Jean-Pierre Levaray - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est une toute jeune petite librairie, qui a ouvert le 1er avril 2008 - non, ce n’était pas un poisson.

Nous voulons proposer des documents qu’on ne trouve habituellement pas à Millau, et proposer aussi un espace de convivialité.

Vous y trouverez des livres, des dvd, des revues sur les thèmes de l’écologie, de l’alter-mondialisme, de la non-violence,... mais aussi des livres maternité et jeunesse, jardinage, cuisine, construction écologique, ou d’autres qui nous ont plu,
ainsi que thé, café, chocolat et jus de fruits bio-équitables,
et aussi un accès internet,
le tout dans la bonne humeur ...

Régulièrement nous organisons des projections vidéo.

Accueil du site > Les auteurs > Jean-Pierre Levaray

Jean-Pierre Levaray

1955 — ) Ouvrier syndicaliste à la CGT, écrivain libertaire français et militant à la Fédération anarchiste.

13 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 18 25,5 144 p. Putain d’usine T Levaray Jean-Pierre et Efix BD travail 2007 20/09/07 9782849490914 Petit à petit Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 13,10 € 13.10 épuisé
AA AA

Une usine où rôde la mort et où les instants sont tissés d’ennui, d’angoisse et de fatigue... Une usine où les jeux vidéo remplacent peu à peu la belote pour tuer le temps... Une usine où l’on attend le grand licenciement, sous la menace de la grande explosion... Une usine de produits chimiques, similaire à celle d’AZF - dont la désintégration ensanglanta et dévasta Toulouse en 2001 - et appartenant à la même sinistre multinationale...

C’est sans fioritures que Jean-Pierre Levaray raconte avec force le quotidien d’une classe ouvrière qui, loin d’être allée au paradis, se morfond dans un purgatoire oublié. Englués dans la grisaille, confrontés au mépris et à la morgue des décideurs et gestionnaires, les prisonniers du boulot oscillent entre les tentations de la révolte et les affres de la résignation... ... l’ensemble sous le trait sans concession d’Efix qui est entré dans ce texte comme on entre en résistance : le poing levé !

x 14 21 101 p. Une année ordinaire - Journal d’un prolo T Levaray Jean-Pierre témoignage 2005 01/03/05 9782914980159 Libertaires Littérature 10,20 € 10.20 présent à Plume(s)
AA AA

2003 ! Une année quand même pas tout à fait ordinaire que cela.

Avec une énorme mobilisation sociale au printemps. Pour défendre le système des retraites par répartition et s’opposer à la casse des services publics. Avec des manifs hardi tiens bon et des grèves comme s’il en pleuvait. Avec la défaite, au bout. Les poings serrés de rage. Le c ?ur submergé de révolte contre le gouvernement, le patronat, les directions syndicales... Mais une année comme toutes les autres, malgré tout ! Avec ce putain de quotidien.

Au boulot ou ailleurs. Cette usure de tous les instants. Mais avec également quelques petits perce-neige têtus de résistances de tous ordres venant tarauder le grand manteau blanc de l’hiver salarial et jeter quelques traits de lumière dans la grande nuit de la marchandisation des choses de la vie. Jean-Pierre Levaray, ouvrier d’usine, nous conte tout cela via le journal qu’il a tenu cette année là. Toutes ces petites grandes choses et ces grandes petites choses qui émaillent chaque jour la vie du peuple travailleur.

Et c’est peu dire que c’est poignant d’authenticité et de dignité. Car, sans cesse au carrefour de la révolte et de la résignation. A la frontière entre espérance et désespérance. Au c ?ur de la condition ouvrière tout simplement !

x 13 20 109 p. Putain d’usine
le livre + le film
T
Levaray Jean-Pierre et Ricordeau Rémy témoignage travail 2008 31/12/07 9782908744453 L’Insomniaque Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 15,00 € 15.00 épuisé
AA AA

Cette édition du livre-témoignage de Jean-Pierre Levaray sur le quotidien des ouvriers d’une gigantesque usine chimique s’accompagne d’un DVD du documentaire du même nom qu’en a tiré Rémy Ricordeau - ainsi que d’un bref recueil de citations intitulé Le réveil sonne : première humiliation de la journée.

Le film permet de dépasser l’expérience de l’auteur du livre, en la confrontant à d’autres histoires personnelles, en donnant la parole aux prolos. À rebours de l’idée reçue d’une classe ouvrière adhérant à son travail, attachée à son entreprise et soucieuse de défendre son emploi, des travailleurs évoquent la lassitude et le désir de fuir la condition oppressante du salarié. Tiraillés entre la contrainte de trimer pour subvenir à leurs besoins et le dégoût de la " sale gueule du travail ", ils exposent tout au long du film les contradictions d’un prolétariat devenu presque invisible sur les écrans du monde.

A l’intolérable répond parfois la colère. Le temps d’une grève, la dignité acquiert une dimension commune, partageable : " C’est jouissif de voir une usine s’arrêter, les chefs qui courent dans tous les coins. Là, tu te prends en main, tu te bats pour ta situation, tu inverses les rapports de force. Dans ces moments-là, le temps prend une consistance qui fait que tu te sens un peu plus maître de ton destin.

x 18 26 138 p. Les Fantômes du Vieux Bourg T Levaray Jean-Pierre et Efix BD 2008 06/11/08 9782849491379 Petit à petit BD -roman graphique 15,10 € 15.10 épuisé
AA AA

Je ne me suis rendu compte de son existence que lorsque je l’ai vu, un midi, au milieu du carrefour près de l’usine, alors que je m’apprêtais à aller bosser.

Il était au centre du trafic, frôlé de près par des camions plus ou moins gros, plus ou moins rapides, en train de s’escrimer à soulever une plaque de taule et à la replacer dans un Caddie duquel elle était tombée. (...) Je ne sais pas pourquoi je ne l’avais jamais vu auparavant. Peut-être a-t-il toujours fait partie des fantômes que nous croisons sans voir lorsque nous quittons rapidement l’usine et traversons ce qui s’appelle le Vieux Bourg, quartier situé en lisière de nos barbelés.

Depuis, c’est comme si je ne voyais plus que lui. Sans doute parce que sa pauvreté et les galères qu’il doit supporter, accentuent ma culpabilité à ne rien faire pour lui. Mais aussi parce que sa présence me montre du doigt ce Vieux Bourg qui jouxte l’usine et que je ne voyais plus. Je n’y prêtais plus attention, parce qu’il faisait partie du quotidien et de l’usine même. Pourtant, le Vieux Bourg est là, et encore là.

Quand les usines ferment, les bourgs se vident...restent les fantômes !

19 chapitres pour 19 portraits,
19 destins,
19 pauvres petites vies perdues.

x 12 18 152 p. Tue ton patron ! T Levaray Jean-Pierre roman 2010 15/02/10 9782918059103 Libertalia Littérature -poches 8,20 € 8.20 présent à Plume(s)
AA AA
Eh oui, j’ai tué mon patron. Il ne pouvait pas en être autrement. J’avais perdu mes plus belles années entre les murs de son entreprise, j’avais vu quelques copains y mourir, j’y avais usé ma santé, mais ça n’a pas empêché qu’un jour je reçoive ma lettre de licenciement. J’ai fait partie de la dernière charrette. Jeté comme un kleenex, ni plus ni moins. Le restant de ma vie cassée, vidée. Il fallait bien que quelqu’un paie et je n’ai pas eu de mal à savoir qui. Je suis allé dans son antre, là où il dirige tout. Je l’ai traqué, suivi. J’ai appris à connaître son milieu, à rencontrer son entourage et ses congénères… et un jour, plutôt une nuit..
x 11,5 18 219 p. Putain d’usine
suivi de Après la catastrophe et de Plan Social
T
Levaray Jean-Pierre essai travail 2005 05/09/05 9782748900521 Agone Eléments Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 8,20 € 8.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA
"Tous les jours pareils.

J’arrive au boulot et ça me tombe dessus, comme une vague de désespoir, comme un suicide, comme une petite mort, comme la brûlure de la balle sur la tempe. Un travail trop connu, une salle de contrôle écrasée sous les néons - et des collègues que, certains jours, on n’a pas envie de retrouver. On fait avec, mais on ne s’habitue pas. On en arrive même à souhaiter que la boîte ferme. Oui, qu’elle délocalise, qu’elle restructure, qu’elle augmente sa productivité, qu’elle baisse ses coûts fixes.

Arrêter, quoi. Qu’il n’y ait plus ce travail, qu’on soit libres. Libres, mais avec d’autres soucis. On a remplacé l’équipe d’après-midi, bienheureuse de quitter l’atelier. C’est notre tour maintenant, pour huit heures. On est installés dans le réfectoire, autour des tasses de café. Les cuillères tournent mollement, on a tous le même état d’esprit et aussi, déjà, la fatigue devant cette nuit qui va être longue."
x 12,5 21 63 p. Du parti des myosotis T Levaray Jean-Pierre témoignage 2007 28/06/07 9782915694222 L’Insomniaque Divers 6,10 € 6.10 actuellement indisponible
AA AA

" Du parti des myosotis " relève le défi de faire exister après sa mort un être dont la vie a été marquée au sceau du silence et de l’absence.

" Taiseux " depuis toujours, Marceau Levaray est devenu dans les dernières années de sa vie, sous l’effet des différentes maladies dont il souffre, carrément autiste. Et devant la perspective de sa disparition, son fils se rend compte, effaré, qu’il ne sait presque rien du passé de son père. Nous sortons un peu sonnés de la lecture de ce petit livre, car il nous fait vertigineusement entrevoir l’existence de ceux qui ne défrayent jamais la chronique, ceux auxquels ne s’intéresse aucun romancier, aucun cinéaste, aucun journaliste ou chroniqueur...

x 12,5 18,5 111 p. A quelques pas de l’usine T Levaray Jean-Pierre nouvelles 2008 24/06/08 9782953020328 Chant d’orties Chardons ardents Littérature 11,20 € 11.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Je ne me suis rendu compte de son existence que lorsque je l’ai vu, un midi, au milieu du carrefour près de l’usine, alors que je m’apprêtais à aller bosser.

Il était au centre du trafic, frôlé de près par des camions plus ou moins gros, plus ou moins rapides, en train de s’escrimer à soulever une plaque de taule et à la replacer dans un Caddie duquel elle était tombée. Je ne sais pas pourquoi, je ne l’avais jamais vu auparavant. Peut-être a-t-il toujours fait partie des fantômes que nous croisons sans voir lorsque nous quittons rapidement l’usine et traversons ce qui s’appelle le Vieux Bourg.

Depuis, c’est comme si je ne voyais plus que lui. Sans doute parce que sa pauvreté et les galères qu’il doit supporter accentuent ma culpabilité à ne rien faire pour lui. Mais aussi parce que sa présence me montre du doigt ce Vieux Bourg qui jouxte l’usine et que je ne voyais plus. Je n’y prêtais plus attention, parce qu’il faisait partie du quotidien et de l’usine même. Pourtant, le Vieux Bourg est là, et encore là.

x 15 21 26 p. C’est quoi ce travail ? T Levaray Jean-Pierre jeunesse, roman travail 2012 31/01/12 9782918746089 Chant d’orties Graines D’orties Jeunesse -littérature 7,10 € 7.10 présent à Plume(s)
AA AA

Annabelle est une petite fille de 10 ans. C’est elle la narratrice du roman. Elle se pose beaucoup de questions sur le travail à l’usine de son père. D’autant plus qu’il en parle très peu. Cette usine, elle la voit de la fenêtre de sa chambre. Elle lui semble gigantesque, comme une armada de navires. Attirante et repoussante à la fois. Attirante la nuit par toutes ses couleurs qui la font rêver. Repoussante à cause de ses odeurs désagréables. Dangereuse aussi à cause des accidents. Quand elle entend la sirène, elle s’inquiète pour son père qui n’est pas encore revenu.

Elle écoute en cachette les conversations entre son père et sa mère. C’est comme cela qu’elle apprend que l’usine va fermer. Bientôt le chômage. Avec ses collègues, son père occupe l’usine, c’est la grève. Il y a des manifestations. Annabelle se demande ce que sa famille va devenir.

Ce premier roman jeunesse de Levaray est une réussite. Il permet aux jeunes lecteurs de comprendre ce qu’est une usine SEVESO (comme celle d’AZF à Toulouse), le travail qu’on y fait, l’évolution actuelle des ouvriers et de l’industrie en suivant les pas d’Annabelle.

x 14 20,5 250 p. Je vous écris de l’usine T Levaray Jean-Pierre témoignage usine 2016 21/01/16 9782918059769 Libertalia La petite littéraire Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 15,00 € 15.00 présent à Plume(s)
AA AA
Pendant dix ans (2005-2015), chaque mois, Jean-Pierre Levaray a animé la chronique « Je vous écris de l’usine » dans le mensuel CQFD. Il a raconté les heurs et malheurs de la classe ouvrière, sa classe. Les luttes et les espoirs, les joies et les peines, les travers et la résignation, parfois. Ce texte vient d’en bas. Il en a le goût et l’odeur. Ode à l’écriture prolétarienne.
x 14 21 173 p. Pour en finir avec l’usine T Levaray Jean-Pierre essai usine 2016 27/05/16 9782919568703 Libertaires Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 15,00 € 15.00 sur commande ?
AA AA

« J’ai fait mon temps à l’usine. Même pas parti dans un plan de restructuration, et pas eu le courage de démissionner. J’ai fait mes quarante-deux ans. On a tous cru que la boîte ne tiendrait pas des années et on annonce toujours sa fin prochaine. Et pourtant elle tourne…

Alors pour en finir avec elle, un état des lieux, des portraits de prolos, des luttes, des moments de déconne entre collègues pour tenir le coup. Pas de la nostalgie, juste des instantanés sur mes années d’usine. Je quitte l’usine et ne me retourne pas. Pas par peur d’être transformé en statue de sel, mais parce que c’est devenu mon passé et que j’ai tant d’autres choses à faire. »

x 11 18 402 p. Je vous écris de l’usine T Levaray Jean-Pierre témoignage usine 2017 05/01/17 9782918059974 Libertalia Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 10,00 € 10.00 actuellement indisponible
AA AA
Pendant dix ans (2005-2015), chaque mois, Jean-Pierre Levaray a animé la chronique « Je vous écris de l’usine » dans le mensuel CQFD. Il a raconté les heurs et malheurs de la classe ouvrière, sa classe. Les luttes et les espoirs, les joies et les peines, les travers et la résignation, parfois. Ce texte vient d’en bas. Il en a le goût et l’odeur. Ode à l’écriture prolétarienne.
x 11 18 96 p. 1973 T Levaray Jean-Pierre 2018 29/05/18 9782351041130 Atelier de création libertaire (ACL) Politique et société -entreprises, travail, syndicalisme 7,00 € 7.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Il y a plus d’une quinzaine d’années j’ai écrit Putain d’usine et l’accueil a été très bon. Ce livre a changé ma vie, m’a fait rencontrer de nombreuses personnes, m’a fait voyager, m’a fait côtoyer des dessinateurs, théâtreux, cinéastes, libraires, auteurs et j’en passe. Une autre vie en parallèle au travail et à l’usine.

J’ai écrit d’autres livres, pièces de théâtre, bandes dessinées. Toujours sur le travail, les usines, les prolos, les patrons.

Il aurait été possible qu’une fois sorti de l’usine, la source se tarisse. Peut-être.
Pourtant, je reprends la plume.

À la faveur de lectures, à la faveur de réflexions, voilà que je me suis mis à me remémorer de vieux moments, ceux de mon entrée à l’usine. Époque, justement, au cours de laquelle je pensais ne pas rester à l’usine si longtemps.

Je ne suis pas adepte des jeux de mémoire, je préfère profiter du temps présent, mais ce texte s’est imposé. C’est peut-être ça aussi vieillir ? : retrouver des traces de son passé…


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |