Le droit du travail en danger - Librairie Plume(s)
masquer rechercher un article par :   ?  

présent :  dans texte :  titre seul :  exacte :
éditeur: tous
Contacts|Qui sommes-nous|Liens|Agenda|soldes
recherche avancée

sur le thème : travail, Plume(s) présente aussi :
Inventaire avant liquidation & Putain d'usine   Mourir au travail, plutôt crever !   Travailleurs, vos papiers !   Métamorphoses du travail   Hector est mort   Croquis-démolition   Tripalium   The dinner that cooked itself  
  rayons: BD | Divers | International | Jeunesse | Littérature | Par chez nous | Politique et société-entreprises, travail, syndicalisme | Pratique

12,00 €  
Le droit du travail en danger

Une ressource collective pour des combats individuels

Auteur Laurent Willemez
Editeur : du Croquant
collection : Savoir/Agir
rayon : Politique et société    -entreprises, travail, syndicalisme
support : Livre
type : essai
thème : travail
ean : 9782914968164
parution : mars 2006
dimensions : 159 pages ; 11 × 17,5 cm
imprimé en France par un imprimeur labellisé Imprim’vert
prix : 12,00 €
disponibilité : présent à Plume(s)
arrivé à Plume(s) : 18 juillet 2014
réserver
Le droit du travail est en danger : réquisitoires et entorses remettent symboliquement et pratiquement en cause le dispositif d’encadrement légal du travail salarié et de protection des travailleurs qui s’était progressivement mis en place. Sur fond de dérégulation et de désinvestissement de l’Etat, mais aussi de division syndicale et d’asthénie des luttes sociales, la " sécurité juridique " des salariés n’a pas cessé de se détériorer. Défense des salariés devant les prud’hommes, recours contre les licenciements collectifs, syndicalistes spécialisés dans l’action juridique et judiciaire, stages de formation juridique..., sont des moyens de plus en plus utilisés. En effet, depuis le début du siècle, les dirigeants syndicaux et les militants ont compris que le droit pouvait être une ressource pour transformer les relations sociales, accroître la protection des salariés ou imposer de nouvelles normes. Ainsi, le droit du travail a été progressivement construit par les représentants des salariés, suite aux luttes sociales, dans des conjonctures favorables aux salariés - années 1900, après-1936, après-1945, après-Mai 68. Que se passe-t-il lorsque le droit devient l’arme du faible et apparaît comme la seule forme de contre-offensive possible face à la dérégulation et à la remise en cause de la protection des salariés ? Le droit ne conduit-il pas aussi à individualiser les conflits sociaux et à renforcer la délégation à des spécialistes au sein des organisations syndicales ?

l’auteur :
Laurent Willemez : +


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Nous écrire | Espace privé | SPIP | squelette |