Main basse sur Israël - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

dans le même rayon International-Moyen Orient, Plume(s) présente aussi :
Pensée et politique dans le monde arabe   Israël et ses colombes   L'Histoire occultée des Palestiniens   Israël, parlons-en !   Espoir d'un printemps israélien   Gaza   La colonisation israélienne dans les territoires palestiniens   La guerre israélienne de l'information  
  rayons: BD | Divers | International-Moyen Orient | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique

16,00 €  
Main basse sur Israël

Netanyahou ou la fin du rêve sioniste

Auteur Jean-Pierre Filiu
Editeur : la Découverte
collection : Cahiers libres
rayon : International    -Moyen Orient
support : Livre
type : essai
ean : 9782707199331
parution : janvier 2019
dimensions : 250 pages ; 13,5 × 22 cm
imprimé en France
prix : 16,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 11 janvier 2019
réserver
Soixante-dix ans après la création d’Israël, les pères fondateurs se retrouveraient-ils dans le grand récit que porte aujourd’hui Benjamin Netanyahou ? Jean-Pierre Filiu offre ici une réflexion historique sur la longue durée du sionisme et sur l’expérience de Bibi aux commandes d’Israël. Une longévité remarquable qui emprunte force détours et travers.

2018, Israël célèbre avec faste son soixante-dixième anniversaire, sur fond de reconnaissance de Jérusalem comme sa capitale par les États-Unis. Les pères fondateurs du sionisme auraient pourtant bien de la peine à se retrouver dans l’actualité israélienne, marquée par des scandales à répétition et des polémiques d’une brutalité inouïe. Le grand artisan d’un tel détournement est Benjamin Netanyahou, en passe de battre le record de longévité de David Ben Gourion à la tête du gouvernement de l’État hébreu. Comment celui que ses partisans surnomment Bibi a-t-il pu opérer une telle trahison ? Jusqu’où peut-il encore aller dans cette voie de populisme agressif ? Un tel processus de régression démocratique est-il irréversible ?

Dans ce livre essentiel, Jean-Pierre Filiu montre comment les thèses longtemps minoritaires de Zeev Jabotinsky (1880-1940), le maître à penser du sionisme dit révisionniste, se sont imposées en lieu et place du travaillisme des pionniers d’Israël. Comment un nouveau grand récit s’est construit sur la base de la dénonciation d’un ennemi intérieur multiforme, d’abord arabe, puis juif, et aujourd’hui infiltré depuis la Corne de l’Afrique. Comment le battage autour d’une menace venue d’Irak, puis d’Iran, a servi à couvrir une colonisation galopante, désormais installée au cœur même de l’État d’Israël.

Que Netanyahou gagne ou perde les prochaines élections, son empreinte restera durable et profonde sur le devenir d’Israël. Il n’en est que plus urgent de comprendre la dynamique qu’il anime et les conséquences qui en découlent en Israël et dans la diaspora. Car le crépuscule d’Israël s’accompagne bel et bien de la fin du rêve sioniste : Netanyahou a choisi de s’appuyer sur les religieux orthodoxes contre toutes les autres familles du judaïsme, voire d’encourager, comme en Hongrie, des campagnes à relent antisémite contre des personnalités juives qui lui sont hostiles. Un autre Israël demeure néanmoins possible, mais il lui faudra se réconcilier avec lui-même avant de rouvrir l’horizon de la paix avec ses voisins arabes.


l’auteur :
Jean-Pierre Filiu : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |