Théa Rojzman - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.
Accueil du site > Les auteurs > Théa Rojzman

Théa Rojzman

Née en 1974, elle a toujours eu besoin de création, l’adolescence sera le moment de nombreuses expressions par l’écriture, le dessin, la peinture, la musique ou le théâtre …

Mais elle privilégie au début de sa vie d’adulte l’écriture et la peinture : elle expose régulièrement ses huiles sur toiles et écrit d’abord sans publier deux romans et un recueil de nouvelles. En 2003, elle publie à compte d’auteur un recueil de poésie illustrée « Duos et solos », un livre qui annonce déjà une étrange association entre les mots et les images …

Pendant ces années, elle fait des études de philosophie jusqu’en maîtrise et se forme ensuite pendant trois ans à la Thérapie Sociale. Pourtant, elle ne deviendra ni philosophe ni thérapeute, la création va la rappeler auprès d’elle … Son père avec qui elle travaille en Thérapie Sociale et avec lequel elle a co-signé un essai (« C’est pas moi, c’est lui, ne plus être victimes des autres », éditions JC Lattès, 2006) a l’idée de réaliser une bande dessinée sur leur travail et leur relation. L’idée grandit, les images et les mots s’associent sans cases et leur éditrice, Isabelle Laffont, lui fait confiance … Elle découvre alors un neuvième art qu’elle n’avait pas encore envisagé … Elle publie donc d’abord avec Charles Rojzman, « La Réconciliation » toujours aux éditions JC Lattès en 2007 … Et puis se lance pleinement dans une bande dessinée personnelle l’année suivante : « Le Carnet de rêves » qui sera cette fois publié aux éditions La Boîte à bulles en mars 2009.


2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 17 24 104 p. Sages comme une image T Rojzman Théa enfants battus 2010 05/01/10 9782354190316 Enfants rouges BD 10,00 € 10.00 sur commande ?
AA AA

« Et si on tuait tout le monde à la mitraillette ? » dit Jordan à son petit frère Dion. Deux enfants, blessés par la vie, se retrouvent placés en foyer parce que leur mère s’est pendue et que leur père « est parti avec une pute ». Cela pourrait être terrible, mais dans la tête des deux garçons naissent des histoires extraordinaires qui leur permettent de transformer un peu le monde. Ils inventent un langage imaginaire « la langue de K » pour se les raconter et rient un peu quand tout cela effraie les autres enfants ou les adultes qui les ont pris en charge. Auront-ils envie de s’enfuir jusqu’à mourir ? Vont-ils rencontrer des personnes leur donnant envie de revenir à la réalité ? Où les conduira leur amour fusionnel et leur capacité à transformer la vie ?

Entre imaginaire et réel, en tension entre la vie et la mort, l’amour et la haine des autres, « Sages comme une image » raconte la souffrance mais aussi la créativité qui fuit ou sublime un monde au premier degré. Il raconte aussi que même si les enfants ne sont pas épargnés par la folie des adultes, abîmés souvent, leur force et leur propre folie, encore innocente, peuvent trouver un sens et de l’amour sur une Terre parfois hostile. Un livre « tâché » de mondes graphiques, drôle parfois, tendre et dur à la fois.

x 19,5 27 96 p. Mourir
(ça n’existe pas)
T
Rojzman Théa badge mort 2015 06/05/15 9782849532188 Boîte à bulles Hors Champ BD 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA

Obsédée par la mort et la fragilité de la vie, la mère de Yann ne cesse de répéter qu’un jour, ils mourront tous.

Devenu adulte mais orphelin, Yann fini par décider lui-même de partir. Dans les eaux qui l’emportent, ses amis imaginaires d’autrefois le guident dans ses souvenirs. Moqueurs et cyniques, ses compagnons de l’enfance le ramènent dans les remous de sa vie et lui montrent les traumatismes de sa mère mais aussi les siens, liés les uns aux autres comme par une malédiction familiale.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |