Etre anticapitaliste aujourd’hui - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

sur le thème : politique, Plume(s) présente aussi :
André Gorz ou le socialisme difficile   Mémoires d'un chemise rouge   L'Impérialisme   Le roman noir des élections   Le frivole et le sérieux   Adieux au capitalisme   Temps, travail et domination sociale   Qu'y a-t-il derrière « Valeur Travail » et « identité nationale » ?  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

13,20 €  
Etre anticapitaliste aujourd’hui

Les défis du NPA

Auteur Philippe Pignarre
Editeur : la Découverte
collection : Cahiers libres
rayon : Politique et société
support : Livre
type : essai
thème : politique
ean : 9782707157942
parution : mai 2009
dimensions : 180 pages ; 12,5 × 19 cm
prix : 13,20 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 4 août 2009
réserver
Quel est le sens de la décision prise par Olivier Besancenot et la Ligue communiste révolutionnaire (LCR) de créer le Nouveau parti anticapitaliste (NPA) ? Peut-elle changer la donne à gauche ? Comment s’articule-t-elle au bouillonnement des autres foyers de la gauche radicale, également anticapitalistes, mais dont beaucoup récusent l’organisation en " parti " ? Philippe Pignarre restitue les fruits de son enquête auprès des dirigeants et des militants du NPA.
Intellectuel engagé, ancien membre de la LCR, il remet en perspective les débats - notamment sur la place du marxisme - qui accompagnent la création du NPA. Il montre comment ses initiateurs ont abandonné la conception avant-gardiste de Lénine et Trotski : le nouveau parti devra apprendre non plus à faire de la pédagogie pour " élever le niveau de conscience des masses ", mais, bel et bien, de la politique.
Sa réussite ou son échec dépendront moins de sa tactique électorale et de ses rapports avec le Parti socialiste - comme le croient la plupart des observateurs - que de sa capacité à fusionner dans la même organisation l’expérience des militants ouvriers rompus aux luttes syndicales, hantés par la grève générale, et celle des activistes, souvent jeunes, qui expérimentent les moyens de mettre des grains de sable dans la machinerie capitaliste..

l’auteur :
Philippe Pignarre : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |