décroissance - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 118 documents sur le thème : décroissance



118 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60 | 80 | 100

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 13 20 241 p. Le mythe du développement T De Rivero Oswaldo essai décroissance 2003 30/11/02 9782708236707 L’Atelier Enjeux Planète Politique et société -décroissance 15,25 € 15.25 présent à Plume(s)
AA AA

Qu’arrive-t-il à la majorité des peuples du Tiers-Monde ? Soyons honnêtes : ces peuples n’ont pas profité et ne profiteront pas des apports des projets de développement promis depuis pus de cinquante ans. Les investissements nécessaires font défaut et les technologies modernes réduisent le besoin de main d’oeuvre au lieu de créer les emplois nécessaires aux multitudes des villes du Sud.

Les modèles de développement fondés à la fois sur la régulation étatique et sur le libre marché ont failli. Il est erroné de qualifier de nombreux pays comme étant “en développement“ : il vaudrait mieux les décrire comme des “économies nationales non viables“. Que faire ? L’ordre du jour de la “richesse des nations“ doit être remplacé par celui de la “survie des nations“. Afin d’éviter l’accroissement de la misère humaine et du désordre politique, de nombreux pays doivent abandonner le rêve du développement et adopter des politiques de stabilisation de leur démographie et de survie nationale en assurant approvisionnement en eau, nourriture et énergie de base.

x 15 21 120 p. 1 + 1 = 3
ou de la reconstruction en période de décroissance soutenable
T
Griselin Perrine théâtre décroissance, développement durable 2003 28/02/03 9782915107029 Color gang Urgences Littérature 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

Peut-on saisir dans leur totalité immédiate, les questionnement philosophiques, métaphysiques et politiques fondamentaux, que peut entraîner le passage malencontreux d’une coquillette dans les voies respiratoires (et que peut-on supposer de l’adaptation d’un corps étranger à teneur céréalière majoritaire en milieu bronchique ? ) ?

Ou après la confirmation dans des occurences inaccoutumées de sa réelle existence et de l’originalité de celle-ci, la vie peut-elle nous sembler encore n’être qu’un banal apprentissage d’aspirant consommateur modèle ?

x 14 21,5 383 p. Mondialisation de la pauvreté et nouvel ordre mondial T Chossudovsky Michel décroissance 2008 08/10/08 9782921561839 Écosociété Politique et société 25,00 € 25.00 épuisé
AA AA

La première édition de La mondialisation de la pauvreté, de Michel Chossudovsky, publiée en 1998 et traduite en 11 langues, a eu un succès retentissant à travers le monde, permettant à des centaines de milliers de gens de comprendre l’ampleur des conséquences de la mondialisation marchande sur les individus et les sociétés, au Nord comme au Sud. Son auteur propose aujourd’hui une seconde édition mise à jour, augmentée de quelque et enrichie de recherches et d’analyses additionnelles, ce qui en fait un ouvrage de brûlante actualité.

Michel Chossudovsky fait le point sur la situation économique et sociale, dégradée jusqu’à l’effondrement par les politiques des institutions financières internationales comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international, dans les pays africains, les pays d’Amérique latine, les pays du Sud-Est asiatique ainsi que dans l’ex-Union soviétique et les Balkans. Il n’oublie pas d’actualiser son analyse de la crise financière en Occident et de la guerre économique qui frappe ses sociétés.

L’auteur inclut en outre des chapitres entièrement nouveaux sur la manipulation des données réelles de la pauvreté mondiale, sur les conséquences des politiques de la Banque mondiale sur les droits des femmes, ainsi que sur la ruine de l’économie paysanne en Éthiopie, la destruction économique de l’Albanie et la recolonisation de la Corée.

Professeur d’économie politique, conférencier prisé sur la scène internationale et conseiller auprès de pays en développement, d’organismes internationaux et des Nations Unies, Michel Chossudovsky est l’auteur d’un second best-seller, Guerre et mondialisation (Écosociété).

x 15,5 23 242 p. Notre empreinte écologique
Nouvelle édition
T
Wackernagel Mathis et Rees William décroissance 2009 08/10/09 9782923165486 Écosociété Politique et société -écologie 21,10 € 21.10 présent à Plume(s)
AA AA
Créer une conscience populaire, tel est le but ultime de ce livre qui nous offre un outil de planification pour mesurer le poids réel sur la Terre de l’entreprise humaine, poids auquel les auteurs ont donné le nom d’« empreinte écologique ». Cet outil permet de relever l’enjeu le plus important de notre époque : trouver le moyen de faire vivre tous les êtres humains adéquatement et équitablement, quel que soit le lieu sur Terre où ils vivent. Des notions bien définies, des méthodes de calcul clairement expliquées, une foule d’applications pratiques, des exemples variés, voilà ce que chacun trouvera dans cet ouvrage pour éclairer ses choix et apprendre à bien vivre tout en réduisant sa propre empreinte. « Pour que l’action politique soit efficace, il lui faut un solide appui de la population [...] À une époque où la "direction" politique semble tourner au vent de l’opinion publique, il est d’autant plus important de bâtir une solide compréhension des questions de durabilité », nous rappellent les auteurs.
x 11 17,5 139 p. Objecteurs de croissance
Pour sortir de l’impasse : la décroissance
T
Collectif essai décroissance 2007 01/12/07 9782923165349 Écosociété Politique et société -décroissance 11,00 € 11.00 sur commande ?
AA AA

Les objecteurs de croissance refusent de se laisser enrôler dans une machine économique vouée à une quête incessante de croissance, rentabilité, productivité. Aujourd’hui, nous ne pouvons plus nier qu’une croissance infinie, objectif de tous nos gouvernements, est impossible sur une planète aux ressources limitées. Si les impacts environnementaux de l’activité humaine sont maintenant reconnus, la population mondiale continue pourtant de produire et de consommer comme si nous disposions d’une planète et demie.

À cette crise écologique s’ajoute une kyrielle de crises. Une crise sociale exacerbée par un modèle néolibéral générateur d’inégalités croissantes entre les riches et les pauvres ; une crise culturelle, qui renvoie à une perte de sens, de repères et de valeurs au sein de sociétés privilégiant le consumérisme à tout crin. Enfin, conséquence directe des trois précédentes, la crise démocratique se manifeste par un désintérêt inquiétant des citoyens pour le politique conjugué à une perte de confiance envers les politiciens.

Le concept de décroissance dénonce ces crises écologiques, sociales, économiques et démocratiques que nous vivons actuellement tout en étant porteur d’un projet de société solidaire et démocratique. Les auteurEs d’Objecteurs de croissance dressent un état des lieux du concept de décroissance afin de « décoloniser les imaginaires ». Chaque auteurE s’attaque, dans son domaine, à déconstruire les mythes tenaces de la croissance et propose une voie alternative via le concept de décroissance : rompre avec le consensuel mais peu efficace concept de développement durable, tordre le cou à la théorie économique de la rareté, établir une continuité avec la simplicité volontaire. À ces thèmes s’ajoutent des questions plus pragmatiques telles que comment appliquer l’idée de décroissance à l’agriculture, la santé, la représentation politique ?

Autant de sujets abordés dans ce petit essai qui, en, questionne en profondeur la validité de la croissance économique et nous offre de véritables pistes de réflexions pour construire une société viable et conviviale.

Sous la direction de Serge Mongeau, auteur de plus de 25 livres, dont La simplicité volontaire, plus que jamais..., Moi, ma santé, L’écosophie ou la sagesse de la nature (Écosociété). Avec Yves-Marie Abraham, professeur à HEC Montréal ; Jean-Claude Besson-Girard, directeur d’Entropia, Revue d’étude théorique et politique de la décroissance et auteur de Decrescendo cantabile, petit manuel pour une décroissance harmonique (Parangon) ; Jean-Marc Fontan, chercheur en économie sociale ; Anna Kruzynski, militante féministe et libertaire, professeure à l’École des affaires publiques et communautaires de l’Université Concordia ; Lucie Sauvé est titulaire de la Chaire de recherche du Canada en éducation relative à l’environnement de l’UQAM et co-auteure de Porcheries ! (Écosociété) ; Marcel Sévigny, libertaire, écologiste et auteur de Trente ans de politique municipale (Écosociété) ; Marco Silvestro, sociologue, et membre du Collectif d’étude sur les pratiques solidaire, a participé à la rédaction de La consommation responsable. Entre bonne conscience individuelle et transformations collectives (Écosociété) ; et Daniela Stan, membre du Réseau québécois pour la simplicité volontaire.

TABLE DES MATIÈRES

AVANT-PROPOS
Par Serge Mongeau

INTRODUCTION La décroissance est l’issue du labyrinthe
Jean-Claude Besson-Girard

PREMIÈRE PARTIE Déconstruire certains mythes tenaces

CHAPITRE PREMIER La dérive et l’impasse du développement durable
Lucie Sauvé

CHAPITRE II Le mythe fondateur de la rareté
Yves-Marie Abraham

DEUXIÈME PARTIE Vers une société conviviale

CHAPITRE III Décroissance et santé
Serge Mongeau

CHAPITRE IV L’agriculture, l’alimentation et l’idée de décroissance soutenable
Marco Silvestro

TROISIÈME PARTIE De l’individuel au collectif : stratégies de changement

CHAPITRE V La simplicité volontaire
Daniela Stan

CHAPITRE VI Sortir de la cage productiviste : faire la révolution en préfi-gurant des alternatives conviviales, autonomes et économes
Anna Kruzynski

CHAPITRE VII L’impasse du système de représentation politique est à l’image de celle du système économique
Marcel Sévigny

QUATRIÈME PARTIE Choisir pour le mieux

CHAPITRE VIII Croître ou décroître : pour un modèle de civilisations fondées sur la solidarité et l’écologisme
Jean-Marc Fontan

ANNEXES
I – Les auteurs et les organisateurs
II – Le Manifeste pour une décroissance conviviale

x 15,5 23 158 p. Ralentir. travailler moins. vivre mieux T Drake John D. décroissance, écologie 2002 28/03/02 9782921561600 Écosociété Politique et société -décroissance 16,00 € 16.00 épuisé
AA AA

Vous en avez assez de travailler douze heures par jour et voulez réduire votre train de vie ? Vous craignez les conséquences d’une telle décision ? Vous gagnez un bon salaire, mais vous vous demandez si le jeu en vaut la chandelle ? Vous aspirez à une vie plus satisfaisante ? Vous souhaitez consacrer plus de temps à votre vie personnelle et familiale mais ne savez pas trop comment y arriver ?

Ralentir vous aidera à sortir du tourbillon, à troquer votre vie trépidante contre un mode de vie moins exclusivement centré sur le travail et plus épanouissant. Certes, le travail peut être une expérience positive : il peut favoriser l’estime de soi, procurer un sentiment d’accomplissement et même contribuer à définir notre identité. Cependant, il en est du travail comme des autres aspects de la vie : dépendre d’une seule chose pour combler nos besoins psychologiques réduit les possibilités de trouver le contentement. Au contraire, le livre que vous tenez entre vos mains entend accroître ces possibilités.

Vous y apprendrez des façons de réduire votre train de vie tout en menant une belle vie, de convaincre vos employeurs que le changement que vous voulez effectuer peut s’avérer profitable pour l’entreprise, de surmonter les peurs qui risquent de vous tenailler au moment de prendre votre décision. Ralentir vous indiquera tout ce que vous devez savoir et faire pour trouver plus de temps libre, non seulement pour vous-même mais pour les personnes que vous aimez le plus au monde.

Downshifting (titre original de Ralentir) a également été traduit en suédois, en indonésien, en espagnol, en portugais et en coréen.

Auteur, psychologue et consultant de renom, John D. Drake a lui-même fait l’expérience du ralentissement. Après avoir fondé et dirigé pendant plusieurs années la plus importante firme de consultation en ressources humaines au monde, la Drake Beam Morin, il a décidé de tirer sa révérence et de vendre son entreprise, optant délibérément pour une vie plus simple et plus épanouissante. Il détient un doctorat en psychologie de l’université Case-Western Reserve, une maîtrise en psychologie de l’université Fordham et un baccalauréat en psychologie et en économie politique de l’université Rutgers.

x 15 24 150 p. Si les vrais coûts m’étaient comptés T Michaud-Lalanne Hortense décroissance 2005 24/02/05 9782921561013 Écosociété Politique et société -décroissance 14,30 € 14.30 épuisé
AA AA

Notre civilisation est malade d’avoir glissé sur une pente irrésistible : besoin - désir - succès - excès. Prochaine étape ? Correctifs. Des correctifs qui pourraient être pires que le mal, si nous continuons d’ignorer les impacts polluants de nos choix. Ce livre veut justement nous convaincre d’adopter un autre modèle. Sur un ton humoristique, l’auteure nous montre le lien existant entre l’énergie consommée et les problèmes qui menacent l’environnement.

Ce livre, très bien documenté et écrit dans un style accessible, permet de réaliser à quel point l’énergie est un secteur économique important dans notre société de gaspillage. L’enjeu

Ingénieure depuis 1968, H. Michaud-Lalanne milite depuis plus de vingt ans dans divers mouvements de sauvegarde de l’environnement.

x 11 18,5 272 p. La simplicité volontaire
plus que jamais...
T
Mongeau Serge essai décroissance, société 1998 01/01/98 9782921561396 Écosociété Politique et société -décroissance 18,60 € 18.60 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Véritable réflexion sur notre rapport à la consommation et sur notre pouvoir d’organiser notre vie autrement, Serge Mongeau questionne ici la société de consommation ; « cage dorée », elle s’avère une source de multiples aliénations et conséquences : les individus existent par ce qu’ils possèdent et non plus par ce qu’ils sont, pendant que la frénésie consommatrice continue à menacer notre environnement.

L’auteur prône une philosophie de vie recentrée sur les besoins essentiels, les plaisirs simples, l’engagement dans sa communauté — des comportements à la base de l’épanouissement personnel et collectif. La simplicité volontaire s’est vendu à plus de 30 000 exemplaires, le concept fait désormais école et a depuis engendré un mouvement, le Réseau québécois pour la simplicité volontaire (RQSV).

« Pour ma part, il y a longtemps que j’ai découvert que "le système" — la société de consommation dans laquelle je vis — nous enferme, individuellement et collectivement, dans une cage qui nous laisse de moins en moins de choix véritables et de vraie liberté. Que les barreaux de la cage soient dorés ne change rien à la réalité profonde de l’aliénation de ses prisonniers. » (Extrait)

Serge Mongeau a étudié la médecine, l’organisation communautaire et les sciences politiques. Auteur de plus de 25 livres, c’est un militant bien connu des milieux pacificistes et écologistes. Il partage aujourd’hui son temps entre l’écriture et l’édition, le jardinage, le sport et l’engagement social.

x 15,5 23 237 p. La voie de la simplicité T Burch Mark A. essai décroissance, philosophie 2003 22/07/03 9782921561846 Écosociété Politique et société -décroissance 18,60 € 18.60 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Depuis un certain temps, on assiste à l’éveil grandissant de la population quant aux effets pervers du surtravail et de la surconsommation. Pour contrer ces phénomènes, il n’y a pas mille solutions : aussi, les gens sont-ils de plus en plus nombreux à s’engager dans une démarche de simplicité volontaire. La voie de la simplicité s’inscrit dans ce vaste mouvement de société.

Comme l’explique Mark A. Burch, la simplicité volontaire n’est pas une fin, mais un moyen : un moyen pour ramener sa consommation à un niveau plus cohérent avec ses vraies valeurs, pour pouvoir choisir parmi ce qui est offert, dans le sens d’un épanouissement véritable. Un être humain est plus qu’un corps à rassasier et la simplification de sa vie lui permet d’explorer le mystère de sa nature profonde. Dans le tumulte incessant de la société de consommation, les gens sont emportés dans un tourbillon d’obligations, d’influences et de compétition qui accaparent tout leur temps. Or, on a besoin de temps pour se pencher sur les vraies questions et pour donner un sens à sa vie.

Cet ouvrage renseignera les nombreuses personnes intriguées par la simplicité volontaire ; il aidera aussi celles qui ont déjà amorcé une démarche en ce sens à poursuivre leur réflexion et à approfondir leur choix. La simplicité volontaire permet de commencer à agir ici et maintenant, pour améliorer son propre sort, celui de la collectivité et celui de la planète tout entière ; c’est un moyen de reprendre en main le contrôle de sa vie et de retrouver son pouvoir devant ce que les dirigeants présentent comme un futur inévitable.

Mark A. Burch est professeur à l’Université de Winnipeg, au Manitoba. Il possède une longue expérience d’animateur d’ateliers sur la simplicité volontaire, qu’il applique depuis longtemps dans sa vie personnelle.

x 23,5 17 80 p. Vins apéritifs maison T James Chantal et Delarozière Marie-Françoise décroissance 2002 01/11/02 9782744903632 Edisud Pratique -cuisine 11,00 € 11.00 épuisé
AA AA
Les Liqueurs du placard deviennent les points de suspension d’une soirée amicale et chaleureuse. À vous de puiser et de choisir parmi les nombreuses recettes : elles sont simples à élaborer, faciles à réaliser, à partir d’ingrédients naturels que vous trouverez sans problème au gré de vos cueillettes, de vos récoltes ou de votre marché. Les auteurs abondent en conseils, astuces et anecdotes pour vous permettre de préparer vos propres créations aromatiques…
x 26 21 67 p. Les pieds sur Terre
les aventures de Timéo dans un monde qui marche sur la tête
T
Sabatier-Maccagno Karine jeunesse décroissance 2007 01/10/07 9782952314831 Elka »» Jeunesse -nature 14,50 € 14.50 épuisé
AA AA

Pourquoi ce livre à destination des enfants ?

Parce que le monde dans lequel nous vivons ne nous semble pas suffisamment juste pour nous y complaire.

Parce que nous avons pleinement conscience des enjeux économiques, humains et écologiques qui se jouent aujourd’hui.

Parce que nous sommes convaincus que les enfants, héritiers de ce monde et de cette Terre, seront peut-être les derniers en mesure de redresser la barre.

Quelle est son ambition ?

Elargir le champs de vision des enfants, leur donner à voir d’autres pays, d’autres cultures, d’autres réalités…

Les mettre en contact avec des valeurs solidaires, humanistes et citoyennes

Leur donner des outils de réflexion maintenant et pour leur future vie d’adulte

Leur faire vivre des aventures passionnantes, riches d’enseignement et fortes en émotion

"Amenons nos enfants à devenir des citoyens du monde"

x 14,5 19 229 p. La décroissance : rejet ou projets ? T Durand Frédéric essai décroissance 2008 17/03/08 9782729837440 Ellipses Politique et société -décroissance 14,70 € 14.70 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis la Révolution industrielle, les changements techniques ont géné-ralement permis de rebondir après les crises économiques ou environ-nementales. Cependant, un nombre croissant de chercheurs s’interroge sur les grandes orientations des sociétés contemporaines. À l’instar du sociologue Edgar Morin, on peut se demander : Le monde va t-il imperturbablement vers le développement et le progrès, à travers seulement soubresauts temporaires et crises locales, ou bien les idées de progrès ou de développement nous ont-elles égarés, et nous conduisent-elles aux désastres ? Cette question fondamentale a amené l’émergence du courant de pensée de la décroissance. Présenté par certains comme un « retour à la bougie », il ne peut pourtant qu’interpeller dans un contexte de réchauffement climatique, de déstructuration des pays dits « en développement », de mondialisation et de raréfaction du pétrole.
x 14 20 276 p. Eloge de la simplicité volontaire T Martin Hervé-René essai décroissance 2007 01/03/07 9782081200692 Flammarion »» Politique et société -décroissance 18,30 € 18.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
« Les notions d’évolution et de progrès sont éminemment subjectives, voire anecdotiques, comparées à l’urgence de la seule question qui vaille : Que m’est-il permis de faire sur un territoire donné où j’espère pouvoir vivre durablement ? Ne pas le détruire, ne pas le souiller inutilement, cueillir les fruits nécessaires à ma subsistance sans mettre en péril la vie de l’arbre qui les porte. »
x 13,5 20 163 p. Décroissance ou barbarie T Ariès Paul essai décroissance 2004 01/10/04 9782914475761 Golias Politique et société -décroissance 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Dans cet ouvrage, Paul ARIES montre en quoi notre civilisation succombe aujourd’hui à plusieurs aires : un effondrement environnemental, social, politique, humain et symbolique.

La seule alternance crédible passe par l’acceptation des limites physiques de la Terre, mais aussi de nos propres limites humaines.

Il faut en finir avec le culte de la toute-puissance ou de la vitesse. Les chemins de la décroissance sont nombreux : simplicité volontaire, relocalisation généralisée, réapprentissage de la gratuité, de la nature, réinvestissment de nos corps, de l’espace, du temps, etc.

La décroissance est au-delà de l’urgence environnementale un combat pour d’autres valeurs. La décroissance est une nouvelle pensée politique qui bouscule le paysage idéologique actuel.

20% des humains consomment 80% des ressources et il faudrait quatre « Terres » si nous devions tous vivre selon le modèle de consommation occidentale. La question du partage devient donc essentielle. Il ne suffira pas cependant de partager autrement le même gâteau. Il faudra aussi changer de recette...

x 11,5 21 96 p. Petit manuel anti McDo à l’usage des petits et des grands T Ariès Paul pamphlet décroissance 1999 01/01/99 9782911453540 Golias Politique et société -consommation 7,32 € 7.32 épuisé
AA AA
McDo poursuit sa conquête du monde village après village, maison après maison. Une parie de l’Europe commence à résister face à ces « extra-terrestres » de la table. Contre la « mal-bouffe » et la pensée unique dont McDo est une illustration frappante, un petit manuel qui s’adresse aux parents autant qu’aux enfants, cible privilégiée des « McDollars ».
x 13 20 126 p. Pour une politique de la décroissance T Ariès Paul essai décroissance 2007 01/10/07 9782354720063 Golias Politique et société -décroissance 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

Est-il aujourd’hui un seul homme politique qui ne voit dans la croissance économique un objectif politique à part entière, un seul candidat qui ne l’intègre dans son programme de campagne ? Rares sont ceux qui osent en douter, de peur peut-être de s’attirer le courroux de cette divine croissance, ou simplement de susciter l’incompréhension d’électeurs bercés par la ronronnante litanie qui en vante sans cesse les bienfaits.

Certains osent toutefois le blasphème, questionnant, critiquant, réfutant même l’idée insensée d’une croissance infinie. Cet ouvrage rassemble les contributions de ces militants politiques, chercheurs et intellectuels de gauche qui ne se satisfont pas du développement économique actuel, et en formulent une critique radicale. Il est frappant de voir ce foisonnement de courants critiques à l’égard de la croissance, même si l’on peut regretter que cette critique ne soit le fait que de partis groupusculaires, ou de courants minoritaires au sein de partis de gouvernement.

De l’aile gauche du PS au PC en passant par les Verts, du jeune Parti pour la Décroissance aux Alternatifs Rouges et Verts, leurs propos se répondent, s’opposent et se complètent. A travers cette compilation de textes, ce tour d’horizon - qui ne prétend pas être exhaustif - de la critique de la croissance à gauche, transparaît la dynamique actuelle de critique de la croissance économique. Les lignes de fractures idéologiques ou stratégiques entre les différents courants en présence sont mises en lumières, leurs points de rapprochement aussi...

x 14 21 228 p. Du développement à la décroissance
de la nécessité de sortir de l’impasse suicidaire du capitalisme
T
Tertrais Jean-Pierre essai décroissance 2006 16/06/06 9782914980326 Libertaires Politique et société -décroissance 12,20 € 12.20 sur commande ?
AA AA

Ici et là on commence à s’inquiéter de l’épuisement des ressources, du réchauffement de la planète... à cent lieues de prendre la mesure de l’évènement qui nous menace : la destruction des conditions de vie sur terre.

En énonçant une série de faits qui ne laissent aucun doute sur la gravité de la situation, ce livre dénonce l’absurdité selon laquelle on pourrait croître indéfiniment et démontre que la décroissance, seule réponse crédible à la situation actuelle, ne pourra pas faire l’économie d’une rupture avec le capitalisme et d’un changement de civilisation.

Un tel livre, qui va à l’essentiel des choses ne manquera pas de susciter adhésion ou réprobation. Reste qu’avec le temps, personne n’échapera à ses conclusions.

x 14 21 176 p. Decrescendo cantabile : petit manuel pour une décroissance harmonique T Besson-Girard Jean-Claude essai décroissance 2005 22/09/05 9782841901470 Parangon Politique et société -décroissance 12,00 € 12.00 épuisé
AA AA

L’idée de décroissance fait peur. Il y a donc lieu de proposer une dimension désirable à sa nécessité, pressentie par une part grandissante de l’opinion, consciente de l’impossibilité à soutenir la chimère d’une croissance infinie sur une planète aux ressources limitées. Si le mot « civilisation » a pu offrir l’illusion d’une perspective d’humanisation de notre espèce, il n’est plus possible de l’employer pour nommer une opération dont l’objectif semble se confondre avec une déshumanisation générale. Vouloir abolir la décivilisation mercantile qui nous conduit à l’abîme demande d’en comprendre la généalogie, en renonçant à l’idée de progrès comme viatique d’une telle démarche. Décroître pour embellir est devenu l’impératif catégorique de la survie de l’espèce humaine, croître et enlaidir étant désormais synonymes de sa disparition annoncée.

Jean-Claude Besson-Girard est peintre. Il a théorisé et pratiqué la décroissance en animant une communauté paysanne dans les années soixante-dix. Ce livre fait le point actuel de son combat pour la décroissance.

x 11 21 160 p. La décroissance pour tous T Ridoux Nicolas essai décroissance 2006 21/09/06 9782841901555 Parangon Politique et société -décroissance 12,00 € 12.00 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Si ce livre vous permet de découvrir « tout ce que vous voulez savoir sur la décroissance sans jamais avoir osé le demander », vous n’en ressortirez pas indemne d’une profonde transformation de votre vision du monde. Et s’il ne vous apprend que peu par rapport à ce que vous savez déjà, il vous sera d’une grande utilité pédagogique pour convaincre votre entourage, vos amis et les cercles militants que vous fréquentez.

Que demander de plus à un petit ouvrage « simple et accessible », comme nous l’a modestement présenté son auteur ?

Mérite pédagogique, disions-nous, qui balaie méthodiquement, et avec l’air de ne pas y toucher, tous les champs de connaissances et de pratiques : matérielles, psychologiques, sociales, économiques, techniques, poétiques et politiques, en allant du pourquoi au comment, de l’état des lieux, des causes de cet état à l’exploration de pistes concrètes pour en sortir et pour s’en sortir. Sortir et s’en sortir de quoi ? Vous le saurez après avoir refermé ce livre.

x 14 21 224 p. Objectif décroissance
vers une société harmonieuse
T
Bernard Michel essai décroissance 2003 01/09/03 9782841901210 Parangon Politique et société -décroissance 13,00 € 13.00 épuisé
AA AA

La crise écologique est avant tout le révélateur de l’impasse politique, culturelle, philosophique et spirituelle dans laquelle s’enfonce notre civilisation. La guerre que livrent nos sociétés « modernes » à la Terre est le reflet de la guerre que livre l’humain des pays riches à sa conscience. Conditionné par l’idéologie de consommation, prisonnier d’une foi aveugle en la science, notre monde cherche une réponse qui ne contrarierait pas son désir exponentiel d’objets et de services, tout en ayant bonne conscience. Le concept éthique de « développement durable » a répondu à point à cette attente. Ce terme doit désormais rejoindre sa place, c’est-à-dire le rayon des tartes à la crème. Chaque fois que nous apportons une réponse inadaptée à un problème, nous l’amplifions globalement, même si nous avons l’illusion de le soulager sur l’instant. Si les solutions techniques sont importantes, notre devoir est de les conditionner à nos choix démocratiques. La décroissance soutenable et conviviale ne permet pas de tricher. Elle nous impose de regarder la réalité en face, et d’exister dans toutes nos dimensions pour avoir la capacité d’affronter le réel et de traiter les problèmes. Face aux discours mortifères de marchandisation du monde, de bestialisation de nos existences et de soumission aux idéologies dominantes, notre planète nous renvoie continuellement à une réflexion sur notre condition humaine.

Paul Ariès • Michel Bernard • Mauro Bonaïuti • Marie-Andrée Brémond • Denis Cheynet • Vincent Cheynet • Bruno Clémentin • Georges Didier • Fabrice Flipo • Bernard Ginisty • Jacques Grinevald • Willem Hoogendijk • Serge Latouche • Philippe Lempp • Michel Lulek • Serge Mongeau • Helena Norberg-Hodge • Madeleine Nutchey • Michel Ots • Sylviane Poulenard • Pierre Rabhi • Sabine Rabourdin • François de Ravignan • François Schneider • François Terris •


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |