la France, au moins des Français.

x 13,5 19 160 mn La trilogie des Gacaca T Aghion Anne B doc justice, Rwanda, génocide 2013 01/01/13 3545020030424
MTO007
Dry Valleys production Divers -DVD 29,95 € 29.95 épuisé
AA AA

En 1994, en moins de trois mois, 800 000 Rwandais sont massacrés au cours du génocide perpétré contre la minorité Tutsi. La réalisatrice Anne Aghion a passé près de dix ans à retourner sur une petite colline retirée du Rwanda rural. Au cours des années, elle y a suivi l’impact émotionnel des Gacaca (prononcé ga-TCHA-tcha)— une tentative unique de justice qui met en place des tribunaux participatifs pour juger les crimes de génocide et prévoit le retour des prisonniers chez eux en échange de leurs aveux.

Anne Aghion montre victimes et bourreaux qui tentent de reconstruire leur avenir commun, de surmonter leurs réticences à vivre ensemble et qui découvrent peu à peu le pouvoir libérateur de la parole alors que les voix se délient, face à la caméra d’abord, et entre voisins ensuite. La Trilogie des Gacaca accompagne le long-métrage Mon Voisin Mon Tueur, en sélection officielle à Cannes en 2009.


Langues : Kinyarwanda ; Sous-titres français et anglais
Coffret 3 DVD
Mutizones

x 24,5 31,5 92 p. La fantaisie des Dieux
Rwanda 1994
T
Saint-Exupéry (de) Patrick B BD Rwanda, génocide 2014 06/03/14 9782352043201 Arènes »» BD -historique 19,90 € 19.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Il n’y avait plus de mots. Juste ce silence. Epais, lourd. C’était un génocide, celui des Tutsis du Rwanda, le troisième du XXe siècle. Il faisait beau, il faisait chaud. Nous avions pénétré le monde du grand secret. Sur les collines de Bisesero, des instituteurs tuaient leurs élèves, des policiers menaient la battue. C’était la "grande moisson". François Mitterrand niait "le crime des crimes". Comment raconter ?
x 14,5 20,5 480 p. La France dans la terreur rwandaise T Onana Charles B enquête Rwanda 2014 01/03/14 9782916872216 Duboiris Secrets d’Etat International -Afrique 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA

Le 6 avril 1994, un avion Falcon 50 transportant deux chefs d’État africains, leurs collaborateurs et trois Français membres de l’équipage, est abattu par un missile SAM 16 au-dessus de l’aéroport de Kigali. L’ONU reconnaît que cet attentat est l’élément déclencheur des massacres atroces qui se vont se commettre dans tout le Rwanda. Or, depuis 20 ans, cet acte terroriste reste impuni. Le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR), censé juger tous les crimes commis en 1994, a décidé d’écarter l’attentat des procès. Pourquoi ?

En 2002, Charles Onana révélait la responsabilité de l’actuel président rwandais Paul Kagame et d’un commando de la rébellion tutsi dans cet attentat. Kagame et l’État rwandais avaient attaqué le journaliste en diffamation avant de retirer leurs plaintes devant les preuves et les témoins présentés par l’auteur. Depuis, des membres éminents de la rébellion tutsi, proches de Kagame, ont exprimé publiquement leur volonté d’apporter des preuves de l’implication de Kagame dans l’attentat à la justice française. Personne n’a souhaité les entendre. Pourquoi ?

Certains d’entre eux ont été assassinés ou victimes de tentatives d’assassinat, à l’instar de Patrick Karegeya, ancien chef des renseignements extérieurs du Rwanda dont le corps a été retrouvé le 1er janvier 2014 dans un hôtel de Johannesburg. Lors d’une conférence de presse, Jen Psaki, la porte-parole du département d’État américain, a renouvelé la condamnation de ce meurtre et est allé plus loin en disant que Washington était « troublé par une succession de meurtres d’exilés rwandais qui semblent avoir une motivation politique » et « inquiet au plus haut point » des déclarations de Paul Kagame évoquant « les conséquences pour ceux qui trahiraient le Rwanda ». Le 4 mars dernier, suite à la seconde tentative d’assassinat de l’ancien chef d’état-major Kayumba Nyamwasa, l’Afrique du Sud expulsait plusieurs diplomates rwandais. Que révèle la fébrilité du régime de Kigali ? Pourquoi la France et la Belgique s’abstiennent-elles de tout commentaire sur ces actes criminels ?

Le procureur Carla del Ponte avait affirmé que si c’est Kagame et ses hommes qui ont abattu l’avion, il faudrait réviser toute l’histoire. Pourquoi dans les pays occidentaux, et en particulier en France, les politiques, les médias et de nombreuses associations continuent-ils à défendre le régime de Kigali et à refuser tout débat contradictoire sur le drame rwandais ?

Dans cette enquête qui repose sur 12 années de recherche, des témoignages clé et des documents de première main, Charles Onana fournit de nombreuses réponses à ces questions en apportant des éléments d’information inédits sur : l’histoire secrète de la boîte noire du Falcon 50, le vrai rôle de François Mitterrand et de l’armée française au Rwanda, l’action très discrète mais efficace de la CIA, des États-Unis et de la Grande-Bretagne, l’ambiguïté de la Belgique sur l’action de ses soldats et la mise en place, dès 1994, d’un plan d’invasion du Congo-Zaïre par les rebelles tutsi dirigés par Kagame.

Le livre qui ébranle nos certitudes sur le génocide rwandais et l’action de la France...

Extraits de l’enquête http://www.editionsduboiris.com/vid...

x 15,5 24 364 p. Le génocide au village
Le massacre des Tutsi au Rwanda
T
Dumas Hélène B doc Rwanda 2014 06/03/14 9782021166866 Seuil L’Univers historique International -Afrique 23,00 € 23.00 présent à Plume(s)
AA AA

Fruit d’une enquête d’une dizaine d’années dans une commune du Rwanda, cette histoire "à la loupe" reconstitue, à travers ses lieux, ses acteurs et ses rescapés, l’exécution à l’échelle locale du dernier génocide du XXe siècle, concentré sur quelques mois (d’avril à mi-juillet 1994), et révèle la très grande proximité géographique, sociale, familiale des bourreaux et de leurs victimes. Nourri des témoignages aux procès, ceux des survivants, des tueurs et des témoins, mais aussi de déambulations sur les lieux de l’extermination, le récit met en lumière les mécanismes de ces massacres entre voisins et la créativité meurtrière des bourreaux qui ont assuré la redoutable efficacité du génocide des Tutsi.

Il éclaire l’ampleur de la participation populaire, ainsi que le rôle des imaginaires de guerre défensive et d’animalisation des victimes qui ont animé les tueurs. Ce texte est aussi l’histoire de la confrontation d’un chercheur à la violence inouïe d’une parole et de la commotion produite par les traces physiques de l’extermination. A ce titre, il invite à une réflexion sur les manières d’écrire l’histoire d’un événement dont tant de dimensions demeurent inédites au regard des autres configurations de violence extrême.

x 14 20 290 p. La haine en ce vert paradis
Le rêve démocratique brisé des Tutsis et des Hutus
T
Bouchard Jean-François B histoire Rwanda 2016 03/11/16 9782919131334 Thaddée International -Afrique 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA
En 1994, le génocide rwandais attira l’attention de la planète sur la région des Grands Lacs, au coeur de l’Afrique centrale : 800.000 personnes, appartenant en majorité à l’ethnie tutsie, y perdirent la vie, victimes de la haine des Hutus, l’autre ethnie dominante de la région.

Mais cette tragédie n’était qu’une partie d’un drame beaucoup plus ancien qui trouve ses racines dans la colonisation de cette région, au début du XXème siècle, et qui se poursuit aujourd’hui dans une quasi indifférence générale. La haine entre les Hutus et les Tutsis est une anomalie historique : ces deux peuples ont vécu en paix pendant des siècles, entremêlés dans des royaumes où ils se côtoyaient sans animosité. Les colonisateurs belges imposèrent entre Hutus et Tutsis un absurde apartheid ethnique qui fit naître une haine inaltérable : cinquante ans de guerre civile au Burundi, des massacres épouvantables et un génocide au Rwanda, des carnages au Kivu…

Cinquante années terrifiantes dont le bilan est un summum de l’abomination : trois millions de morts.

Il exista pourtant des hommes de bien qui tentèrent d’inverser cette spirale mortelle : le prince Louis Rwagasore, le Tutsi, ou l’exilé Melchior Ndadaye, le Hutu, ou encore Juvénal Habyarimana, le Rwandais. Tous furent assassinés, victimes de cette haine qui les dépassait. D’extraordinaires affaires criminelles racontées dans ce livre et qui, chacune, furent à l’origine de dizaines de milliers d’autre morts qui n’avaient pas mérité leur sort.

Aujourd’hui, certains leaders politiques de la région appellent à nouveau à la violence. D’autres, par intérêt personnel, n’hésitent pas à risquer le pire, comme l’actuel président du Burundi, Pierre Nkurunziza, prêt à tout pour se maintenir au pouvoir. Les irresponsables… Pourtant, ils le savent : le conflit entre les Hutus et les Tutsis n’est pas éteint, il n’est qu’endormi et ne demande qu’à se réveiller.

Ouvrage historique, document d’actualité, « La haine en ce vert paradis » éclaire ce confit oublié de la région des Grands Lacs africains et permet de comprendre les racines du mal ; des racines qu’aujourd’hui personne n’est parvenu à arracher.

x 12,5 19 250 p. Rwanda, la fin du silence T Ancel Guillaume B doc Rwanda 2018 15/03/18 9782251448046 Belles Lettres Memoires De Guerre International -Afrique 21,50 € 21.50 sur commande ?
AA AA
Au lourd secret qui entoure le véritable rôle de la France et de son armée lors du génocide des Tutsi au Rwanda, Guillaume Ancel oppose la vérité de ses carnets de terrain, témoignage des missions auxquelles il a participé durant l’opération Turquoise.

La fin du silence est aussi le récit du combat mené par cet ancien officier pour faire savoir ce qui s’est réellement passé durant cet été 1994 et « rendre hommage, dignement, aux centaines de milliers de victimes rwandaises que nous n’avons pas su empêcher. »

1994, Rwanda. La France intervient militairement dans ce petit pays d’Afrique centrale où se déroule le dernier génocide du XXe siècle, celui des Tutsis du Rwanda. Officier de la force d’action rapide, détaché au sein d’une unité de Légion étrangère, Guillaume Ancel est chargé de guider les frappes aériennes d’une mission qui se veut humanitaire. Comme dans un carnet d’opérations, son récit décrypte l’enchaînement des faits et le malaise grandissant qui s’installe : rien n’est mis en œuvre contre les génocidaires ayant massacré 1 million de personnes en 100 jours. Il raconte le professionnalisme des soldats français dans ces événements dramatiques mais aussi toute l’ambiguïté de cette opération qui remet en question, depuis plus de vingt ans, le rôle joué par la France.

x 12,5 19 376 p. SurVivantes
Rwanda, histoire d’un génocide
T
Belhaddad Souâd B, Mujawayo Esther B témoignage Rwanda 2019 04/04/19 9782815933957 l’Aube Mikros International -Afrique 14,00 € 14.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
« Si tu vis en étant morte en dedans, les tueurs ont encore gagné. C’est pour ça que j’ai décidé d’être vivante-vivante plutôt que survivante ». Esther Mujawayo
« On croyait avoir tout lu sur le génocide rwandais ; on avait oublié l’essentiel : écouter les rescapés. Nous dire l’indicible. Décrire l’indescriptible. Affirmer l’invraisemblable. Manque que vient pallier fort opportunément le livre d’Esther Mujawayo, rescapée devenue thérapeute. Dans un style alerte quoique mature, Esther Mujawayo raconte le temps de la reconstruction, un réapprentissage de la vie que beaucoup ne sont pas parvenus à réaliser.
Ce livre, rédigé avec le concours d’une journaliste, Souâd Belhaddad, ne se veut pas un manuel d’histoire. Juste la preuve remarquable que, même « après ça », il faut se résoudre à vivre. Sans rien oublier ! »
Bernard Ahua, Le Monde diplomatique

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |