Déicide, ou la liberté - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : laïcité, Plume(s) présente aussi :
La Gloire des athées   La laïcité falsifiée   La laïcité aujourd'hui   Tout paradis n'est pas perdu   Le petit livre rouge de la laïcité   La France n'a pas de racines chrétiennes   Les sept laïcités françaises   Laïcité, mode d'emploi  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature-poches | Par chez nous | Politique et société | Pratique

15,00 €  
Déicide, ou la liberté

Auteur Thierry Hoquet
Editeur : iXe Editions
collection : Ixe’ prime
rayon : Littérature    -poches
support : Livre
thème : laïcité
ean : 9791090062375
parution : avril 2017
dimensions : 257 pages ; 14 × 18 cm
imprimé en France
prix : 15,00 €
disponibilité : prochainement à Plume(s) ?
arrivé à Plume(s) : 1er juin 2017
commander

« Pour peu que tu naisses de ce côté-ci de la frontière ou de celui-là, tu seras hindouiste, bouddhiste, musulman. Catholique à Rome ou Dublin, luthérien à Münster, calviniste à Genève, musulman à Alger, Ryad ou Istanbul, et juif peut-être à New York ou Jérusalem. »

Coup de théâtre au soir du second tour de la présidentielle : Ulysse Riveneuve, le candidat qui promettait de ne plus mentionner le sexe à l’état civil, disparaît. Dans les jours qui suivent, un mystérieux Front œcuménique de Salut revendique son enlèvement. Riveneuve, expliquent les ravisseurs, attentait à la loi divine qui soumet la Femme à Front œcuménique de Salutl’Homme.

C’est l’émoi au pays de la laïcité. Face à la menace terroriste, l’état d’urgence est décrété tandis que les religieux de tous bords se confondent en protestations de bonté, d’amour et de tolérance.

Karine Dubois n’en revient pas. Elle a toujours tenu les religions pour des mythologies archaïques, et voici que leur retour en force menace à nouveau les avancées du combat féministe. De quel droit la foi, conviction intime, déborde-t-elle dans l’espace public sous cette forme toxique et contagieuse nommée « religion » ?

Il faut couper le mal à la racine, car si Dieu existe, Dieu sexiste ! Religio nulla est, déclare Dubois qui a soutenu la campagne pour Sexus nullus et engage à présent la bataille pour le déicide. Elle n’est pas au bout de ses peines, et justement, c’est toute l’histoire…


l’auteur :
Thierry Hoquet : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |