Viêt Nam - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 32 documents sur le thème : Viêt Nam



32 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 17 112 p. La petite marchande de vermicelles T Qt Nguyen littérature, recueil Asie, Viêt Nam 2006 10/10/06 9782752602770 l’Aube Aube poche Littérature -poches 7,00 € 7.00 épuisé
AA AA

Nguyên Quang Thiêu est né, vit et écrit à Ha Dong, un petit village que traverse le majestueux fleuve Day, tout près d’Hanoi. Ce fleuve dessine le cours de son œuvre et chacun de ses textes se nourrit de la vie du petit peuple paysan qui l’environne. La force de ce jeune écrivain vietnamien se concentre dans la simplicité et la beauté de sa langue et de ses sujets, avec des personnages qui rendent inoubliables ces nouvelles belles et poignantes.

« Un véritable bijou que ce recueil de nouvelles écrites par un jeune auteur vietnamien. Nguyên Quang Thiêu n’a pas son pareil pour évoquer en touches fines les badamiers qui auréolent de leur ombre la route principale de son village. Et de puiser dans les récits de sa mère pour raconter la vie de maintenant et d’alors dans le monde rural des environs d’Hanoi, telle la belle destinée de la petite marchande de vermicelles. » Kiosque.

« C’est plus sensible qu’un récit de voyage, pas plus épais qu’un guide. » Jalouse.

x 14 12,5 Musique du Cai Luong T Thanh Huong Viêt Nam 2008 25/03/08 Harmonia Mundi Divers -CD 16,00 € 16.00 sur commande ?
AA AA

Premier retour au pays natal pour la Vietnamienne de Paris, Huong Thanh. C’est un événement car cette enfant d’une fa-mille d’artistes vouée corps et âme au cai luong (le théâtre chanté rénové) est arrivée dans l’Hexagone à 17 ans, en 1977. Après s’être forgée au répertoire traditionnel, elle avait dû se résoudre à chanter de la variété dans les restaurants d’Ile-de-France. Une rencontre décisive avec le guitariste Nguyên Lê l’avait menée, à partir de 1995, vers un répertoire world sous influence jazz-rock (deux albums, le premier, Dragonfly, plus convaincant que le suivant, titré Mangustao).

Cette fois, elle est allée enregistrer à Saigon, où sa soeur, Huong Lan, exilée aux Etats-Unis, l’a rejointe. Sur les notes des cithares et des luths, leurs voix nasales, limpides, parlées autant que chantées, jouent en un même élan de l’évanescence et de la véhémence. En syncopes subites ou en ondoiements languissants, elles font revivre l’art du cai luong, qui a souffert des restrictions liées à la reconstruction post-réunification du Vietnam, mais aussi de la concurrence du karaoké.

Le cai luong (littéralement : « changer pour embellir ») a commencé dans les années 1920. Il concerne aussi bien la ma­nière de placer la voix que la façon d’ouvrir l’éventail ou de reposer la tasse de thé. Le professeur Tran Van Khé explique tout cela dans le livret très documenté qui accompagne ces pièces inspirées par le Chant de la lune d’automne, le Poids de l’amour passé ou la Rosée du soir...

Eliane Azoulay
Telerama n° 3082 - 07 février 2009

collection Ocora durée 68 mn 54

x 14 18 786 p. Au zénith T Thu Huong Duong roman Viêt Nam 2009 08/01/09 9782848050683 Sabine Wespieser »» Littérature 29,40 € 29.40 sur commande ?
AA AA

Au Zénith est le chef-d’oeuvre de Duong Thu Huong : voici un roman qu’elle portait en elle depuis plus de dix ans, où convergent son combat politique et son talent littéraire.

En 1953, le président - c’est ainsi que l’auteur le nomme, mais on comprend très vite qu’il s’agit de Ho Chi Minh - tombe éperdument amoureux, à plus de soixante ans, d’une très jeune femme. Avec elle, il fonde une famille, qu’il installe à Hanoi dès la reconquête de la capitale. Mais il n’est pas un homme ordinaire, il est le père de la nation, et quand lui vient le souhait d’officialiser son union, les ministres, dont il a favorisé l’ascension, lui font valoir que cette affaire privée le ferait descendre de son piédestal politique. Le président cède, croyant choisir une légitime raison d’État. De ce jour, sa vie bascule. Sa jeune compagne est assassinée, ses enfants recueillis par des proches, et le pouvoir effectif lui échappe : cachés derrière sa figure tutélaire, ses anciens compagnons construisent un régime dont les fondements sont bien éloignés des combats de leur jeunesse commune. Pour donner toute sa mesure à ce drame intime et politique, l’écrivain déploie une construction romanesque époustouflante, juxtaposant quatre points de vue narratifs.

Celui du président qui, à la fin de sa vie, pendant la guerre contre les Américains, avec pour seuls compagnons les soldats qui le surveillent et les bonzesses de la pagode voisine, tente d’éclairer les méandres de son propre parcours. Celui de son meilleur ami, Vu, qui élève son fils, et dont la propre femme, une ancienne révolutionnaire pure et dure comme lui, symbolise désormais la corruption au pouvoir.

Parenthèse bucolique et contrepoint à l’intrigue principale : Duong Thu Huong raconte comment un vieil homme respecté dans son Village des bûcherons est parvenu, non sans difficultés, à imposer son union avec une femme de quarante ans plus jeune que lui. Dernier point de vue : celui du beau-frère de la jeune épouse sacrifiée. Fou de douleur, ce Compatriote inconnu ne survit que pour se venger. Au long de cette fresque impressionnante, l’écrivain - héraut des idéaux bafoués que le président a portés jusqu’au bout - élucide, sans jamais porter de jugement, un destin d’autant plus tragique qu’il s’est joué d’un être bien réel et maître du pouvoir.

x 14 20 112 p. Nuit américaine sur le Viêtnam
Le cinéma US et la "sale guerre"
T
Jacquet Michel essai Viêt Nam, cinéma 2009 24/04/09 9782914818360 Anovi Divers 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

Depuis plus de trente ans, la guerre du Viêt-nam hante le cinéma américain.

Les réalisateurs ne cessent de mettre en scène les différentes implications du conflit et les effets destructeurs qu’il exerça sur les individus.

Michael Cimino, Francis Ford Coppola, Stanley Kubrick, Oliver Stone ou Brian De Palma, notamment, ont proposé des films majeurs, qui participent aujourd’hui à la mémoire de cette guerre.

Par sa démesure, par sa cruauté, par l’amertume et les questionnements qu’elle suscita, l’intervention américaine au Viêt-nam constitue toujours un repère incontournable pour les scénaristes d’outre-Atlantique.

x 24 30 32 p. Et si Sao Mai allait visiter Saïgon ? T Martin Sofia et Geuser (de) Astrid jeunesse Viêt Nam 2009 23/04/09 9782913647657 Rouge Safran Jeunesse -regards sur le monde 13,09 € 13.09 sur commande ?
AA AA
Sao Mai a une vie difficile. Elle travaille toute la journée dans les rizières. Son rêve est d’aller à Saïgon, la grande ville. Un jour, l’esprit de son grand-père l’invite à la suivre... Elle découvre Saïgon, avec ses montagnes de bonbons, sa fée, mais aussi sa foule, son bruit.
x 14,5 24 277 p. Immigrés de force
Les travailleurs indochinois en France (1939-1952)
T
Daum Pierre témoignage, histoire esclavage, Viêt Nam 2009 18/05/09 9782742782222 Actes Sud Politique et société -histoire 23,40 € 23.40 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Après soixante-dix années de silence, voici enfin mise en lumière une page enfouie de l’histoire coloniale française : le recours, pour travailler dans l’Hexagone, à une main- d’oeuvre immigrée de force.

Déjà, en 2006, le film Indigènes, de Rachid Bouchareb, avait révélé un aspect peu connu de l’utilisation des peuples colonisés lors de la Seconde Guerre mondiale. Or, à cette époque, la France n’avait pas seulement besoin de soldats, mais aussi d’ouvriers, afin de remplacer les Français mobilisés. Pour les travaux les plus pénibles, comme ceux du maniement des poudres dans les usines d’armement, la France fit venir en 1939 vingt mille Indochinois de sa lointaine colonie d’Extrême-Orient.

Recrutés pour la plupart de force, débarqués à la prison des Baumettes à Marseille, ces hommes furent répartis à travers la France dans les entreprises relevant de la Défense nationale. Bloqués en Métropole pendant toute la durée de l’occupation allemande, logés dans des camps à la discipline très sévère, ils furent loués, pendant plusieurs années, par l’Etat français à des sociétés publiques ou privées - on leur doit le riz de Camargue -, sans qu’aucun réel salaire ne leur soit versé.

Ce scandale se prolongea bien après la Libération. Renvoyés vers le Viêtnam au compte-gouttes à partir de 1946, ce n’est qu’en 1952 que les derniers de ces hommes purent enfin revoir leur patrie. Un millier fit le choix de rester en France. Après trois ans de recherches en archives et d’enquête, menée dans les banlieues de Paris et de Marseille, et jusqu’à Hanoi et aux villages les plus reculés du Viêtnam, Pierre Daum a réussi à retrouver vingt-cinq des derniers acteurs encore vivants de cet épisode si peu "positif" de l’histoire coloniale française.

C’est leurs récits qu’il nous restitue dans ce livre.

x 14 21 144 p. Ecoute, souviens-toi T Toroni Janine essai Viêt Nam 2009 16/06/09 9782840663379 Presses du Réel »» International -Asie 5,00 € 5.00 présent à Plume(s)
AA AA

«  Ce livre est un essai qui laisse place à l’erreur, à l’errance. C’est aussi un aide-mémoire qui libère l’imagination. Un kaléidoscope de faits, d’idées, de souvenirs, de reportages, référencés, datés, convoque le lecteur dans les lacunes de l’histoire. Libre à lui de se situer.

À l’essai, dans l’écriture en archipel de fragments avérés, l’histoire en marche est celle du Vietnam. Tout est réel, tout reste à inventer, en vérité. Au fil corrompu de l’histoire, répond une géographie fantôme du Vietnam. Inondée sous les crues du Mékong, elle s’élargit au monde. Indochine, Vietnam, il y a les guerres et la guerre des mots et des noms, les trahisons de la traduction, les héros et les déserteurs, de la colonisation aux invasions, des destructions à la libération. En émanent des odeurs, des saveurs, des couleurs et des sons, des forêts et des films, des fleurs, des fleuves, des poèmes et des ponts, des gens, de l’art, de la cuisine, des villes, des vivants et des morts.

Ouverte à l’interprétation, il y a la voix singulière de l’auteur, J. Dalmaz-Toroni. Elle ne verse ni dans l’autofiction, ni dans l’autobiographie. Elle livre la chair d’un livre monde.  »

René Denizot

x 14,5 21 143 p. Ru T Thuy Kim roman Viêt Nam 2010 05/01/10 9782867465321 Liana Levi Littérature 14,50 € 14.50 manquant sans date
AA AA

Une femme voyage à travers le désordre des souvenirs : l’enfance dans sa cage d’or à Saigon, l’arrivée du communisme dans le Sud-Vietnam apeuré, la fuite dans le ventre d’un bateau au large du golfe de Siam, l’internement dans un camp de réfugiés en Malaisie, les premiers frissons dans le froid du Québec.

Récit entre la guerre et la paix, ru dit le vide et le trop-plein, l’égarement et la beauté. De ce tumulte, des incidents tragi-comiques, des objets ordinaires émergent comme autant de repères d’un parcours. En évoquant un bracelet en acrylique rempli de diamants, des bols bleus cerclés d’argent ou la puissance d’une odeur d’assouplissant, Kim Thúy restitue le Vietnam d’hier et d’aujourd’hui avec la maîtrise d’un grand écrivain.

x 17 24 143 p. Petits Viêt-Nams
Histoire des camps de rapatriés français d’Indochine
T
Rolland Dominique récit Viêt Nam 2010 27/01/10 9782356390325 Elytis Divers 16,30 € 16.30 sur commande ?
AA AA

"La France, on en avait rêvé. Qu’y avait-il de plus désirable que la France ? Là-bas en Indochine, tout ce qui était beau, propre, enviable, riche, puissant s’appelait la France.

La France, c’était tout ce blanc lumineux et immaculé des costumes, des uniformes, des robes de bal, des nappes, des draps, des mariages, des villas et des paquebots…

Tout ce blanc repoussant le ciel gris sale des moussons, la ligne basse et boueuse de l’horizon dans les rizières, l’eau souillée des arroyos, la glaise lourde et gluante où piétinent les buffles, les tuniques noires des lettrés, les dents laquées des femmes…

Oui, la France c’était tout ce blanc immaculé.

Le blanc de la colonisation.”

En 1954, la défaite française à Dien Bien Phu oblige au départ de toutes les familles françaises résidant au Tonkin. Parmi elles, un nombre important de familles francoannamites : couples mixtes et leurs enfants eurasiens, femmes vietnamiennes dont le compagnon français avait disparu…

Ils furent ensuite rapatriés en France, au titre de Français d’Indochine puis installés “provisoirement” dans des bâtiments collectifs désaffectés.

Ainsi se constitua le Cafi, Centre d’Accueil des Français d’Indochine, à Sainte-Livrade dans le Lot, lieu de mémoire de l’histoire coloniale, de ce qu’elle a produit, des identités composites qu’elle a générées.

Aujourd’hui, la transformation du camp, qui existe toujours, préfigure la fin d’un monde.

x 23,5 26 215 p. Viêt-nam T Boisvieux Christophe et Wilmes Jacqueline jeunesse Viêt Nam 2009 12/10/09 9782846903530 de Lodi Geo Divers -voyages 15,11 € 15.11 épuisé
AA AA

Viêt-nam.

Un Extrême-Orient qui ne ressemble à aucun autre. Une incroyable variété de paysages, mais aussi de cultures. Tout est à voir et un voyage n’y suffit pas... Grands décors des hauts plateaux, des montagnes du Nord. Plages parfaites. Poésie des villages oubliés. Marchés campagnards, où les femmes portent les rares costumes de leurs ethnies. Le delta du Mekong. Une voile carrée, dans la baie d’Ha Long... Vestiges de civilisations anciennes.

Hanoi ; Huê et la rivière des Parfums ; la ravissante Hoi An. Saigon, de toutes les libertés. Des villes où se côtoient l’Asie et les vestiges d’un Extrême-Orient, qui s’appelait " Indochine française ". Qui se reconstruit à toute vitesse, mais conserve un charme inimitable...

x 15 23 416 p. Agent orange : apocalypse Viêt Nam T Bouny André doc Viêt Nam 2010 05/06/10 9782917112113 Demi-Lune International -Asie 23,00 € 23.00 présent à Plume(s)
AA AA

Si l’histoire de l’utilisation des poisons, (venins et toxiques) remonte à la nuit des temps, la synthèse chimique a permis d’en démultiplier les effets maléfiques. Il est un fait largement ignoré que la guerre du Viêt Nam fut la plus grande guerre chimique de l’histoire de l’Humanité. L’objet de ce livre est d’expliquer précisément comment et pourquoi. On y apprend de quelle façon, aujourd’hui encore, un demi-siècle après le début des épandages, la dioxine pénètre dans l’organisme, quelles maladies elle engendre, et les terribles effets tératogènes qu’elle inflige aux enfants.

La description scientifique des agents chimiques utilisés est aussi précise que la technologie méthodique mise en œuvre. Celle de l’effroyable catastrophe écologique fait prendre conscience que la destruction du règne végétal précède et précipite une dévastation plus terrible encore.

Les nombreuses photographies exceptionnelles, signées de très grands noms, illustrent l’ampleur de la tragédie actuelle. Cartes géographiques, documents d’archives inédits et témoignages états-uniens viennent démontrer l’intentionnalité de ce véritable écocide. L’auteur propose en outre un nouveau calcul renversant du volume des agents chimiques déversés au Viêt Nam. Dans cet ouvrage exhaustif, il aborde la partie juridique avec les procédures intentées au nom des victimes vietnamiennes dans un total silence médiatique.

À l’image du Tribunal international d’opinion qui s’est tenu en 2009 à Paris, ce livre a pour but d’informer le public, premier pas d’une prise de conscience sur la route de la réparation des torts et des souffrances, car il existe aussi un espoir…

Un document bouleversant, comme l’Histoire officielle ne la raconte jamais, pour comprendre l’ampleur de la tragédie que vivent au quotidien une multitude de victimes de l’Agent Orange.


en partenariat avec le

x 16 24 162 p. L’agent orange au Viêt-nam
Crime d’hier, tragédie d’aujourd’hui
T
Association d’Amitiés Franco-Vietnamienne doc guerre, Viêt Nam 2005 01/02/05 9782915293234 Tirésias Ces Oubliés de l’Histoire International -Asie 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Le peuple vietnamien s’est battu longtemps pour sa liberté, son indépendance et son unité.

Le Viêt-nam forme aujourd’hui un grand pays de 80 millions d’habitants, qui vit en paix, mais dont le développement est entravé par les conséquences de l’agent orange, ce défoliant épandu massivement sur le Sud Viêt-nam pendant la guerre américaine et qui contenait de la dioxine. Ce fut là, en violation des conventions humanitaires, la première guerre chimique de l’histoire, la seule de cette ampleur qu’ait connue le monde à ce jour.

C’était à l’époque une catastrophe sanitaire et environnementale. Ce l’est encore aujourd’hui, car les effets de la dioxine persistent et celle-ci poursuit son oeuvre de destruction dans le silence. La population vietnamienne est atteinte dans sa chair, dans ses enfants, dans son environnement. Cette situation dramatique suscite de nombreuses questions sur les plans humanitaire, scientifique, politique et juridique.

Celles-ci sont présentées dans cet ouvrage qui rappelle tout d’abord l’origine et la nature du problème, puis fournit quelques pistes sur les perspectives dans un certain nombre de domaines (environnemental, sanitaire, social, juridique). En publiant cet ouvrage, l’AAFV entend porter cette tragédie à la connaissance de l’opinion publique internationale, en vue de susciter un vaste mouvement de solidarité pour que soient menées des actions à la mesure des besoins et pour que les victimes obtiennent enfin réparation, la paix ne pouvant s’instaurer sur un crime impuni.

x 14,2 22,4 271 p. Dien Bien Phu vu d’en face - Paroles de bô dôi
9782847365191
T
récit Viêt Nam 2010 21/04/10 9782847365191 Nouveau Monde »» International -Asie 23,40 € 23.40 manquant sans date
AA AA

Plus d’un demi-siècle après la bataille de Diên Biên Phù (du 13 mars au 7 mai 1954), et pour la première fois, des témoins et combattants vietnamiens racontent.

Si les témoignages français sont nombreux sur la "défaite ", très peu de récits vietnamiens sont accessibles au public. De nombreuses rencontres ont été organisées entre vétérans vietnamiens et français depuis plus de quinze ans sur les lieux de la bataille. Curieusement, les vainqueurs sont très longtemps restés silencieux, même dans leur pays. Cet ouvrage permet de découvrir enfin Diên Biên Phù " de l’autre côté ".

Ici, les témoins sont de toute fonction et de tout grade. Les souvenirs du général Giap, commandant en chef des forces vietnamiennes aujourd’hui centenaire, viennent ponctuer le récit. La parole de simples travailleurs, infirmiers, soldats... est restituée librement. Pour beaucoup d’anciens combattants français, l’ennemi n’avait pour visage que celui des can bô (cadres) aux discours politiques bien rodés ou ces bô dôi (soldats) endoctrinés.

Ce livre lève le voile sur une autre réalité de la vie de ces hommes et de ces femmes qui ont combattu sur le front et à l’arrière.

x 14 18,5 749 p. Sanctuaire du coeur T Thu Huong Duong roman Viêt Nam 2011 15/09/11 9782848051024 Sabine Wespieser »» Litterature Etrangere Littérature 28,40 € 28.40 sur commande ?
AA AA

La fugue de Thanh plonge dans la stupeur ses parents, un couple de professeurs respectés, ainsi que toute la petite ville proche de Hanoi où vit cette famille modèle.

A seize ans, le jeune homme était promis à un brillant avenir et n’avait jamais donné le moindre signe de trouble ni de rébellion. Quand on le retrouve quatorze ans plus tard - en 1999, le temps du récit -, il est devenu gigolo, entretenu par une femme d’affaires rencontrée dans la maison close de Saigon où il exerçait ses talents de prostitué. Comment - et pourquoi - ce jeune homme sans histoires en est arrivé là, c’est ce que dévoile ce roman diaboliquement construit.

Thanh a tout le temps, pendant ses longues journées dans la villa de la côte que seuls rythment des dîners dans des établissements de luxe, de se remémorer son passé. Ses jeunes années sont autant de souvenirs lumineux : elles ont été à jamais marquées par la présence radieuse de Tra My, son amie de toujours, la petite fille que ses parents avaient recueillie et dont il était tombé éperdument amoureux.

Sa descente aux enfers après sa fugue vient en sombre contrepoint de cette enfance heureuse : les scènes époustouflantes de son arrestation par erreur dans un hôtel de passe, de son emprisonnement avec des droit commun ou de sa rencontre avec le proxénète qui l’a embauché donnent à Duong Thu Huong la matière d’un portrait sans appel d’une société vietnamienne déstabilisée et corrompue que dominent le sexe, le pouvoir et l’argent.

Quand Thanh ne supporte plus sa vie oisive d’objet sexuel et qu’il décide de prendre un nouveau départ, il ne peut s’empêcher de buter sur le traumatisme subi lors de ses seize ans. La scène qui le hante, et dont son propre père est l’acteur principal, donne la clé de sa dérive et du roman tout entier. La question sous-jacente que pose en effet Duong Thu Huong tout au long de ce livre consacré aux enfants des hommes et des femmes de sa génération, celle qui s’est battue pour des idéaux et qui ne se reconnaît pas dans le Vietnam d’aujourd’hui, est déchirante : qu’avons-nous fait à nos enfants ? quel monde leur laissons-nous ?

x 16,5 24 96 p. Quitter Saïgon
Mémoires de Viet Kieu Tome 1
T
Baloup Clément BD Viêt Nam 2010 19/08/10 9782849531051 Boîte à bulles Contre-coeur BD -historique 16,00 € 16.00 présent à Plume(s)
AA AA

On les appelle les Viet kieu.

Ils constituent la diaspora vietnamienne. Ils ont quitté leur terre natale poussés par les soubresauts de l’histoire mouvementée de leur pays, marquée par les occupations japonaise, française et américaine, la guerre d’indépendance, la prise de pouvoir par le parti communiste... Clément Baloup les connaît bien : son père est l’un d’eux. Il nous offre donc quatre témoignages, issus d’époques et de contextes différents mais avec un seul point de départ, Saïgon.

Un travail de collecte entamé pour la première version du livre, parue en 2006 et qu’il a prolongé depuis aux États-Unis (second volume à paraître).

x 14 22 560 p. Crimes, amour et châtiment T Nguyên Huy Thiêp nouvelles Viêt Nam 2012 01/06/12 9782815905855 l’Aube Regards Croisés Littérature 28,00 € 28.00 actuellement indisponible
AA AA

Avec cette anthologie, nous plongeons dans l’histoire de la vie au Viêt-nam depuis un demi-siècle. À travers ces textes défilent le monde traditionnel, la colonisation, les guerres, le communisme, la nouvelle société de consommation... Nguyên Huy Thiêp a, au fil des années, écrit une oeuvre unique, qui nous raconte son pays sous toutes ses formes. Il a su le faire par le biais d’histoires dont les thèmes sont universels : l’amour, la haine, la violence, la maladie, la famille, la mort...

Porté par une belle écriture et un esprit à la curiosité passionnée, ce livre est une vraie perle !

x 11 18 224 p. A nos vingt ans ! T Nguyên Huy Thiêp roman Viêt Nam 2011 31/01/11 9782815902052 l’Aube Aube Poche Littérature -poches 9,60 € 9.60 manquant sans date
AA AA
Un fils accro à la drogue et prêt à toutes les bêtises pour s’en procurer. Un père écrivain, dans le collimateur de la censure de son pays, le Viêt Nam. Une seule solution : le père emmène le fils sur une île loin des sirènes de la ville, pour (re)découvrir les valeurs essentielles de l’existence.
x 11 18 344 p. Itinéraire d’enfance T Duong Thu Huong roman Viêt Nam 2009 07/01/09 9782253124023 LGF/Livre de poche Littérature -poches 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA

Fin des années 1950 au Viêtnam. Bê a douze ans, sa vie dans le bourg de Rêu s’organise entre sa mère, ses amis et ses professeurs. Son père, soldat, est en garnison à la frontière nord. Pour avoir pris la défense d’une de ses camarades abusée par un professeur, elle se voit brutalement exclue de l’école. Révoltée, elle s’enfuit de chez elle, avec sa meilleure amie, pour rejoindre son père. Commence alors un étonnant périple : les deux adolescentes, livrées à elles-mêmes, sans un sou en poche, finiront par arriver à destination, après des aventures palpitantes et souvent cocasses : Bê la meneuse, non contente d’avoir tué le cochon et participé à la chasse au tigre, va également confondre un sorcier charlatan et jouer les infirmières de fortune.

Roman d’apprentissage, ce livre limpide et captivant dépeint magnifiquement, dans un festival de sons, d’odeurs, de couleurs et de paysages, la réalité du Viêtnam après la guerre d’Indochine.

x 11 17 308 p. Les carnets retrouvés T Trâm Dang Thuy témoignage Viêt Nam 2012 05/10/12 9782809703801 Philippe Picquier Picquier Poche International -Asie 8,10 € 8.10 sur commande ?
AA AA

En 1966, Dang Thuy Trâm s’engage comme volontaire dans la lutte contre l’occupation américaine au Vietnam. Elle a vingt-trois ans, elle est médecin et tient un journal de sa vie de guerre. En juin 1970, l’hôpital dont elle a la charge est bombardé.
Repérée par une patrouille, Thuy meurt, touchée en plein front.

Les deux carnets qui composent son journal, retrouvés sur la piste par un agent des services secrets américains, échappent par miracle à la destruction. Ce n’est que trente-cinq ans plus tard qu’ils seront enfin restitués à sa famille. Dans ces carnets nous parvient, par-delà le temps, la voix d’une jeune femme éprise d’idéal qui parle au jour le jour de la guerre, du danger, de la solitude, des rêves qui l’habitent pour son pays. Une voix limpide, sincère, fervente.

x 13,5 20,5 164 mn Les saisons T Alcolea Antoine roman Viêt Nam, Lozère 2012 21/03/12 9782332490070
240630
Edilivre Par chez nous -littérature 19,00 € 19.00 épuisé
AA AA
En cette mi-juillet 2002, des hauteurs du Roc de Fenestres, les pensées de Guilhem traversèrent la Margeride et le Val d’Allier, grimpèrent le Mézenc avant de se perdre dans les brumes dissimulant les Alpes, là-bas, tout près de l’horizon. Les devèzes luttaient sans espoir contre l’invasion de pins sylvestres revenant sur les terres d’où l’homme les avait chassés. Les genêts, pourtant si robustes, se voyaient peu à peu supplantés par les hampes roses des épilobes venues d’outre-atlantique coloniser le Vieux Continent. La Margeride était belle et franche. Elle savait rester humble. Guilhem ne se doutait pas encore que sa découverte, sur les versants ravinés par les précipitations abondantes de la nuit, allait l’amener à résoudre, à l’autre bout du monde, une énigme qui sommeillait là depuis cinquante ans.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |