Marina Tsvetaïeva - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Vous trouverez à Plume(s) un choix des produits de Timoun, fabricant Saint-Affricain de jouets en bois.
Accueil du site > Les auteurs > Marina Tsvetaïeva

Marina Tsvetaïeva

(1892-1941) Elle aujourd’hui reconnue comme l’un des grands poètes du XXe siècle. Femme de tous les paradoxes, à la fois russe et universelle, prosaïque et sublime, elle commence très jeune à écrire et à publier. Prise dans la tourmente révolutionnaire après l’écrasement de l’Armée blanche dans laquelle son mari s’est engagé comme officier, elle vit un douloureux exil de dix-sept ans à Berlin, à Prague, puis à Paris. De retour dans son pays natal en 1939, elle se suicide deux ans plus tard. Il est des talents si impétueux que les évènements les plus dévastateurs de l’histoire ne sauraient les étouffer. Réduite à néant par la terreur stalinienne, Marina Tsvétaïéva ne cesse aujourd’hui de revivre et de rayonner. Cette « Danseuse de l’âme », ainsi qu’elle se nommait, traverse, subit et transcende les malédictions de l’Histoire comme une comète fracassée. Par sa poésie, fulgurante, rétive et exaltée, elle fraternise d’emblée avec toutes les victimes. La singularité tragique de son itinéraire, d’une indestructible intégrité, garde aujourd’hui toute sa charge libératrice.
France Culture

3 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15,5 29,5 26 p. Les Arbres Tsvetaïeva Marina 2013 01/11/13 9782913886865 Harpo & Littérature -poésie 20,00 € 20.00 sur commande ?
AA AA
x 12,5 19 324 p. Correspondance à trois T Rilke Rainer Maria, Tsvetaïeva Marina et Pasternak Boris correspondance 2003 27/05/03 9782070768134 Gallimard »» L’Imaginaire Littérature -poches 12,00 € 12.00 sur commande ?
AA AA
Pendant quelques mois, trois des plus grands poètes de leur temps échangent un courrier d’une passion extrême. Pasternak est cloué à Moscou par la révolution (il est le docteur Jivago), Tsvétaïeva en France par l’émigration et Rilke en Suisse où il meurt lentement. Seuls Pasternak et Tsvétaïeva se connaissent bien. Rilke n’a jamais rencontré Tsvétaïeva et connaît à peine Pasternak : le lien réel de leur triangle est l’admiration réciproque. L’isolement, l’absence de tout contact et de toute connaissance concrète favorisent l’exaltation, l’idéalisation, le sublime... mais aussi les drames de susceptibilité, jalousie, les remords et les ruptures. La passion amoureuse est indéniablement mêlée à la fougue poétique.
x 11 18 156 p. Le Diable et autres récits T Tsvetaïeva Marina 2005 16/11/05 9782253932390 LGF/Livre de poche Littérature -poches 11,00 € 11.00 épuisé
AA AA
C’est en France, dans les années 1930 - la décennie de la misère et des textes en prose -, que Marina Tsvétaeva, dans des appartements lugubres à Meudon, puis à Clamart et à Vanves, écrivit les trois textes composant ce recueil : Le Diable, Ma mère et la musique et La Maison du vieux Pimène. Trois textes qui livrent le motif obsédant de la vie de Tsvétaeva, dominée par les trois M : la Mort, la Mère, les Mots. La mort, qui rôde et fauche dans la maison d’enfance. La mère, impétueuse, géniale, inaccessible, qui voulut imposer à sa fille une vocation de musicienne. Les mots, incarnés par le Diable, à l’appel duquel l’enfant répondit comme Marc Aurèle à Dieu : C’est à toi que je suis redevable du cercle enchanté de ma solitude, qui m’accompagne partout. Marina Tsvétaïeva fait le récit de la fidélité à sa vocation avec ascétisme et lyrisme, exaltation et cynisme. C’est une prose froide et ensorceleuse, pieuse et vengeresse, au sortir de laquelle une seule question se pose Comment ça va la vie, après la lecture de Marina Tsvétaeva ?
Linda Lê.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |