Panaït Istrati - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques revues présentes à Plume(s) :
Accueil du site > Les auteurs > Panaït Istrati

Panaït Istrati

(1884 — 1935) Il naît à Braïla, petit port du Danube en Roumanie. Sa mère, blanchisseuse, vit librement avec un contrebandier grec qui, dit-on, meurt tué par les gardes-côtes alors qu’Istrati est encore un bébé. Le jeune garçon passe plus de temps dans les rues colorées de Braïla qu’à l’école et croise la route de paysans, pêcheurs, marchands ambulants ou marins... il multiplie les petits métiers pour gagner sa vie. Peu à peu, il se forge une culture éclectique en lisant tout ce qui lui tombe sous la main. Il parvient à s’embarquer sur des navires qui lui font découvrir l’Italie, la Grèce, l’Égypte, le Liban... En 1916, la phtisie l’oblige à séjourner longuement dans un sanatorium suisse où il rencontre Josué Jehouda, un jeune intellectuel juif avec qui il se lie d’amitié. Josué lui apprend le français et lui fait lire les textes du romancier Romain Rolland. C’est une révélation pour Istrati ; il considère dès lors Romain Rolland comme son maître à penser. Rétabli, le jeune Roumain reprend ses voyages et ses errances autour de la Méditerranée. Il commence à écrire en français et envoie son manuscrit à l’auteur de Jean-Christophe, malheureusement le paquet lui revient : Romain Rolland a déménagé... Sans un sou, il vagabonde à travers une Europe à feu et à sang et échoue finalement en 1921 dans un jardin public où il tente de se suicider en se tranchant la gorge. C’est à ce moment dramatique que la chance lui sourit enfin : non seulement il survit, mais un de ses amis trouve sur lui une lettre pour Romain Rolland et la lui fait parvenir. Le romancier est immédiatement intrigué et séduit par les talents de conteur d’Istrati et l’aide à publier en 1924 son roman, Kyra Kyralina, premier volume des Récits d’Adrien Zograffi. Le succès est au rendez-vous. Suivent en 1925 L’Oncle Anghel, en 1926, Présentation des Haïdoucs et, l’année suivante, Nerrantsoula. Sa vie s’organise autour de l’écriture, de la photographie et des voyages. Il fait la connaissance de Joseph Kessel qui préfacera ses œuvres complètes. De retour d’U.R.S.S. après un long séjour, il raconte ses désillusions devant la réalité du régime soviétique dans un ouvrage, Vers l’autre flamme. Malade, Panaït Istrati meurt à Bucarest, en Roumanie, en 1935.

Extraordinaire conteur et aventurier, il laisse une œuvre autobiographique, forte et colorée, dans laquelle il évoque la Roumanie de son enfance et prône la liberté.


14 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 20,5 160 p. Présentation des Haïdoucs T Istrati Panaït Roumanie, liberté 2014 20/11/14 9782915830873 L’Echappée Littérature -poches 14,00 € 14.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
« La liberté demande à être défendue ; et je ne sais pas qui haïr, qui mépriser davantage, celui qui supprime la liberté et celui qui a peur de la défendre. »

Les haïdoucs, bandits d’honneur de Roumanie, viennent de subir une terrible défaite. Cosma, leur chef, n’est plus. Les balles de la Potéra, milice à la solde des grands propriétaires et des seigneurs cupides, l’ont terrassé et ont mis fin à ses actions en faveur des opprimés et des misérables.
Quelque part entre les plaines du Baragan et les eaux éternelles du Danube, dans la Grotte aux Ours, ses hommes, harassés de fatigue, tentent de se réorganiser pour surgir à nouveau et le venger. Il y a là, parmi eux, Ellie le Sage, et sa flûte enchanteresse, Spilca le moine, Jérémie le fils de la forêt, et Motila le vataf, grande brute au cœur pur. Et à leur tête une femme, Florea Codrilor, « l’amante de la forêt, l’amie de l’homme libre, justicière de l’injustice ». Tous vont alors nous raconter leur histoire...

À la croisée de Shéhérazade, princesse des Mille et Une Nuits, de Robin des Bois et du banditisme social décrit par Eric Hobsbawn, ce conte universel de Panaït Istrati (1884-1935), « pèlerin du cœur » et vagabond de génie, fait hurler en nous un mot bien trop oublié : justice !

x 14 21 240 p. Vers l’autre flamme
confession pour vaincus
T
Istrati Panaït témoignage URSS 9782940426294 Entremonde Politique et société -histoire 16,00 € 16.00 à paraître
AA AA
En 1927, compagnon de route du Parti communiste, Istrati visite Moscou et Kiev avec l’écrivain grec Nikos Kazantzakis, puis voyage à nouveau en Union soviétique en 1929. Durant ces séjours, il devine, derrière l’accueil réservé aux hôtes étrangers, la réalité de la dictature stalinienne, qui lui inspire l’écriture de Vers l’autre flamme, confession pour vaincus, dans lequel, sept ans avant le Retour d’URSS d’André Gide, il dénonce sans concession l’arbitraire du régime soviétique. Selon Louis Janover, ’Istrati décrit l’exploitation impitoyable des travailleurs par une bureaucratie prête à tout pour défendre ses privilèges’.
x 14 20,5 300 p. Méditerranée
lever de soleil et coucher de soleil
T
Istrati Panaït 2018 17/05/18 9782373090406 L’Echappée Lampe-tempete Littérature 19,00 € 19.00 présent à Plume(s)
AA AA

« Méditerranée... Je crois que je m’évanouirai, ce matin prochain où mes yeux plongeront soudain dans son éblouissant infini. » Panaït Istrati

Batelier fou sur le fleuve de la Passion, Adrien Zograffi - double littéraire de Panaït Istrati - s’embarque à bord du Dacia le 12 décembre 1906. De l’Égypte à la Grèce, en passant par la Syrie et le Liban, l’Orient lui ouvre les bras et dévoile les secrets de quelques-uns de ses habitants. Des visages, des figures... Au Caire, parmi les minarets qui s’étendent à perte de vue, on aperçoit à l’horizon Mikhaïl Kazansky, l’aristocrate russe devenu va-nu-pieds. À Alexandrie, Moussa, le Juif roumain parti chercher sa fille Sarah, tombée entre les griffes d’un infâme proxénète. À Damas, qui ne se révèle pas aussi douce que son jasmin, le cynique Solomon Kein, aux sombres desseins. Et tant d’autres ! Ni anges ni démons, ces compagnons d’un jour ou d’une vie sont simplement des êtres portés par les vagues de la destinée et les vents de la Méditerranée.

x 13,5 19 110 mn Codine T Istrati Panaït et Colpi Henri fiction Roumanie 2015 30/11/15 3700246907053 Doriane films Divers -DVD 18,00 € 18.00 présent à Plume(s)
AA AA

Durant les années 1900, en Roumanie, dans une région portuaire insalubre du Danube, l’enfance misérable du jeune Adrien Zograffi et son amitié pour Codine, un géant révolté, ancien détenu, assoiffé d’amour, dont il sera le témoin des luttes jusqu’à la fin de celui-ci dans les circonstances les plus dramatiques.

D’après l’œuvre de Panaït Istrati.

Date de parution de film : 1963

Bonus  : Entretien avec le réalisateur + Tournage de l’enterrement de Paul Valéry par Colpi

x 12 19 141 p. Les chardons du Baragan T Istrati Panaït roman 2003 01/04/03 9782246133049 Grasset & Fasquelle Littérature 8,95 € 8.95 sur commande ?
AA AA

Roman d’apprentissage mais aussi roman picaresque d’une étonnante puissance, les Chardons du Baragan nous fait découvrir, à travers les yeux d’un enfant que la misère a voué à une vie vagabonde, la condition du petit peuple des campagnes de Roumanie à la veille de la sanglante révolte de 1907.

Alliant lyrisme et réalisme, Panaït Istrati décrit magistralement un monde hanté par les traditions et les légendes, qu’un surcroît d’oppression fait basculer de la résignation dans la colère.

x 12 18 797 p. Oeuvres - Tome 1 T Istrati Panaït anthologie 2015 05/03/15 9782369141693 Libretto »» Libretto Littérature -poches 15,80 € 15.80 sur commande ?
AA AA
Linda Lê, fervente "istratienne", a rassemblé en trois volumes l’œuvre quasi complète de Panaït Istrati, vagabond roumain qui avait décidé à trente ans de raconter le monde et sa vie en français, et qui fut salué par l’enthousiasme de ses pairs.
Kyra Kyralina – Oncle Anghel – Présentation des haïdoucs – Domnitiza de Snagov – Codine – Mikhaïl
x 12 18 680 p. Oeuvres - Tome 2 T Istrati Panaït anthologie 2015 05/03/15 9782369141709 Libretto »» Libretto Littérature -poches 15,80 € 15.80 sur commande ?
AA AA
Linda Lê, fervente "istratienne", a rassemblé en trois volumes l’œuvre quasi complète de Panaït Istrati, vagabond roumain qui avait décidé à trente ans de raconter le monde et sa vie en français, et qui fut salué par l’enthousiasme de ses pairs.
Mes départs – Le Pêcheur d’éponges – Préface à « Adrien Zograffi » - La Maison Thüringer – Le Bureau de placement – Méditerranée (Lever de soleil) – Méditerranée (Coucher de soleil)
x 12 18,5 732 p. Oeuvres - Tome 3 T Istrati Panaït anthologie 2015 05/03/15 9782369141716 Libretto »» Libretto Littérature -poches 15,80 € 15.80 sur commande ?
AA AA
Linda Lê, fervente "istratienne", a rassemblé en trois volumes l’œuvre quasi complète de Panaït Istrati, vagabond roumain qui avait décidé à trente ans de raconter le monde et sa vie en français, et qui fut salué par l’enthousiasme de ses pairs.
Les Chardons du Baragan – Tsatsa-Minnka – Nerrantsoula – La Famille Perlmutter – Pour avoir aimé la terre – Vers l’autre flamme, après seize mois dans l’URSS – Autobiographie – Dans les docs de Braïla – Nicolaï Tziganou – Une rencontre – Lettre à Romain Rolland, réponse ouverte à une lettre mi-fermée – Il y a onze ans à Saint-Malo – L’homme qui n’adhère à rien – Adhérer ou ne pas adhérer - Lettres à François Mauriac – Les Arts et l’humanité aujourd’hui – Sur la mémoire de nos amis qui meurent… – Mon bon Robertfrance
x 11,5 12 224 p. Oncle Anghel
Les récits d’Adrien Zograffi
T
Istrati Panaït roman 1993 13/01/93 9782070728329 Gallimard »» Littérature -poches 6,50 € 6.50 épuisé, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA

« Par cette nuit tombante du début d’avril le hameau de Baldovinesti, situé à environ cinq kilomètres de Braïla, fêtait le premier jour de la résurrection du Christ. Dans toutes leurs cours, les paysans allumaient des moyettes de roseau sec ; partout les joyeux coups de fusil retentissaient, hommages rustiques orthodoxes rendus à la mémoire de celui qui fut le meilleur des hommes.

Dans la chaumière de l’oncle Dimi - le cadet de la famille -, la mère Zoïtza - l’aînée des quatre frères - et son fils unique Adrien [...]. »

Préface de Joseph Kessel
Collection L’Étrangère

x 11 18 220 p. Kyra Kyralina T Istrati Panaït roman 1981 01/01/81 9782070372539 Gallimard »» Littérature -poches 6,80 € 6.8 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Serré dans les bras de Kyra, je ne pus voir autre chose, dans cette seconde terrible, que le frère tombant à la renverse et le père qui se jetait par la fenêtre du port ; je fermai les eux, étouffé ; mais je les rouvris aussitôt, pour voir mon aîné, par terre, la tête éclatée comme une pastèque brisée contre un mur, et les deux oncles déchargeant quatre feux de pistolet sur les traces de mon père, penchés sur la fenêtre par où il venait de se sauver.

Me lâchant, Kyra bondit au milieu de la chambre et cria : - Vous l’avez raté !.

x 11 18 224 p. Domnitza de Snagov
Les récits d’Adrien Zograffi
T
Istrati Panaït roman 1983 01/01/83 9782070374946 Gallimard »» Littérature 6,80 € 6.80 manquant sans date
AA AA
Les compagnons de Cosma, ces haïdoucs roumains en révolte contre la domination turque et grecque, ont perdu leur chef légendaire. Ils prennent pour capitaine une femme. C’est Floarea Codrilor, surnommée Domnitza de Snagov. Elle leur dicte leur nouvelle loi : « Nous sommes des héros, nous agissons comme des assassins et nous mourrons plus mal que des chiens. Assez ! Plus de rancunes personnelles ! Vous les oublierez au sourire de mes yeux noirs et de mes dents blanches. Je serai votre sœur, passionnée comme une amante. » Et tous s’apprêtent à la suivre, avec enthousiasme.
x 11 16 48 p. Les arts et l’humanité d’aujourd’hui T Istrati Panaït essai 2018 17/05/18 9782373090413 L’Echappée Lampe-tempete Divers -petits livres 5,00 € 5.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
En 1932, à l’invitation du « Deutscher Kulturbund », Panaït Istrati fait une tournée de conférences en Allemagne et en Autriche. Ses discours, réunis sous le titre Les Arts et l’Humanité d’aujourd’hui, sont publiés la même année dans la célèbre revue Europe. Après avoir vagabondé sur tout le continent, vécu mille et une vies, perdu ses illusions pour l’idéal socialiste à la suite d’un voyage en URSS, il nous livre, juste avant de mourir, ce magnifique testament : celui d’un homme qui n’a eu de cesse d’avoir foi dans l’Art et la Beauté.
x 11 18 150 p. Codine T Istrati Panaït roman 2018 06/09/18 9782377290604 Libertalia La petite littéraire Littérature -poches 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Codine fait partie d’un cycle de quatre récits qui composent la jeunesse d’Adrien Zograffi, personnage récurrent de l’oeuvre de Panaït Istrati et à portée autobiographique.

Adrien Zograffi et sa mère, blanchisseuse, viennent d’emménager dans la Comorofca, un quartier pauvre de Braïla, à l’est de la Roumanie. Adrien est un garçon pauvre, bien élevé, propre sur lui, poli, qui ne s’intègre pas aux bandes qui jouent au foot dans la rue, tous dépenaillés et grossiers. Un jour, il fait la connaissance du « géant du port », le forçat au grand cœur, le fameux Codine, voyou redouté de tous tant pour sa force que sa violence. Tous deux se lient d’une amitié forte et exclusive, ils deviennent « frère de croix ». Mais la fatalité rattrapera bien vite le grand Codine...

x 10,5 15 61 p. Pour avoir aimé la terre T Istrati Panaït 2015 15/10/15 9782844183156 La Part commune »» La Petite Part Divers -petits livres 6,00 € 6.00 sur commande ?
AA AA
Citoyen du monde, homme libre, chantre d’une langue pure et gorgée de sève, avec Pour avoir aimé la terre - que suit une courte autobiographie - Panaït Istrati compose une ode à la liberté et aux hommes, aux espérances qu’ils portent et qui les portent, et livre son testament spirituel. Écrit peu avant sa mort, ce texte lumineux, vibrant est avant tout un acte de résistance d’un homme généreux contre les tyrannies de tout ordre.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |