Michel Warschawski - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

Plume(s) est ouverte du mardi après-midi au samedi soir, de 10h à 12h et de 14h30 à 19h30 ; fermé dimanche, lundi et mardi matin.
Accueil du site > Les auteurs > Michel Warschawski

Michel Warschawski

Fils du grand-rabbin Max Warschawski, il passe ses premières années à Strasbourg. Il décide à 16 ans de partir pour Jérusalem où il entreprend des études talmudiques. En 1967, il adhère au mouvement trotskiste antisioniste Matzpen aujourd’hui disparu. Il crée en 1984 le Centre d’information alternative (AIC), qui rassemble plusieurs mouvements pacifistes israéliens et organisations palestiniennes. Il vit à Jérusalem.

12 articles
tout ouvrir dans de nouveaux onglets par rayon par theme

larg.
?
haut.
?
pages
?
titre +
?
sous-titre
auteur
type
thème
parution +
?
ean
?
éditeur
?
collection
?
rayon
prix
?
IAD
disponibilité
?
x 15,5 22 160 p. Les banlieues, le Proche-Orient et nous T Shahid Leïla, Warschawski Michel et Vidal Dominique essai Palestine, société 2006 02/03/06 9782708238558 L’Atelier International -Moyen Orient 17,25 € 17.25 présent à Plume(s)
AA AA
Depuis trois ans, le Proche-Orient s’enfonce dans le drame. En France, les quartiers dits « sensibles » s’embrasent. Pendant ce temps, Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal dialoguent avec plus de 18 000 personnes au cours d’une « tournée des villes et des banlieues ». Leur but : dépassionner afin de mieux comprendre… et mieux agir sur la situation, là-bas comme ici, pour que l’emporte le taayoush – ce terme arabe qui exprime le « vivre ensemble ». De grandes assemblées en rencontres plus intimes, tout a été mis en débat : les sociétés palestinienne et israélienne, l’occupation militaire, les attentats-suicides, la résistance populaire, la solidarité des pacifistes israéliens et internationaux… Le dialogue a aussi porté sur ces inégalités qui rongent le modèle républicain français – une crise sociale doublée d’une crise postcoloniale, symbolisée par les discriminations qui, dans tous les domaines, frappent les enfants de l’immigration. C’est ce débat que Leila Shahid, Michel Warschawski et Dominique Vidal poursuivent ici. Pour contribuer à faire tomber tous les murs, réels comme symboliques, qui nous empêchent de sortir de nos tribus et de vivre ensemble.
x 11 17 81 p. Programmer le désastre : La politique israélienne à l’oeuvre T Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2008 19/02/08 9782913372726 La Fabrique International -Moyen Orient 9,20 € 9.20 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Le Hamas a-t-il commis un coup d’État à Gaza ? Est-ce bien le Hezbollah qui a lancé la guerre du Liban de 2006 ? Abou Mazen est-il un dirigeant responsable ou, comme le dit un chauffeur de taxi palestinien, « celui qui dilapide l’héritage d’Arafat et vend nos droits légitimes pour une demi-portion de falafel » ? Qui sont les Anarchistes contre le mur ? Pourquoi le Mouvement de la paix israélien s’est-il désintégré ? Comment Avraham Burg, fleuron de l’establishment ashkénaze, en est-il arrivé à écrire qu’« Israël est une société effrayante » ? Et comment l’État hébreu est-il passé du bon vieux colonialisme plus ou moins collectiviste à un capitalisme mafieux ?
Ces questions, Michel Warschawski, qui milite depuis toujours pour une paix véritable en Israël-Palestine, les pose et y répond.

Un livre indispensable pour tous ceux qui cherchent à comprendre ce qui se passe entre le Jourdain et la mer et se sentent médiatiquement bafoués.

x 13 20 160 p. La révolution sioniste est morte : Voix israéliennes contre l’occupation, 1967-2007 T Warschawski Michel essai Israël 2007 04/04/07 9782913372641 La Fabrique International -Moyen Orient 14,20 € 14.20 présent à Plume(s)
AA AA

Les 27 textes rassemblés dans ce livre racontent une histoire, celle de la lutte de citoyens de l’État d’Israël contre l’occupation de la Palestine. Elle commence dès les premiers jours suivant la guerre de 1967, elle n’a jamais cessé et elle continue aujourd’hui. Elle a été, elle est encore menée surtout par des Juifs, mais aussi par des représentants de ceux qui se nomment les Palestiniens d’Israël.

Les auteurs de ces textes sont des journalistes, des politiques, des écrivains, des poètes, ou simplement des femmes et des hommes que l’on dirait ordinaires s’il ne fallait pas tant de courage pour s’exprimer comme ils/elles le font.

Le ton de ces textes peut surprendre, surtout en France où la prudence est plus que jamais de mise concernant la critique de la politique israélienne. Shulamit Aloni, qui fonda le parti Meretz et fut ministre de l’Éducation de Rabin, met en parallèle la volonté de ne pas voir chez les Israéliens avec celle des Allemands sous le nazisme. Yeshayahu Leibowitz, biochimiste et théologien, explique que le refus de servir dans les territoires occupés pourra remettre en cause le « consensus national-fasciste » qui domine la société israélienne. Yehouda Elkana, ancien directeur de l’institut Van Leer de Jérusalem, incite à cesser de « s’occuper du matin au soir de symboles, de cérémonies et de leçons à tirer de la Shoah ». Dans une lettre ouverte à Shimon Pérès, Gideon Levy, journaliste de Haaretz, écrit : « Tu continues à servir dans un gouvernement qui a du sang sur les mains, encore occupé à tuer, à emprisonner et à humilier, et tu es un partenaire de tous ses agissements, y compris les pires. » Avraham Burg, qui fut président de la Knesset, intitule son article : « La révolution sioniste est morte ».

À ceux qui trouveront qu’il y a quelque chose de déprimant dans cette lutte si longue et apparemment si infructueuse, on peut faire deux réponses. La première, c’est que sauver l’honneur n’est pas rien. La seconde, c’est qu’il a fallu sept tours pour que les trompettes fassent tomber les murailles de Jéricho.

x 11 18 320 p. Sur la frontière T Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2004 08/09/04 9782012791688 Hachette »» Pluriel International -Moyen Orient 9,35 € 9.35 épuisé
AA AA

Né à Strasbourg dans une famille religieuse, Michel Warschawski part en Israël à l’âge de seize ans. Fondamentalement engagé pour la paix, il y deviendra une des figures les plus connues de la gauche radicale israélienne. Cet ouvrage raconte son parcours, son engagement ; l’auteur y mêle analyses précises et lucides des évolutions politiques israéliennes et évocation d’amitiés ou d’émotions ressenties dans les combats partagés. Il puise ses références dans la tradition talmudique, dans l’histoire du socialisme révolutionnaire et donne l’esquisse d’une synthèse possible au-delà du sionisme. Et lorsqu’il évoque les déceptions d’après Oslo, il ne manque pas d’affirmer son espoir qu’une paix juste puisse un jour s’imposer dans cette partie du monde.

« Les trente-cinq dernières années de ma vie ont été une longue marche sur la frontière, ou plutôt sur les différentes frontières où se côtoient Israéliens et Arabes, Israéliens et Palestiniens, mais aussi Juifs et Israéliens, religieux et laïcs, Juifs d’Europe et Juifs d’Orient. Des frontières qui s’entrecroisent et parfois se superposent, plus ou moins perméables, plus ou moins infranchissables. »

x 14,5 18,5 160 p. Israël-Palestine : Le défi binational T Sanbar Elias et Warschawski Michel essai Palestine, Israël 2001 13/03/01 9782845970182 Textuel International -Moyen Orient 17,10 € 17.10 sur commande ?
AA AA
Menacée d’implosion, la société israélienne est entraînée dans une tragique fuite en avant. Michel Warschawski critique ce qui mine à ses yeux le processus de paix : la philosophie de la séparation. Une forme d’apartheid qui ne dit pas son nom. Nourri d’une longue expérience quotidienne de la réalité israélienne et d’une compréhension de l’évolution des mentalités à laquelle contribue notamment le travail des « nouveaux historiens » israéliens, ce livre constitue l’un des plus beaux plaidoyers pour la paix et l’égalité des droits dans une perspective plurinationale. « Si engagé, actif, impliqué soit-il, Michel Warschawski m’est apparu dès notre première rencontre comme habité d’une sérénité intérieure que l’on “entend” à la lecture de ces pages. » Élias Sanbar.
x 14 21 238 p. Destins croisées T Warschawski Michel essai Israël 2009 09/04/09 9782914214667 Riveneuve International -Moyen Orient 18,00 € 18.00 épuisé
AA AA

Ce livre est une histoire du conflit israélo-arabe, mais pas une parmi tant d’autres. Il ne s’agit pas d’un manuel d’histoire au sens propre du terme, mais bien de l’histoire sur plus d’un siècle d’une région déchirée, racontée à des non-initiés à travers la vie de deux familles sur quatre générations. Fruits de l’imagination de l’auteur, ces récits familiaux se révèlent très représentatifs de l’histoire des Israéliens et des Palestiniens.

Pour raconter cette histoire, Michel Warschawski a choisi de suivre deux familles, une juive et une arabe, qui représentent, dans la diversité des opinions qui les traversent toutes les deux, la mémoire des communautés arabe-palestinienne et juive-israélienne.

Ceci a été rendu possible grâce à la place très spéciale qu’occupe l’auteur depuis près de quarante ans, à la frontière entre les deux communautés, ce qui lui permet une connaissance intime des deux camps. Un récit, ou plutôt des récits souvent tragiques pour une histoire partagée entre Israéliens et Palestiniens sur laquelle personne n’est d’accord mais qu’il faudra bien aplanir un jour pour envisager une paix durable entre les deux peuples.

x 16,5 24 171 p. Gaza
N° 5, Automne 2009
T
Warschawski Michel, UJFP , Eskenazi Frank, Azoulay Ariella et Trabelsi Osnat doc Palestine 2009 03/11/09 9782358720038 La Fabrique De l’Autre Côté International -Moyen Orient 13,20 € 13.20 présent à Plume(s)
AA AA

De quoi Gaza est-il le nom ? De rien.

Donner un nom à Gaza serait accepter de lui conférer un sens. Or Gaza n’existe qu’en creux, en négatif. Gaza est un trou noir. Un renoncement. Lui donner du sens serait reconnaître qu’il s’est agit d’autre chose que d’un infernal acte d’oubli de soi. Les gosses envoyés à Gaza ont fait un long voyage, les voilà près d’Oradour, tout près. Rentrés victorieux, ils s’y seront totalement perdus. Il n’y a pas eu de guerre à Gaza, mais le mime de la fin des Juifs.

Il n’y a pas eu de guerre à Gaza, mais des massacres à la fois technologiques et puissamment archaïques. Les drones et la merde. Ceux qui parlent de la " guerre de Gaza " ont un cadavre dans la bouche.

x 11,5 19 180 p. Au pied du mur
de notre correspondant à Jérusalem
T
Warschawski Michel essai 2011 02/01/11 9782849502877 Syllepse Arguments et mouvements International -Moyen Orient 10,00 € 10.00 présent à Plume(s)
AA AA

Pendant deux ans, Michel Warschawski, journaliste et militant pacifiste israélien, a livré à l’hebdomadaire Siné Hebdo une chronique des événements courants du conflit israélo-palestinien et de la colonisation des territoires palestiniens voulue par l’État d’Israël.

Ces billets d’actualité décrivent par le menu les réalités, politiques, sociales et culturelles de cette région du globe. Opposant farouche à la politique coloniale de son pays, l’auteur ne parle pas du " processus de paix ", qu’il craint n’être que virtuel. Il évoque au contraire d’autres processus qui compromettent une " paix juste et durable ", à savoir la colonisation, le Mur de la honte, l’apartheid, la fuite en avant et la fascisation de l’État d’Israël.

Comme l’écrivent dans leur avant-propos André Rosevègue et Michèle Sibony, de l’Union juive française pour la paix, Michel Warschawski " nous fait entrer dans les arcanes d’un État qui appartient à son armée plutôt que l’inverse ".

x 15,5 22 174 p. Un autre Israël est possible
Vingt porteurs d’alternatives
T
Warschawski Michel et Vidal Dominique essai Israël 2012 15/03/12 9782708241916 L’Atelier Sc.humaines H.c. International -Moyen Orient 19,00 € 19.00 prochainement à Plume(s) ?
AA AA

Comment les citoyens israéliens vivent-ils la politique menée par leur gouvernement ? Cet ouvrage nous faire découvrir en vingt-deux portraits-interviews une partie de la société israélienne, pas forcément propalestinienne, qui proteste contre la politique néolibérale de Benyamin Netanyahou et souhaite la fin de la guerre.

Ces citoyens, qui pourraient être la force politique alternative de demain, permettent de penser un avenir pour cette région du globe. Six mois après le déclenchement des mouvements révolutionnaires arabes, en juillet 2011, les Israéliens descendent à leur tour dans les rues. En août, ils seront jusqu’à 400 000 - l’équivalent de 4 millions chez nous ! De 70 % à 80 % de leurs concitoyens, selon les sondages, appuient leurs revendications.

Mais le mouvement n’a pas encore trouvé son débouché politique. Dominique Vidal et Michel Warschawski proposent de découvrir cette alternative qui se cherche en 22 portraits interviews. Parmi les vingt-deux portraits-interviews figurent : Reuven Abargil, militant oriental ; Raanan Alexandrowicz, cinéaste ; Gadi Algazi, historien et animateur du mouvement Tarabut-Hithabrut ; David, lycéen, 15 ans ; Sara Beninja, porte-parole du Mouvement Solidarité Sheikh Jarrah ; Hillel Ben Sasson, dirigeant du Mouvement Solidarité Sheikh Jarrah ; Daniel Boyarin, professeur de culture talmudique à Berkeley ; Avraham Burg, ancien président de la Knesset ; Henriette Dayan et Yvonne Deutsch, militantes féministes ; Ilan Greilsammer, politologue, militant de La Paix maintenant ; Dov Hanin, député du Parti communiste israélien ; Hassan Jabareen, directeur général du Centre légal pour les droits de la minorité arabe en Israël ; Yoram Kaniouk, écrivain ; Daphnee Leef, porte-parole du " Mouvement des tentes ".

x 14,5 18,5 317 p. A contre-choeur
Les voix dissidentes en Israël
T
Warschawski Michel et Sibony Michèle doc Israël 2003 01/02/03 9782845970731 Textuel la discorde International -Moyen Orient 24,40 € 24.40 présent à Plume(s)
AA AA

Dans le chœur largement consensuel qui accompagne la politique du gouvernement Sharon dans les territoires occupés, les voix dissonantes en Israël ont du mal à se faire en entendre.

Et pourtant, à contre-chœur et à contre-courant, elles existent.

Ce livre leur donne la parole. Il présente dans sa diversité un paysage complexe des dissidences israéliennes. Voici une soixantaine d’articles, de discours, de pétitions, émanant du monde artistique, médiatique, universitaire, aussi bien que des soldats ou des mouvements féministes, sans omettre la voix des arabes israéliens. En filigrane de ces textes, se dessine une photographie inédite de la société israélienne, de ses clivages et de ses rêves, loin des clichés simplistes que les médias colportent trop souvent.

Une riche introduction de Michel Warschawski situe cette polyphonie des oppositions dans le contexte de la société israélienne. Il souligne les détresses dont elle témoigne, mais aussi les espoirs dont elle peut être porteuse.

x 11,5 19 108 p. Israël : chronique d’une catastrophe annoncée...
Et peut-être évitable
T
Warschawski Michel essai Israël 2018 24/10/18 9782849507261 Syllepse Arguments et mouvements International -Moyen Orient 8,00 € 8.00 présent à Plume(s)
AA AA

Jamais peut-être Israël n’est apparu autant "sûr de lui et dominateur" qu’aujourd’hui. Cette année du 70e anniversaire est marquée par l’installation de l’ambassade des Etats-Unis à Jérusalem "définitivement" annexée, par la répression de la "marche du retour" des Gazouis avec une volonté de faire des morts et des milliers de blessés, par la poursuite accélérée de la "judaïsation" du Neguev et de la vallée du Jourdain comme des villes de St Jean d’Acre ou de Haïfa, par le vote de la Loi fondamentale faisant d’Israël l’Etat de la nation juive.

C’est ce moment que choisit Michel Warschawski, revenant sur un siècle de sionisme, sur le passage de la domination d’une "gauche travailliste" à une droite extrême, pour dire que cette évolution est une dangereuse impasse pour le peuple juif israélien lui-même, et qu’il est temps de faire retraite.

x 13 20 125 p. A tombeau ouvert
La crise de la société israélienne
T
Warschawski Michel essai Israël 2003 18/03/03 9782913372269 La Fabrique International -Moyen Orient 7,00 € 7 manquant sans date, mais encore disponible à Plume(s)
AA AA
Pourquoi, si peu de temps après l’euphorie des accords d’Oslo, la société israélienne a-t-elle tourné le dos à la paix ? Comment, avec la deuxième Intifada, les Palestiniens citoyens israéliens sont-ils devenus des " ennemis de l’intérieur " ? Pourquoi l’idée du transfert des Palestiniens, naguère défendue par quelques excités d’extrême droite, est-elle aujourd’hui ouvertement discutée par les grands partis politiques ? Michel Warschawski montre que ce qui apparaît comme un virage brutal a en fait ses origines dans le passé de " l’Etat juif et démocratique " : le passage sans transition, en 1948, d’organisations nationales-coloniales à une structure d’Etat, l’absence d’un clair concept de " droits du citoyen ", le rôle de l’armée, traditionnellement fort mais si alourdi aujourd’hui que " Les officiers supérieurs font des déclarations politiques, menacent le gouvernement et s’adressent directement au peuple... " Il décrit la dégénérescence interne d’une société gagnée par le messianisme et le militarisme. " Seule une petite minorité continue à lutter, à la fois pour les droits du peuple palestinien et pour empêcher la transformation d’Israël en un Etat intégriste débarrassé de toute prétention démocratique... Réussiront-ils ? Réussirons-nous ? Rien n’est moins certain. Pourtant c’est la seule voie possible, car c’est le pari de la vie. "

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |