Kathrine Kressmann Taylor - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Kathrine Kressmann Taylor

Kathrine Kressmann Taylor


2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 12,5 17,5 93 p. Inconnu à cette adresse T Kressmann Taylor Kathrine roman racisme, amitié 2009 01/11/09 9782013228602 LGF/Livre de poche Le Livre de Poche Jeunesse Jeunesse -littérature 4,44 € 4.44 épuisé
AA AA

Mon cher Max...
Mon cher Martin...

Du 12 novembre 1932 au 18 mars 1934, entre l’Allemagne et les Etats-Unis, deux amis s’écrivent. Max, l’Américain, parle de sa solitude depuis le départ de son ami ; Martin, l’Allemand, lui raconte sa nouvelle vie dans une Allemagne qu’il ne reconnaît plus tant elle est défigurée par la misère. Au fil des lettres, inexorablement, Martin et Max s’éloignent l’un de l’autre. D’autant que Max est juif...

Une amitié peut-elle survivre à toutes les épreuves ? Dès 1938, Kathrine Kressman Taylor a eu la stupéfiante intuition des ravages provoqués par la montée du nazisme.

x 11,1 17,9 85 p. Inconnu à cette adresse T Kressmann Taylor Kathrine roman racisme, amitié 2012 07/03/12 9782290042397 J’ai lu J’ai lu Littérature -poches 4,50 € 4.50 présent à Plume(s)
AA AA
Ils sont tous deux allemands. L’un est juif, l’autre non, et leur amitié semble indéfectible. Ils s’expatrient pour fonder ensemble une galerie d’art en Californie mais, en 1932, Martin rentre en Allemagne. Au fil de leurs échanges épistolaires, Max devient le témoin impuissant d’une contamination morale sournoise et terrifiante : Martin semble peu à peu gagné par l’idéologie du IIIe Reich. Le sentiment de trahison est immense ; la tragédie ne fait que commencer...

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |