Palestine - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 308 documents sur le thème : Palestine


Les dernières arrivées à Plume(s) sur le thème Palestine


308 articles
(152 absents) tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11 18 251 p. Les Arabes dansent aussi T Kashua Sayed et Werchowski Katherine roman Palestine 2006 31/01/06 9782264038654 10/18 Littérature -poches 8,10 € 8.10 épuisé
AA AA

Comment être à la fois arabe et israélien ? Pour le narrateur, ce n’est pas une question théorique mais une réalité quotidienne et déchirante. Élevé en Galilée dans une famille de combattants de la cause palestinienne, il va découvrir à l’occasion de ses études à Jérusalem un monde nouveau, où on parle hébreu, où on écoute les Beatles, où on sort avec les filles. Un monde qui le fascine, auquel il voudrait s’intégrer, mais qui le rejette cruellement, lui, le petit Arabe avec ses cassettes de Fairouz. Avec un terrible sens du détail tragi-comique, Sayed Kashua raconte dans ce premier roman inspiré de sa propre expérience la vie de ces Arabes israéliens, pris entre deux cultures et désespérément à la recherche d’une identité.

« Un livre très drôle et très triste, dont le seul parti pris est celui d’une bouleversante sincérité. »
Lili Braniste, Lire

x 12,5 19 122 p. Au dernier soir sur cette terre T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1999 31/03/99 9782742722099 Actes Sud Littérature -poésie 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA
"Jamais nos exils ne furent vains, jamais en vain nous n’y fûmes envoyés. Leurs morts s’éteindront sans contrition. Aux vivants de pleurer l’accalmie du vent, d’apprendre à ouvrir les fenêtres, de voir ce que le passé fait de leur présent et de pleurer doucement et doucement que l’adversaire n’entende ce qu’il y a en eux de poterie brisée. Martyrs vous aviez raison. La maison est plus belle que le chemin de la maison. En dépit de la trahison des fleurs. Mais les fenêtres ne s’ouvrent point sur le ciel du coeur et l’exil est l’exil. Ici et là-bas. Jamais en vain nous ne fûmes exilés et nos exils ne sont passés en vain. Et la terre Se transmet Comme la langue." (Extrait)
x 11 17,5 144 p. Le bien des absents T Sanbar Elias témoignage Palestine 2002 30/09/02 9782742739677 Actes Sud Babel Littérature -poches 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA
Exilé de sa patrie palestinienne avant même d’y avoir vécu, Elias Sanbar ne cède pas aux illusions de la nostalgie. II donne plutôt à voir, dans un miroitement d’épisodes aux tonalités changeantes, l’immatérielle présence d’une Palestine ressentie "du dehors". Une maison à Haïfa qu’il faut fuir dans la peur – la même maison qui s’entrouvre, cinquante ans plus tard, désormais devenue "bien des absents"... Les dieux lares de l’expatrié seront tour à tour une armoire, des combattants défunts, des sympathisants et poètes essentiels, ou de très emblématiques Indiens du Far West. Dans ce kaléidoscope de choses vues, d’expériences presque indicibles et d’anecdotes douces-amères, jamais Elias Sanbar n’abandonne le sens de l’humour, ni le pays où naquit son peuple jeté aux quatre vents.
x 11,5 21,7 68 p. Comme des fleurs d’amandier ou plus loin (poèmes) T Darwich Mahmoud et Sanbar Elias poésie Palestine 2007 31/08/07 9782742770175 Actes Sud Littérature -poésie 18,30 € 18.30 actuellement indisponible
AA AA

Le dernier recueil du poète palestinien est composé, pour l’essentiel, de pièces courtes qui célèbrent sous une forme immédiatement accessible et pourtant savante les choses simples de la vie.


Traduit de l’ arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 15 20,5 144 p. Etat de siège T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2004 29/02/04 9782742748044 Actes Sud Littérature -poésie 24,30 € 24.30 manquant sans date
AA AA

En janvier 2002, reclus à Ramallah, Mahmoud Darwich a écrit ce poème, composé d’une centaine de fragments, en réaction à l’offensive de l’armée israélienne dans le territoire palestinien autonome. Poème immédiat, où chaque fragment capte un moment, une scène, une pensée fugitive, il ne marque pas moins le début d’une nouvelle étape dans l’itinéraire du poète.

Les images de Palestine d’Olivier Thébaud sont le fruit de six voyages en Cisjordanie et à Gaza durant les trois dernières années. Elles n’illustrent pas le poème, mais le prolongent d’un douloureux témoignage sur le paysage dévasté où il est né.

x 11,5 21,5 84 p. Le lit de l’étrangère T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2000 30/09/00 9782742729074 Actes Sud Littérature -poésie 12,30 € 12.30 sur commande ?
AA AA

C’est un amour qui va sur ses pieds de soie,

Heureux de son exil dans les rues.

Un amour petit et pauvre que mouille une pluie de passage

Et il déborde sur les passants :

Mes présents sont plus abondants que moi.

Mangez mon blé,

Buvez mon vin,

Car mon ciel repose sur mes épaules et ma terre vous appartient…

Après avoir publié en 1995 Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ?, où les éléments autobiographiques se voient transcendés par la biographie des lieux, Mahmoud Darwich donne ces poèmes d’amour qui disent "l’exil de la femme dans l’homme et de l’homme dans la femme". Entrant en résonance avec une vieille tradition orientale, à la fois sensuelle et courtoise, il renouvelle l’un des genres les plus subtils de la poésie arabe classique, le ghazal.

x 11,5 21,5 56 p. Murale T Darwich Mahmoud poésie Palestine 2003 28/02/03 9782742742394 Actes Sud Littérature -poésie 10,20 € 10.20 sur commande ?
AA AA

Affrontant le mystère de la mort, Mahmoud Darwich évoque le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité. Un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

Le titre renvoie d’emblée aux grandes fresques antiques et médiévales, celles où l’artiste-artisan figure en général les deux dualités fondamentales : vie/mort et mort/résurrection. Murale, par référence à une autre tradition culturelle, est aussi une mu‘allaqa (la "suspendue"), ode qui exprimait avant l’islam la vision du monde des Arabes du désert, et qui était accrochée, en signe de vénération, au mur du temple de La Mecque.

Affrontant donc le mystère de la mort, pour la deuxième fois (la première, en 1985, dans "C’est une chanson", in Au dernier soir sur cette terre), Mahmoud Darwich nous livre son poème le plus ambitieux sur le plan thématique, et sans doute le plus complexe du point de vue formel. Le dépérissement des êtres et leur désir d’éternité, la lutte corps à corps avec la mort y sont explorés sous trois angles : la relation du poète à la femme, au langage et à l’Histoire, dans un foisonnement d’images et de références religieuses (la Bible et le Coran), mythologiques (Anat, Gilgamesh, Osiris…), littéraires (la poésie préislamique, Ma‘arrî, René Char…), philosophiques, géographiques… Mais grâce à une exceptionnelle maîtrise de la prosodie arabe, Darwich parvient à fondre tous ces éléments en un chant fluide et poignant qui rappelle les hymnes éternels de l’Orient ancien.

x 11 17,6 192 p. La Palestine comme métaphore T Darwich Mahmoud témoignage Palestine 2002 31/08/02 9782742739455 Actes Sud Littérature -poches 7,70 € 7.70 sur commande ?
AA AA

Dans ces entretiens, Mahmoud Darwich revient sur ses années d’apprentissage et l’expérience de l’exil, livrant en même temps son “art poétique”, au croisement de la tradition classique et de la grande aventure de la modernité. De ses premiers poèmes, qui en ont fait le porte-parole de tout un peuple, jusqu’à ses derniers ouvrages, autrement complexes par leurs structures et leurs matériaux historiques ou mythiques, le récit de son itinéraire devient un témoignage d’une brûlante actualité sur les multiples facettes de l’identité palestinienne.


Traduit de l’arabe (Palestine) par Elias SANBAR

x 12 22 128 p. Pourquoi as-tu laissé le cheval à sa solitude ? T Darwich Mahmoud poésie Palestine 1996 31/12/95 9782742706723 Actes Sud Littérature -poésie 12,40 € 12.40 sur commande ?
AA AA
C’est, comme toujours, au croisement de l’expérience individuelle la plus intime et de la mémoire collective que se situe ici Mahmoud Darwich. Dans une poésie qui prolonge les mythes du Proche-Orient ancien mais aussi les grandes odes de l’Arabie anté-islamique pour dire l’exil, le temps suspendu, et une identité irréductible, enracinée dans la langue arabe.
x 15,5 24 368 p. Par le feu et par le sang
Le combat clandestin pour l’indépendance d’Israël, 1936-1948
T
Enderlin Charles essai Palestine 2008 05/03/08 9782226180841 Albin Michel International -Moyen Orient 21,10 € 21.10 sur commande ?
AA AA

Voici le récit captivant du combat des Juifs de Palestine depuis la révolte arabe des années 1930 jusqu’à la fondation d’Israël.

Un combat qui fut aussi une guerre totale. Notamment à partir de 1944, lorsque les trois organisations paramilitaires juives (Haganah, Stern, Irgoun), après avoir fédéré leurs forces contre l’occupant anglais, lancent des commandos armés contre les postes de police et les bases militaires, détruisent l’Hôtel King David, multiplient les attentats en Palestine et à l’étranger. Les Britanniques ripostent par des exécutions et des déportations. En ce temps-là, les têtes de Menahem Begin, d’Yitzhak Shamir et de bien d’autres futurs responsables politiques de l’État sont mises à prix pour faits de terrorisme. Et après l’Indépendance, en mai 1948, ce sont eux que l’on retrouvera logiquement à la pointe du combat contre les forces arabes. Car c’est par le feu et par le sang qu’Israël a vu le jour.

Fondé sur une enquête auprès des derniers témoins de cette aventure, sur des sources souvent inaccessibles en français et sur de nombreux dossiers inédits, ce document éclaire d’un jour décisif un épisode crucial, et pourtant des plus mal connus, de l’histoire contemporaine.

x 16,5 24 256 p. Comment Israël expulsa les palestiniens
Les révélations des nouveaux historiens
T
Vidal Dominique et Boussois Sébastien histoire Palestine 2007 22/11/07 9782708239661 L’Atelier International -Moyen Orient 21,30 € 21.30 épuisé
AA AA

Il y a vingt ans, en 1987, paraissait "La Naissance du problème des réfugiés palestiniens", le premier livre de ce qu’on allait bientôt appeler la « nouvelle histoire » israélienne. Son auteur, Benny Morris, mais aussi Ilan Pappé, Avi Shlaïm, Tom Segev et d’autres ont, en quelques années, réécrit les conditions dans lesquelles l’État d’Israël a vu le jour, battant en brèche les mythes et les tabous chers à leurs prédécesseurs. Il est désormais impossible de nier la réalité de l’expulsion de quelque 800 000 Palestiniens dans les mois qui précèdent et suivent la création de l’État juif en mai 1948.

Que nous apprennent les travaux de ces chercheurs sur des événements fondateurs du conflit israélo-palestinien ? Quels débats ont-ils suscités parmi leurs pairs ? Quelle influence ont-ils exercée sur une société israélienne confrontée, entre deux Intifadas, aux accords de paix d’Oslo ? Autant de questions auxquelles répond ce livre de synthèse.

En portant à la connaissance d’un grand public les apports d’ouvrages dont la plupart n’ont pas été traduits en français, ce livre – complété par une enquête originale sur les polémiques actuelles autour de la « nouvelle histoire » en Israël – révèle l’importance du passé pour la résolution, au présent, d’un conflit vieux de soixante ans.

Préface d’Yehouda Lancry, ancien ambassadeur d’Israël en France et aux Nations Unies.

x 14 21 432 p. Les matins de Jénine T Abulhawa Susan roman Palestine 2008 06/03/08 9782283022849 Buchet-Chastel Littérature 23,35 € 23.35 épuisé
AA AA
Les Matins de Jénine est né du conflit politique le plus inextricable du siècle. En 1948, l’année de la naissance d’Israël, la famille d’Hassan et de Dalia, Palestiniens soudés à la terre de leurs ancêtres dans le village d’Ein Hod, vit au rythme des récoltes d’olives. Mais leur destin bascule le jour où Ismaïl, leur petit second, est enlevé par Moshe et Jolanta, un couple d’Israéliens en mal d’enfants. Rebaptisé David, Ismaïl est élevé dans l’ignorance de ses véritables origines et dans la haine des Arabes. Le restant de sa famille, dépossédé et chassé de ses terres, est dirigé vers les tentes fragiles et vulnérables des camps réfugiés. Quand et comment Ismaïl pourra-t-il retrouver les siens, son frère Youssef, nourri par la haine issue de l’injustice et de la misère, puis tenté par la folie du terrorisme ? Et sa sœur Amal, qui, établie aux États-Unis et vivant le " rêve américain ", reste toujours hantée par l’amour de parents trop tôt disparus et le regret d’avoir fui sa Palestine ?. Tiré de la longue page d’histoire des relations israélo-arabes, ce bouleversant roman sur trois générations d’une famille palestinienne éclaire d’une lumière re intimiste mais impitoyable deux peuples prisonniers d’une spirale infernale en attente d’aubes qui chantent.
x 16 24 416 p. Yasmine T Amir Eli roman Palestine 2008 28/02/08 9782355800047 Buchet-Chastel Littérature 22,30 € 22.30 sur commande ?
AA AA
L’amour en temps de guerre... Éli Amir raconte l’histoire déchirante de Nouri, conseiller aux affaires arabes d’un ministre israélien, et de Yasmine, palestinienne chrétienne, de retour de ses études à Paris. Nouri tombe sous le charme de cette belle et intelligente jeune femme mais elle le repousse, lui, l’occupant. Ce qui doit arriver pourtant arrivera... Passion contrariée, acceptée, sublimée. Le grand amour. Mais il est impossible de concilier l’inconciliable tant cette terre pour deux peuples est imbibée de sang, de violence et de chagrin sans fin. Ce roman réaliste se déroule au lendemain de la guerre des Six Jours, en 1967. Il nous aide à comprendre le destin fatalement emmêlé des Israéliens et Palestiniens jusqu’à nos jours.
x 11,5 19 144 p. Antisémitisme : l’intolérable chantage T Collectif essai Palestine 2003 31/08/03 9782707141064 la Découverte International -Moyen Orient 7,50 € 7.50 épuisé
AA AA
« Lorsque Sharon est venu en France, je lui ai dit qu’il doit absolument mettre en place un ministère de la Propagande, comme Goebbels. » La déclaration à un grand quotidien israélien de Roger Cukierman en septembre 2001 fait froid dans le dos. Ce livre est né de l’effroi devant le soutien croissant apporté au gouvernement israélien par une partie de la communauté juive et de ses représentants et par de nombreux intellectuels français, juifs ou non. Effroi aussi devant l’utilisation de plus en plus systématique du thème de la « nouvelle judéophobie », pour disqualifier toute critique de la politique militaire et coloniale menée par le gouvernement d’Ariel Sharon. Effroi plus général enfin devant la voie suicidaire empruntée par la société et les gouvernements israéliens et ses répercussions sur une partie de la communauté juive de France. Aujourd’hui, les militants de gauche, en particulier ceux qui militent pour une paix juste au Proche-Orient, sont ainsi confrontés à une inacceptable logique du soupçon et à un intolérable chantage à l’antisémitisme. C’est à cette logique que certains d’entre eux ont souhaité répondre ici, en démontant les mécanismes de ce chantage, en rappelant leurs engagements et leur condamnation des actes antisémites commis en France, et en réaffirmant leur droit à critiquer Israël.
x 12,5 19 462 p. Les emmurés
La société israélienne dans l’impasse
T
Cypel Sylvain essai Palestine 2006 30/09/06 9782707149763 la Découverte International -Moyen Orient 13,70 € 13.70 actuellement indisponible
AA AA
Depuis le début des années 2000, et en dépit du « retrait » de Gaza, la société palestinienne est exsangue. Mais la société israélienne est, elle aussi, épuisée et désorientée. Le terrorisme largement défait, rien n’est réglé des problèmes de fond de la relation israélo-palestinienne. C’est une plongée dans la société israélienne que propose cet ouvrage. À travers l’étude d’institutions telles que l’armée et le système scolaire, l’analyse des discours politiques israéliens et les controverses intellectuelles, notamment sur la construction de l’identité nationale, Sylvain Cypel met au jour les représentations mentales de cette société complexe et contradictoire. « Brutalisation » sociale, « pied-noirisation » des mentalités : l’auteur décrit une société israélienne en crise, engagée dans une impasse dont le « mur de protection » – que construit Israël en Cisjordanie – est la manifestation la plus visible. Il apparaît alors que les « emmurés » ne sont pas seulement ceux qu’on croit. Ce livre, qui combine analyses, entretiens et témoignages personnels, étude du passé et lecture du présent, offre un portrait lucide et saisissant des Israéliens, dont on ne peut pas parler sans évoquer leur « autre » : les Palestiniens. Il montre comment deux sociétés imbriquées en viennent à s’ignorer alors même que leurs destins sont inextricablement liés.
x 15 23 664 p. Israël. Palestine. Etats Unis : Le triangle fatidique T Chomsky Noam essai Palestine 2006 29/05/06 9782923165196 Écosociété International -Moyen Orient 33,50 € 33.50 épuisé
AA AA

Le Triangle fatidique est peut-être l’ouvrage le plus ambitieux jamais écrit sur le rôle déterminant des États-Unis dans le conflit entre le sionisme et les Palestiniens. C’est un exposé tenace de la corruption, de l’avidité et de la malhonnêteté intellectuelle des humains. C’est également un grand livre et un livre important qui doit être lu par tous ceux qui se soucient de la chose publique. Extrait de la préface d’Edward W. Saïd

Enfin publiée en français, voici l’œuvre majeure de Noam Chomsky à propos de l’implication des États-Unis dans le conflit Israël-Palestine. En appuyant sa réflexion sur un travail de recherche colossal, toujours aussi rigoureux et complet, Chomsky démolit le récit officiel. Il s’attaque à toute une série de mythes : la démocratie israélienne, la bienveillance de l’occupation, l’absence de racisme contre les Arabes en Israël, le terrorisme palestinien, la paix pour la Galilée, etc., et les met en pièces avec un barrage de contre-exemples. Écrit à la manière ironique et impitoyable de Chomsky, voici le livre le mieux documenté pour expliquer cette crise qui semble insoluble.

Noam Chomsky est né à Philadelphie en 1928. Linguiste, analyste des médias et professeur au Massachussett’s Institute of Technology, il a écrit un très grand nombre d’articles et de livres, dont les titres suivants aux Éditions Écosociété : L’an 501, Le Pouvoir mis à nu, Propagande, médias et démocratie, Le Nouvel humanisme militaire, Les Dessous de la politique de l’Oncle Sam et Quel rôle pour l’État ? Ses écrits en ont fait l’une des plus grandes figures de la vie intellectuelle de notre époque.

x 13,5 21 220 p. Etoiles sur Jericho T Badr Liana témoignage Palestine, exil 2001 28/08/01 9782846360135 Esprit des péninsules International -Moyen Orient 10,00 € 10.00 épuisé
AA AA

" Lorsqu’ils nous enjoignirent de partir, je pris avec moi deux morceaux de savon de Naplouse.
Je pressai le savon à l’huile d’olive parfumé d’herbes aromatiques, sans jamais desserrer mon étreinte. Comme si l’emporter signifiait que nous reviendrions sans faute le lendemain. Il avait la forme carrée et rassurante de la maison, la texture et la densité de notre vie quotidienne. Le pont s’effondra, les ennemis nous interdirent de revenir sur nos pas, mais il était toujours là. Je respirais son parfum, emplie d’un sentiment obscur, l’espoir que le temps ne se refermerait pas sur nous comme les grilles d’une prison.

Voilà. Etc. , etc. , etc. Tu comprends à présent que je suis sans Jéricho, sans ville, sans rue, sans mur où m’adosser quand je suis lasse de rester debout aux portes des villes, quand je n’ai devant moi que la poussière de la maison ou du bureau, sans la maison de mon grand-père au fond de Wadi Attoufah, sans village d’oranges et de prairie. Sans quartier, sans ruelle, sans la petite masure de Katf al Wadi, sans savoir où aller le vendredi.
Sans rien. ".

x 13 20 585 p. Boire la mer à Gaza T Hass Amira enquête Palestine 2001 27/10/01 9782913372160 La Fabrique International -Moyen Orient 23,40 € 23.40 actuellement indisponible
AA AA
Le livre dont il est question ici, Boire la mer à Gaza, est un recueil d’articles écrits et publiés dans le journal Haaretz, entre 1993 et 1996 (publication du livre en Israël). Le titre est tiré d’une expression arabe, signifiant familièrement “va au diable !”. Dans la région, chez les Palestiniens comme chez les Israéliens, on convient généralement, comme l’écrit Sylvain Cypel dans Le Monde du 22 décembre, que “Gaza, c’est l’enfer”. Ancien port à l’histoire millénaire, c’est aujourd’hui une ville située dans une zone enclave, la “bande de Gaza” où vivent, outre les citadins, des réfugiés et des colons. Les accords d’Oslo devaient entre autres choses régler la question du “transfert d’autorité” de l’armée israélienne à l’Autorité palestinienne.
Amira Hass apporte ici des témoignages, des entretiens, des choses vues et des mises en regard d’analyses provenant de différentes instances et portant sur plusieurs périodes. À travers des entretiens réalisés avec d’anciens militants devenus aujourd’hui des responsables en vue, elle revient par exemple sur la première Intifada et sur la manière dont ils ont pris la tête du mouvement et imposé des faits accomplis à la direction de l’OLP, que l’exil avait fini par couper du terrain.Ce sont ces jeunes dirigeants locaux, plus militants qu’hommes d’appareil, que Yasser Arafat, faute de pouvoir les contrôler, avait appelés ses “généraux”. Ailleurs, elle documente les petits faits quotidiens qui témoignaient de l’arrogance et du mépris des soldats d’occupation, lesquels à leur tour ne font que renvoyer à la mauvaise foi stupéfiante des autorités politiques et militaire israéliennes. Elle note aussi les transformations parfois minuscules qui eurent lieu au cours des étapes du transfert d’autorité qui fit suite aux accords d’Oslo et qui indiquent la rapidité avec laquelle on s’acclimate au sentiment de la liberté. Elle marque enfin le grippage originel lié aux points laissés en suspens à Oslo et la pusillanimité d’accords qui laissaient à la mauvaise volonté des Israéliens toutes opportunités de se manifester efficacement (blocage des points de passage, interdiction aux ouvriers travaillant en Israël de passer la frontière, fermeture de l’aéroport, non respect de l’obligation d’établir un corridor avec la Cisjordanie). Pour autant, elle n’épargne pas l’incompétence, pour dire le moins, des dirigeants de l’Autorité palestinienne. Le résultat est que la situation des Gaziotes, en fin de compte, n’a cessé de s’aggraver depuis 1994.
x 11 17 81 p. Programmer le désastre : La politique israélienne à l’oeuvre T Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2008 19/02/08 9782913372726 La Fabrique International -Moyen Orient 9,20 € 9.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le Hamas a-t-il commis un coup d’État à Gaza ? Est-ce bien le Hezbollah qui a lancé la guerre du Liban de 2006 ? Abou Mazen est-il un dirigeant responsable ou, comme le dit un chauffeur de taxi palestinien, « celui qui dilapide l’héritage d’Arafat et vend nos droits légitimes pour une demi-portion de falafel » ? Qui sont les Anarchistes contre le mur ? Pourquoi le Mouvement de la paix israélien s’est-il désintégré ? Comment Avraham Burg, fleuron de l’establishment ashkénaze, en est-il arrivé à écrire qu’« Israël est une société effrayante » ? Et comment l’État hébreu est-il passé du bon vieux colonialisme plus ou moins collectiviste à un capitalisme mafieux ?
Ces questions, Michel Warschawski, qui milite depuis toujours pour une paix véritable en Israël-Palestine, les pose et y répond.

Un livre indispensable pour tous ceux qui cherchent à comprendre ce qui se passe entre le Jourdain et la mer et se sentent médiatiquement bafoués.

x 15,5 23,5 520 p. Arafat l’irréductible T Kapeliouk Amnon et Mandela Nelson biographie Palestine 2004 30/09/04 9782213609928 Fayard International -Moyen Orient 26,00 € 26.00 sur commande ?
AA AA

L’homme sera longtemps resté un mystère.

Où est-il né ? Sait-on qu’il a passé une partie de son enfance à deux pas du mur des Lamentations et sa jeunesse en Egypte ? Par quoi furent motivés les premiers engagements de celui qui fonda en 1959, avec une poignée d’amis, un mouvement de fedayins, le Fath, et qui devint président de l’OLP en 1969 ? Une vie d’errance et de combat. Une vie passée à échapper aux attentats, à brouiller les pistes.

Et à semer ses biographes. C’est pourquoi Amnon Kapeliouk n’aurait pu écrire cette première biographie complète de Yasser Arafat, depuis sa naissance en 1929 jusqu’aux événements les plus récents, s’il n’avait entretenu avec l’Irréductible des rapports de confiance depuis plus de vingt ans. À Beyrouth, en Tunisie, en Palestine et ailleurs, il l’a rencontré près de cent cinquante fois, et tout récemment à Ramallah, où le vieux combattant vit assiégé, un revolver au ceinturon.

Bien entendu, ce livre s’appuie également sur les conversations que l’auteur a eues depuis, tout ce temps avec des centaines de personnes, des Palestiniens bien sûr (qui, à l’occasion, sont devenus des opposants), mais aussi des Israéliens (notamment plusieurs officiers des renseignements militaires). Et sur une masse considérable de documents. Comme celui du général de Gaulle, que le résistant palestinien admire tant, le nom d’Arafat est indissolublement lié à la cause nationale de son peuple, et c’est pourquoi cette biographie est fondamentalement politique.

Du coup, en refermant ce livre, chacun aura compris les raisons pour lesquelles aucune solution équitable du conflit du Proche-Orient ne saurait aboutir sans le concours de celui qui incarne, pour le meilleur et pour le pire, la tragédie et l’espoir des siens.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |