urbanisme - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
  rayons :  BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

ca 36 documents sur le thème : urbanisme



36 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme
0 | 20

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11,5 21,5 164 p. Pyramiden - Portrait d’une utopie abandonnée T Flogstad Kjartan roman travail, urbanisme, utopie 2009 01/04/09 9782742782710 Actes Sud Littérature 18,30 € 18.30 manquant sans date
AA AA
Loin là-haut, à 10 degrés du pôle nord, sur l’archipel perdu du Svalbard (Spitzberg), territoire norvégien, les Russes exploitent depuis près d’un siècle quelques mines de charbon.
Autour de l’une de celles-ci, Pyramiden, fut construite une ville qui, dans les années 1990, comptait 2 500 habitants. En quelques semaines, ils abandonnèrent totalement les lieux. La ville subsiste, témoin d’une architecture idéale socialiste. Dans le palais de la culture, des photos montrent les dernières rencontres sportives et les spectacles scolaires comme s’ils dataient d’hier. Les livres sont sur les rayons de la bibliothèque, les jouets sur le parquet de la crèche, les animaux locaux empaillés attendent un improbable visiteur du musée.
A Pyramiden, le temps s’est arrêté. Outre une réflexion sociale, politique mais aussi littéraire sur cette belle ville fantôme perdue dans un bout du monde, et qu’il a visitée, Kjartan Flogstad analyse le projet culturel et social de Pyramiden en l’élargissant au thème de la mine, avec des références que l’auteur puise dans le folklore comme dans la littérature (Orwell, Kapuscinsky, Zola) ou la musique (Dylan, Lluis Lach, Woody Guthrie).
Centré sur la construction d’une utopie urbaine, son essai interroge un projet moderniste aussi bien que les valeurs idéales du travail, symbolisées par le mineur, archétype de l’ouvrier communiste victorieux face à l’avenir, mais aussi du travailleur productif en Occident dans les années 1950.
x 12,4 18,9 147 p. La ville-événement
Foules et publics urbains
T
Boullier Dominique essai société, urbanisme 2010 29/09/10 9782130581475 PUF La ville en débat Politique et société 10,50 € 10.50 sur commande ?
AA AA

C’est beau, une ville, la nuit ; mais c’est aussi étrange, une ville, lorsque des événements importants modifient la population rencontrée, l’occupation des espaces et des transports, les relations entre habitants, passants et public.

Tout le climat urbain en est affecté. Cette mutation toujours plus fréquente de la ville en " ville événement " est ici explorée à travers trois observations de terrain (festival de musique, manifestation syndicale de masse, match de football à fort enjeu). Lors de ces événements, chacun a pu faire l’expérience d’une modification de ses propres états affectifs (excitation, peur, frustration...) qui dépasse les individus mais aussi les professionnels : la ville événement fait de nous des êtres urbains modifiés, l’espace d’un instant.

x 12 21 254 p. Une violence éminemment contemporaine
Essais sur la ville, la petite bourgeoisie intellectuelle et l’effacement des classes populaires
T
Garnier Jean-Pierre essai urbanisme 2010 03/03/10 9782748901047 Agone Contre-feux Politique et société 18,30 € 18.30 sur commande ?
AA AA

Synthèse de quarante ans d’observation ; réalités urbaines et d’analyse critique discours dont elles font l’objet, ce recueil entre comment la gestion politique des villes nourrit les appétits économiques de bourgeoisie désormais "mondialisée " les aspirations culturelles des néo-petits bourgeois.

D’un côté, des espaces " requalifiés" réservés aux gens de qualité, de l’autre des couches populaires reléguées la périphérie. " Violences urbaines "," crise du logement relégation " et " gentrification s sont autant de symptômes dont le "traitement ", de plus en plus sécuritaire, est voué à échec. Du moins tant qu’on se refusera à reconnaître la nature du conflit fondamental qui oppose les citadins ordinaires à ceux pour qui l’espace urbain est une ; source de profit, sinon de valorisation de leur capital culturel par la colonisation les quartiers populaires bien situés.

Et tant qu’on voudra donner l’illusion qu’on peut réconcilier par magie les contraires au moyen d’arguties et d’innovations langagières, violence symbolique ne faisant que redoubler celle, bien réelle, qui s’exerce sur les dépossédés du droit à la ville, plus nombreux que jamais.

x 12 19 La ville écosystème du XXIe siècle T Laville Bettina essai écologie, urbanisme 9782815902106 l’Aube Monde en cours Politique et société 18,00 € 18.00 projet abandonné, jamais édité
AA AA

Les villes sont des pures créations humaines et de ce fait, elles sont au coeur d’un processus de changement permanent.

Comment dès lors rendre la ville plus vivable ? Comment rendre la ville acceptable d’un point de vue environnemental et comment rendre l’environnement urbain plus confortable pour l’homme ? Le présent ouvrage tente donc d’approcher la ville durable dans le cadre d’un exercice de prospective normative. Ce travail a pour objectif de définir une vision commune aux acteurs de la ville. Il s’agit de développer une démarche réflexive, c’est-à-dire d’interrogation et de construction de connaissance pour réduire les incertitudes et, ce faisant, faciliter les innovations.

x 12 20 96 p. Je jardine ma ville T Cachin Sylvie témoignage jardinage, urbanisme 2011 02/04/11 9782917770221 Rue de l’échiquier Conversations écologiques Politique et société -alternatives 12,00 € 12.00 présent à Plume(s)
AA AA

« Je jardine ma ville » est un projet d’ensemble mis en place au niveau d’une commune. Celle-ci fournit plantes et compost, en échange de quoi les riverains s’engagent à créer et à entretenir des massifs sur les trottoirs, les talus ou les bandes de terre situées au pied des clôtures, le plus souvent dans le prolongement de leur jardin. À cette occasion, les échanges entre les habitants sont encouragés, car la finalité de l’opération est autant de fleurir les rues de la commune que de créer des liens nouveaux entre voisins.

Sylvie Ligny a voulu rendre compte de l’extraordinaire impact social et environnemental d’une expérience de jardinage citoyen menée par la paysagiste Sylvie Cachin. Elle l’a accompagné dans plusieurs communes du Val d’Oise qui, depuis 2001, vivent l’aventure d’une réappropriation de l’espace public par le fleurissement.

L’ouvrage né de cette rencontre « sur le trottoir » est à la fois le récit de cette expérience, l’histoire d’une opération modeste et géniale, et le tableau d’une aventure politique « les pieds dans la terre et la bêche sur l’épaule ». Mode d’emploi pour qui souhaiterait se lancer à son tour, ce livre ancre le développement durable dans la vie de tous et de tous les jours.

x 19 37,5 32 p. La rue qui ne se traverse pas T Lejonc Régis et Meunier Henri BD urbanisme 2011 13/10/11 9782940408313 Notari l’oiseau sur le rhino BD -aventures 18,30 € 18.30 épuisé, réédité avec l'ean 9782940408146
AA AA

Par la verticalité de son format, ce livre annonce à la fois le décor et le thème central de l’histoire qu’il raconte : la hauteur des façades, la profondeur des rues creusent le fossé qui sépare les êtres dans l’univers urbain. Dans un tel contexte, seules les ailes de l’âme et de l’imagination permettent de conjurer la solitude.

D’une fenêtre à l’autre, dans un vis-à-vis accentué par le vide de la rue, une fille et un garçon échangent leurs pensées et leurs désirs à travers le vol des moineaux qui vont et viennent d’un bâtiment à l’autre. Leur espace commun est ainsi un royaume imaginaire qui tente de se construire par-dessus les obstacles de la réalité. Leurs regards recomposent une harmonie de couleurs que ne peut détruire la grisaille de la ville.

x 13 19,5 164 p. Le cœur d’une ville... hélas !
Chronique d’une privatisation de l’espace public
T
Sérékian Jean-Marc essai urbanisme 2011 17/11/11 9782916952659 Passager clandestin Politique et société 14,00 € 14.00 actuellement indisponible
AA AA

Votre ville « attend son tram » ? Vinci, Bouygues, Eiffage « aménagent votre cadre de vie » ? Une nouvelle Ligne Grande Vitesse « desservira bientôt votre région » ? Vous vous interrogez sur la nécessité de tels projets ? Sur leur coût environnemental ? Sur leur impact sur votre vie quotidienne ? Vous ne vous souvenez pas avoir été consultés préalablement à leur mise en œuvre ? Lisez ce livre.

Des millions de Français assistent ainsi quotidiennement à la transformation de leurs territoires par des « grands projets » qui sont tout sauf neutres. Ce texte est le fruit des observations de l’un d’entre eux.

À Tours, les travaux préparatoires à l’installation du futur tramway entraînent, à partir de 2009, la destruction systématique du patrimoine arboré. Devant la disparition brutale des arbres de sa ville, l’auteur s’interroge : que recouvre ce nouvel engouement des élus pour l’ « écomobilité durable » dans des villes où la nécessité d’un tramway est tout sauf évidente ?

x 13,5 21,5 295 p. L’oubli des villes de l’Inde
Pour une géographie culturelle de la ville
T
Louiset Odette essai urbanisme 2011 16/11/11 9782200272708 Armand Colin Recherches Politique et société 32,00 € 32.00 sur commande ?
AA AA

Le sens de l’espace donne du sens à la ville.

Cet ouvrage le démontre par l’exemple indien. Car si l’Inde est trop souvent représentée à travers des stéréotypes culturels (religiosité, castes...) ou économiques (sous-développement, émergence ...), ses villes sont oubliées dans leur nature profonde. Contrairement aux habitudes académiques qui décrivent les villes par leur forme, leur démographie et leurs activités, la ville habitée et en mouvement est saisie par l’urbanité, pour en faire une ville comme les autres.

Mais l’urbanité indienne s’inscrit également en continuité avec les autres modalités de la vie en société. La ville est un comparable portant à la fois les traits de l’universel urbain (urbanité) et, ici, ceux du singulier indien (indianité), qui ne sont pas fixés en modèles idéaux. L’oubli des villes de l’Inde, c’est l’occultation de l’indianité de la ville s’exprimant aussi bien à travers le refus des slums qu’à travers l’idéologie anti-urbaine gandhienne ou la persistance, dans l’échec, de planifications urbaines reprenant sans cesse les thèmes utopiques du modèle européen et colonial. Par une approche culturelle du fait urbain, l’examen de la situation indienne prend ici valeur de « preuves » : elle démontre la nécessité de dégager le concept de ville de la référence à un modèle singulier, et de mettre à distance les modèles spatiaux couramment utilisés en géographie et en analyse urbaine.

La démarche comparatiste permet ainsi d’éviter l’essentialisme culturel (ou culturalisme), mais aussi l’universalisme « européen ». 

x 12 20 160 p. La tentation du bitume
Où s’arrêtera l’étalement urbain ?
T
Razemon Olivier et Hamelin Eric essai urbanisme 2012 17/01/12 9782917770320 Rue de l’échiquier Les Petits Ruisseaux Politique et société 14,00 € 14.00 actuellement indisponible
AA AA

Année après année, la campagne française disparaît sous la ville. Malgré les proclamations indignées et les législations vertueuses, la terre fertile se raréfie, les espaces naturels se morcellent, la ville s’éparpille et se cloisonne, l’automobile s’impose comme unique lien social. Le phénomène, connu sous le nom d’étalement urbain, ne résulte pas seulement, comme on le croit souvent, de la crise du logement et du désir d’accession à la propriété individuelle. Centres commerciaux, entrepôts, parkings, la ville étalée se nourrit, en France comme ailleurs, d’une économie opulente et d’une société qui valorise le bonheur individuel, à court terme de préférence. Autrement dit, nous sommes tous responsables.

Les égoïsmes locaux, les tentations des élus et les tics des aménageurs se heurtent ça et là à des réflexes de survie. On pourrait densifier et vitaliser la ville existante. On pourrait prendre les décisions au bon niveau et en réfléchissant à l’avenir. On pourrait résister au tout-parking. On pourrait améliorer la qualité de vie sans gaspiller le territoire.

Les auteurs brossent un portrait vivant et sans concession de la bataille inégale qui se livre entre la soif de bitume et les rares garde-fous susceptibles de contrer le phénomène. Tout est perdu  ? Voire. Et si les crises qui se profilent fournissaient un sursaut brutal mais inespéré  ?

Préface de Roland Castro

x 12 18,5 128 p. Le cauchemar pavillonnaire T Debry Jean-Luc essai urbanisme 2012 24/04/12 9782915830644 L’Echappée Pour en finir avec Politique et société 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA

Les zones pavillonnaires, affublées à l’occasion du joli nom de lotissement, envahissent inexorablement les abords des villes et des villages, selon un modèle administratif et économique qui, indifféremment du lieu, se reproduit à l’identique. Elles incarnent un idéal et un mode de vie fondés sur l’aliénation désirée. L’obsession de l’hygiène et de la sécurité, le culte de la marchandise et de la propriété privée ont remplacé les solidarités et la culture de résistance des classes populaires. L’expérience de la relation à autrui se réduit au désir mimétique de posséder les mêmes signes de la réussite individuelle. Cet univers, parfaitement structuré, enferme l’imaginaire dans un espace étriqué, accentue le repli sur soi et appauvrit la vie sociale.

L’espace, quadrillé, découpé en plans de circulation, repose sur une logique de flux. La notion de « ville » – et bientôt de « campagne » – s’efface. Désormais réduites à leur centre historique, les villes sont cernées par des zones spécialisées : industrielles, commerciales, résidentielles, vertes, de loisir… Les enjeux de pouvoir se sont toujours traduits dans l’organisation de l’espace social. Tout système politique peut être analysé au travers de son architecture. Ce livre permet de comprendre celui dans lequel nous vivons.

x 17,1 22,6 485 p. Sous les pavés, la terre T Cheverry Claude et Gascuel Chantal essai urbanisme 2009 20/08/09 9782916097039 Omniscience Écrin Politique et société 25,90 € 25.90 présent à Plume(s)
AA AA

Il est temps de maîtriser l’étalement urbain, d’arrêter de gaspiller d’excellentes terres agricoles, de négliger ces témoins précieux de l’histoire de nos villes que sont les sols.
Le citoyen attend des solutions concrètes dans son environnement immédiat. La problématique d’un sol urbain vivant, diversifié, sain, considéré notamment comme support de nature en ville, répond particulièrement bien à cette actualité qui, loin d’être un effet de mode, correspond à un besoin profond de sens et de santé pour les populations.

Dans cet ouvrage, une trentaine de scientifiques et de professionnels, français ou européens, ont décidé de relever le défi et d’expliquer le rôle des sols en ville et dans leur périphérie.
Ces sols, pourtant au cœur des préoccupations écologiques et des enjeux de l’aménagement du territoire, sont encore trop peu connus. Mieux les connaître et les gérer de manière durable est désormais une priorité.

x 15 20 160 p. Jardiniers du bitume
 Des liens fleurissent dans les jardins partagés
T
Desmazières Pascale, Gras Jean-Pierre et Kraft Anne enquête jardinage, urbanisme, ville 2011 01/10/11 9782917717219 Xérographes Pratique -jardinage 20,00 € 20.00 présent à Plume(s)
AA AA

Parfois issus du mouvement de la Guerilla Gardening de New-York, parfois des jardins ouvriers, les jardins collectifs constituent des microcosmes du monde où se côtoient et s’affrontent les caractères,les méthodes de cultures, les utopies en autant de projets…

Jardiniers, artistes, écologistes, amateurs, ou professionnels, enfants, retraités, travailleurs sociaux, amoureux des plantes, tisseurs de lien social, expérimentateurs d’humus ou squatteurs de friches, tous/toutes avec passion créent des jardins singuliers où poussent les carottes et les idées…

Explorations dans Paris et proche banlieue subjective, non exhaustive mais récits, portraits, images, impressions, et graines de passion, afin de croiser les regards sur cette réalité sociale touffue et sur la place du végétal dans les politiques de la ville et nos vies de citadins Autant de trésors à partager à l’ombre des arbres, et des adventices enfin réhabilitées !

Dans ce livre, vous trouverez un historique des jardins partagés, des analyses sociologiques, quelques propositions sur le paysage urbain et son devenir, des incitations à investir les terrains oubliés, non utilisés dans les villes afin d’y semer plantes et liens sociaux.

Nous sommes partis explorer plusieurs jardins partagés parisiens et de proche banlieue afin de recueillir les témoignages de jardiniers inattendus qui ont pris l’initiative d’investir des espaces pour en faire des jardins. Ces initiatives citoyennes prennent de plus en plus d’ampleur, initiatives qui changent les paysages urbains en permettant la nature de réinvestir les villes et les habitudes des citadins qui redécouvrent des lieux d’échanges et de rencontres dans les quartiers.

x 25 16 144 p. Fertiles mobiles
cultiver ensemble l’espace public
T
Coloco essai architecture, urbanisme 2012 19/06/12 9782954134260 Tout Contre Divers 25,00 € 25.00 épuisé
AA AA

« Nous, les urbains sans terre, souhaitons planter et cueillir. Les espaces verts classiques n’assouvissent pas notre soif de contact avec les autres espèces vivantes. Avoir la possibilité de faire ensemble nous paraît primordial dans une optique de convivialité avec notre environnement. La ville, les villes, nous les aimons, et avons la volonté de les rendre plus aimables, pour une société qui aspire au changement vers une harmonie entre les vivants. Partager l’espace est un projet poli- tique, et tenter des expériences, proposer des manières de faire notre façon d’y contribuer. Descendre dans la rue en poussant nos brouettes, c’est réclamer le droit au jardin ! Cette aventure, c’est l’histoire d’une équipe qui se met en action, aussi mobile et fertile que ses projets ».

Coloco est un collectif d’indépendants, professionnels de la création urbaine, et depuis 2007, également un atelier de paysage. Ses membres se réunissent d’abord en suivant leurs intuitions, leurs inspirations, à la rencontre de l’inventivité » des habitants dans les terrains d’expérimentation que constituent les délaissés et les dynamiques informelles de fabrication de la ville. Explorant cette diversité urbaine, Coloco invente de nouveaux formats d’interventions collectives, d’actions directes de reconquête de l’espace public avec ses usagers. Ces actions se situent tantôt en amont d’une commande – catalyseur initial révélant les aspirations des citoyens –, tantôt à l’issue d’études, démontrant et testant concrètement à échelle réelle les résultats d’une recherche, dans un urbanisme de préfiguration.

Avec les opportunités de chaque projet, Coloco se place dans le cycle de transformation pour influencer, le temps de quelques heures ou de quelques années, l’évolution des territoires que nous habitons.

Préface de Gilles Clément

SOMMAIRE
Le jardin et la fête : d’utilité publique
Préface de Gilles Clément
Questions de temps
Faire le point
Adopter la commande
Faire avec… et faire ensemble
Du processus à la procession. Le XIXème fleurit au Centquatre / Paris
Saisir le contexte
Mettre en chantier
L’art comme germe
Se réapproprier la ville
Un appel à cultiver en commun
La rue est à nous
Action directe au jardin
Détournement du fond
Transmission entre jardiniers
Créer en marche. Bankside Birthday Barrows Parade / Londres
Jardiniers voyageurs
Un paysage relationnel
Rencontres fertiles
S’inviter aux jardins
La parade de la fierté jardinière
Récolter les histoires
Le moteur du projet
Invitation à l’œuvre. Jardin DeMain / Montpellier
La ville comme bien public, le paysage comme bien commun
De la stratégie urbaine à la plantation
Avant tout, faire !
Toujours s’adapter
Organisation et improvisation
Synergie des évènements
L’ensemble dépasse la somme des parties
Construire est une fête
L’œuvre devient jardin avec le temps
Expériences et prolongements
Étendre le terrain
Redéployer les ressources
Reconnecter le projet urbain et le projet humain

El jardin y la fiesta : de utilidad publica. Experiencias y perspectivas

Gardens and fetes are of public benefit. Experiences and perspectives

Catalogue raisonné 1999 / 2012

x 22 23,9 412 p. Habiter écologique
 Quelles architectures pour une ville durable
T
essai développement durable, écologie, architecture, urbanisme 2009 01/07/09 9782742783212 Actes Sud Architecture Pratique -construction 45,70 € 45.70 sur commande ?
AA AA
L’architecture écologique est une réalité en devenir. Si certaines démarches sont déjà très abouties, en France comme à l’étranger, les grandes figures de ce courant se définissent toujours comme des " défricheurs ", confrontés aux urgences sociales, climatiques et énergétiques. Cette scène d’architecture est déjà universelle. Elle émerge, extrêmement diverse, dans de multiples foyers de création, actifs au Sud comme au Nord. Cette architecture se fonde sur une nouvelle interprétation du monde. Elle s’appuie sur l’approche holistique qui est une pensée de la complexité : conservation et innovation, développement et préservation, liberté de l’individu et valeurs collectives. Cette architecture renoue aussi avec une vision politique. Défendre un usage raisonné et un partage équitable des ressources, changer le contenu des mots " progrès ", " nature ", c’est attaquer l’ordre établi du XXe siècle. Après avoir été pionnière du bioclimatique dans les années 1970, la France tend à rejoindre aujourd’hui ce puissant flux mondial. La qualité et la diversité des réalisations présentées dans cet ouvrage témoignent qu’une voie " française " est d’ores et déjà à l’œuvre.
x 15 20 448 p. Ville affamée T Steel Carolyn essai alimentation, urbanisme 2016 02/06/16 9782374250458 Rue de l’échiquier Politique et société 25,00 € 25.00 présent à Plume(s)
AA AA

Si l’on pense que chaque jour, pour une ville de la taille de Paris, il faut produire, transporter, vendre, cuisiner, manger et éliminer suffisamment de nourriture pour servir 4 millions de repas, et que la même chose se produit chaque jour dans toutes les villes du monde, c’est un miracle que nous autres citadins ayons quelque chose à nous mettre sous la dent. Nourrir les villes nécessite des efforts gargantuesques, qui ont sans doute davantage d’incidences physiques et sociales sur nos vies et notre planète qu’aucune autre de nos activités. Et pourtant peu d’entre nous, en Occident, ont conscience de ce processus. La nourriture se retrouve dans nos assiettes comme par magie, et nous prenons rarement le temps de nous demander comment elle est arrivée là.

Ville affamée traite principalement de deux thèmes - la nourriture et la ville -, mais ne se focalise sur aucun des deux. Carolyn Steel examine la relation entre ville et nourriture, sujet qu’aucun autre ouvrage n’a encore abordé, suivant le trajet de la nourriture depuis la terre et la mer jusqu’à la ville, et depuis le marché ou le supermarché jusqu’à la cuisine, la table et enfin la décharge.

Chaque jour, nous occupons des espaces que la nourriture a façonnés, répétant inconsciemment des routines aussi anciennes que les villes elles-mêmes. Marchés, magasins, bistrots, cantines et décharges ont de tout temps figuré en toile de fond de la vie urbaine. La nourriture façonne la ville, et par son biais elle nous modèle ainsi que la campagne qui nous alimente.

Sachant que les villes engloutissent déjà 75 % des ressources de la planète et que la population urbaine devrait doubler d’ici 2050, le sujet est on ne peut plus d’actualité. Ville affamée retrace l’évolution de la civilisation urbaine sous l’angle de la nourriture, depuis le Proche-Orient antique jusqu’à la Chine actuelle en passant par l’Europe et l’Amérique.

Les différents chapitres abordent successivement les thèmes de l’agriculture, du transport des denrées, de leur vente, de la préparation des repas, de leur consommation et de l’élimination des restes, en se demandant comment chacun de ces aspects affecte nos vies et la planète.

Dans le dernier chapitre, l’auteur s’interroge sur les façons d’utiliser la nourriture pour repenser nos villes à l’avenir - afin de mieux les concevoir, elles et leur arrière-pays, et par conséquent d’y vivre mieux.

x 17,5 24 256 p. Reconquérir les rues
Exemples à travers le monde et pistes d’actions
T
Soulier Nicolas enquête urbanisme, ville 2012 26/04/12 9782841384693 Ulmer Medium Politique et société -alternatives 26,00 € 26.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
Pour des villes où l’on aimerait habiter

Pourquoi reconquérir les rues Parce que c’est là que se joue, sans qu’on en soit toujours conscient, une grande partie de la qualité de la vie dans une ville ou un village. Il y a des rues où l’on se sent bien, des rues vivantes - sans forcément être commerçantes - où l’on se dit qu’on aimerait bien habiter et élever nos enfants. Et puis il y a des rues qui, à l’inverse, nous semblent mornes, stériles, désertes, et qui malheureusement sont devenues plutôt la norme dans notre pays.

Pourquoi ? Est-ce inéluctable ? Dans ce livre, fruit de ses 30 années d’expérience d’architecte et d’urbaniste, Nicolas Soulier nous montre que c’est, certes, une histoire de voitures, auxquelles on accorde souvent une place disproportionnée, mais pas uniquement. Il nous montre que c’est avant tout une histoire de vie "spontanée ", de cadre qui permet à cette vie spontanée de s’exprimer ; que cela tient souvent à des détails, des petites modifications qui, quand elles sont accumulées, peuvent avoir de grands effets.

En France, la situation paraît souvent bloquée, stérilisée, et nombreux sont ceux qui pensent que si le progrès a détruit les rues, il faut s’y résoudre sans nostalgie. Après avoir effectué un état des lieux de nos blocages franco-français, Nicolas Soulier nous montre que cette situation n’est pas inéluctable et que de nombreux exemples de "reconquête des rues" fleurissent à travers le monde. De ces situations exemplaires, prises en Allemagne, en Suisse, au Danemark, en Angleterre, au Canada, aux USA et au Japon, l’auteur tire des conclusions pratiques et propose des pistes d’action pour "reconquérir nos rues ".

x 12,7 19,2 214 p. Une autre ville sinon rien T Pélegrin-Genel Elisabeth essai urbanisme 2012 11/10/12 9782359250480 la Découverte Empêcheurs de penser en rond Politique et société 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Dans les années 2030, près de 90 % de la population française sera urbaine. Il est urgent de réfléchir à des modes de vie plus économes et plus respectueux de l’environnement, et surtout d’expérimenter d’autres formes pour habiter et vivre ensemble. L’auteur propose un étonnant parcours à travers toutes les réalisations, même les plus modestes, qui ont vu le jour ces dernières années et qui nous permettent de rêver à une autre ville : des maisons de retraite autogérées, des béguinages remis au goût du jour, des immeubles construits directement par des familles qui se sont regroupées, des fermes urbaines sur le toit des immeubles...

Après les cités jardins qui voulaient mettre la campagne à la ville, les éco-quartiers relèvent le pari. Ce livre aidera tous ceux qui veulent habiter autrement à réfléchir à leur environnement et aux changements à y apporter. Certaines initiatives seront sans lendemain, d’autres feront école. Il ne s’agit pas de faire le catalogue exhaustif des récentes innovations architecturales, mais plutôt d’apprendre à déplacer légèrement notre regard sur le quotidien, à sortir des sentiers battus en conservant une bonne dose d’optimisme et d’utopie.

Tous ces projets instaurent de nouvelles appropriations et d’autres partages collectifs de l’espace grâce à des dispositifs ingénieux.

x 20 24 212 p. Pour des villes à échelle humaine T Gehl Jan essai urbanisme 2013 20/02/13 9782897190095 Écosociété Politique et société 34,00 € 34.00 sur commande ?
AA AA

Aller au travail à pied ou en vélo sans risquer de se faire écraser par un véhicule, marcher le long d’une rue bordée d’arbres et de façades attrayantes, s’arrêter sur une place publique pour lire et y croiser des amis par hasard, voilà à quoi pourrait ressembler une ville à échelle humaine. Malheureusement, l’architecture et l’urbanisme, dominés par l’idéologie moderniste depuis les années 1960, accordent encore trop souvent la priorité à la circulation automobile et à la construction de gratte-ciel isolés de leur environnement.

Ils négligent par le fait même la fonction de l’espace urbain comme lieu de rencontre et, a fortiori, espace de conversation démocratique. Pour faire face aux défis démographiques et écologiques du XXIe siècle, Jan Gehl propose de renverser cette perspective et de remettre l’humain au centre des préoccupations de l’urbanisme. Dans ce livre visionnaire, jalonné de nombreuses illustrations et photos du monde entier, il présente des pistes d’action concrètes pour développer des villes animées, sûres, durables et saines.

Son travail d’aménagement mise sur les déplacements à pied et en vélo ainsi que le renforcement de la vie urbaine. Cette entreprise fait non seulement appel aux décideurs, elle exige aussi la participation active de la société civile et ne nécessite pas d’investissements majeurs. C’est un projet à la portée de toutes les villes, celles du Nord comme du Sud, visant simplement à créer du bien-être collectif.

Comme l’écrit Jayne Engle-Warnick, du Centre d’écologie urbaine de Montréal, "des espaces urbains de qualité contribuent à l’avènement d’une société durable, ouverte et démocratique". Pour des villes à échelle humaine est le fruit de 5o années d’expérience en planification urbaine réalisée aux quatre coins du monde par cet important penseur et praticien de l’urbanisme. Un livre révolutionnaire appelé à devenir un outil indispensable pour construire les "écocités" de demain.

x 15,5 24 352 p. Le vélo à la reconquête des villes
Bréviaire de vélorution tranquille (etc.)
T
Pressicaud Nicolas essai transports, urbanisme, vélo 2009 01/04/09 9782296079366 L’Harmattan Questions contemporaines Politique et société -alternatives 32,50 € 32.50 sur commande ?
AA AA

Depuis le milieu des années quatre-vingt-dix, les autorités publiques françaises nationales et locales redécouvrent les vertus de la bicyclette dans les déplacements urbains : élaboration d’un schéma directeur cyclable, réalisation d’aménagements, installation de parkings vélos... Quel est le bilan une décennie plus tard ? Si la pratique cycliste a fini par se réveiller, cela tient surtout, dans un contexte de montée de la sensibilité écologique, à l’effet Velov’ - Velib’ et à des préoccupations très prosaïques de pouvoir d’achat. Quant aux stratégies et aménagements mis en place, on constate encore souvent un manque de conviction et de professionnalisme dans leur définition comme dans leur mise en œuvre, de même qu’un défaut d’intégration dans les plans d’urbanisme et de déplacements. Si bien que, çà et là, on continue à aménager l’espace public " comme avant " tandis qu’ailleurs on aurait mieux fait de s’abstenir...

Après avoir situé la bicyclette dans le contexte général de la mobilité urbaine (en consacrant, au passage, un chapitre aux deux-roues motorisés), l’auteur trace les grandes lignes d’une politique " vélo " efficace et décline un certain nombre d’idées pour redonner à ce mode de locomotion une place proportionnelle à son potentiel. Enfin, le sujet est replacé au sein de préoccupations écologiques plus larges. Le tout sans trop se prendre au sérieux...

S’adressant, entre autres, aux étudiants, l’ouvrage comporte une importante bibliographie et liste les principaux sites web francophones se rapportant au vélo et à la mobilité urbaine.

x 24 16 212 p. Du vélo dans la mobilité durable
Chroniques cyclo-logiques
T
Pressicaud Nicolas essai transports, urbanisme, vélo 2013 01/11/13 9782343015897 L’Harmattan Politique et société -alternatives 22,00 € 22.00 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis une quinzaine d’années, des politiques cyclables se mettent en place dans de nombreuses villes françaises, mais également les départements et les régions, avec des fortunes très diverses d’un département à l’autre. Au travers de ces chroniques, l’auteur brosse un panorama de la situation actuelle du vélo en France, avec quelques incursions éclairantes à l’étranger et des plongées édifiantes dans l’histoire des débuts de la bicyclette.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |