Michel Lulek - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Michel Lulek

Michel Lulek

Cofondateur de Télé Millevaches ; il est également l’auteur du livre « Scions… travaillait autrement. Ambiance Bois, l’aventure d’un collectif autogéré »

2 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
disponibilité
?
x 15 21 174 p. Scions... Travaillait autrement ?
Ambiance Bois, l’aventure d’un collectif autogéré
T
Lulek Michel doc travail, économie sociale et solidaire 2003 01/08/03 9782952018074 Repas Pratiques utopiques Politique et société -alternatives 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Nouvelle édition 2009

À 20 ans, au lieu de changer le monde, ils décident de changer leur vie et de créer ensemble une entreprise pour y expérimenter d’autres formes d’organisation du travail. Ce sera une scierie, Ambiance Bois, qui s’installera en 1988 sur le plateau de Millevaches dans le Limousin. De fil en aiguille, ce ne sont pas seulement les modalités classiques de production qui seront remises en cause, mais la place que cette dernière occupe dans nos vies. Ainsi, les associés d’Ambiance Bois découvriront que « travailler autrement », c’est consommer, agir, décider et finalement « vivre ensemble ».

Le commentaire des éditeurs

Ce livre ne développe pas une nouvelle théorie du travail et n’élabore pas sur le papier un modèle de substitution qui répondrait à toutes les questions que se pose la société sur le travail. Si ses auteurs peuvent avoir aujourd’hui quelque légitimité à mêler leur voix au concert des discours sur le travail, ce n’est que pour avoir soumis leurs rêves à l’épreuve des faits.

Aussi, raconteront-ils seulement une histoire, la leur, celle d’une poignée d’individus qui créèrent une entreprise, Ambiance Bois, parce qu’ils voulaient travailler autrement et imaginaient que c’était là le chemin le plus sérieux pour faire avancer la réflexion sur le sujet. Au travers de cette histoire, ils espérent que le lecteur saura découvrir les linéaments d’une autre manière d’intégrer le travail dans nos vies et qu’ils l’auront aidé à questionner le travail davantage sur ses fins que sur ses moyens.

L’expérience d’Ambiance Bois est, en effet, faite d’utopie et de réalité, de réjouissants succès et de régulières difficultés, de grandes idées et de petites réalisations, d’ambition et de modestie. On ne lira donc pas ici un conte de fée autogestionnaire, mais bien plutôt une histoire de vies - au pluriel. Avec ses débats, ses hauts et ses bas, ses obstacles et ses coups de chance, ses calculs et ses hasards.

Comme l’écrit dans sa préface Serge Latouche : « Des individus, refusant totalement ou partiellement le monde dans lequel ils vivent, tentent de mettre en œuvre autre chose, de vivre autrement : de travailler ou de produire autrement au sein d’entreprises différentes, de se réapproprier la monnaie aussi pour un usage différent, selon une logique autre que celle de l’accumulation illimitée et de l’exclusion massive des perdants. C’est très exactement ce que font les compagnons d’Ambiance Bois. »

Préface de Serge Latouche

x 15 21 144 p. Télé Millevaches
La télévision qui se mêle de ceux qui la regardent
T
Lulek Michel, Deléron Samuel et Pineau Guy reportage médias, société, économie sociale et solidaire 2006 01/09/06 9782952018036 Repas Pratiques utopiques Politique et société -alternatives 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA

Photos tirées du premier générique de Télé Millevaches, avril 1986Ce livre raconte l’histoire de Télé Millevaches, une télévision locale qui, parmi les premières en France, et aujourd’hui l’une des plus anciennes encore en activité, témoigne de l’appropriation par des habitants de l’outil télévisuel pour communiquer, échanger, montrer ce qui se fait sur leur territoire et porter une parole que les télévisions ignorent en général.

Télévision de proximité, de pays, associative, de quelque façon qu’on l’appelle, Télé Millevaches se raconte ici à plusieurs voix. Le récit de cette aventure, qui constitue la première partie de l’ouvrage, a été écrit par un des membres de l’équipe fondatrice et est complété par des entretiens avec des acteurs de cette histoire. La seconde partie resitue l’histoire de Télé Millevaches dans celle, plus large, des télévisions de proximité en France et des évolutions télévisuelles de 1986 à 2006.

Le commentaire des éditeurs

Photo extraite du Magazine du Plateau n° 98, novembre 2002 Les médias forment-ils l’opinion ? La télévision reflète-t-elle le monde et la société ? N’est-elle forcément qu’une affaire de professionnels ? A ce genre de questions qui reviennent régulièrement dans l’actualité, l’expérience de Télé Millevaches n’apporte certes pas de réponses catégoriques mais ouvre des perspectives tout à fait originales.

Au cours des vingt années dont l’histoire est rapportée ici avec beaucoup de détails, le lecteur pourra en effet découvrir comment une poignée d’habitants du plateau de Millevaches a réussi à dompter un outil en le mettant au service d’un territoire et de ceux qui y vivent. S’inscrivant en cela dans une véritable démarche de développement local, cette expérience dessine en creux ce que n’est pas, ne sait pas être ou ne veut pas être la télévision (la vraie, la grande, celle qui vous dépossède de votre parole, même quand elle fait semblant de vous la donner).

Comme l’écrit Daniel Salles dans Alternatives Economiques : « Une télé partie de rien, qui a su trouver sagement son public, son matériel et les moyens de sa pérennité financière. Une "télé brouette" pour commencer, qui venait installer son téléviseur et son magnétoscope dans les cafés, les maisons de retraite ou chez des particuliers qui rameutaient le voisinage. Puis le journal vidéo des débuts s’est mué en "magazine du plateau" pour 120 communes. Ensuite, une télévision qui faillit être diffusée la nuit sur le canal régional de France 3 lorsqu’il dort et automatiquement enregistrée grâce à un système ingénieux. Et il faut lire à ce propos la manière dont ces Géo Trouvetou de la télé ont été baladés, en 1993, par le CSA, TDF, le ministère de la Communication et France 3, ligués pour faire capoter ce projet hors norme ! » Qu’importe ! 22 ans après sa naissance Télé Millevaches fait toujours entendre sa petite musique différente sur le plateau de Millevaches, et désormais, grâce à Internet, bien au-delà.

Ce livre nous raconte cette saga que les "vraies" télés sont incapables de faire. Il raconte les interrogations, les rapports avec les élus locaux, l’organisation, etc. Un exercice pratique et obstiné de développement local et de lien social.


DVD inclus


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |