Jules Vallès - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > Jules Vallès

Jules Vallès

(1832-1885) D’origine modeste, il devient journaliste après ses études à Paris. Au nom de la liberté d’expression, il fonde aussi plusieurs journaux dont La Rue et Le Peuple, mais la vigueur avec laquelle il défend ses opinions et ses engagements l’entraîne plusieurs fois devant les tribunaux, puis en prison. A sa libération, tandis que la Commune s’organise, il fait paraître Le Cri du peuple et se positionne ainsi comme l’un des chefs de file de l’insurrection parisienne. Condamné à mort par contumace après la Semaine sanglante, il se réfugie à Londres où il rédige sa trilogie, "Jacques Vingtras" (L’Enfant, Le Bachelier, L’Insurgé).

6 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 18 318 p. Le Bachelier T Vallès Jules 2011 12/01/11 9782081256576 Flammarion »» GF Littérature -poches 5,40 € 5.40 sur commande ?
AA AA
Cette suite de L’Enfant, qui constitue avec l’Insurgé la trilogie de Jacques Vingtras, est dédiée à " ceux qui, nourris de grec et de latin, sont morts de faim ". C’est un réquisitoire violent - publié en 1881 - contre une société qui livre à la misère ceux qu’elle a prétendu éduquer. Jacques Vingtras refuse d’être un " laquais " ", il sera donc écrasé. Ecrasé mais non résigné. Constat d’échec, Le Bachelier est aussi une dénonciation et un acte d’espoir qui se termine par ces mots de Jacques : " Derrière moi, il y aura peut-être un drapeau, avec des milliers de rebelles ".
x 11 18 410 p. L’insurgé
Jacques Vingtras Tome 3
T
Vallès Jules 2006 17/09/06 9782070366699 Gallimard »» Folio Littérature -poches 8,50 € 8.5 sur commande ?
AA AA

Voilà des semaines que j’attends, du fond de mon trou, une occasion de leur filer entre les doigts.
Leur échapperai-je ? ... Je ne crois pas...
Tant pis ! si l’on me prend, on me prendra ! Je suis en paix avec moi-même...
Mon nom restera affiché dans l’atelier des guerres sociales comme celui d’un ouvrier qui ne fut pas fainéant...
Ils ne m’auront pas ! Et je pourrai être avec le peuple encore, si le peuple est rejeté dans la rue et acculé dans la bataille.
Je regarde le ciel du côté où je sens Paris.
Il est d’un bleu cru, avec des nuées rouges.
On dirait une grande blouse inondée de sang.

" On est vallésien comme on est stendhalien ; par amour de l’homme, du bonhomme, davantage encore que par admiration pour ses écrits. " Michel Tournier

x 12 18 170 p. Souvenirs d’un étudiant pauvre T Vallès Jules mémoires 2015 05/05/15 9782918059639 Libertalia Littérature -poches 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA
Les Souvenirs d’un étudiant pauvre ont été initialement publiés dans Le Cri du peuple , du 8 janvier au 5 mars 1884. Trois ans après Le Bachelier , peu avant L’Insurgé définitif qui paraîtra après la mort de Vallès (février 1885). Sous-titrés « Mémoires vrais », ces Souvenirs sont le récit de l’éducation politique, esthétique et sentimentale d’une génération républicaine, celle des années 1850-1851. Vallès s’y raconte, livre de nombreuses confidences sur ses amis, ses trois échecs au baccalauréat, sur la construction de sa conscience politique. Par là, les Souvenirs constituent un récit complémentaire, analytique et réflexif, à L’Enfant et au Bachelier. La langue employée, qui mêle registres réaliste et ironique, est de toute beauté.
x 11 18 348 p. L’enfant T Vallès Jules autobiographie 1972 04/07/72 9782253002918 LGF/Livre de poche Classiques de poche Littérature -poches 4,10 € 4.10 présent à Plume(s)
AA AA
A tous ceux qui crevèrent d’ennui au collège ou qu’on fit pleurer dans la famille, qui, pendant leur enfance, furent tyrannisés par leurs maîtres ou rossés par leurs parents, je dédie ce livre.
Jules Vallès

Fils d’un professeur de collège méprisé et d’une paysanne bornée, Jules Vallès raconte : « Ma mère dit qu’il ne faut pas gâter les enfants et elle me fouette tous les matins. Quand elle n’a pas le temps le matin, c’est pour midi et rarement plus tard que quatre heures. » Cette enfance ratée, son engagement politique pour créer un monde meilleur, l’insurrection de la Commune, Jules Vallès les évoqua, à la fin de sa vie, dans une trilogie : L’Enfant, Le Bachelier et L’Insurgé. La langue de Jules Vallès est extrêmement moderne. Pourtant, l’histoire de Jacques Vingtras fut écrite en 1875 et c’est celle des mal-aimés de tous les temps !


Préface de Philippe Bonnefis.
Commentaires et notes de Dolorès Rogozinski.
Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l’oeuvre, chronologie et bibliographie)

x 11 18 448 p. Le bachelier T Vallès Jules 1972 26/09/72 9782253009115 LGF/Livre de poche Classiques de poche Littérature -poches 5,10 € 5.10 présent à Plume(s)
AA AA
À ceux qui nourris de grec et de latin sont morts de faim, je dédie ce livre.
Jules Vallès.

Jules Vallès, jeune bachelier, ne trouve pas de travail pour une raison bien simple : « J’ai dix ans de colère dans les nerfs, du sang de paysan dans les veines, l’instinct de révolte... ne voyant la vie que comme un combat, espèce de déserteur à qui les camarades même hésitent à tendre la main, tant j’ai des théories violentes qui les insultent et qui les gênent ; ne trouvant nulle part un abri contre les préjugés et les traditions qui me cernent et me poursuivent comme des gendarmes. »
Dans ce deuxième volume autobiographique, entre L’Enfant et L’Insurgé, Jacques Vingtras le réfractaire manifeste au Quartier latin, échafaude avec ses amis mille projets révolutionnaires. L’écriture est enflammée, pleine d’humour. La Commune se profile à l’horizon. En attendant, il faut vivre : il sera pion.


Préface d’André Stil.
Commentaires et notes de Pierre Pillu.

x 11 16,5 414 p. L’insurgé T Vallès Jules autobiographie 1972 04/07/72 9782253011767 LGF/Livre de poche Classiques de poche Littérature -poches 7,70 € 7.70 présent à Plume(s)
AA AA
Aux morts de 1871 à tous ceux qui, victimes de l´injustice sociale, prirent les armes contre un monde mal fait et formèrent, sous le drapeau de la Commune, la grande fédération des douleurs, je dédie ce livre. Jules Vallès.

Toute la vie de Vallès est tendue vers la Commune. Lorsque les insurgés s´emparent de Paris, il devient maire du XIXe arrondissement. Le lendemain de l´insurrection, il est condamné à mort par contumace. Son journal, Le Cri du peuple, est interdit. Dans ce troisième volume autobiographique, après L´Enfant et Le Bachelier, l´auteur montre son héros, Jacques Vingtras, sur les barricades, dans le feu de l´action, au milieu des morts et des blessés. Son écriture rapide, sa vision fulgurante des scènes de combat, font de ce livre le cri de la Commune. Jules Vallès mourut, épuisé, à cinquante-trois ans, en murmurant : « J´ai beaucoup souffert. »


Préface, commentaires et notes de Roger Bellet. 
Édition enrichie (Préface, notes, commentaires sur l’œuvre, chronologie et bibliographie)


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |