Jacques Sémelin - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Quelques sites qui méritent le voyage ...

  • Petites perspectives illustrées : Bibliothèque collective de critique sociale, 1 rue Pasteur 12100 Millau ; ouvert le vendredi de 10h30 à 13h.
  • la boutique en ligne d’EnVies EnJeux
  • 36 rue des Lilas : chambres et tables d’hôtes à Millau, chez Eveline et Jean-Michel.
  • La libraithèque ’le droit à la paresse’, librairie et bibliothèque associative et militante, une adresse indispensable dans le Lot.
  • Le pas de côté une librairie - bistrot à Béziers a dû fermer, hélas ...
  • Naturellement Simples Produits naturels à base de plantes
  • Le Lieu-Dit à Saint Affrique, librairie-café-resto-..., lieu de rencontres incontournable, n’a pas (encore) de site internet : 5 rue de l’industrie / 05 65 99 38 42 ; voir aussi sur le site de Plume(s) : Le Lieu-Dit.
  • L’essentiel librairie — épicerie bio — tartinerie à Marciac (Gers)
  • Construire un monde solidaire
  • Radio-Larzac celle que vous entendez fréquemment à Plume(s) - à moins que ce ne soit :
  • Radio Saint-Affrique
  • Association E.V.E. : écomobilité et voyage écologique.
  • Plume(s) est affiliée au site Place des Libraires ,
  • et aussi au site lalibrairie.com (réseau de 2500 — début 2017 — points libraires sur le territoire français), sur lequel vous pouvez commander un livre et le régler en ligne, puis le récupérer à Plume(s).
  • EnVies EnJeux est la continuité d’Alter’Educ, dans son approche comme dans sa volonté de fonctionner collectivement. Cette équipe, constituée de bénévoles passionné-e-s, dispose depuis septembre 2012 de deux antennes : une à Millau et l’autre à Aubagne.
  • Enercoop, notre fournisseur d’électricité réellement écolo.

Vous cherchez un bouquiniste à Millau ?

  • A croatan : 13 rue de la Capelle à Millau — 06 52 37 80 27 — acroatan@free.fr
  • Pierre : il n’a pas de magasin, mais il habite Millau : 44 rue des Fasquets — 06 33 18 21 79 — michel.p48@orange.fr
Accueil du site > Les auteurs > Jacques Sémelin

Jacques Sémelin


5 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 11 19 61 p. La non-violence expliquée à mes filles T Sémelin Jacques essai, jeunesse non violence 2000 05/01/00 9782020367769 Seuil Jeunesse -philo 6,00 € 6.00 sur commande ?
AA AA
Le refus de la violence n’est pas l’équivalent de la passivité. Un spécialiste de la question répond aux questions directes de ses propres filles et propose une synthèse, qui est en même temps un rappel historique et un acte de foi.
x 14 20,5 320 p. J’arrive où je suis étranger T Sémelin Jacques essai handicap 2007 31/08/07 9782020883986 Seuil Politique et société 20,30 € 20.30 sur commande ?
AA AA

J’ai appris à l’âge de 16 ans qu’un jour je ne verrais plus. Quand exactement devais-je connaître la nuit ? Personne n’en savait rien. Mais mon destin était scellé, de par ma naissance. C’était comme un sort qui m’avait été jeté, en pleine adolescence, sous le sceau de l’injustice. Pourtant, j’ai décidé de ne rien en dire, pas même à mes parents ou à mes amis.

Qu’allais-je devenir ? Vers quel futur me projeter ? Habité par l’angoisse de ce naufrage annoncé, j’ai longtemps cherché mon chemin. Je me demandais que faire de ma vie, quel métier choisir. Un jour, j’ai même frôlé la mort, par distraction.

Ainsi ai-je dû avancer vers le monde inquiétant des ombres et du brouillard perpétuel. C’est ce voyage contraint et forcé – inexorable – que j’essaie de raconter ici, tel un explorateur à la découverte d’un pays dont on ne revient pas. On lira le récit de ces quelques trente années de périple, certes jalonné de moments de dépression et d’amertume mais aussi de rebondissements joyeux, voire de petits triomphes.

Animé par la rage de vaincre et l’amour des miens, je me suis trouvé une route à tâtons. En me cherchant, je suis devenu chercheur. J’ai mis au centre de ma vie la volonté de comprendre les conduites humaines, que les individus se grandissent dans la résistance ou s’avilissent dans la barbarie. Cette passion pour l’homme m’a véritablement « porté ». Elle m’a entraîné à mobiliser toutes mes forces et mes facultés intellectuelles pour « lire », enquêter, voyager, écrire, enseigner. D’où ce parcours qui m’a conduit de la Sorbonne à Harvard puis au CNRS et à Sciences Po.

Désormais, je vous écris depuis ces contrées lointaines de la Grisaille, où je me sens étranger. J’y ai pourtant pris mes petites habitudes. On me demande souvent : « Mais comment vous débrouillez-vous ? » De cette métamorphose, je souhaite aujourd’hui témoigner, après des années de silence et de combat. Maintenant, j’ai le sentiment d’y voir un peu plus clair !

Historien et politologue, Jacques Sémelin est directeur de recherche au CNRS (CERI) et enseigne à Sciences Po. IL est l’auteur notamment de Sans armes face à Hitler (Payot, 1998) et de Purifier et Détruire. Usages politiques des massacres et génocides ( Seuil, 2005) couronné par le Prix Philippe-Habert - deux ouvrages traduits en plusieurs langues.

x 12,5 21,5 111 p. Face au totalitarisme, la résistance civile T Sémelin Jacques essai désobéissance civique 2011 23/02/11 9782874951275 André Versaille Histoire Politique et société -non-violence et désobéissance 20,20 € 20.20 manquant sans date
AA AA

Comment des individus ordinaires parviennent-ils à résister à mains nues, à se conduire d’une façon extraordinaire dans des situations d’oppression voire d’extrême violence ? Inspiré par Hannah Arendt qui, dans Eichmann à Jérusalem, souligne la résistance non-violente des Danois sauvant les juifs en 1943, Jacques Semelin présente ici ses quelques quinze années de recherche sur les ressources de la résistance civile au sein des systèmes totalitaires nazi et communiste.

Une réflexion unique et toujours actuelle.

x 15,5 24 900 p. Persécutions et entraides dans la France occupée
Comment 75% des juifs en France ont échappé à la mort
T
Sémelin Jacques doc 39-45, persécution, France 2013 21/03/13 9782352042358 Arènes »» Politique et société -histoire 29,00 € 29.00 sur commande ?
AA AA

Près de quatre-vingt mille juifs (français et étrangers) demeurant en France en 1940 ont été tués par les nazis durant les années d’Occupation. Cette tragédie est désormais établie et documentée. Leur histoire en appelle cependant une autre, trop peu étudiée par les historiens, et que l’auteur de ce livre prend à bras-le-corps. Puisque environ trois cent trente mille juifs vivaient alors dans notre pays, cela signifie que 75% d’entre eux ont pu échapper à l’extermination.

Pour les juifs français, cette proportion avoisine les 90%. Par comparaison, la Belgique n’a compté que 55% de survivants et les Pays-Bas 20%. Comment comprendre cette singularité du cas français, puisque la volonté nazie de détruire les juifs est partout semblable et que Vichy collabore à leur déportation ? Cette question était encore un "point aveugle" dans l’historiographie de la Shoah. Certains ont même parlé d’une "énigme française".

Au terme d’une enquête de plusieurs années, riche de témoignages et d’archives, écrite d’une plume sensible et sereine, Jacques Semelin apporte une contribution décisive. Il brosse un tableau radicalement autre de la France occupée. Une société plurielle et changeante, où la délation coexiste avec l’entraide, où l’antisémitisme n’empêche pas la solidarité des petits gestes. Sans jamais minimiser l’horreur du crime, ce livre monumental ouvre une nouvelle période dans notre lecture des années d’Occupation.

Il fera date.

x 15 23 376 p. La survie des Juifs en France - 1940-1944 T Sémelin Jacques histoire 39-45, France, juifs 2018 04/10/18 9782271090270 CNRS »» Seconde Guerre mondiale Politique et société -histoire 25,00 € 25.00 sur commande ?
AA AA

Comment et pourquoi 75 % des juifs ont-ils échappé à la mort en France sous l’Occupation, en dépit du plan d’extermination nazi et de la collaboration du régime de Vichy ? Comment expliquer ce taux de survie inédit en Europe, dont les Français ont encore peu conscience ? Jacques Semelin porte un regard neuf et à hauteur d’hommes sur les tactiques et les ruses du quotidien qui ont permis aux persécutés d’échapper aux rafles et déportations.

Au-delà du contexte international et des facteurs géographiques, politiques, culturels, il montre que les juifs ont trouvé en France un tissu social complice pour les aider, surtout à partir de l’été 1942, malgré l’antisémitisme et la délation. Entre arrestations et déportations d’une part, gestes d’entraide et pratiques de solidarité d’autre part, ce livre est tout sauf une histoire édulcorée des quelque 220000 juifs toujours en vie en France à la fin de l’Occupation.

C’est une histoire au plus près des réalités quotidiennes des persécutés juifs, français et étrangers, illustrée par les trajectoires d’individus ou de familles, dont le lecteur suit l’évolution de l’avant-guerre aux années noires.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |