histoire - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 232 documents sur le thème : histoire



232 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100 | 120 | 140 | 160 |...

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 11,5 19 253 p. L’Épervier qui danse T Kawalec Julian roman histoire 2006 01/11/06 9782922868500 Les Allusifs Littérature 19,30 € 19.30 présent à Plume(s)
AA AA

L’épervier qui danse évoque crûment l’ascension et la chute d’un être peu scrupuleux, Michael Toporny. Amené à renier sa terre et les siens au nom du développement industriel, mais rejetés par les citadins de vieille souche, Toporny se voit condamné à errer entre deux mondes, jusqu’à sa perte. Composé le désarroi de la paysannerie aux prises avec la ville triomphante. Julian Kawalec dépeint à travers cette quête identitaire une fresque étonnante de la Pologne du XXe siècle.

EXTRAIT La vie de Michal Toporny s’étira sur cinquante ans et, sans se livrer au décompte précis du temps, on peut dire que ce fut une vie à moitié rurale et à moitié urbaine. Durant ces cinquante années, Michal Toporny a fait un long chemin, il s’est trouvé à de nombreux tournants, il a vu et appris beaucoup de choses, il est arrivé très haut à la force du poignet et il aurait pu vivre plus longtemps, mais il se trouve qu’il n’a vécu que cinquante ans ; car lorsqu’il eut atteint le sommet de la hauteur qu’il avait gravie aux derniers instants de sa vie, et qu’il revit la vallée noircie de son enfance et de sa jeunesse, qu’il la regarda comme un oiseau planant haut dans le ciel, alors — en même temps que l’image de la vallée noircie où il ne voyait plus le garçon et le jeune homme qu’il avait été — la mort l’emporta. Il naquit un jour pluvieux de l’automne 1914. Couverte d’un méchant sac pour se protéger de la pluie, la sage-femme du village entra dans la chambre où gémissait Agnieszka Toporna née Duda, la future mère de Michal Toporny qui était sur le point de naître, et l’accouchement put commencer. Tandis que l’accouchement se déroulait dans la chambre où il n’y avait pas de plancher mais seulement de la terre battue polie à l’eau, Wincenty Toporny, le père de l’enfant à naître, se tenait dans la cuisine, derrière la porte étroite, il attendait, et à chaque instant on entendait sa grosse voix : « ça y est ? » Il se mit bientôt à donner des coups de pied dans la porte en demandant avec une impatience grandissante : « ça y est ? » — car il attendait un fils et non une quatrième fille, parce qu’un fils, une fois adulte, ça se débrouille, ça se débrouille mieux qu’une fille. Il finit par s’engouffrer dans la chambre, la sagefemme lui dit que c’était un garçon, il regarda alors sa femme qui s’endormait, épuisée par l’accouchement, et lui dit : « Un fils » ; elle se contenta de hocher la tête, car elle n’avait pas la force de parler, et il s’assit sur une chaise en haletant, comme s’il venait juste de transporter un sac très lourd sur son dos. Il eut soudain l’impression que la sage-femme lui avait menti parce qu’elle l’avait entendu s’emporter derrière la porte et qu’elle savait à quel point il voulait avoir un garçon ; et quand ce soupçon l’eut saisi, il s’approcha du nouveau-né, du nourrisson qui vagissait, il fourra sa main dans les langes, entre les cuisses jaunes de l’enfant, parce que cet homme stupide et coléreux voulait vérifier lui-même si c’était vraiment un fils. Il avait tenu à le vérifier lui-même parce qu’il voulait un garçon, parce qu’un garçon, une fois adulte, ça se débrouille ; il se rassit et dit à la sagefemme ce qu’elle avait été la première à savoir : « C’est un garçon. » Il y eut alors un long moment de repos et de silence, mais le temps ne lambinait pas pour autant et, chargé d’une nouvelle tâche, il se mit vite à tracer un itinéraire de cinquante ans à l’intention de ce gosse emmailloté dans des chiffons blancs, pour cette créature tremblotante qu’un grain de sable aurait suffi à tuer ; et déjà apparaissaient au loin des routes, des pentes et des montées ; déjà se formaient les plaines que fouleraient les pieds de celui qui venait de naître, déjà le vent commençait à rabattre et à amasser l’air qu’il respirerait, l’espace préparait la place qu’il remplirait de son corps ou, encore, qui serait remplie par celui-ci. La terre et l’air entamaient un nouvel ouvrage, comme chaque fois que vient au monde un mioche, un gosse tremblotant qu’une goutte d’eau pourrait étouffer. Par la suite, les trois filles qui étaient nées avant Michal mourraient de maladie en bas âge, si bien qu’il ne resterait que ce seul et unique fils, Michal. Wincenty Toporny porta les jolis petits cercueils à l’église et au cimetière tout seul ; sa femme était restée à la maison parce qu’elle avait quelque chose aux jambes, et les gens ne font pas de cortège derrière les cercueils des petits enfants ; il les emporta à un mois d’intervalle, l’un après l’autre, les tenant sous le bras car ils étaient si légers qu’il était inutile de les hisser sur l’épaule. Si quelqu’un l’avait regardé de près, il aurait bien vu qu’il était triste, mais aussi en quelque sorte fier d’avoir à porter son malheur et ces petits cercueils qui contenaient ses enfants morts, ces êtres qui avaient été si voraces de leur vivant, et de les mettre lui-même en terre au cimetière ; c’est pourquoi si quelqu’un l’avait regardé de près, il aurait vu sur son grand visage mal rasé non seulement de la tristesse, mais encore une espèce de satisfaction ; comme si on pouvait se réjouir de la mort des enfants, se réjouir de porter au cimetière des enfants plutôt que des vieux que la mort doit prendre de toute façon ; c’est pourquoi Wincenty Toporny portait ces petits cercueils non comme s’ils contenaient des enfants morts, mais comme s’ils étaient vides, comme s’il apportait ces petits cercueils vides à ses enfants vivants en guise de jouets pour qu’ils jouent à l’enterrement, pour qu’ils y mettent des poupées de chiffon et des fleurs, fassent semblant de les enterrer dans la terre meuble, pour qu’ils en rient et se réjouissent que l’enterrement ait réussi comme un vrai. Le vrai, celui de Michal Toporny, né à l’automne 1914, a lieu cinquante ans plus tard, en septembre 1964, dans une grande ville. Il fait chaud et le soleil brille tandis qu’on le met en terre au cimetière de la ville, parmi de belles tombes ; ce cimetière est obligé de l’accueillir et de devenir son cimetière, parce qu’il a bien mérité ce caveau maçonné et cette stèle de marbre dans un grand cimetière de la ville. Tristes et silencieux par profession, les fossoyeurs en uniforme ouvrent la grande grille devant celui qui était né dans une maison où la terre battue tenait lieu de plancher, et les paysans qui sont venus aux obsèques pensent sans doute à leur propre vie, car ils frémissent de fierté en franchissant la grille puis, avec cette fierté dissimulée et avec étonnement, posant n’importe comment leurs pieds sur la large allée recouverte de gravier, ils se joignent au cortège, à la foule dense, aux couronnes et aux fleurs qui accompagnent le cercueil de l’ingénieur Michal Toporny, directeur général d’un important groupe minier, vers son tombeau ouvert, plus précisément vers le caveau qui sera — comme aiment à le dire ceux qui veulent flatter la terre — sa dernière demeure.

x 17 24 248 p. Les noms de famille de l’Aveyron T Millet Laurent anthologie histoire, régional 2006 02/03/06 9782350770130 Archives et Culture Par chez nous -patrimoine 5,00 € 5.00 épuisé
AA AA
Votre nom de famille est-il rare ? Est-il fréquent ? Connaissez-vous sa signification ? Savez-vous qu’il correspond au surnom donné à l’ancêtre initial ?... Autant de questions, autant de réponses données par ce livre. Vous y retrouverez votre nom ou celui de vos voisins, de vos collègues ou des camarades de classe de vos enfants. Vous y découvrirez leur sens originel, ainsi que le nombre total de porteurs en France ; vous vous amuserez à comparer le palmarès des noms de famille les plus fréquents en France et en Aveyron, ou bien à découvrir quantités d’anecdotes sur les noms locaux et ceux qui les ont portés au fil des siècles ; vous y apprendrez qu’Alcouffe désignait un fabricant de baquets, Anglade celui qui habitait une terre en angle, Bou un homme fort comme un bœuf, Canteloube celui qui vivait dans un endroit écarté, où l’on entendait le soir les loups hurler à la lune, qu’il y a près de 2 600 Boudou ou 500 Chincholle en France aujourd’hui ; etc. Bonne plongée dans l’univers des noms de l’Aveyron ! Bonne lecture !
x 15 22 48 p. Paradis T Gibert Bruno jeunesse histoire 2007 28/02/07 9782746709522 Autrement Albums Jeunesse Jeunesse -albums 12,50 € 12.50 épuisé
AA AA
Un petit garçon évoque la perte de son grand-père et imagine où il peut être à présent. À quoi peut bien ressembler le paradis ? À partir de pictogrammes, signes de notre quotidien devenus presque invisibles, le narrateur tente de donner une réalité à ce phénomène si abstrait pour un enfant.
x 22 28 40 p. Quand maman avait mon âge T Lasserre Hélène et Bonotaux Gilles jeunesse histoire 1999 30/09/99 9782862609522 Autrement Jeunesse -regards sur le monde 13,95 € 13.95 épuisé
AA AA
Pendant la récréation, maman pouvait jouer à la marelle, à l’élastique ou à la corde, mais certainement pas au tac à tac, c’était formellement interdit. C’étaient les années 1970...
x 15 23 182 p. 1962 la France m’a oublié T Palmade Robert témoignage histoire, international, Algérie, guerre d Algérie 2006 01/09/06 9782913678293 Bachari Politique et société -histoire 18,00 € 18.00 épuisé
AA AA
Abandonné, par sa mère, dès sa naissance, Robert Palmade, fut oublié par la France lors de l’indépendance de l’Algérie. Né en 1955, en plein milieu de la guerre, Robert est immédiatement placé en pouponnière, comme tous les orphelins français. Il est ensuite ballotté d’une famille d’accueille à l’autre. Commence une vie sans affection, sans stabilité, sans repères, mais une vie contrôlée par les services sociaux, tout de même. Un jour de 1962, la France quitte l’Algérie et oublie ses orphelins, dont Robert Palmade.
(...)
Son histoire, maintes fois relatée dans la presse, raconte la douleur d’une enfance solitaire et apatride, elle dit le besoin vital d’acceptation
x 13 22 48 p. Préhistoire du causse occidental T monographie histoire, régional 1990 30/11/90 Beffroi -Editions du »» Tourisme et Culture en Aveyron Par chez nous -guides 6,90 € 6.90 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Table des matières, présentation

DOLMENS ET MENHIRS :
- Notre inventaire compte 91 dolmens et 2 menhirs. Au moment où nous avons entrepris ce resencement seulement 25 dolmens et 1 menhir avaient été décrits.
- Nous en avons sélectionné 15, outre les 2 menhirs, dont l’architecture donne un bon exemple du mégalithisme ouest-aveyronnais.

GROTTE DE FOISSAC :
- forrmation de la grotte et du gisement préhistorique
- grotte préhistorique bien particulière
- vestiges de la préhistoire ancienne
- activités souterraines des hommes de l’âge du cuivre
- grandes constructions
- sépultures sur les berges du ruisseau souterrain
- plate-forme en bois au-dessus de la Jonquière


Photos A. Kumurdjian

x 13,5 21,5 128 p. Carnets d’un héros ordinaire T Stern Jean-Claude témoignage histoire 2006 01/01/06 9782701143590 Belin Politique et société -histoire 17,20 € 17.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

« Pour ceux de ma génération, pour les adolescents, pour les adultes, pour les chercheurs qui écrivent l’histoire de 1939-1945 avec toutes les références possibles, ce livre est indispensable. Ouvrez-le. Lisez l’introduction de Viviane Koenig. Qui que vous soyez, l’émotion précèdera la curiosité de poursuivre la découverte.

Dix-neuf ans en 1939, vivant passivement la défaite, embarqué dans les organisations de jeunes du maréchal Pétain, Jean-Claude Stern a réfléchi. Il a découvert la Résistance, apporté sa compétence à l’Armée secrète pour se retrouver, au printemps 1944, responsable des transmissions du maquis du Mont Mouchet. Pour moi, je me contenterai de dire que j’ai connu ces maquisards, leur enthousiasme, leur courage, leur sacrifice. » Lucie Aubrac

Jean-Claude Stern, comme beaucoup de « héros ordinaires », s’est tu pendant de longues années. Au fil des derniers mois de sa vie, il a confié à sa fille, Viviane Koenig, les carnets qu’il avait tenus pendant la guerre, il les a complétés par le récit, extraordinairement présent encore, de sa vie au maquis. Ce livre est le fruit de ce travail de mémoire partagé.


01/01/2006

Broché
Noir et Blanc

x 17,5 21,5 32 p. Le moyen-âge, comment c’était ? T Benchetrit André et Sabathié Laurent jeunesse histoire 2005 01/01/05 9782701142128 Belin les questions de Justine Jeunesse -regards sur le monde 6,95 € 6.95 épuisé
AA AA

C’était quand le moyen Âge ?
Qui étaient les seigneurs ?
Qui écrivait les livres ?
Qu’est-ce qu’une licorne ?

Avec Justine, réponds à toutes ces questions ! Pars à la découverte des enluminures du moyen Âge qui te feront voyager pour comprendre le monde.

Une histoire que l’on peut lire à deux, dès 4 ans.


Enfants de moins de 8 ans

x 17,5 21,5 32 p. La préhistoire, comment c’était ? T Benchetrit André et Sabathié Laurent jeunesse histoire, sciences, préhistoire 2005 01/01/05 9782701144641 Belin les questions de Justine Jeunesse -regards sur le monde 6,95 € 6.95 manquant sans date
AA AA

À quoi ressemblaient les premiers hommes ?
Comment vivaient-ils ?
Comment le sait-on ?

Avec Justine, réponds à toutes ces questions ! Pars à la découverte de photoreportages qui te feront voyager pour comprendre le monde.

Une histoire que l’on peut lire à deux, dès 4 ans.


Enfants de moins de 8 ans

x 13 21 216 p. Les templiers T Frale Barbara essai histoire 2008 08/04/08 9782701144030 Belin Divers -sciences 20,20 € 20.20 manquant sans date
AA AA

Une confrérie de moines soldats qui, par la grâce des papes, des rois chrétiens et des populations, devient pour plus de deux siècles un ordre supranational extraordinairement riche et puissant. Un roi de France étranglé par la crise économique, qui n’a de cesse de s’emparer des immenses biens des Templiers et n’hésite pas pour cela à leur intenter un procès en hérésie qui les conduira au bûcher. Un pape qui, au terme d’une longue bataille diplomatique et juridique contre le roi, se résigne à sacrifier l’Ordre du Temple pour éviter un schisme : le concile de Vienne, en 1312, signera la fin de l’Ordre.

Depuis des siècles l’histoire glorieuse des chevaliers templiers tout entiers voués par la foi et les armes à la défense de la chrétienté, leur fin tragique, enveloppée de mystère et de bruits sulfureux, nourrissent les curiosités et les plus folles légendes.

Au cœur d’une littérature souvent fantaisiste, la passionnante enquête de Barbara Frale se détache comme un récit limpide et exigeant, fondé sur des recherches originales qui ont conduit l’auteur à quelques surprenantes découvertes.

Barabra Frale est une jeune chercheuse italienne, docteur de l’université de Venise. Elle consacre ses recherches aux Templiers et à leur procès. Elle travaille aux archives secrètes du Vatican, ce qui la place au cœur de la documentation sur le sujet.


Broché
Couleurs

x 15 23 759 p. Le mur de fer T Shlaim Avi et Demange Odile essai histoire, Palestine 2008 06/03/08 9782283022894 Buchet-Chastel International -Moyen Orient 29,40 € 29.40 14,70 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
La création de l’Etat d’Israël le 14 mai 1948 a été l’un des événements historiques majeurs du XXe siècle. Remontant aux origines du sionisme, Avi Shlaim retrace soixante années de face à face entre Israël et le monde arabe. Cette confrontation a été marquée par l’idée, lancée par Ze’ev Jabotinsky et partagée par presque tous les leaders israéliens, qu’il fallait dresser un "mur de fer" devant les Arabes pour éteindre en eux tout espoir d’empêcher l’État d’Israël de s’établir en Palestine. L’auteur dresse le portrait des principaux acteurs de cette histoire. Il met en évidence les multiples occasions manquées, du fait de l’imprégnation de la doctrine du "mur de fer" qui va rendre incapables les responsables israéliens de construire la paix - à l’exception notable de Rabin, lors du processus d’Oslo. Ce livre permet de comprendre l’un des conflits les plus âpres et les plus médiatisés de notre époque. Il amène le lecteur à une vision plus complexe et plus impartiale du passé, indispensable si l’on veut préserver un espoir de réconciliation future.
x 25 30 192 p. Aveyron dans la guerre 1939-1945 T Cosson Jean-Michel et Monnet Stéphane beaux livres histoire, régional 2006 30/09/06 9782844944641 De Borée Par chez nous -patrimoine 9,90 € 9.9 sur commande ?
AA AA
1939-1945 : l’impact du second conflit mondial reste sensible dans la mémoire collective comme dans l’histoire familiale de chacun. Réalisant un important travail de recherche journalistique, rencontrant acteurs et témoins des combats, exhumant archives et documents, les auteurs ont retracé point par point la Seconde Guerre mondiale dans l’Aveyron. Pas de langue de bois, tous les aspects du conflit sont abordés : mobilisation, réfugiés, Occupation, S.T.O., collaboration, milice, dénonciations, marché noir, sabotages, déportation, épuration… Les grands épisodes régionaux sont relatés – camp du Monna, massacre de Sainte-Radegonde – ainsi que le rôle des grands acteurs de la période – Mgr Challiol, l’imprimerie Subervie… Quelque soixante ans après l’issue des combats, le devoir de mémoire prend corps comme jamais au fil des pages de cet ouvrage.
x 16 12 84 p. Lucius Crassius T Otto T. et Jarry Grégory jeunesse histoire, humour 2002 25/05/02 9782914553131 FLBLB Divers 9,00 € 9.00 manquant sans date
AA AA

Sous l’Empire romain, lorsqu’on voulait forcer les chrétiens à abjurer, ils répondaient toujours : « non possumus », « nous ne pouvons pas ». Lucius Crassius, paysan romain qui n’était pas grand chose, eut un jour un mot fameux, et l’histoire humaine en fut à jamais changée.

Sur le même mode que Le savant qui fabriquait des voitures transparentes, une nouvelle collaboration entre Grégory Jarry et Otto .T. Le premier a travaillé à partir de ses vieux manuels de latin, et le second a agrémenté son dessin minimaliste de gravures anciennes. Textes et dessins s’enchevêtrent en un récit absurde, dans lequel les bons gagnent à la fin.

x 21 15 128 p. Petite histoire du grand Texas T Otto T. et Jarry Grégory pamphlet histoire, humour, international 2005 10/06/05 9782914553438 FLBLB International -Amériques 12,00 € 12.00 6,00 € épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Pamphlet politique à l’usage des gros capitalistes, Petite Histoire du Grand Texas explique aux générations futures comment s’est constitué le plus fameux des États d’Amérique. Ce livre fait le point sur les guerres indiennes et Fort Alamo, sur la République du Texas et sur la Guerre de Sécession, sur les derricks et les dollars, sur le Vietnam et sur l’Irak, sur l’assassinat de Kennedy et sur l’élection de Georges Bush.

Avec un humour qui vaut bien deux gros biftecks, les auteurs remettent les pendules à l’heure de l’État le plus agressif des États-Unis d’Amérique.

La sortie de cet ouvrage avait été accompagnée d’un évènement à la librairie-galerie Le Feu Rouge : la cérémonie d’annexion au territoire texan et une exposition de Jay Nomabalais...

x 11 18 120 p. Cannibale T Daeninckx Didier roman histoire 1999 09/11/99 9782070408832 Gallimard »» Littérature -poches 4,90 € 4.9 sur commande ?
AA AA

Paris 1931, l’Exposition Coloniale. Quelques jours avant l’inauguration officielle, empoisonnés ou victimes d’une nourriture inadaptée, tous les crocodiles du marigot meurent d’un coup.

Une solution est négociée par les organisateurs afin de remédier à la catastrophe. Le cirque Höffner de Francfort-sur-le-Main, qui souhaite renouveler l’intérêt du public allemand, veut bien prêter les siens, mais en échange d’autant de Canaques. Qu’à cela ne tienne !

Les « cannibales » seront expédiés.

Inspiré par ce fait authentique, le récit déroule l’intrigue sur fond du Paris des années trente - ses mentalités, l’univers étrange de l’Exposition - tout en mettant en perspective les révoltes qui devaient avoir lieu un demi-siècle plus tard en Nouvelle-Calédonie.

Collection Folio no 3290

x 14 20,5 316 p. Enragés et situationnistes dans le mouvement des occupations T Collectif histoire 1998 05/05/98 9782070753147 Gallimard »» Politique et société -histoire 20,20 € 20.20 manquant sans date
AA AA
Ouvrage collectif, à la rédaction duquel ont participé les membres de l’Internationale situationniste, en particulier Guy Debord, Mustapha Khayati, René Riesel, Raoul Vaneigem et René Viénet, paru en 1968 dans la collection Témoins sous la signature de ce dernier.
Réédition à l’identique.
x 20,1 25,7 56 p. Le coeur de Pic T Deharme Lise et Cahun Claude jeunesse histoire 2004 15/10/04 9782910391522 Memo Jeunesse -poésie 18,30 € 18.30 présent à Plume(s)
AA AA

Trente deux poèmes pour les enfants illustrés de vingt photographies par Claude Cahun.

Réédition de l’édition originale de 1937.

x 14 16 30 p. Trop, c’est trop T Brun-Cosme Nadine et Jalbert Philippe jeunesse histoire 2008 07/03/08 9782912138491 Points de suspension Jeunesse -histoires pour les petits 8,00 € 8.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Premier jour d’école, Basile prend son cartable, dis au revoir à Petit Ours et à Fanfan et s’en va. Mais soudain il se sent seul et l’école lui semble loin, alors demi-tour pour emmener Petit Ours et Fanfan et Petite souris qui pourtant n’a pas du tout envie de voir l’école.


à partir de 2 ans

x 15 21,5 901 p. La France des années 1968 T Artous Antoine, Epsztajn Didier et Silberstein Patrick histoire 2008 06/03/08 9782849501566 Syllepse Utopie Critique Politique et société -histoire 30,50 € 30.50 présent à Plume(s)
AA AA
En finira-t-on jamais avec Mai 68 ? La droite, toujours prompte à rappeler son souvenir, s’acharne contre ce passé. Quarante ans après, elle en dénonce les traces dans la société française. L’aveu est de taille et, paradoxalement, indique bien l’ampleur et l’intensité de l’événement qui ne peut se circonscrire au seul mois de mai 1968, ni à la France du général de Gaulle. Cet ouvrage en témoigne : la déferlante fut plus large, touchant plusieurs continents, plus longue, se prolongeant jusqu’à la fin des années 1970. Cette « encyclopédie de la contestation » raconte cette fracassante époque et analyse ce soulèvement planétaire.
x 25 21 32 p. On se retrouvera T Bunting Eve et Sylvada Peter jeunesse guerre, histoire 2006 05/10/06 9782748505290 Syros Albums souples Jeunesse -regards sur le monde 6,50 € 6.50 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Cette histoire est celle de Viktor, 8 ans, et de sa famille, qui doivent s’exiler durant la guerre en Bosnie. Le garçon, sa mère et sa petite sœur Marina, s’enfuient pour échapper aux horreurs de la guerre tandis que le père part rejoindre les combattants clandestins. Forcées de tout abandonner, sans savoir ce qui les attend, plusieurs familles se retrouvent alors sur la route. Le lecteur découvre l’exil…

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |