Stéphane Goxe - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Stéphane Goxe

Stéphane Goxe


4 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 14 19 128 p. Attention danger travail (coffret) T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane essai société, travail 2007 30/11/06 9782915694314 CP Productions »» Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 40,00 € 40.00 épuisé
AA AA

Le coffret "Attention danger travail" comporte un DVD, un CD audio, un premier roman et un livret.

Le livret (Bonus papier) et le CD audio (5 titres) qui l’accompagnent (Nous n’irons pas au chagrin, 19mn 52) ne sont pas vendus séparément du coffret DVD de Attention danger travail. Édition à tirage limité (1500 exemplaires).

Voir aussi Attention Danger travail – DVD seul

Outre l’édition DVD du film, ce coffret “Attention danger travail” intègre une brochette d’inédits savoureux autour du thème de la résistance au travail : deux livres et un CD audio exclusifs accompagnent ainsi le film.

Bonus papier : un livre qui réunit des réactions colorées autour du film : courriers, forums internet, tracts, témoignages, articles, que l’équipe a voulu partager avec les spectateurs.

Les aventuriers du RMI de Jérôme Akinora (Éditions de L’Insomniaque, 2004 / 124 pages) est un premier roman talentueux dont le manuscrit fut remis à l’issue d’une projection-débat du film. Cet essai autobiographique désopilant et finement ficelé trouve parfaitement sa place à côté du DVD. Les Editions L’Insomniaque le sortiront en septembre 2004, d’ici là ce livre sera exclusivement disponible dans ce coffret.

Enfin, le CD audio Nous n’irons pas au chagrin est composé de cinq chansons contre le travail, cinq groupes de musiciens résistants nous ont offert leur auto-production.

Un coffret qui réunit une réflexion joyeuse, collective, indépendante et libre.

BONUS PAPIER
Les textes et documents présentés ici font suite à la diffusion en salles de cinéma du documentaire Attention Danger Travail, ou bien ont été portés à notre attention comme contributions destinées à éclairer l’enquête, ses différents moments. Sans doute, cela ne constitue pas un motif suffisant pour en justifier la publication. Mais il nous a semblé que des liens plus profonds unissent ces textes – essentiellement des réactions de spectateurs – au projet cinématographique qui les a déclenchés.

En tant que prises de plume et de position, ces fragments ainsi organisés participent, tout comme le film, d’une même volonté dissidente de poser des questions évincées du “ débat public ” ou de signifier des problèmes dont le discours dominant nie la réalité. Or, les nombreux échanges nés dans le sillage du documentaire ont montré que, sur cette thématique, la parole critique n’attend que des occasions pour fleurir. Les courriers reçus, enthousiastes ou acerbes, amusés ou dubitatifs, nous sont apparus comme l’écho des discussions animées qui, à l’issue des projections, prenaient souvent un tour frondeur et semblaient, à partir des univers et imaginaires personnels, formuler un questionnement collectif essentiel et sensible.

Les textes reproduits dans ce livret nous plongent également dans l’intimité sociale de leurs auteurs, et ces quelques pages dessinent par moments des trajectoires et situations comme autant de miroirs tendus aux “ déserteurs du marché du travail ” s’exprimant dans le film. Ancrés dans l’expérience ordinaire, ces témoignages écrits constituent un ensemble hétéroclite de considérations sur la non-vie quotidienne, nous suggérant aussi de sonder une existence individuelle soumise à l’obligation de produire et consommer sans d’autres fins que de produire et consommer. Car au-delà des problèmes de répartition du travail et des richesses, de la question du salariat ou de l’organisation de la production, ces propos évoquent une politique de l’ennui généralisé, la douleur et l’absurdité de notre gestuelle d’animaux productifs, l’emploi confisqué de nos vies, le bonheur subversif de nier le bonheur officiel. Ces paroles spontanées recueillies autour d’Attention Danger Travail peuvent être entendues comme une conversation iconoclaste, à plusieurs voix, sur la société de travail et ses valeurs rituellement célébrées, parfois transgressées avec colère et jubilation.


Zone 2
DVD 9
PAL
1h45
Écran 4/3
Film VO, pas de sous-titrage

x 13,5 19 105 mn Attention danger travail (dvd) T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane reportage société, travail 2007 30/11/06 3700246900696 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Peut-on considérer la question du travail sous l’angle du refus sans provoquer d’emblée la réprobation générale ? Est-il possible d’aborder le thème du chômage sans le présenter sous le signe exclusif de la tragédie, mais en y décelant au contraire un des moyens d’échapper aux griffes de l’exploitation et de reconquérir son temps de vie ?

Attention Danger Travail (version de Danger travail) en propose l’expérience en présentant une série d’entretiens avec des chômeurs qui ne paraissent ni accablés ni désespérés par leur situation. Ces sans-emplois qui n’en demandent pas pour autant ont tous fui l’usine, l’entrepôt ou le bureau, bien décidés à ne plus accepter les règles de la guerre économique contemporaine.

Face à un discours menaçant, sans cesse martelé, sur le malheur, la douleur et la honte d’être au chômage, ou devant ces portraits édifiants de « privés d’emplois qui se battent pour retrouver leur dignité », des chômeurs visiblement bien dans leur peau rétorque avec bonne humeur qu’ils ne sont pas prêts de monnayer à la légère leur temps retrouvé. Rompant avec un climat d’angoisse et de peur sciemment entretenu, des personnes aux profils très distincts évoquent leur acte de désertion du marché du travail et la volonté de ne plus perdre leur vie à la gagner. Ces témoignages inédits sont ici prolongés par des extraits de documents dépeignant un univers de labeur peu fréquentable.


Zone 2
DVD 9
PAL
1h45
Écran 4/3
Film VO, pas de sous-titrage

x 13,5 19 Qui dit mieux ? T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane doc société 2008 30/11/07 CP Productions »» Divers -DVD 0.00 projet abandonné, jamais édité
AA AA
Le film est actuellement gelé. Les auteurs ont estimé que le film n’était pas d’un niveau suffisant, en l’état actuel, pour continuer d’être montré. Pas de sortie en vue, ni en salles, ni en dvd.

Un long-métrage documentaire de Pierre Carles, Christophe Coello et Stéphane Goxe. Avec les spectateurs des salles Art et essai ; montage en cours ; durée environ 1h30 ; montage : Claire Painchault, Cécile Nicouléaud ; production : Annie Gonzalez). Affiche : Berth

NOTE D’INTENTION :

« En 2003, Attention danger travail est sorti en salle de cinéma, où il a rencontré un joli succès. Dans ce film , pour la première fois depuis les années soixante-dix, la parole a été donnée à des « déserteurs du marché du travail », soit une douzaine d’anciens salariés, auxquels s’était joint un chef d’entreprise, qui expliquaient sans complexe pourquoi ils n’iraient plus jamais travailler. Hommes et femmes, jeunes et moins jeunes, chômeurs et Rmistes, tous revendiquaient haut et fort le droit de ne plus faire la guerre, la guerre économique. Les propos tenus dans le film allaient heurter un grand nombre de spectateurs. À l’heure du chômage de masse et d’une pression croissante sur les demandeurs d’emplois montrés du doigt comme des « fainéants » ou des « parasites », affirmer devant une caméra que l’on pouvait vivre heureux – ou moins malheureux, disons – avec des allocations chômage ou le RMI (Revenu Minimum d’Insertion) avait de fortes chances d’être perçu comme une provocation. C’est l’effet que produira Attention danger travail à l’issue de chaque projection : le même type d’incompréhension ou de colère. Mais aussi des réactions positives. Fait exceptionnel, très peu de spectateurs quittaient la salle au moment des débats. Annie Gonzalez, productrice d’Attention danger travail, et les trois réalisateurs ont pris alors la décision de filmer ces débats. En 2007, lors de la dernière campagne présidentielle, le candidat de l’UMP a repris dans son programme le slogan du MEDEF « Travailler plus pour gagner plus ». La plupart des grands médias ont relayé ce qui est devenu une véritable idée reçue, comme s’il ne s’agissait pas d’un point de vue orienté et partisan mais d’une réflexion de bon sens. À aucun moment, ces médias n’ont laissé s’exprimer un autre point de vue, celui par exemple qui estime qu’il faudrait mieux travailler moins et gagner moins afin de vivre mieux. Pourtant, les individus ou collectifs qui pensent cela sont de plus en plus nombreux, regroupés notamment autour des revues Silence, Passerelle, Ecorev, La Décroissance. C’était également le cas d’une bonne partie des spectateurs d’Attention danger travail. Le débat n’ayant pas eu lieu à la télévision, à la radio et dans les grands journaux, cette question taboue a été abordée dans l’un de rares endroits ouverts au grand public et resté indépendant : les salles de cinéma Art et Essai. Dans celles qui ont passé le film, l’espace d’un soir elles sont devenues le lieu où l’on pouvait discuter de tout. Qui dit mieux ? donnera la parole à ceux qui supportent difficilement la remise en cause du travail, énervés ou ulcérés par la critique du salariat et de la consommation. Des attaques qui ne viennent pas forcément des responsables du MEDEF, mais de gens étiquetés parfois à « gauche » : syndicalistes, intellectuels, travailleurs estimant que la défense de l’emploi et du pouvoir d’achat reste la priorité des priorités. Mais le film permettra aussi d’entendre la voix de ceux qui estiment qu’entre le tout-salariat et la désertion individuelle ou collective du travail, il existe d’autres solutions à explorer. Au spectateur, ensuite, de trancher ou peut-être de repartir avec plus d’interrogations qu’il n’en avait avant de voir tous ces films. »

x 13,5 19 107 mn Volem rien foutre al païs T Carles Pierre, Coello Christophe et Goxe Stéphane reportage société, travail 2007 30/11/06 3760121250100 CP Productions »» Divers -DVD 18,00 € 18.00 sur commande ?
AA AA

Dans cette guerre économique, qu’on nous avait promise il y a bien des années et qui avance comme un rouleau compresseur, existe-t-il encore un sursaut d’imagination pour résister ?

Mis en demeure de choisir entre les miettes du salariat précaire et la maigre aumône que dispense encore le système, certains désertent la société de consommation pour se réapproprier leur vie. « Ni exploitation, ni assistanat ! » clament-ils pour la plupart. Ils ont choisi une autre voie, celle de l’autonomie, de l’activité choisie et des pratiques solidaires…


Zone 2
DVD 9
PAL
1h47
Format image 1.37 • Écran 4/3
Film sous-titré en espagnol et allemand


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |