utopie - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Occasions | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 68 documents sur le thème : utopie


Les dernières arrivées à Plume(s) sur le thème utopie


68 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20 | 40 | 60

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 17 23,5 142 p. Vivre ensemble autrement
Ecovillages, écoquartiers, habitat groupé
T
Erm (d’) Pascale et Lazic Patrick doc habitat, utopie 2009 08/10/09 9782841384082 Ulmer Les nouvelles utopies Politique et société -alternatives 25,20 € 25.20 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

Restaurer pierre par pierre un village médiéval et vivre dans un site grandiose toute l’année, retaper à plusieurs familles un ancien pensionnat et bénéficier en pleine ville d’un immense jardin pour les enfants, habiter dans l’un des premiers éco-quartiers d’Europe où toutes les générations se côtoient et où les enfants jouent dans la rue sans craindre les voitures, investir une friche industrielle pour en faire un " village heureux " de roulottes, cabanes et tipis : un peu partout en France et en Europe, au plus profond de la nature ou en plein coeur des villes, de nouvelles façons de vivre, plus solidaires, mais aussi plus respectueuses des individus et de l’environnement, se réinventent.

Partage, entraide, liens intergénérationnels, ou autonomie énergétique y sont vécus au quotidien. Des expériences qui font bien souvent rêver ! Mais comment y sont-ils parvenus ? De quoi est fait exactement leur quotidien ? Quelles valeurs les soudent et dans quelle mesure leurs expériences sont-elles transposables ? C’est ce que les auteurs nous font découvrir au coeur de six lieux magnifiques, très représentatifs de la diversité de ces nouveaux modes de vie, en France, en Italie, en Belgique et en Allemagne.

x 16 24 288 p. Penser avec la science fiction
Archéologie du futur tome 2
T
Jameson Fredric essai philosophie, utopie 2008 30/09/08 9782353410354 Max Milo Politique et société -philosophie 25,25 € 25.25 présent à Plume(s)
AA AA

Fredric Jameson, le marxiste américain le plus renommé, auteur d’un essai devenu classique sur le Postmodernisme, a enfin été traduit en France. L’essai Archéologies du futur se situe à l’intersection de la philosophie et de la politique. Son originalité est de traiter un thème qui revient en force chez tous les partis de gauche, l’utopie1, en prenant au sérieux les visions des grands auteurs de la science-fiction des dernières décennies.

Ce volume 2, Penser avec la science-fiction, réunit des articles majeurs construits à partir des auteurs suivants : Philip K Dick, Van Vogt, Brian Aldiss, Ursula Le Guin, Vonda McIntyre, Theodore Sturgeon, Kim Stanley Robinson ou encore William Gibson. Pour Jameson, c’est dans son caractère conventionnel et inauthentique, dans sa stéréotypie formelle que la SF tient un avantage essentiel sur la grande littérature moderniste, moins capable de montrer la dépersonnalisation rampante qui emprisonne l’individu contemporain « comme un oiseau dans une toile d’araignée ». La nature et la fonction politique du genre utopique ont pour vocation profonde « de faire percevoir, sur un mode local et détermine, notre incapacité constitutionnelle à imaginer l’Utopie ». La SF est pour Jameson un « sous-genre », une forme de la culture de masse « qui possède sa propre histoire formelle » mais qu’on ne peut dissocier de la grande littérature moderniste en ce qu’elle lui est complémentaire. Cette forme spécifique aux grands romans d’anticipation (univers, personnages, intrigue) est donc étudiée et décryptée pour être placée dans une réflexion dense et brillante sur le discours utopique afin de saisir in fine son émergence comme événement formel et historique.

x 11 17 L’économie sociale
Utopies, pratiques, principes
T
Draperi Jean-François essai économie, société, travail, alternatives, coopératives, utopie 2007 31/05/07 9782952385497 Presses de l’Economie sociale Politique et société -alternatives 5,00 € 5.00 actuellement indisponible
AA AA

L’économie sociale est à la croisée des chemins. Elle poursuit son projet de définition d’une économie originale à travers une histoire presque bicentenaire. Au cours de cette histoire, elle a successivement rêvé d’une communauté alternative, puis d’une république coopérative et enfin d’un développement intégré à l’échelle des territoires. Régulièrement mise en danger par l’économie capitaliste, par l’Etat mais aussi par ses propres insuffisances, elle a dû s’organiser, édifier des principes de référence, susciter l’élaboration d’un droit définissant ses règles de conduite. Face à une idéologie ultra-libérale envahissante, l’économie sociale propose un ensemble coordonné de valeurs et d’actions qui permet de penser différemment le rapport entre l’économie et la personne humaine. Saura-t-elle trouver les forces de résister à la marchandisation croissante de la vie ?

Ce livre revient sur cette histoire en présentant une démarche originale : l’économie sociale résulte de la coordination entre un mouvement de pensée — changer la vie économique et sociale par des moyens non-violents — et un mouvement de pratiques — créer des entreprises au service des hommes. S’adressant aux militants de l’économie sociale et aux étudiants en sciences économiques et sociales, il approfondit la perspective ouverte dans le premier livre de cette collection paru sous le titre Rendre possible un autre monde.

x 11,5 21,5 164 p. Pyramiden - Portrait d’une utopie abandonnée T Flogstad Kjartan roman travail, urbanisme, utopie 2009 01/04/09 9782742782710 Actes Sud Littérature 18,30 € 18.30 manquant sans date
AA AA
Loin là-haut, à 10 degrés du pôle nord, sur l’archipel perdu du Svalbard (Spitzberg), territoire norvégien, les Russes exploitent depuis près d’un siècle quelques mines de charbon.
Autour de l’une de celles-ci, Pyramiden, fut construite une ville qui, dans les années 1990, comptait 2 500 habitants. En quelques semaines, ils abandonnèrent totalement les lieux. La ville subsiste, témoin d’une architecture idéale socialiste. Dans le palais de la culture, des photos montrent les dernières rencontres sportives et les spectacles scolaires comme s’ils dataient d’hier. Les livres sont sur les rayons de la bibliothèque, les jouets sur le parquet de la crèche, les animaux locaux empaillés attendent un improbable visiteur du musée.
A Pyramiden, le temps s’est arrêté. Outre une réflexion sociale, politique mais aussi littéraire sur cette belle ville fantôme perdue dans un bout du monde, et qu’il a visitée, Kjartan Flogstad analyse le projet culturel et social de Pyramiden en l’élargissant au thème de la mine, avec des références que l’auteur puise dans le folklore comme dans la littérature (Orwell, Kapuscinsky, Zola) ou la musique (Dylan, Lluis Lach, Woody Guthrie).
Centré sur la construction d’une utopie urbaine, son essai interroge un projet moderniste aussi bien que les valeurs idéales du travail, symbolisées par le mineur, archétype de l’ouvrier communiste victorieux face à l’avenir, mais aussi du travailleur productif en Occident dans les années 1950.
x 12 21 397 p. Utopies américaines T Creagh Ronald histoire, société américaine, utopie 2009 14/10/09 9782748901078 Agone International -Amériques 24,00 € 24.00 sur commande ?
AA AA

Du voyage du socialiste gallois Robert Owen en 1825 aux premières communautés fouriéristes, des mouvements contestataires des années 1960 à l’écologie et aux groupes punks ou lesbiens d’aujourd’hui, les États-Unis ont abrité nombre de communautés utopiques.

Souvent installés comme jadis les moines dans des paysages magnifiques et isolés, mais aussi dans l’hôtel d’un village de l’ancienne Réserve de l’Ouest ou exploitant une mine de charbon sur leur territoire, ces groupes mettent à l’épreuve une volonté de vivre en dehors de la logique de la société dominante. En revenant sur près de deux siècles d’expériences communautaires, ce livre lève non seulement le voile sur un phénomène méconnu et toujours actuel, mais le réinsère parmi les tentatives de lutte contre un système omnipotent, ouvrant une autre voie, originale et non exclusive, vers l’émancipation sociale.

x 10,9 18 207 p. Le hêtre et le bouleau
Essai sur la tristesse européenne suivi de L’utopie linguistique ou la pédagogie du vertige
T
Toledo (de) Camille essai Europe, utopie 2009 01/10/09 9782021010930 Seuil Littérature -poches 16,20 € 16.20 sur commande ?
AA AA
"Le bouleau, dans le temps littéraire et poétique de la révélation, fut l’arbre du drame, le témoin silencieux de l’extermination ; l’arbre du massacre en train d’avoir lieu.
La peau de son écorce en lambeaux est le visage d’un temps que nous n’avons pas connu, temps de l’anéantissement. Plus d’une moitié de siècle après, nous voilà désormais dans le présent du hêtre, arbre gagné par le h de la hantise. Mais quelle serait la voie de notre désenvoûtement ? Comment quitter le XXe siècle ? "
C. de T.
x 11 18 470 p. Ile T Huxley Aldous roman utopie 2010 04/03/10 9782266202893 Pocket Pocket Littérature 7,95 € 7.95 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Bienvenue à Pala, une île où l’Orient et l’Occident s’embrassent, où tout est pour le mieux dans le plus juste, le plus sage, le plus pacifique environnement qui soit.

Utopie ? Soit. Mais pour Will Farnaby, journaliste et heureux naufragé, le rêve est bien réel. Communion des hommes et de la nature, paradis artificiels, méditation, sagesse, liberté, respect des ressources et des individus... On la disait imaginaire : Pala s’ouvre à lui, bien réelle. Hélas, la perfection n’est pas appelée à durer. Cette enclave idéale, ce système autonome ne tarde pas à attirer les plus funestes convoitises.

Le sultanat voisin - et, derrière lui, de féroces appétits internationaux - menace bientôt sa douce quiétude. A croire que ce que l’homme a fait de plus beau, l’homme peut le défaire. l’homme doit le défaire. Le meilleur des mondes, décidément, n’est pas pour demain...

x 30 20 210 p. XXI n° 16, automne 2011
Utopie, j’écris ton nom
T
magazine, mook utopie 2011 13/10/11 9782356380395 XXI éditions Revue XXI Divers -revues 15,50 € 15.50 sur commande ?
AA AA
x 14 21 255 p. Osons l’utopie !
le fol été des communautés
T
Dupont Christian essai alternatives, utopie 2011 16/05/11 9782919568079 Libertaires Politique et société -alternatives 15,30 € 15.30 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
En 1971, des centaines de communautés naquirent et s’implantèrent en Europe, dernière vague du mouvement hippy, né dans les années 1960 aux USA. Flower-power, « Faites l’amour, pas la guerre ! », c’était bon pour nos amis d’Outre-atlantique, mais ici, en France, nous n’avions pas digéré l’échec de 1968 et la reprise insolente de la réaction. Certains voulaient radicaliser la lutte (cf. les Brigades rouges, Action directe, la RAF de Baader-Meinhof), d’autres jugeaient l’affrontement suicidaire et préféraient le contournement : vivre tout de suite, en parallèle, ce que le pouvoir politique nous avait refusé. C’était la ligne non violente, majoritaire, du mouvement des communautés. Alors on se demande de quoi Pompidou et sa clique avaient peur ?
x 13,5 22 159 p. Vivre avec les animaux
Une utopie pour le XXIe siècle
T
Porcher Jocelyne essai animaux, utopie, sociologie 2011 09/06/11 9782707169006 la Découverte textes à l’appui Politique et société -philosophie 15,30 € 15.30 remplacé >>(2014)
AA AA

Dans notre monde radicalement artificialisé, seuls les animaux, en nous rappelant ce qu’a été la nature, nous permettront peut-être de nous souvenir de notre propre humanité.

Mais saurons-nous vivre avec eux ? Le voulons-nous encore ? Car l’abattage de masse des animaux, considérés comme simples éléments des " productions animales ", leur inflige une terreur et une souffrance insoutenables, tout en désespérant les éleveurs. Et l’élevage, après 10 000 ans d’existence, est aujourd’hui souvent décrit comme une nuisance, pour l’environnement comme pour notre santé. Une condamnation reposant sur une confusion entre " élevage " et " production animale ", dont il nous faut comprendre les enjeux.

Qu’est-ce que l’élevage ? Quelles différences entre " élevage " et " productions animales " ? Quelle est la place de la mort clans le travail avec les animaux ? Peut-on améliorer leur sort dans les systèmes industriels ? Faut-il " libérer les animaux " comme le proposent certains philosophes ? En répondant ici a ces questions, Jocelyne Porcher explique en quoi la capacité des hommes à coexister pacifiquement dépend de leur capacité à vivre en paix et dignement avec les animaux.

Et pourquoi, dès lors, sauver l’élevage en évitant son assujettissement au système d’exploitation et de mise à mort industrielle pourrait être une des plus belles utopies du XXIe siècle.

x 12,5 19 96 p. Partageons !
L’utopie ou la guerre
T
Paccalet Yves et Vanderpooten Gilles essai écologie, environnement, utopie, avenir 2011 08/09/11 9782815902519 l’Aube Monde en cours Politique et société 6,60 € 6.60 présent à Plume(s)
AA AA

"Nous, Homo sapiens, constituons un paradoxe génial et consternant.

Beau et laid. Séduisant et sinistre. Sublime et désastreux à la fois...". Qui l’emportera de notre génie créateur ou de notre aptitude à détruire ? L’utopie ou la guerre ? Le bonheur ne se cache certainement pas dans la religion de la "croissance" ou dans l’humiliation d’autrui.

Yves Paccalet nous appelle à en finir avec le politiquement correct, la surconsommation matérielle, l’avidité ou encore "le nucléaire qui nous illumine, nous contamine et nous domine".
Il nous invite, somme toute, à passer (enfin !) à l’acte. Un entretien vif et passionnant où se mêlent émerveillements et coups de gueule, pour instiller un peu de sagesse dans notre monde de brutes...

x 10,5 18,5 225 p. Made in Auroville, India T Patenaude Monique roman utopie 2010 28/02/10 9782890316706 Triptyque Littérature -poches 13,00 € 13.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
En 1968, Lysiane Delambre a dix-huit ans. Entre les massacres de la guerre du Vietnam, les paradis artificiels du LSD des hippies et la course à l’espace des Américains et des Russes, elle cherche un sens à sa vie. Dans un livre trouvé par hasard sur les étagères d’un restaurant de Montréal, elle lit : " Ou peut-être trouverons-nous, quand tout le reste aura échoué, cachée en nous, la clé du parfait changement. " Le livre est de Sri Aurobindo, révolutionnaire, poète et yogi indien, et la jeune femme n’a alors de cesse qu’elle n’ait trouvé " la clé ". Cette quête la conduit jusqu’en Inde, dans un désert de sable rouge où une poignée d’hommes et de femmes se sont réunis pour construire une ville internationale, expression vivante de l’unité humaine. C’est aux abords de ce désert rouge que commence Made in Auroville, India...
x 15 22,5 222 p. Décroissance et utopie
 T4
T
essai décroissance, utopie 2008 20/03/08 9782841901807 Parangon Revue Entropia Politique et société 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Rouvrir le dossier de l’utopie dans la revue d’étude théorique et politique de la décroissance était à la fois inévitable et risqué. Inévitable, tant le mot d’utopie est celui qui saute à l’esprit quand on parle de décroissance face à une opinion publique droguée par la croissance économique à tout prix. Risqué, car l’appréciation commune vis-à-vis de tout ce qui pourrait, de près ou de loin, s’apparenter aux « utopies assassines » du siècle précédent est une aversion plus que justifiée.

Peut-il y avoir de pensée libre sans risques ? L’utopie, il y a tant d’interprétations possibles de son sens et de sa fonction. Les auteurs des textes rassemblés ici ne cachent pas les ambiguïtés et les oppositions de conceptions que ce seul mot leur inspire.

Pour ceux qui l’assimilent au rêve et au projet social et politique d’émancipation humaine, l’utopie est un horizon qui s’éloigne quand on l’approche, mais qui sert à avancer, pour peu que l’on se garde des tentations totalitaires dont elle pourrait accoucher. Pour certains, ces attirances désastreuses sont inévitables et l’idée de décroissance doit abandonner l’horizon utopique pour investir le réel en acceptant les limites humaines, d’autant plus que ce tropisme ne serait pas partagé par toutes les sociétés et correspondrait à une occidentalisation du monde à l’œuvre depuis l’invention du monothéisme… Pour d’autres enfin, s’il est encore loisible de stimuler son imaginaire chez Thomas More, Rabelais, Fourier ou d’autres encore, l’impérieux défi de notre temps est ailleurs. Face à l’inimaginable pressenti dans ce qui s’annonce pour la planète et ses habitants, n’est-il pas de refuser, d’abord, toute fatalité, puis d’être attentif, sinon de participer, aux frémissements perceptibles d’un retournement possible de perspective théorique et politique dont l’imaginaire de la décroissance serait porteur désormais ? Refuser la vie mutilée, l’injustice grandissante et le désert qui croît, n’est pas une utopie.

SOMMAIRE

Ambiguïtés de l’utopie

Filiations et refus
Thomas More, ou le pas de côté, Christophe Boureux
Du labyrinthe au paradis, ou la tentation utopiste, Jean-Claude Besson-Girard
Le non-lieu de l’utopie, Michael Singleton
Pour en finir avec l’utopie, Jean-Paul Besset

Ambiguïtés de l’utopie bien tempérée
Un héritage paradoxal, Michel Dias
Pour un bon usage du monde utopique, François Brune
Walter Benjamin : la sommation utopique au présent, Marc Berdet
Le désir compossible, Angélique del Rey et Miguel Benasayag
La décroissance, une utopie sans danger ?, Alexandre Genko

Rétrovisions, anticipations
Modéliser le monde, prévoir le futur, Christian Araud
Fourier, l’expérimentation sociale et la décroissance, Chantal Guillaume
La démocratie, utopie de l’Occident ?, Geneviève Decrop

Espoirs et limites de l’utopie au présent
Une utopie fraternelle au présent, Martine Auzou
Pour une relocalisation de l’utopie, Serge Latouche
De l’incontournable éco-socialisme du XXIe siècle, Yannick-Hélène de la Fuente et Claude Llena
Cri d’avenir dans le désert croissant, Adrien Royo

Hors champ
André, mon maître, François Gollain

Débat
Commission Attali/Grenelle de l’environnement

x 11 18 252 p. L’utopie T Rouvillois Frédéric essai utopie 2013 03/01/13 9782081293977 Flammarion »» Gf Corpus Politique et société 7,90 € 7.90 sur commande ?
AA AA
Préface de Michel Camdessus. Ouvrage coordonné par le professeur Rouvillois, professeur agrégé de droit public à l’université Paris V, spécialiste de droit constitutionnel, d’histoire des idées et de théorie de l’État, ancien conseiller de la Fondation pour l’innovation politique.
x 12 20 245 p. Al Andalus 711-2011 ; vestiges d’une utopie ? T Kacem Abdelaziz histoire Espagne, utopie, Andalousie 2013 21/02/13 9782360130979 Riveneuve Politique et société -histoire 15,00 € 15.00 actuellement indisponible
AA AA

« Al-Andalus » - éternelle expression de la nostalgie d’un âge d’or andalou chez les Maghrébins et les amoureux de la civilisation arabo-musulmane - aurait pu fêter son 1300e anniversaire en 2011. C’est dans ce voyage au travers de l’histoire autant que de la géographie euro-méditerranéenne que l’auteur entend entraîner son lecteur sur le tempo d’un « que reste-t-il de nos amours ». Que reste-t-il aujourd’hui de cette civilisation musulmane et européenne à la fois qui a rayonné au Xe siècle jusqu’à placer Cordoue – la capitale du califat ommeyyade – comme la plus grande ville d’Europe ?

Essor scientifique ; coexistence des juifs, des chrétiens - les Mozarabes - et des musulmans, eux-mêmes en majorité des convertis à côté des Berbères et des Arabes ; civilisation raffinée qui attirait les beaux esprits d’Orient et d’Occident ; croissance économique d’une région tirée par ses villes mythiques comme Séville, Grenade, Cordoue ou Almeria dont l’effondrement devant les royaumes de Castille en 1492 n’en fera pas moins la future base de l’expansion espagnole en Amérique. Si l’expulsion des juifs et des musulmans fait comme un écho à la sortie forcée du Paradis, il demeure toutefois, treize siècles après, au nord comme au sud de la Méditerranée, de nombreux vestiges de cette utopie. Une utopie qu’il est sans doute urgent de partager, à l’heure des révolutions arabes incertaines et des crises européennes où la civilisation et le vivre-ensemble sont soumis à rude épreuve.

x 12,5 19 387 p. Les sentiers de l’utopie
poche
T
Jordan John et Fremeaux Isabelle essai utopie 2012 15/11/12 9782707152183 la Découverte Essais, numéro 378 Politique et société 13,50 € 13.50 présent à Plume(s)
AA AA

Pendant près d’un an, Isabelle Fremeaux et John Jordan sont partis sur les routes européennes, à la rencontre de celles et ceux qui ont choisi, ici et maintenant, de vivre autrement. Ils ont partagé d’autres manières d’aimer et de manger, de produire et d’échanger, de décider des choses ensemble et de se rebeller.
Depuis un « Camp Climat » installé illégalement aux abords de l’aéroport d’Heathrow jusqu’à un hameau squatté par des punks cévenols, en passant par une école anarchiste gérée par ses propres élèves, une communauté agricole anglaise à très faible impact écologique, des usines occupées en Serbie, un collectif pratiquant l’amour libre dans une ancienne base de la Stasi ou une ferme ayant aboli la propriété privée, ils ont découvert des Utopies bien vivantes dans ces interstices invisibles du système.
De cette expérience a émergé Les Sentiers de l’Utopie, un livre-film à la fois récit de voyage et documentaire fictionnel, proposant un périple réel et imaginaire pour explorer différentes formes de vie postcapitalistes.
Le texte est un récit captivant, qui raconte la vie de chaque communauté, ses pratiques et ses histoires.
Le film, un docu-fiction tourné pendant le voyage, se présente comme un road-movie poétique situé dans l’avenir. Les personnages et les lieux circulent du livre au film et, pas à pas, laissent deviner, dans les brèches du présent, les scintillements d’un autre avenir possible.

Le format initial [2]offrait un DVD intégré dans la couverture du livre. Avec cette version poche, nous vous proposons de visionner le film en ligne grâce au flashcode imprimé en couverture.

John Jordan est un artiste-activiste, cofondateur de Reclaim the Streets et de l’Armée des clowns. Il a été un des caméramans du film de Naomi Klein, The Take, et a notamment codirigé le livre We Are Everywhere. The Irresistible Rise of Global Anti-Capitalism (Verso, 2004). Isabelle Frémeaux a été maître de conférences en « Media & Cultural Studies » au Birkbeck College de Londres pendant dix ans avant de fuir l’Université. Elle poursuit néanmoins sa recherche-action explorant l’éducation populaire et les formes créatives de résistance. Ensemble, ils ont fondé le collectif The Laboratory of Insurrectionary Imagination et décidé de changer de vie à la suite de leur périple pour lancer une expérience utopiste collective dans le Sud-Bretagne : la r.O.n.c.e (Résister. Organiser. Nourrir. Créer. Exister).
www.utopias.eu

x 10 18 384 p. L’utopie T More Thomas essai politique, utopie 2012 21/06/12 9782070439751 Gallimard »» Folio Classique Littérature -poches 6,60 € 6.60 sur commande ?
AA AA
Publiée en 1516, L’Utopie est un traité sur la meilleure forme de constitution politique, déguisé en une fiction : un récit de voyage vers l’île d’Utopie, inspiré de la récente découverte du Nouveau Monde. Dans cet éloge crypté et paradoxal de l’humanisme, sur le modèle de La République de Platon, Thomas More nous invite à regarder l’Ancien Monde d’un œil neuf, depuis l’île d’Utopie : lieu imaginaire d’une réconciliation des contraires - la nature et la raison, la sauvagerie et l’artifice -, l’Utopie est un modèle de bonheur, de sagesse et de justice sociale dont pourraient s’inspirer les Européens. Ce texte ésotérique, dont le sens est partout caché - le récit de voyage déguise un traité politique, la carte de l’île d’Utopie dissimule une vanité -, est une critique radicale de la société qui témoigne d’un réalisme politique.
x 14 20 163 p. Révoltes et utopies
Militantisme et contre-culture dans l’Amérique des années ’60
T
Chastagner Claude essai culture, société américaine, utopie 2011 25/10/11 9782130591177 PUF Grands Penseurs Politique et société 19,00 € 19.00 manquant sans date
AA AA
Les révoltes politiques et les expérimentations culturelles d’une minorité de jeunes femmes et hommes constituent la trace la plus vivante des années soixante aux États-Unis. Certains se sont engagés dans une lutte radicale pour changer la société et faire advenir une Amérique plus démocratique, pour que soit reconnue leur liberté de parole et d’action, que soit mis un terme à la guerre au Viêt Nam et que soient garantis les droits des femmes et des différentes minorités ethniques ou sexuelles. D’autres, parfois les mêmes, ont choisi de changer d’abord l’individu et ont développé une contre-culture explorant les possibilités offertes par l’art et la culture populaire, la religion ou la drogue. Les acteurs de cette génération sont à l’origine des idées, des mots, des sons et des images qui symbolisent aujourd’hui encore la décennie la plus tumultueuse et la plus controversée du siècle précédent.
x 14 21 130 p. Face à la normalisation, l’utopie
n°23
T
essai utopie 2012 07/09/12 9782296575851 Téraèdre Revue Cultures Et Sociétés Politique et société 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

SOMMAIRE
ÉDITORIAL « Utopie et Créativité », Thierry Goguel d’Allondans
SI TU T’IMAGINES… « D’un Principe d’Innocentation, essai psychanalytique. Affaire Sofitel Carlton : (DSK) – Assomption de l’Innocence », Roger Dadoun
ENTRETIEN AVEC… Philippe Jaury
CHRONIQUE « La marche comme utopie », David Le Breton
COUP DE GUEULE « Destruction de l’Éducation nationale : responsables et exécutants, comment vous sentez-vous ? », Raymond Bénévent.
DOSSIER : Face à la normalisation, l’utopie sous la direction de Renaud Tschudy [4].

  • « Dés-Ouverture(s) », Signé X ;)Abusé Z ;)
  • « Équipe d’auteurs »
  • « Passage, diversité, collectif… »,Thierry Goguel d’Allondans
  • « Corde Raide », Frac-Ah !
  • « Aux auges les gorets ! », Consomm’actrice boulimique et XXY
  • « Circuit-court pour une indépendance culturelle », Karl Ferdinand
  • « Le Logiciel Libre, une utopie ? », BéTé
  • « Pour un monde sans domination linguistique et culturelle : Egalrajta kaj emancipa lingvo », Kverko
  • « Une des visions possible du voyage, hors des sentiers bétonnés », Sylvestre Ganter
  • Ré-ouvertures Signé X ;)Abusé Z ;)

HORS CHAMPS « Au-delà des dichotomies de genre. Ados italiens, corps et sexualité », Alessandro Porrovecchio.
INITIATIQUES « Cultures politiques et actes graphiques sur les murs de Montevideo », Ariela Epstein
(RE)DÉCOUVRIR… Armand Robin (2).
LU et VU
ASSOCIATION DES AMIS DE CULTURES et SOCIÉTÉS

x 14 21 192 p. Christiania ou les enfants de l’utopie T Champalle Laurène doc utopie, Danemark 2011 23/09/11 9782916355603 Intervalles Politique et société 18,30 € 18.30 sur commande ?
AA AA

Christiania a été fondée en 1971 au cœur de Copenhague sur une friche militaire de 34 hectares. Héritage du mouvement peace and love, la " ville libre " autoproclamée reste de nos jours un quartier mythique où flotte un drôle de drapeau et un parfum de liberté. Si aujourd’hui l’on ne s’y promène plus nu avec des fleurs dans les cheveux, Christiania demeure un immense squat urbain où près de mille personnes, dont deux cents enfants, expérimentent l’autogestion et la démocratie directe, et où le haschich et le cannabis sont en vente libre.

Qu’est-ce que Christiania ? Dix-sept Christianites ont ouvert leur porte et accepté de raconter leur quotidien à Laurène Champalle. Christiania est la plus grande expérience de vie alternative au cœur d’une capitale européenne. Christiania est aussi un espoir : l’espoir qu’un autre mode de vie urbain est possible au XXIe siècle. Christiania est un chantier, une expérience en cours, un lieu unique au monde où rien n’est figé, où tout reste à inventer.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |