L’attachement, un instinct oublié - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée fortes remises

dans le même rayon Pratique-développement personnel, Plume(s) présente aussi :
Le Jeu de la Féminitude   La connexion perdue   Vérités et mensonges de nos émotions   La puissance de la pensée positive   Une logique de la communication   L'éveil de l'intelligence   Conseils d'une amie pour des temps difficiles   Nos raisons de vivre  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société | Pratique-développement personnel

22,50 €  
L’attachement, un instinct oublié

Auteur Yvane Wiart
Editeur : Albin Michel
collection : Essais et Documents
rayon : Pratique    -développement personnel
support : Livre
ean : 9782226230652
parution : août 2011
dimensions : 326 pages ; 14,5 × 22,5 cm
imprimé en France
prix : 22,50 €
disponibilité : sur commande ?
arrivé à Plume(s) : 16 juillet 2015
commander

L’amour nous fait rêver, il peut nous rendre fou. En parler a davantage été l’apanage des poètes que celui des scientifiques. Mais John Bowlby fait exception à cette règle. Ce pédopsychiatre- psychanalyste anglais a consacré sa vie à étudier le phénomène, et à se battre pour qu’il soit reconnu comme essentiel à l’équilibre de chacun de nous. Il a ainsi créé la théorie de l’attachement.

Cet ouvrage raconte comment John Bowlby a élaboré cette approche qu’il a voulue scientifique. Il offre un panorama des découvertes les plus récentes dans ce domaine, qui concerne aussi le développement du cerveau. L’attachement est ainsi défini comme un instinct qui rapproche au départ le bébé de sa mère, afin qu’elle fasse attention à lui et lui permettent de survivre, puis qui est modelé par les relations de l’enfant avec ses proches jusqu’à l’adolescence. Mais loin de se limiter aux premières années, c’est un instinct qui préside aux comportements humains la vie durant : cet amour qui nous façonne régit nos relations avec autrui, ainsi que notre image de nous-mêmes, et il est à l’origine de nombre de nos émotions au quotidien, des plus douces aux plus violentes.

Cette théorie est parfois encore controversée, malgré les avancées majeures qu’elle a permises. Sans doute est-il difficile d’admettre qu’à leur insu les parents n’agissent pas toujours au mieux pour le bien-être de leurs enfants, et que cela a des conséquences pour eux toute leur vie, ainsi que pour leurs descendants. La question devient alors un enjeu de société, car l’attachement est au coeur de la paix sociale.


l’auteur :
Yvane Wiart : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |