Palestine - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 309 documents sur le thème : Palestine



309 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15 24 490 p. Les seigneurs de la terre
Histoire de la colonisation israélienne des Territoires occupés
T
Zertal Idith et Eldar Akiva histoire Palestine 2013 12/09/13 9782021080025 Seuil Essais Seuil International -Moyen Orient 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Quatre décennies ont passé depuis la guerre de 1967 et depuis, au mépris du droit international qui interdit aux États occupants de transférer une partie de leur population dans le territoire occupé, des citoyens juifs d’Israël n’ont cessé de s’installer au-delà de ses frontières. Ce livre est la première tentative d’appréhender dans sa globalité le phénomène des colonies juives en Palestine. Il rassemble des données éparses, souvent cachées, rarement mises en perspective.

Tous les gouvernements successifs d’Israël, quelle que soit leur couleur politique, des figures aussi diverses que Moshe Dayan, Shimon Peres, Ehoud Barak ont encouragé l’établissement de nouvelles colonies. Ce soutien a pris aussi bien la forme de décisions politiques et budgétaires que celle d’un laxisme caractérisé envers le non-respect de la loi. La montée en puissance du mouvement de colonisation, avec l’apparition brutale dans la sphère publique, après juin 1967, de mouvements aux modes d’action uniques, comme le Gush Emunim fait face à l’effondrement progressif des institutions étatiques.

Incapable de transformer la victoire militaire de 1967 en paix, Israël s’est ainsi empêtré dans le bourbier humain, moral, social, financier et politique de la colonisation.

x 12,5 19 166 p. Une bouteille dans la mer de Gaza T Zenatti Valérie jeunesse Palestine 2005 14/01/05 9782211072755 Ecole des loisirs Médium Jeunesse -littérature 8,50 € 8.50 présent à Plume(s)
AA AA

C’est une journée ordinaire à Jérusalem, un attentat moyen : un kamikaze dans un café, six morts, deux jours d’info à la télévision.

Oui, depuis trois ans, l’horreur est devenue routine, et la Ville sainte va tout droit en enfer. Tal, elle, ne s’habitue pas. Elle aime trop sa ville et la vie. Elle veut mourir très, très vieille et très, très sage. Un jour, en plein cours de biologie, une ampoule s’allume au-dessus de sa tête, comme dans un dessin animé. Voilà des jours qu’elle écrit ce qu’elle a sur le cœur, ses souvenirs, la fois où elle a vu ses parents pleurer de joie, le jour de la signature des accords de paix entre Israéliens et Palestiniens, et puis la désillusion, la révolte, la terreur, et l’espoir quand même.

Ce qu’elle pense, ce qu’elle écrit, quelqu’un doit le lire. Quelqu’un d’en face. Elle l’imagine déjà, cette amie-ennemie inconnue aux cheveux noirs. Eytan, le frère de Tal, fait son service militaire à Gaza. Elle glisse ses feuillets dans une bouteille et la lui confie...

x 14 21 225 p. Occupés mais non-violents
Une Palestinienne témoigne
T
Zaru Jean témoignage Palestine 2016 19/05/16 9782360133840 Riveneuve International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Depuis soixante-huit ans, Jean Zaru vit l’occupation de son territoire par l’armée israélienne.

Elle n’avait que 8 ans au moment de la Nakba (1948), la catastrophe de la disparition de la Palestine. Elle n’a connu que les soldats de Tsahal dans les rues, les checkpoints qui compliquent les déplacements des habitants, le mur de séparation qui s’enfonce dans le territoire jusqu’à diviser les Palestiniens entre eux. Son frère a disparu au Liban. Son beau-frère a été empêché de rentrer chez lui après un séjour à l’étranger... Sa famille subit la situation dans sa chair et au quotidien.

Jean Zaru est aussi chrétienne, quaker – la non-violence est dans l’ADN des quakers - et militante de la première heure pour la paix, la justice, le respect de la dignité humaine. Elle a été active dans le cadre du Conseil OEcuménique des Eglises et de l’Union chrétienne de jeunes femmes. Aussi, son ouvrage est riche de la théologie qu’elle développe sur une connaissance intime de la Bible. Riche de la pratique de la non-violence dont elle décrit en détail les exigences.

Un témoignage de première main, inspiré et inspirant.

x 14,5 20,5 220 p. Le poème palestinien contemporain T Zaqtan Ghassan anthologie, poésie Palestine 2008 01/10/08 9782874500329 Taillis pré Littérature -poésie 17,00 € 17.00 sur commande ?
AA AA
Les dix-huit poètes palestiniens sélectionnés pour cette anthologie, font partie de la génération des années 1980.
x 12 21 240 p. Des hommes entre les murs
Comment la prison façonne la vie des Palestiniens
T
Zaino Assia doc Palestine 2016 09/11/16 9782748902471 Agone Mémoires sociales International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis plusieurs années, le village palestinien de Nabi Saleh, au nord de Ramallah, lutte contre l’occupation des terres par la colonie israélienne voisine … et fait face à une politique d’arrestations massives et constantes. Chaque famille ou presque a une « histoire de prison ».
x 22 31 156 p. The book of destruction
Gaza - one year after the 2009 war
T
Wiedenhöfer Kai photos Palestine 2010 01/11/10 9783869302072 Steidl International -Moyen Orient 34,00 € 34.00 présent à Plume(s)
AA AA
en anglais

Le Musée d’art moderne de la Ville de Paris accueille l’exposition de Kai Wiedenhöfer, lauréat du premier Prix Carmignac Gestion du photojournalisme 2009.

Plus de 80 clichés, au parti pris affiché, sur des bâtiments détruits à Gaza et des personnes mutilées lors de l’opération Plomb durci (27 décembre 2008-18 janvier 2009) menée par l’armée israélienne contre le Hamas.

x 30 20 104 p. The wall T Wiedenhöfer Kai photos Palestine 2007 21/05/07 9783865211170 Steidl International -Moyen Orient 34,00 € 34.00 épuisé
AA AA
en anglais

“Vous ne pouvez pas vous serrer la main par dessus un mur de 9 mètres,” dit un retraité Palestinien qui vit à l’ombre du Mur de Séparation actuellement construit par le gouvernement israélien.

Depuis octobre 2003, le photographe Kai Wiedenhöfer, qui a couvert le conflit israélo-palestinien depuis plus de dix ans, a rencontré les habitants des Territoires Palestiniens Occupés qui vivent près du Mur. Tous les six mois, il est retourné sur les territoires pour observer la construction des 650 kilomètres de murs, de barrières, fossés et monticules de terre qui forment la frontière entre l’État d’Israël et une future entité palestinienne.

Les photos de ce livre sont toutes des images panoramiques 6 x 17 cm qui décrivent le mur et les fragments de la vie dans son ombre. En 1989, le photographe Berlinois a photographié la chute du Mur dans sa propre ville. L’histoire allemande récente a convaincu Wiedenhöfer que les barrières de séparation n’offrent aucune solution réaliste à un conflit politique.

50 planches couleur.

x 13 20 160 p. Être palestinien en Israël
Ségrégation, discrimination et démocratie
T
White Ben enquête Palestine, Israël 2015 12/05/15 9782954380612 La Guillotine International -Moyen Orient 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
Ce livre traite d’une question clé ignorée par le “processus de paix” officiel et par les commentateurs les plus influents : celle de la minorité palestinienne à l’intérieur d’Israël. Malgré sa considérable population palestinienne en pleine croissance, ce pays se définit, non comme un État de ses citoyens, mais comme un État juif. White démontre que l’insistance à privilégier constamment un groupe ethnoreligieux sur un autre n’est pas compatible avec les valeurs démocratiques. À moins d’y remédier, cette politique ne peut que saper toute tentative de trouver une paix durable.Ce livre démolit de façon convaincante le mythe d’Israël “seule démocratie” du Moyen-Orient. Comme le montre Ben White, le traitement des Palestiniens en Israël est la preuve ultime qu’Israël est tout sauf démocratique.
x 11 16,5 102 p. A travers les murs
L’architecture de la nouvelle guerre urbaine
T
Weizman Eyal doc Palestine, Israël, destruction 2008 04/03/08 9782913372740 La Fabrique LA FABRIQUE International -Moyen Orient 5,00 € 5 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Lors de la réoccupation des villes de Palestine au printemps 2002, l’armée israélienne a utilisé une tactique inédite : au lieu de progresser dans les rues tortueuses des vieux quartiers ou des camps de réfugiés, les soldats passaient de maison en maison, à travers murs et planchers, évitant ainsi de servir de cibles aux résistants palestiniens. Cette méthode, " conceptualisée " sous le nom de "géométrie inversée" par des généraux qui aiment à citer Debord, Deleuze et Guattari ou Derrida, représente un tournant postmoderne dans la guerre des villes. Les territoires occupés sont ainsi devenus un laboratoire spatial pour de nouvelles techniques d’attaque, d’occupation et de contrôle de populations, qui sont ensuite exportées aux frontières où se livre la guerre globale. Et inversement, la réflexion sur l’urbanisme est largement passée dans des centres de recherche où des militaires travaillent sur l’art de construire/ détruire en s’appuyant sur de pseudo-concepts philosophiques. Mais Eyal Weizman montre que ces idées nouvelles - substrat d’une querelle des Anciens et des Modernes dans l’armée israélienne - n’ont pas été étrangères au fiasco libanais de l’été 2006.
x 16 24 191 p. Une occupation civile
La politique de l’architecture israélienne
T
Weizman Eyal et Segal Rafi doc Palestine, occupation 2004 01/03/04 9782910735845 Verdier Collection Jardins et paysages International -Moyen Orient 32,45 € 32.45 sur commande ?
AA AA
Ce livre traite de politique et d’architecture- de leurs interactions, de leurs intersections. Une occupation civile. La politique de l’architecture israélienne est la somme de travaux d’architectes, d’universitaires et d’auteurs israéliens, qui permet d’examiner le rôle de l’architecture israélienne dans le conflit du Moyen-Orient. À travers des essais, des cartes et des photographies, Une occupation civile démontre comment l’architecture et l’urbanisme sont, en un siècle, passés du statut d’activités professionnelles banales à celui d’instruments tactiques et d’armes stratégiques. Depuis le début du XXe siècle, le projet déclaré du sionisme consistait à bâtir un foyer national pour le peuple juif sur la terre d’Israël. Depuis l’offensive d’implantation des années trente, fondée sur les villages de type Homa Oumigdal (mur et tour) en passant par la planification totale de l’État d’Israël peu après son indépendance, jusqu’à la colonisation des territoires occupés de 1967 à ce jour - l’architecture israélienne a été l’instrument concret de la réalisation du projet sioniste, exactement à l’image de son objectif utopique. La controverse politique et professionnelle qui a suivi l’interdiction de la première édition de cet ouvrage par son éditeur originel, l’Association israélienne des architectes unis, est la preuve flagrante que l’architecture n’est absolument pas une activité innocente. Puisque Israël peut être considéré comme l’un des laboratoires les plus radicaux de notre époque, les questions que pose ce livre doivent être étudiées dans un contexte bien plus large : la politique de l’architecture israélienne n’est finalement pas différente de la politique de toute architecture.
x 15,5 24 506 p. Terre Promise, trop promise
Genèse du conflit israélo-palestinien, 1882-1948
T
Weinstock Nathan essai histoire, Palestine, Israël 2011 08/09/11 9782738126849 Odile Jacob histoire International -Moyen Orient 33,50 € 33.50 sur commande ?
AA AA

Le conflit entre Israéliens et Palestiniens n’a toujours pas trouvé d’issue.

Quelles en sont les causes profondes ? Pour nous aider à comprendre les passions du présent, ce livre explore les cheminements et les déchirements de l’histoire. Loin des clichés réducteurs, Nathan Weinstock retrace la dynamique conflictuelle qui a façonné, puis opposé deux nationalismes issus d’une même terre. S’appuyant sur des sources rarement exploitées, dont les travaux de chercheurs palestiniens, il renouvelle la lecture de cette histoire sur de nombreux points : le parallélisme entre le sionisme et le mouvement Back to Africa ; les conditions de ventes de terres aux Juifs à la fin du XIXe siècle ; l’engagement du Mufti de Jérusalem et de Ben Gourion aux côtés de l’oppresseur ottoman en 1914 ; les luttes ouvrières menées de front par les ouvriers juifs et palestiniens après la Seconde Guerre mondiale, etc.

Une somme qui devrait s’imposer comme l’un des ouvrages de référence sur la question.

x 11 17 81 p. Programmer le désastre : La politique israélienne à l’oeuvre T Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2008 19/02/08 9782913372726 La Fabrique International -Moyen Orient 9,20 € 9.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le Hamas a-t-il commis un coup d’État à Gaza ? Est-ce bien le Hezbollah qui a lancé la guerre du Liban de 2006 ? Abou Mazen est-il un dirigeant responsable ou, comme le dit un chauffeur de taxi palestinien, « celui qui dilapide l’héritage d’Arafat et vend nos droits légitimes pour une demi-portion de falafel » ? Qui sont les Anarchistes contre le mur ? Pourquoi le Mouvement de la paix israélien s’est-il désintégré ? Comment Avraham Burg, fleuron de l’establishment ashkénaze, en est-il arrivé à écrire qu’« Israël est une société effrayante » ? Et comment l’État hébreu est-il passé du bon vieux colonialisme plus ou moins collectiviste à un capitalisme mafieux ?
Ces questions, Michel Warschawski, qui milite depuis toujours pour une paix véritable en Israël-Palestine, les pose et y répond.

Un livre indispensable pour tous ceux qui cherchent à comprendre ce qui se passe entre le Jourdain et la mer et se sentent médiatiquement bafoués.

x 11 18 320 p. Sur la frontière T Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2004 08/09/04 9782012791688 Hachette »» Pluriel International -Moyen Orient 9,35 € 9.35 épuisé
AA AA

Né à Strasbourg dans une famille religieuse, Michel Warschawski part en Israël à l’âge de seize ans. Fondamentalement engagé pour la paix, il y deviendra une des figures les plus connues de la gauche radicale israélienne. Cet ouvrage raconte son parcours, son engagement ; l’auteur y mêle analyses précises et lucides des évolutions politiques israéliennes et évocation d’amitiés ou d’émotions ressenties dans les combats partagés. Il puise ses références dans la tradition talmudique, dans l’histoire du socialisme révolutionnaire et donne l’esquisse d’une synthèse possible au-delà du sionisme. Et lorsqu’il évoque les déceptions d’après Oslo, il ne manque pas d’affirmer son espoir qu’une paix juste puisse un jour s’imposer dans cette partie du monde.

« Les trente-cinq dernières années de ma vie ont été une longue marche sur la frontière, ou plutôt sur les différentes frontières où se côtoient Israéliens et Arabes, Israéliens et Palestiniens, mais aussi Juifs et Israéliens, religieux et laïcs, Juifs d’Europe et Juifs d’Orient. Des frontières qui s’entrecroisent et parfois se superposent, plus ou moins perméables, plus ou moins infranchissables. »

x 16,5 24 171 p. Gaza
N° 5, Automne 2009
T
Warschawski Michel, UJFP , Eskenazi Frank, Azoulay Ariella et Trabelsi Osnat doc Palestine 2009 03/11/09 9782358720038 La Fabrique De l’Autre Côté International -Moyen Orient 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

De quoi Gaza est-il le nom ? De rien.

Donner un nom à Gaza serait accepter de lui conférer un sens. Or Gaza n’existe qu’en creux, en négatif. Gaza est un trou noir. Un renoncement. Lui donner du sens serait reconnaître qu’il s’est agit d’autre chose que d’un infernal acte d’oubli de soi. Les gosses envoyés à Gaza ont fait un long voyage, les voilà près d’Oradour, tout près. Rentrés victorieux, ils s’y seront totalement perdus. Il n’y a pas eu de guerre à Gaza, mais le mime de la fin des Juifs.

Il n’y a pas eu de guerre à Gaza, mais des massacres à la fois technologiques et puissamment archaïques. Les drones et la merde. Ceux qui parlent de la " guerre de Gaza " ont un cadavre dans la bouche.

x 14 20 96 p. Conjurer le silence
Rwanda, Congo, Israël-Palestine : une femme poète confrontée à "l’innommable"
T
Walker Alice témoignage Palestine, Rwanda, Congo 2010 02/06/10 9782917770153 Rue de l’échiquier International 12,00 € 12.00 épuisé
AA AA

En 2006, à l’initiative de l’organisation féministe Women for Women International, Alice Walker se rend au Rwanda et au Congo pour rencontrer les rescapées du génocide Rwandais.

En 2009, le groupe pacifiste Code Pink l’invite à entreprendre un nouveau voyage en Palestine et en Israël. Dans ces régions du Monde marquées par les conflits et les bouleversements politiques, elle recueille les récits de femmes et d’hommes meurtris dans leur chair par la violence des guerres. De retour aux États-Unis, elle écrit ce court essai, à la fois incisif et d’une grande poésie, puisant dans son expérience d’Afro-américaine pour éclairer ces destins brisés par l’oppression.

Se confrontant à l’indicible, elle cherche à « conjurer le silence » qui semble inexorablement recouvrir les atrocités dont est capable le genre humain.

x 16,5 24 256 p. Comment Israël expulsa les palestiniens
Les révélations des nouveaux historiens
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine 2007 22/11/07 9782708239661 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

Préface d’Yehouda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies.

x 14 21 118 p. Israël, une société bousculée T Vidal Dominique essai Palestine, Israël 2007 02/05/07 9782849240335 Cygne International -Moyen Orient 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Le conflit israélo-palestinien bénéficie d’une couverture médiatique exceptionnelle. Mais, curieusement, la radiotélévision comme la presse écrite ignorent le plus souvent les sociétés en présence. Même celle d’Israël, qui constitue pourtant, comme tous les groupes humains, un ensemble complexe, marqué qui plus est par soixante ans d’état de guerre permanent. Issus pour l’essentiel de vagues d’immigrations successives, les Israéliens forment une mosaïque en perpétuelle évolution. Autrefois unie par le sionisme, l’égalitarisme et la confrontation avec le monde arabe, elle est désormais traversée de fortes tensions. Arabes et juifs, ashkénazes et séfarades, religieux et laïcs, Russes et Falashas... Des accords d’Oslo à la mondialisation de l’économie, des révélations des nouveaux historiens à la crise morale aiguë des dernières années, bien des facteurs expliquent cette décomposition. Voilà près de trente ans que Dominique Vidal parcourt régulièrement le pays. Il en a notamment ramené des reportages enracinés dans la réalité sociale et humaine, qui en analysent les différentes facettes. Pour lui, l’enquête de terrain a l’immense mérite de « tuer les préjugés et les clichés ». Avec une certitude : la paix passe aussi par la « normalisation » de la société israélienne, comme de son homologue palestinienne. Et réciproquement.
x 16 24 197 p. Palestine 1947
un partage avorté
T
Vidal Dominique et Gresh Alain histoire Palestine 2008 31/03/08 9782874950070 André Versaille International -Moyen Orient 20,20 € 20.20 manquant sans date
AA AA

Le 29 novembre 1947, l’Assemblée générale des Nations unies se prononce pour le partage de la Palestine en deux États, l’un juif, l’autre arabe.

Alors que les combats font rage sur le terrain, l’État d’Israël est proclamé le 14 mai 1948. Les armées de cinq pays arabes réagissent immédiatement en envahissant la Palestine. Mais elles ne viendront pas à bout du jeune État juif. Un an plus tard, des armistices sont signés entre Israël et ses voisins. Le premier round du conflit israélo-arabe est terminé : il a sanctionné la naissance d’Israël, mais il a empêché l’État palestinien de voir le jour et provoqué l’exode de dizaines de milliers d’Arabes.

À l’heure où l’État d’Israël célèbre le 60e anniversaire de sa naissance, la lecture de cet ouvrage, qui explique tous les débats qui ont amené au plan de partage de 1947, permet de comprendre la genèse d’une situation géopolitique particulièrement complexe.

Consultation en ligne : téléchargez gratuitement un extrait de Palestine 47, contenant l’introduction, la chronologie, les cartes, l’index, ainsi que les premières pages de chacun des chapitres du livre. ->Ouvrir le PDF (540,87 Ko)

x 16,5 24 252 p. Comment Israël expulsa les Palestiniens - ( 1947-1949 )
Pour comprendre l’origine du conflit
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine, Israël 2009 15/05/09 9782708240599 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 manquant sans date
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

x 14 22,5 254 p. Palestine/Israël : un Etat, deux Etats ? T Vidal Dominique essai Palestine, Israël 2011 02/11/11 9782330002350 Actes Sud La bibliothèque arabe International -Moyen Orient 23,40 € 23.40 sur commande ?
AA AA

Israël et la Palestine doivent-ils former un, ou deux Etats ? Soulevé dès le début du XXe siècle, ce vieux débat revient au premier plan de l’actualité. Et pour cause : plus de six décennies après le plan de partage de la Palestine (1947), plus de quatre après l’occupation de la Cisjordanie et de Gaza (1967), et près de vingt ans après les accords d’Oslo (1993), Israël continue de coloniser la Palestine mandataire.

Autrement dit, ni la lutte armée ni le combat politico-diplomatique n’ont réussi à réaliser l’autodétermination du peuple palestinien. Face à l’intransigeance du gouvernement israélien et à la pusillanimité de la "communauté internationale", comment réussir demain ce qui a échoué hier ? Cette question, née de l’échec même du prétendu "processus de paix", de nombreux Palestiniens se la posent, et avec eux beaucoup de leurs amis à travers le monde. Et quand bien même l’Organisation des Nations Unies, en cet automne 2011, accueillerait enfin l’État de la Palestine en son sein, la question de l’avenir institutionnel des deux peuples se trouvera au centre des futures négociations.

Clarifier les enjeux de ce débat, voilà le but de cet ouvrage collectif qui en approfondit toutes les dimensions : juridiques, démographiques, économiques, politiques et diplomatiques. Pour peser atouts et faiblesses des différentes solutions, neuf spécialistes, choisis à la fois pour leur compétence reconnue et la diversité de leurs sensibilités, font le point : Gadi Algazi, Isabelle Avran, Monique Chemillier-Gendreau, Youssef Courbage, Leila Farsakh, Farouk Mardam Bey, Julien Salingue, Dominique Vidal et Raef Zreik.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |